I - LA FRANCE

3. LOUIS XIV, LE "ROI-SOLEIL" (1661 à 1715)

3.2. Jean de La Fontaine

(1621-1695) et son œuvre (sélection)
1953® Si Versailles m’était conté (FR) de Sacha Guitry. – av. Georges Chamarat (Jean de La Fontaine).
1958(tv) Les Tentations de La Fontaine (FR) de Pierre Viallet
(1e Ch. RTF 4.5.58). – av. Gérard Séty (Jean de la La Fontaine), Michel François (Jean Racine), Renaud Mary (Fouquet), Roger Carel (Molière), Marie-José Nat (Mme de La Fontaine), Marcelle Ranson (La Champmeslé). – D’après « Les cinq tentations de La Fontaine » de Jean Giraudoux (1938).
1964® (tv) Mademoiselle Molière (FR) de Jean-Paul Sassy. – av. Jacques Gheusi (Jean de La Fontaine).
1973® (tv) Molière pour rire et pour pleurer (FR) de Marcel Camus. – av. Marcel Amont (Jean de La Fontaine).
1977® (tv) L’Affaire des poisons (FR) de Gérard Vergez. – av. Daniel Auteuil (Jean de La Fontaine).
1978(tv) Jean de La Fontaine (FR) de Gérard Pignol et Jacques Vigoureux
[d’apr. Jean Orieux] (TF1 3.1.78). – av. Pierre Vernier/Vincent Vallier (Jean de La Fontaine adulte/jeune), Jacques Sempey/Gilles Guérin (François Maucroy adulte/jeune), Claude Aufaure (abbé Pouget), Berengère Dautun (Mme de la Sablière), François Beliard (Marie Hericard), Charles Charras (libraire Claude Barbin).
1980Les Contes Galants de Jean de La Fontaine / Les Contes de La Fontaine (FR) de José Bénazéraf 
J. Bénazéraf/Ed. Thanatos, 76 min.. – av. Dominique de Gunzburg (Messire Jean), Antoine Marin, Christiane Jean, Julie Arnold. Magali Llorca, Sylvie Schmidt, Emmanuel Franval, Héloïse Mierut.
Trois contes galants : « La Servante justifiée », « Le Cocu battu… et content » et « Les Lunettes ». A en croire Bénazéraf, père prodigieusement fécond du cinéma érotico-pornographique en France, La Fontaine était un sacré fripon ! Le réalisateur s’applique à traduire son « amoralité sereine et placide » afin de réhabiliter celui « dont on a beaucoup dit, à tort, qu’il était philosophe et moraliste ».
1984® Le Fou du roi (D’Artagnan junior) (FR) d’Yvan Chiffre. – av. Lionel Vitrant (Jean de La Fontaine), cf. (1.8c).
1986(tv) La Gageure des trois commères (FR) de Michel Boisrond 
« Série rose », Paul Grimblat/FR3-Hamster Prod. (FR3 8.11.86), 28 min. – av. Diane Niederman (Anne), Valérie Rojan (Suzanne), Pascale Pellegrin (Sophie), Philippe Demarie (Damon), Christian Bouillette (premier mari), Thierry Redler (Guillaume), Patrick Raynal (deuxième mari), Didier Pain (troisième mari), Jean-Paul Comart (Guillot).
Conte galant : aux bains, trois femmes débattent des caractères et des défauts de leurs maris respectifs. Chacune décide de trouver le moyen le plus ingénieux de le tromper.
2006*Jean de la Fontaine – Le Défi (FR) de Daniel Vigne 
Cinétévé (Fabienne Servan-Schreiber)-France 2 Cinéma, 100 min. – av. Lorànt Deutsch (Jean de La Fontaine), Philippe Torreton (Colbert), Jean-Claude Dreyfus (M. de Chateauneuf), Elodie Navarre (duchesse de Bouillon), Julien Courbey (Molière), Jocelyn Quivrin (Louis XIV), Romain Rondeau (Jean Racine), Armelle (Mlle Léotot), Daniel Duval (Terron), Jean-Pierre Malo (Jannart), Mélanie Maudran (Mme de la Sablière), Jean-Paul Farré (Claude Barbin), Fabienne Babe (duchesse d’Orléans), Virginie Desamauts (Mme de Sévigné), Emmanuelle Galabru (Mme de La Fontaine), Nicky Naude (Fouquet), Mathieu Bisson (Boileau).
En 1661, Colbert ordonne l’arrestation de Fouquet, protecteur-mécène de La Fontaine. Celui-ci se rebelle et prend la défense de l’argentier déchu en s’attaquant à Colbert (il aurait fabriqué des preuves de concert avec le roi). Sensible aux cris des paysans affamés, tricheur, égoîste et irresponsable, coureur de jupons invétéré (il délaisse sa femme Marie et son fils, préfèrant la compagnie de son cousin Racine, Molière, Boileau), La Fontaine refuse d’être un courtisan docile. Il survit en faisant le valet chez Mme de Sévigné, place l’art au-dessus du roi qui, lui, apprécie ses écrits.
Une approche intéressante et relativement fidèle de l’écrivain. Tournage aux châteaux de Champlâtreux (Val d’Oise), Champs (Seine et Marne), Le Mans (Sarthe), Versailles (Galerie des Glaces, escalier de la Reine, jardins de l'Orangerie), Maisons (Yvelines) et à l’Hôtel de Sully (Paris).