V - L’ESPAGNE, LE PORTUGAL ET LEURS COLONIES D’AMÉRIQUE

10. COLONIES ESPAGNOLES ET PORTUGAISES EN AMÉRIQUE

10.6. La vice-royauté portugaise du Brésil

1916O Guarany. Romance brasileiro (BR) de Vittorio Capellaro [d’apr. José de Alencar]. – av. Georgina Marichiani (Cecilia), Santino Giannastazio (Peri), Vittorio Capellaro, Leonel Simi. – Début XVIIe s., Peri, un Indien Guarani du Goitacaz converti au christianisme, devient le protecteur de l’aristocrate blanche Cecilia (qu’il épouse) et des colons portuguais.
1919Tiradentes (BR) d’Alberto Botelho. – av. Alda Aluise, Carmen Ruiz, Arthur do Carmo, Guilherme Louzada. – Cf. film de 1999.
1920O Guarany (BR) de João de Deus, Alberto Botelho ; Carioca Filme [d’apr. José de Alencar]. – av. Abigail Maia, Pedro Dias, Carmen Ruiz, J. Silveira, João de Deus.
1923Il Guarany (Le Guarani) (IT) de Salvatore Aversano [d’apr. José de Alencar] ; Sabaudo, Milano, 1984 m. – Elisenda Anovazzi (Cecilia), Gino Soldarelli (Peri, le Guarani), Vittorio Simbolotti, Anita Faraboni (Isabella), Fernando Ribacchi (Don Alvaro), Camillo De Rossi. – cf. supra, 1916 et 1920.
1936Bocage – Las très gracias / As três graças (PT) de Leitão de Barros ; Sociedade Universal de Superfilmes/SUS, 124 min. – av. Raul de Carvalho (Manuel Maria du Bocage), Maria Castelar, Maria Helena Matos, Celita Bastos, Tarquinio Vieira (António Coutinho). – Jeunesse du poète, cf. 1998.
1963Ganga Zumba, rei dos Palmares (BR) de Carlos Diegues
Caroles Diegues, Jarbas Barbosa, Luiz Fernando Goulart, Beto Quartin/Copacabana Filmes-Tabajara Filmes, 100 min. - av. Antonio L. Sampaio [=A. Pitanga] (Ganga Zumba), Léa Garcia (Cipriana), Eliezer Gomes (Anoroba), Luiza Maranhão (Dandara), Jorgé Coutinho, Nara Leão, Waldir Onofre, Ruy Polanah, Alvaro Pérez, Tereza Raquel, José Scandal, Rui Solberg, Cartola, Zózimo Bulbul, Regina Werneck, Dona Zica.
La vie du légendaire esclave noir qui fonde Quilombo dos Palmares, une communauté dans les montagnes brésiliennes (cf. le film "Quilombo" de Carlos Diegues, 1984).
1975*Xica da Silva (BR) de Carlos Diegues ; Jarbas Barbosa-Embrafilme-Terra-Distrifilmes-Antenne 2, 117 min. – av. Zézé Motta (Xica da Silva), Walmor Chagas (João Fernandes de Oliveira, gouverneur), Altair Lima (intendant de Oliveira), Elke Maravilha (Hortensia), José Wilker (comte de Valadares), Stephan Nercessian (José). – 1758 au Brésil, province du Minas Gerais : une esclave noire s’affranchit en devenant la maîtresse du gouverneur.
1981(tv) Xico Rey / Chico Rei (BR) de Walter Lima Jr. ; Art-4, PO Produções, 6 x 45 min. – av. José Severo dos Santos [Severino d’Acelino] (Galanga alias Xico Rey), Rainer Rudolph (Padre Xavier), Alexander Allerson (major Seixas), Maria Fernanda (Nenzica), Zaira Zambelli (Dorinha), Zézé Motta. – La révolte des esclaves noirs à Minais Gerais (Arraial do Tijuco) sous la direction de Xico Rey, un ancien roi du Congo, qui devient le premier propriétaire terrien du Brésil.
1984*Quilombo (BR) de Carlos Diegues 
