I - LA FRANCE

1. LOUIS XIII et Richelieu (1610 à 1643)

1.3. Cyrano de Bergerac

Hector Savinien Cyrano de Bergerac (1619-1655). - Homme de lettres, écrivain satiriste, philosophe libertin et fameux duelliste.
Cf. « Cyrano de Bergerac », comédie héroïque d’Edmond Rostand (1897), qui inspire un opéra de Franco Alfano (1936) et un ballet de Roland Petit (1959). Sauf mention contraire, tous les films sont adaptés du drame de Rostand :
Querelleur, bravache et passionné, Cyrano de Bergerac aime sa cousine Roxane qui, elle, soupire pour Christian de Neuvillette, un cadet de Gascogne. Le premier a un nez protubérant mais manie le verbe et la rapière avec un égal génie, le second est beau mais falot et sans imagination. Cyrano s’efface, prêtant son esprit à son camarade et rédigeant en son nom des déclarations d’amour qui enflamment Roxane. Les tourtereaux se marient, mais Christian est tué au siège d’Arras contre les Espagnols en été 1640 ; Roxane se retire dans un couvent, quinze ans passent. Cyrano, qui a toujours de nombreux ennemis, est victime d’un attentat et Roxane comprend trop tard que c’est lui qu’elle aimait à travers ses lettres.
1900Cyrano de Bergerac (FR) de Clément Maurice 
Exposition Universelle de Paris, 2 min. – av. Constant Benoît, dit Coquelin aîné (Cyrano de Bergerac). – Sonore et colorisé, avec le célèbre Coquelin, créateur du rôle (mais sans la Roxane de Sarah Bernhardt). Film présenté à l'Exposition universelle à Paris, au pavillon du Phono-Cinéma-Théâtre qui projette des expériences de synchronisation de l'image et du son.
1909Cyrano et d’Assoucy (FR) d’Albert Capellani (?)
SCAGL.-Pathé Frères – av. Henry Krauss (Cyrano de Bergerac), Paul Capellani, Jacques Grétillat. – A ses tout débuts, le jeune Abel Gance, 21 ans, vend à la Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL) le scénario de « Le Pantalon de Cyrano » dont Capellani aurait tiré ce film tourné dans les studios de Vincennes. Admirateur de Rostand et de Sarah Bernhardt, Gance imagine ici une intrigue assez éloignée de la pièce d'origine. (L'existence du film n'est pas confirmée, le titre ne figure pas dans les filmographies récentes de Capellani.)
1909Cirano di Bergerac (IT) d’Ernesto Maria Pasquali 
Società Anonima Ambrosio, Torino, 276 m.
1909Cyrano de Bergerac (FR) de Jean Durand 
Pathé Frères-Lux, 215 m./6 min. – av. Roger Karl (Cyrano de Bergerac), Robert Péguy (Henri Le Bret), Jeanne Marie-Laurent (Roxane), Joaquim Renez.
1911Les Aventures de Cyrano de Bergerac (FR) d’Albert Capellani (attribué à) 
Pathé-SCAGL, 735 m. – av. Emile Milo (Cyrano de Bergerac), Paul Capellani (Raoul de Brienne), Andrée Pascal (Magdeleine, cousine de Cyrano), Henri Etiévant (le chevalier Lafietti), Grégoire (Carbon de Castel-Jaloux), Dupuis (Ragueneau), Garrigue (Le Bret).
Des aventures qui ne sont pas directement inspirées du drame de Rostand, mais en reproduisent néanmoins les principales étapes (l’amour déçu, le voyage dans la lune, le siège d’Arras, le décès). Signé du jeune romancier Léon Guillot de Saix (protégé de Rostand), le scénario a « puisé dans les œuvres du poète et les documents se rattachant à sa vie » ; Roxane s’appelle ici Magdeleine, la belle cousine du Gascon, et Christian devient Raoul de Brienne, son époux qui tombe à la guerre.
