II - LE ROYAUME D’ANGLETERRE

9. GEORGE III (1760 à 1810)

Le « H. M. S. Bounty » vogue vers le Pacifique (« Mutiny on the Bounty » de Lewis Milestone, 1962).

9.4. Exploration et début de colonisation du Pacifique - L'Australie

Le capitaine JAMES COOK (1728-1779) explore la côte ouest de l’Australie (Nouvelle-Hollande), la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Guinée de 1768 à 1779. En Australie, la population des Aborigènes est si indifférente aux vêtements et objets offerts, vivant tranquillement sur ces terres sans souci de les posséder, que Cook estime qu’elles n’appartiennent à personne et s’en empare au nom de la Couronne. Comme l’expliquera au retour son partenaire de voyage, Joseph Banks, il aurait été absurde de vouloir les acheter puisque les natifs ne savaient pas ce que vendre signifiait... Banks est à l’origine de la décision royale d’installer une colonie pénitentiaire sur les nouvelles possessions australes. Témoignant devant un comité chargé de la déportation des prisonniers, il minimise énormément le nombre des indigènes, sachant que Georges III, en train de perdre ses terres américaines, a un besoin urgent d’en trouver d’autres pour se débarrasser des délinquants.
En AUSTRALIE, une flotte de onze navires transportant un premier convoi de bagnards accoste à Botany Bay le 28 janvier 1788. Le capitaine Arthur Phillip, premier gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud, s’installe dans la rade de Port Jackson (Sydney). Un deuxième convoi suit en 1791. John Hunter succède à Phillip en 1795. Le capitaine William Bligh, ex-commandant du « H.M.S. Bounty », sera gouverneur de 1806 à 1808.
1953Botany Bay (Les Bagnards de Botany Bay) (US) de John Farrow 
Joseph Sistrom/Paramount Pictures, 93 min. – av. Alan Ladd (Hugh Tallant), James Mason (cpt. Paul Gilbert), Patricia Medina (Sally Monroe), Sir Cedric Hardwicke (gouverneur Arthur Phillip), Murray Matheson (rév. Mortimer Thynne), Dorothy Patten (Nellie Garth), John Hardy (Nat Garth), Alex Frazer (Georges III).
1788 en Nouvelle-Galles du sud (New South Wales), arrivée des premiers bagnards des geôles de Newgate. Parmi eux, Tallant, un étudiant américain en médecine, injustement incarcéré pour vol à Londres, et dont le cruel capitaine Gilbert sait qu’il est innocent. Un rôle en or pour James Mason, qui vole la vedette à Alan Ladd. Tourné entièrement dans les studios Paramount en Technicolor par le cinéaste australien John Farrow (père de Mia), d’après le roman de Charles Nordhoff et James Norman Hall, les auteurs de « Mutiny on the Bounty » (1941).
1956(tv) Captain Cook and the Hawaiian Islands (US) de David Butler 
série « Captain Z-RO » no. 19 (22.4.56), 25 min. – av. Roy Steffins, Bobby Driscoll. – Les voyageurs dans le temps (science-fiction) assistent impuissants à la mort du capitaine Cook, tué par des indigènes des îles Sandwich en 1779.
1962Il giustiziere dei mari / Les Boucaniers des îles (IT/FR) de Domenico Paolella 
Documento Film-Louvre Film, 91 min. – av. Richard Harrison (David Robinson), Michèle Mercier (Jennifer), Roldano Lupi (cpt. Redway), Marisa Belli, Paul Muller, Carlo Hintermann (Errol Blackburn), Walter Barnes.
Drame à Botany Bay 1787-1790. Le commandant Redway vient prélever le tribut de perles que la Couronne britannique impose aux forçats déportés en Australie. David, son lieutenant et fils du chef des déportés, se rebelle contre sa cruauté et le châtie. Tourné en Eastmancolor et Totalscope aux studios de l’Istituto Nazionale Luce à Rome.
1975(tv) The Story of Captain James Cook (GB/US/DE) de John Irvin 
série « Explorers / Entdecker (Les grands explorateurs) » no. 8, BBCtv-Time Life-WDR (BBC 2.11.75), 50 min. – Docu-fiction.
1977Journey Among Women (AU) de Tom Cowan 
John Weiley/Ko-An Film Prod., 93 min. – av. June Pritchard (Elizabeth Harrington), Nell Campbell (Meg), Diana Fuller (Bess), Lisa Peers (Charlotte), Jude Kuring (Grace), Robyn Moase (Moira), Martin Phelan (cpt. McEwan), Lillian Crombie (Kameragul), Tim Elliott (Dr. Hargreaves).