Augusto Arraes, Carlos Diegues/CDK Producoes Lida, 127 min./119 min. – av. Antônio Pompêo (Zumbi dos Palmares), João Nogueira (Rufino), Zézé Motta (Amdara), Toni Tornado (Ganga Zumba), Vera Fischer (Ana de Ferro), Grande Otelo (Baba), Antonio Pitanga (Acaiùba), Mauricio do Valle (Domingos Jorge Velho), Bené Batista (Ibualama/Xangô), Roberto de Cleto (le Père Mello), Maurício do Valle (Dominingos Jorge Velho), Alaide Santos (Acotirene), Eduardo Silva (Camuanga).
Variante de "Ganga Zumba" (1963). Vers 1650-1680, la révolte menée par le Congolais musulman Ganga Zumba (1630-1678) contre les colons portugais dans la plantation de canne à sucre de Santa Rita, Pernambuco ; les esclaves en fuite fondent leur république dans les montagnes brésiliennes, à Quilombo dos Palmares (Cerra dos Macacos), qui devient le plus puissant des villages libérés de la colonie, où Zumba doit toutefois se mesurer à son rival et neveu, Zumbi dos Palmares (1655-1695). Zumba accepte un traité de paix avec les colons en 1678 et se déplace vers la vallée de Cucaú, où il périt d'un empoisonnement et ses partisans sont à nouveau réduits à l'esclavage. Zumbi, en revanche, dont la mère a été tuée par les colons et qui a côtoyé les Blancs pendant quinze ans, reste sur place pour défendre Quilombo contre l'armée que São Paulo envoie en 1694, perpétuant la résistance contre les Portugais. Après quinze ans de combat acharné, il est trahi par les siens, capturé par les Portugais et décapité. - Une adaptation des romans Ganga Zumba de João Felicio dos Santos et Palmares de Décio Freitas, présentée au festival de Cannes 1984.
1996O Guarani (BR) de Norma Bengell [d’apr. José de Alencar] ; NB Produções, 91 min. – av. Márcio Garcia (Peri), Tatiana Issa (Cecilia), Glória Pires, Herson Capri, José de Abreu. – XVIIe s., dans une forteresse aux abords de la forêt tropicale, une jeune aristocrate s’éprend d’un Indien et fugue avec lui, cf. supra, 1916, 1920 et 1923.
1998Bocage, o triunfo do amor (BR) de Djalma Limongi Batista ; Cinema do Seculo XXI-A. de Cunha Telles, 85 min. – av. Victor Wagner (le poète Manuel Maria du Bocage, 1765-1805), Francisco Farinelli, Vietia Rocha, Majo de Castro, Linneu Dias. – XVIIIe s. : un poète provocateur est condamné par l’église et la société.
1999Tiradentes (BR) d’Oswaldo Caldeira ; Riofilmes-Caldeira, 128 min. – av. Humberto Martins (Tiradentes), Paolo Autran (Pennaforte), Rodolfo Bottino (Joaquim Silvério dos Reis), Marco Ricca (Inácio Alvarenga Peixoto), Eduardo Galvão (Tomás Antônio Gonzaga), Emiliano Queiroz (Cláudio Manoel da Costa. – Le sous-officier José Joaquim da Silva dit « Tiradentes » devient leader du mouvement indépendentiste contre le Portugal, « Inconfidência Mineira », en 1789 et périt en martyr politique.
2000® Palavra e utopia (PT) de Manoel de Oliveira. – av. Riccardo Trepa/Luis Miguel Cintra/Lima Duarte (Antonio Vieira). – Vieira, jésuite portugais qui lutte à Rome pour la cause des Indiens, cf. Portugal.
2000Brava gente Brazileira / Brave New Land (BR) de Lúcia Murat ; Taiga Filmes e Video-Quanta-Bidgeni-Sky Light, 100 min. – av. Luciana Rigueira (Anote), Diogo Infante (Diogo de Castro e Albuquerque), Floriano Peixoto (capt. Pedro), Buza Ferraz (Antônio), Leonardo Villar (commandant). – 1778 à Fort Coimbra, Brésil occidental. Un jeune cartographe et la garnison du fort affrontent les indios Guaicuru qu’ils ont maltraités.