1922/23**Cirano de Bergerac / Cyrano de Bergerac (IT/FR) d’Augusto Genina [et Mario Camerini] 
Extra-Film Genina-Unione Cinematografica Italia (UCI), 2835 m./113 min. – av. Pierre Magnier (Cyrano de Bergerac), Linda Moglia (Roxane), Angelo Ferrari (Christian de Neuvillette), Umberto Casilini (comte de Guiche), Alex Bernard (Ragueneau), Gemma De Sanctis (la duègne), Roberto Parisini, Maurice Schutz.
Un spectacle chatoyant, entièrement coloré au pochoir dans des teintes pastel très XVIIe siècle (système Pathé-Coloris). Une belle réussite : même muet et parfois un peu lent, le film retrouve par ses images très composées, ses éclairages contrastés, sa narration fluide et sa gestuelle héroïque (la direction d'acteurs est nerveuse et dynamique) à la fois l’emphase, la truculence et le panache des dialogues de Rostand. La grande bataille du siège d’Arras est tournée à Ponte Milvio, dans la plaine de Tor di Quinto (banlieue nord de Rome) avec 8000 figurants. Pierre Magnier, premier prix de conservatoire en France en 1894, membre de la troupe de Sarah Bernhardt pendant plus de dix ans et successeur de Coquelin sur scène, fait Cyrano. Le jeune Mario Camerini, un cousin de Genina, débute comme co-scénariste, assistant et réalisateur de quelques scènes secondaires. Enorme succès public, en particulier à l’étranger (les critiques à Paris sont enthousiastes), et premier prix du Concours international de la cinématographie de Turin en 1923 : un baume, alors que le cinéma de la Péninsule est en pleine déroute. Jugé trop difficile pour le public italien, le film ne sortira toutefois à Rome qu’en janvier 1926, plusieurs mois après sa première new-yorkaise.
1938(tv) Cyrano de Bergerac (GB) de George More O’Ferrall
George More O'Ferrall/BBC Television (BBC 30.10.38), 90 min. – av. Leslie Banks (Cyrano), Constance Cummings (Roxane), James Mason (Christian de Neuvillette), John Wyse (le comte de Guiche), Ernest Hare (de Valvert), Richard Carey (d’Artagnan), Philip Thornley (Porthos), John Roderick (Aramis), André Morell (Le Bret), Arthur Burne (Lignière), Valentine Brooke (Rageuneau), George Skillan (Carbon de Castel-Jaloux), Frank Tickle (Montfleury), Kenneth Villiers, John Stobart, Allan Blakelock, Renée Blakelock, Ella Daincourt, Peter Henschel, Mary Lennox, June Mallory, Philip Morant, Humphrey Morton, Reginald Pelden, Osmund Wilson.
La pièce enregistrée dans les studios BBC d'Alexandra Palace (North London), dans une traduction anglaise de Robert Loraine.
1945Cyrano de Bergerac (FR) de Fernand Rivers 
Les Films F. Rivers, 100 min. – av. Claude Dauphin (Cyrano), Ellen Bernsen (Roxane), Christian Bertola (Christian de Neuvillette), Pierre Bertin (comte de Guiche), Alice Tissot, René Sarvil.
Une adaptation plate du drame, rigoureusement fidèle à Rostand, certes, mais sans originalité aucune et qui, en fin de compte, ne vaut guère mieux que du théâtre filmé.
1949(tv) Cyrano de Bergerac (US)
« Philco Television Playhouse » (NBC 9.1.49), 60 min. – av. José Ferrer (Cyrano), Frances Reid (Roxane), Ernest Graves (Christian de Neuvillette), Robert Carroll, Paula Laurence. – La production la plus ambitieuse du programme, nécessitant sept décors.
Cyrano (José Ferrer) provoque un insolent qui se moque de son nez (« Cyrano de Bergerac » de Michael Gordon, 1951).