Dans les années 1790, un groupe de neuf femmes s’échappe du bagne et apprend à survivre dans le bush. Tourné sur place en Eastmancolor à Cattai Creek (New South Wales).
1978(tv) Against the Wind (La Révolte irlandaise / Contre vents et marées) (AU) de George Miller, Simon Wincer 
Seven Network-Pegasus Prod. (7 Nework 12.9.78), 13 x 50 min. – av. Mary Larkin (Mary Mulvane/Mary Garrett), Kerry McGuire (Polly MacNamara), Jon A. English (Jonathan Garrett), Gerard Kennedy (Dinny O’Byrne), Frederick Parslow (capt. Charles Wiltshire), Jeremy Shadlow (Edward Wiltshire), Rod Mullinar (John Macarthur).
En 1796, Mary Mulvane, une rebelle irlandaise, est condamnée à sept ans de bagne en Australie. Avec ses compagnons et sa famille, elle traverse les temps troublés des premiers colons (Castle Hill Rebellion de 1804, Rum Rebellion de 1808).
1980(tv) Timeless Land (Le Vent d’Australie) (AU) de Michael Carson, Rob Stewart 
Australian Broadcasting Corp./ABC-TV, 8 x 55 min. – av. Nicola Pagett (Mrs. Mannion), Ray Barrett (gouv. William Bligh), Peter Collingwood (gouv. Arthur Phillip), Heather Christie (Anne King), Peter Cousens (Patrick Mannion), Michael Craig, Robin Stewart, Angela Puch McGregor, Adama Garnett, Charles Yunupingu.
En 1778, sur ordre de Georges III, marins et bagnards débarquent sur la côte Est de l’Australie et fondent une colonie. Les premières décennies de la colonisation avec leur cohorte de difficultés (relations avec les aborigènes, maladies, famines, etc.). Du bel ouvrage.
1987(tv) Captain James Cook / Wind und Sterne (Die Reisen des Captain James Cook) / Capitán Cook, el último gran explorador (GB/DE/AU/ES) de Lawrence Gordon Clark 
Revcom-ABC-Galaxy München-TVE-NDR, 8 x 60 min. – av. Keith Mitchell (capt. James Cook, 1728-1779), John Gregg (le botaniste Joseph Banks), Jacques Penot (cdt. Charles Clerke), Xavier Elorriaga (Lord Sandwich), Udo Vioff (Dr. J. Reinhold Forster), Fernando Rey (amiral Sir Edward Hawke), Carol Drinkwater (Mrs. Elizabeth Cook), Rhys McConnochie (George III), Noel Trevarthen (amiral Sir Hugh Palliser), David Whitney (cpt. William Bligh).
1776-79, Cook explore l’archipel polynésien et découvre les îles Sandwich (Hawaii, Mowée) où il est tué par les indigènes.
1998(tv) Lost at Sea : The Search for Longitude (A la recherche de la longitude) (US) de Peter Jones 
WGBH Boston, 60 min. – av. Peter Malahide (John Harrison). – Docu-fiction sur John Harrison et son horloge nautique (1761), utilisée par Cook.
1999(tv) Longitude (GB) de Charles Sturridge 
Granada Film-Arts and Entertainment Network-Channel Four (C4 2.-3.1.00), 2 x 125 min. – av. Michael Gambon (John Harrison), Jeremy Irons (Rupert Gould), Peter Vaughan (George Graham), Anna Chancellor (Muriel Gould), Stephen Fry (Sir Kenhelm Digby), Nigel Davenport (Sir Charles Pelham), Gemma Jones (Elizabeth Harrison), Alec McCowen (Sir Frank Dyson), Frank Finlay (amiral Wager), Samuel West (Sir Neville Maskelyne), Gary Waldhorn (Commodore Forrest).
Fiction sur John Harrison et son horloge nautique révolutionnaire, 1761.
2002(tv) Entscheidung Längengrad (Et la longitude fut) (DE) d’Axel Engstfeld 
série « Mission X (Le fabuleux destin des inventions) », ZDF (ZDF 26.5.02 / Arte 9.6.07), 52 min.
Docu-fiction : En 1773, malgré l’inimitié de Sir Neville Maskelyne, astronome du roi, l’horloger écossais John Harrison parvient à trouver un moyen de calculer la longitude, permettant enfin aux navigateurs de connaître leur position exacte sur les océans et ouvrant la voie à l’exploration scientifique de la planète par les mers.