1950**Cyrano de Bergerac (US) de Michael Gordon 
Stanley Kramer Productions-United Artists, 112 min. – av. José Ferrer (Cyrano), Mala Powers (Roxane), William Prince (Christian de Neuvillette), Edgar Barrier (Richelieu), Morris Carnovsky (Henri Le Bret), Ralph Clanton (Antoine de Guiche), Lloyd Corrigan (Ragueneau), Albert Cavens (vicomte de Valvert), Arthur Blake (Montfleury), Percy Helton (Bellerose), Virginia Farmer (la duègne).
Rostand adapté très sérieusement, en noir et blanc, sans panache superflu mais avec fougue et panache, et un brin d’emphase tempéré par la mélancolie rostandienne (scénario: Carl Foreman, d’après la traduction anglaise de Brian Hooker, qui respecte parfois jusqu’au rythme des alexandrins). Les scènes d'action (duels) sont transformées ici en véritables scènes de combat. Kramer rachète les droits de la pièce à Alexander Korda, qui avait longtemps envisagé de la filmer à Londres, d’abord avec Laurence Olivier et Vivien Leigh, sous la férule de Garson Kanin, puis avec et par Orson Welles et Jean Simmons en Roxane (sur un scénario de Ben Hecht datant de 1936, Alexandre Trauner avait déjà commencé à construire des décors). Désargenté, Korda renonce et revend le projet aux Américains. Kramer budgète son film à 850’000 $, et songe d’abord à confier le rôle de Roxane à Evelyn Keyes ou à Arlene Dahl. Tournage aux Motion Picture Center Studios à Hollywood. En Cyrano, le Portoricain José Ferrer, voix dure de baryton, nez d’une taille peu commune, décroche l’Oscar 1950 du meilleur acteur ; il avait déjà obtenu le Tony Award en 1947 pour son interprétation de Cyrano à Broadway (mise en scène de Joshua Logan). Les carrières du réalisateur Michael Gordon, du scénariste Foreman et de Morris Carnovsky seront ensuite malmenées par la chasse aux sorcières maccarthyste, tandis que José Ferrer, accusé de sympathies communistes, s’en tirera de justesse grâce à une cohorte d’avocats efficaces.
1953(tv) Roxanne and Cyrano (US)
« Monodrama Theater », DuMont Television Network (DTN 1.6.53). – av. Stephen Elliott (Cyrano de Bergerac). – Le drame de Rostand adapté par Jay Bennett.
1954(tv) Cyrano de Bergerac (IT)
(RAI 30.1.54), 60 min. – av. Gino Cervi (Cyrano), Edda Albertini (Roxane), Sergio Fantoni (Christian de Neuvillette), Dina Sassoli, Paolo Carlini, Tino Buazzelli. – Captation en direct du Teatro Alfieri de Turin, une des premières productions de la télévision italienne.
1955(tv) Cyrano de Bergerac (US) de Kirk Browning 
« Producer’s Showcase » (NBC 17.10.55), 90 min. – av. José Ferrer (Cyrano de Bergerac), Claire Bloom (Roxane), Christopher Plummer (Christian), Jacques Aubuchon, John McQuade, Edith King, William Woodson, Paul Lawrence, Robert Carroll, Will Kuluva, Eric Sinclair. – José Ferrer est nominé pour un Emmy Award.
1957(tv) The Sword (US) de Richard Irving 
« Schlitz Playhouse of the Stars » (CBS 31.5.57, pilote), 30 min. – av. Fredd Wayne (Cyrano de Bergerac), Jacques Sernas (Paul de la Force), Nicola Michaels (Marion Delorme), Henry Daniell (comte Maverin), John Doucette (Bouclet), Paul Frees (huissier). – Un gentilhomme sauve Cyrano du billot, alors qu’il est soupçonné d’espionnage. Tourné aux studios Republic, North Hollywood.