2002(tv) The Ship (GB) de Christopher Terrill
C. Terrill, Laurence Rees/BBCtv (BBC 20.8.-24.9.02), 6 x 60 min. - av. Andrew Lewis (cpt. James Cook), James Rees (Sir Joseph Banks), Alexander Cook, Christopher Terrill, Dominic Frisby (narration).
Docu-fiction tourné en Australie: une réplique moderne de l'"Endeavour" constitué d'un équipage scientifique international et d'une équipe cinématographique suit les traces du capitaine Cook (avec reconstitutions des principaux incidents).
2005*Mary Bryant / AU : The Incredible Journey of Mary Bryant (L’Incroyable Voyage de Mary Bryant) (AU/GB) de Peter Andrikidis 
Granada Television-Network Ten-Power Prod., 2 x 240 min. (feuilleton). – av. Romola Garai (Mary Bryant), Jack Davenport (ltn. Ralph Clarke), Alex O’Loughlin (William Bryant), Sam Neill (le gouverneur Arthur Philip), Tony Martin (Martin), David Field (Thomas), Garry McDonald (rév. Johnson), Dan Spielman (Cox), Stephen Curry (Allen), Abe Forsythe (Sam).
Cornouailles en 1786, Mary Broad, 21 ans, pauvre et affamée, est condamnée à la déportation en Australie pour avoir volé un chapeau. Le voyage dure 251 jours durant lequel Mary se marie avec William Bryant, pêcheur et contrebandier. Captifs sous le soleil australien à Botany Bay, ils rêvent d’un avenir meilleur et, aidés de cinq autres condamnés, il volent un petit bateau appartenant au redouté gouverneur Philip. Leur périple dangereux vers l’île Timor dure dix semaines, le lieutenant Clarke les poursuit. A Timor, où flotte le drapeau hollandais, ils se font passer pour des négociants naufragés et mènent pendant quelques années une vie de luxe. Mais Clarke les retrouve, les capture et tue le mari de Mary. De retour en Angleterre, cette dernière a tout perdu, y compris ses enfants morts durant la traversée éprouvante. Mais sa réputation de mère courage l’a précédée, faisant d’elle une martyre de la société. Condamnée à la potence par la Cour britannique, Mary, Martin et Walting sont finalement graciés en 1793 par le roi Georges III. – Tiré d’un récit authentique – Mary Bryant (1765- 1794 ?) fut défendue dans la presse britannique et soutenue financièrement par l’écrivain James Boswell – , ce feuilleton est le plus onéreux (16 millions de $ australiens) et le plus spectaculaire fabriqué en Australie. Tourné sur place au Queensland (Bowen) et à New South Wales (Campbelltown, Royal National Park à Sydney).
2006(tv) The Making of Captain Cook (GB) de Robin Dashwood 
série « Voyages of Discovery ». BBCtv (BBC4 30.11.06), 52 min. – av. Tim Berrington (James Cook), Edward Elks (Joseph Banks), Paul Rose (présentation).
Docu-fiction avec reconstitutions et acteurs. En 1768, Cook s’embarque pour le Pacifique où il commence par découvrir Tahiti et où il doit empêcher ses marins d’échanger les clous et objets métalliques de l’ « Endeavour » contre les faveurs des belles indigènes…
2007(tv) Captain Cook : Obsession and Discovery (James Cook, explorateur du Pacifique) (AU/CA) de Wayne Fimeri, Matthew Tomason 
Tony Wright-Cook Films and Ferris Production-ABC-Australian Film Commission-History Television-Telefilm Canada (TV 28.10.-18.11.07), 4 x 50 min. – av. Matt Young (James Cook), Bridget Bezanson (Elizabeth Cook), Jay Dawson (Joseph Banks), Andrew Hunt (Dr. Solander), Samuel Laurie (Cook jeune), Pulou Vaituutuu (Tupaia), Roy Snow (Omai), Jacqueline Nairn (Britannia), Greg Ward (Mr. Fisher), Derek Good (Mr. Turpin), Tom Kane (Toha).
Docu-fiction sur la vie de Cook. Episodes : 1. « Northwest Passage » – 2. « Beyond Speculation » – 3. « Taking Command » – 4. « A Likely Lad ». Ressorti en 2014 dans une version de 60 min. sous le titre de Captain Cook. The Man behind the Legend (BBC4 8.12.14).