1959[Aru kengo no shogai (JP) de Hiroshi Inagaki ; Toho Company, 111 min. – av. Toshirô Mifune (Heihachiro Komaki), Yôko Tsukasa (Dame Ochii alias princesse Chiyo), Akira Takarada, Keiko Awaji, Seizaburô Kawazuz, Kamatari Fujiwara. – La pièce de Rostand transposée au Japon en 1621 : Komaki, un poète-guerrier au nez surdimensionné mais au grand cœur, aime en vain une aristocrate.]
1960(tv) Cyrano de Bergerac (FR) de Claude Barma 
ORTF (25.12.60), 160 min. – av. Daniel Sorano (Cyrano), Françoise Christophe (Roxane), Michel LeRoyer (Christian de Neuvillette), Philippe Noiret (Lignère), Michel Galabru (Ragueneau), Jean Deschamps (comte de Guiche), Jean Topart (Henri Le Bret), Pierre Palau (capucin), Jane Marken (la duègne). – Daniel Sorano est pendant des années l’unique Cyrano de la scène. Tourné aux studios des Buttes-Chaumont.
1961® Baron Prasil (Le Baron de Crac) (CS) de Karel Zeman. – av. Karel Hoger (Cyrano de Bergerac), cf. Allemagne : Münchhausen (4.7).
1962/63® Cyrano et d’Artagnan / Cyrano e d’Artagnan / Cyrano y d’Artagnan (FR/IT/ES) d’Abel Gance. – av. José Ferrer (Cyrano de Bergerac), Jean-Pierre Cassel (d’Artagnan). – En 1642, la France politique est divisée entre les partisans du roi et de Richelieu et ceux de la reine qui échafaude secrètement un plan d’attaque de l’Espagne, sa patrie. Fanfarons mais pauvres comme Job, les deux Gascons montent à Paris pour y faire fortune, se rencontrent en cours de route et deviennent d’inséparables compagnons de duels et de ripailles, sauf que d’Artagnan rejoint la Compagnie des Mousquetaires du Roy et Cyrano la Compagnie des Cadets de Gascogne. Le premier entre au service de la reine, le second obéit au roi. – Cf. infra, « Les Trois Mousquetaires » (suites & variantes : 1.8c).
1962(tv) Cyrano de Bergerac (US) de George Schaefer 
G. Schaefer-« Hallmark Hall of Fame » (NBC 6.12.62) – av. Christopher Plummer (Cyrano de Bergerac), Hope Lange (Roxane), Donald Harron (Christian de Neuvillette), John Colicos (comte de Guiche), George Rose (Ragueneau), William Hutt (Henri Le Bret), Paul Sparer (Lignière), Gordon Pinsent (vicomte de Valvert), Eric Christmas (Montilbury), Jack Marigold, Louis Edmonds, Nan McFarland, Robinson Stone, John MacKay, Jon Berger.
En collaboration avec l’American Conservatory Theater. Plummer jouera également Cyrano au théâtre à Broadway en mai 1973, dans le musical « Cyrano » d’Anthony Burgess et Michael J. Lewis (musique), mis en scène et chorégraphié par Michael Kidd.
1963(tv) Cyrano de Bergerac (ES)
« Gran Teatro » (Televisión Española), 60 min. – av. Ignacio López Tarso (Cyrano de Bergerac), Patricia Morán (Roxane), Antonio Medellin.
1963® I cuattro moschettieri (IT) de Carlo Ludovico Bragaglia. – av. Alberto Bonucci (Cyrano de Bergerac), cf. (1.8b).
1963Δ Pasi spre luna (Des pas vers la lune) (RO) d’Ion Popescu-Gopo. – av. Ion Popescu-Lac (Cyrano de Bergerac), Ana-Maria Popescu (Roxane).
1968(tv) Cyrano de Bergerac (GB) de James MacTaggart 
Cedric Messina-BBC « Play of the Month » (11.2.68). – av. Eric Porter (Cyrano de Bergerac), Peter Jeffrey (comte de Guiche), Suzanne Neve (Roxane), Simon Brent (Christian de Neuvevillette), Jerome Willis (Henri Le Bret).
1969(tv) Cyrano de Bergerac (ES) de Pedro Amalio López 
« Estudio 1 » (TVE 7.1.69). – av. Julio Nuñez (Cyrano de Bergerac), Nuria Carresi (Roxane), Nicolás Dueñas (Christian de Neuvevillette), Tomás Blánco (de Guiche), Ramón Corroto (Cuigy), José Maria Escuer (Lebret), José Luis Barceló (Brisaigne).
1970Cyrano de Bergerac (FR) de Dirk Sanders 
FR3. – av. Denys Ganio (Cyrano de Bergerac), Pierre Boisserie (Christian de Neuvillette), Evelyn Desutter (Roxane). – Ballet de Roland Petit, sur une musique de Marius Constant et des décors d’Ezio Frigerio.
1971(tv) Cyrano z Bergeracu (CZ) de Jiri Belka
83 min. - av Jaroslav Satoransky (Cyrano de Bergerac), Martin Stepánek (Christian), Jana Preissová (Roxane), Karel Sebesta, Václyv Mares, Josef Bláha, Otakar Brousek, Jirí Havel, Ladislav Frej, Ladislav Trojan, Eduard Zemla, Vera Tichánková.
1972(vd) Cyrano de Bergerac (US)
American Conservatory Theatre, 130 min. – av. Peter Donat (Cyrano de Bergerac), Marsha Mason (Roxane), Marc Singer (Christian de Neuvillette), Paul Shenar (de Guiche), Roger Aaron Brown (Bellerose), Kathryn Grant (Lise). – Mise en scène de Broadway.
1974(tv) Great Performances : Cyrano de Bergerac (US) de William Ball et Bruce Fanchini
(PBS 6.2.74), 130 min. – av. Peter Donat (Cyrano de Bergerac), Marsha Mason (Roxane), Marc Singer (Christian de Neuvillette), Robert Mooney, Elizabeth Huddle.
1974[(tv) Cyrano (US) de Charles A. Nichols ; ABC Afterschool Special (ABC 6.3.74), 60 min. – av. les voix de José Ferrer (Cyrano), Joan Van Ark (Roxane), Victor Garber (Christian). – Dessin animé.]
1975(tv) Cyrano de Bergerac (NL) de Frits Butzelaar, Ko van Dijk 
Joop van den Tende Theaterprodukties-Katholieke Radio Omroep (KRO 11.10.75), 183 min. – av. Guus Hermus (Cyrano de Bergerac), Lies Franken (Roxane), Jeroen Krabbé (Christian de Neuvillette), Bram van der Vlugt (de Guiche), Ko van Dijk (Le Bret), Wim van den Brink (Ragueneau), Rutger Hauer (de Valvert).
1978(tv) Cyrano de Bergerac (FR) de Roland Petit (th), Dirk Sanders (tv) 
France 3-Ballet National de Marseille-Bayerischer Rundfunk, 90 min. – av. Denis Ganio (Cyrano de Bergerac), Evelyne Desutter (Roxane), Pierre Boisserie (Christian de Neuvillette), Luigi Bonino, Mireille Bourgeois, Serge Bennathan. – Ballet de Roland Petit (1959), repris également dans le film « Black Tights (1-2-3-4 ou Les Collants noirs) » de Terence Young en 1961, dansé par Roland Petit (Cyrano), Moira Shearer (Roxane) et George Reich (Christian).
1982Δ The Devil in Miss Jones, Part II (US) d’Henri Pachard. – av. Alan Adrian (Cyrano de Bergerac).
1982(tv) Cirano di Bergerac (IT) de Maurizio Scaparro
(TV2 6.12.82), 130 min. – av. Pino Micol (Cyrano de Bergerac), Massimo Bonetti (Christian de Neuvillette), Evelina Nazzari (Roxane), Fernando Pannullo (comte de Guiche), Piero Nuti (Ragueneau), Antono Scaleri (Henri Le Bret). – La mise en scène du Teatro Popolare di Roma, reprise du Teatro Nuovo di Spoleto.
1982® (tv) Biahore ! Billegagnée ! ou le cinquième mousquetaire (FR) de Pierre Neel. – av. Gérard Lecouvey (Cyrano de Bergerac), cf. (1.8c).
1983Δ (tv) Parade of Stars (US) de Clark Jones. – av. Christopher Plummer (Cyrano de Bergerac).
1985(tv) Cyrano de Bergerac (FR) de Pierre Cavassilas, Jérôme Savary (th)
(TF1 7.9.85). – av. Jacques Weber (Cyrano), Nicole Jamet (Roxane), Yann Babilée, Bernard Bollet (Christian de Neuvillette), Michel Fortin.
1985(tv) Cyrano de Bergerac – Long Nosed Lover with Panache (US/GB) de Terry Hands, Michael A. Simpson 
Channel Four-Stratford-Barbican, 176 min. – av. Derek Jacobi (Cyrano), Sinéad Cusack (Roxane), Tom Mannion (Christian de Neuvillette), John Carlisle (comte de Guiche), Christopher Benjamin (Montfleury), Robert Clare (d’Artagnan), John Bowe (Henri Le Bret), Peter Postlethwaite (Ragueneau), Dennis Clinton (Cuigy), Edward Jewesbury (Brisaille), Penelope Beaumont (Lise). – Rostand adapté par Anthony Burgess pour la Royal Shakespeare Company.
1986(tv) Cyrano de Bergerac (ES) de Lluís María Güell, Maurizio Scaparro 
Televisió de Catalunya (TV3). – av. Josep Maria Flotats (Cyrano de Bergerac), Ramon Madaula (Christian de Neuvillette).
1987[Roxanne (US) de Fred Schepisi ; Columbia. – av. Steve Martin, Daryl Hannah, Rick Rossovich. – Version moderne située au XXe siècle.]
1989® Return of the Musketeers (GB) de Richard Lester. – av. Jean-Pierre Cassel (Cyrano de Bergerac).
1989Sirano de Berzherak (SU) de Naum Bierman 
Lenfilm, 90 min. – av. Grigory Glady (Cyrano), Olga Kabo (Roxane), Andrei Podoshyan (Christian de Neuvillette), Valery Ivchenko, Viktor Stepanov, Sergei Migitsko, Mikhail Svetin, Irina Goubanova.
Cyrano de Bergerac (Gérard Depardieu) dans le film de Jean-Paul Rappeneau (1990).
1990***Cyrano de Bergerac (FR) de Jean-Paul Rappeneau 
Hachette-UGC-Europe 1-Caméra One-Films A2, 135 min.. – av. Gérard Depardieu (Cyrano), Anne Brochet (Roxane), Vincent Perez (Christian de Neuvillette), Jacques Weber (comte de Guiche), Roland Bertin, Philippe Morier-Genoud.
Rostand admirablement adapté par Jean-Claude Carrière (qui raccourcit la pièce, mais ajoute de sa propre plume près de cent cinquante alexandrins à la manière de Rostand). « Un opéra verbal », récit de l’autodestruction d’un homme qui a la haine de lui-même. Ce Cyrano est « un non-conformiste ennemi du dogmatisme classique, un libertin épris de lyrisme qui dénonce aussi bien la boursouflure des Précieux que la stricte obéissance aux principes de l’’Art poétique’ de Boileau. » (Pierre Guibbert). C’est un déraciné qui se débat dans une époque de transition, juste avant le « coup de bâton du classicisme » (Carrière). La version définitive du drame à l’écran, une réussite tonique, un émerveillement visuel de tout instant, spectacle ample, enluminé par des décors qui rappellent les tableaux d’époque. Mais aussi une superproduction à la logistique impressionnante : 40 décors, tournage à Dijon, Abbaye de Fontenay (Côte d’or), Le Mans (Sarthe), Neuville, Gambais (Yvelines) (=fin du film), Uzès (Gard), Moret-sur-Loing (Île-de-France), dans la forêt de Fontainebleau, aux studios d’Arpajon à Saint-Germain-les-Arpajon (Essonne) et en Hongrie (le théâtre, les combats et le siège d’Arras). Le film reste à l’affiche pendant un an. Dix Césars, cinq nominations aux Oscars, un Golden Globe, prix du meilleur film étranger du New York Board of Review, prix d’interprétation pour Depardieu à Cannes, etc. De la grande classe.
1992(tv) Cyrano de Bergerac (FR) de Robert Hossein
– av. Jean-Paul Belmondo (Cyrano), Béatrice Agenin (Roxane), Pierre Vernier (Christian de Neuvillette), Claude Evrard, Antoine Nouel.
2000(tv) Cyrano von Bergerac (AT/DE) de Sven Eric Bechtolf
– av. Klaus Maria Brandauer (Cyrano de Bergerac), Barbara Auer (Roxane), Alexander Simon (Christian de Neuvillette), Roland Koch (comte de Guiche), Branko Samarovski (Ragueneau).
2001Δ Oui, mais… (FR) d’Yves Lavandier. – av. Philippe Bourdais (Cyrano de Bergerac).
2005(tv-mus) Cyrano de Bergerac (GB) de George Blume 
Seven Stars, 133 min. – av. Roberto Alagna (Cyrano de Bergerac), Nathalie Manfrino (Roxane), Richard Troxell (Christian), Nicolas Rivenq (De Guiche). – Captation de l’opéra de Franco Alfano et Henri Cain (1936), tournée à Montpellier.
2007(tv) Cyrano de Bergerac (FR) de Denis Podalydès (tv), Andy Sommer (th)
(FR2 15.6.07), 173 min. – av. Michel Vuillermoz (Cyrano de Bergerac), Eric Ruf (Christian de Neuvillette), Françoise Gillard (Roxane), Andrzej Swereyn (comte de Guiche), Eric Genovese (Henri Le Bret), Grégory Gadebois (Raguenau). – Captation à la Comédie-Française, production récompensée par six Molière.
2008(tv-mus) Cyrano de Bergerac (DE/ES/GB) de Tiziano Mancini 
UNITEL-Palau de les Arts Reina Sofía, Valencia-Comunidad Valenciana, 143 min. – av. Plácido Domingo (Cyrano de Bergerac), Sondra Radvanovsky (Roxane), Arturo Chacón-Cruz (Christian), Rodney Gilfry (De Guiche). – Captation de l’opéra de Franco Alfano et Henri Cain à Valence.
2008(tv) Great Performances : Cyrano de Bergerac (US) de Matthew Diamond 
NHK-NEP America-Stellar Prod. (PBS 8.1.09), 143 min. – av. Kevin Kline (Cyrano de Bergerac), Jennifer Garner (Roxane), Daniel Sunjata (Christian de Neuvillette), Chris Sarandon (comte de Guiche), John Douglas Thompson (Henri Le Bret), Max Baker (Raqueneau), Carman Lacivita (Valvert), Piter Marek (marquis de Brissaille).
2012(tv-mus) Cyrano de Bergerac (ES) d’Alberto Pascual 
Angela Alvarez Rilla/Teatro Real Madrid Prod. (TVE 10.5.12), 146 min. – av. Plácido Domingo (Cyrano de Bergerac), Ainhoa Arteta (Roxane), Michael Fabiano (Christian de Neuvillette), Laurent Alvaro (Ragueneau), Gérard Boucaron (Montfleury), Christian Helmer (Le Bret), Doris Lamprecht (sœur Marthe), Variano Lanchas (Lignière). – Captation de l’opéra de Franco Alfano et Henri Cain (1936) représenté au Teatro Real à Madrid.