VI - L’ALLEMAGNE

4. ARTISTES, MUSICIENS, POÈTES ET SAVANTS

4.7. Les exploits du Baron de Münchhausen (le Baron de Crac)

Karl Friedrich Hieronymus Freiherr von Münchhausen (1720-1797). – Récits fantasques de Rudolph Erich Raspe (« Baron Munchhausens Narrative of his Marvellous Travels and Campaigns in Russia », 1785) et de Gottfried August Bürger (« Wunderbare Reisen zu Wasser und zu Lande, Feldzüge und lustige Abenteuer des Freyherrn von Münchhausen », 1786).
1909How I Cook-ed Peary’s Record (GB) de Walter R. Booth 
Urban Trading Co. – Münchhausen au Pôle nord.
1909/10[Le Baron de Crac (FR) d’Emile Cohl, 102 m. – Trois dessins animés.]
1911Les Hallucinations du baron de Munchausen (FR) de Georges Méliès 
Pathé-Star Film no. 1176-1185, 235 m.
1914Le avventure del barone di Münchausen (IT) de Paolo Azzurri 
Psiche-Film, 1000 m. – av. Paolo Azzurri (Münchhausen), Mary Bayma-Riva.
1915The New Adventures of Baron Munchausen (GB) de F. Martin Thornton 
Kent Films, 995 ft.
1920[Münchausen, der berühmte Aufschneider (DE) de Richard Felgenauer. – Animation c.m.]
1920[Le sorprese della neve ; Il viaggio balistico ; Della Terra alla Luna ; Il veicolo occasionale (IT) de Carlo A. Zambonelli. – Dessin animé de court métrage.]
1927/29[The Adventures of Baron Munchausen (US) de Paul Peroff. – Dessin animé de court métrage.]
1929[Prikljucenija Barona Mjunchgauzena (Les Aventures du baron Munchausen) (SU) d’Ivan Petrovic Ivanonv-Vano, D. Cherkes, 600m. – Dessin animé.]
1936Münchhausens neuestes Abenteuer (DE) de Phil Jutzi 
KU-Film, 22 min. – av. Franz Weber (Münchhausen), Elga Brink, Erich Fiedler, Hilde Sessak, Leo Sloma, Margarete Sachse.
1940[Baron Prásil (CZ) de Martin Fric; Slavia Film, 99 min. - av. Vlasta Burian (le baron Archibald Prasil), Antonin Mikulic (Pepik), Meda Valentová (la baronnesse Olga), Zorka Janu (la comtesse Carla), Anna Steimarová (tante Emma), Oldrich Novy (Arnold Benda), Jaroslav Marvan (Bedrich Emanuel Benda), Ella Nollová (Maria Bendova), Cenek Ciégi (le comte Bohdan Kocharowski). - Fantaisie filmée aux studios Barrandov à Prague. Quoique exploitée sous le titre de "Baron Munchhausen" aux USA (à en croire IMDb?), le sujet, une comédie loufoque impliquant des fantômes, n'a pas grand chose à faire avec les récits du baron de Crac (baron Prásil en Tchécoslovaquie).]
1941[Le avventure del barone di Munchausen (IT) de Roberto Sgrilli. – Dessin animé en couleurs, c.m.]
Hans Albers interprète « Münchhausen » (1943) de Josef von Baky.
1943***Münchhausen (Les Aventures fantastiques du Baron de Munchausen) (DE) de Josef von Baky 
Eberhard Schmidt/Ufa-Filmkunst, 134 min. – av. Hans Albers (Münchhausen), Brigitte Horney (Catherine II de Russie), Ferdinand Marian (Cagliostro), Käthe Haack (baronne Münchhausen), Gustav Waldau (Giacomo Casanova), Ilse Werner (princesse Isabelle d’Este), Andrews Engelmann (prince Potemkin), Waldemar Leitgeb (Orloff), Michael Bohnen (duc Charles de Braunschweig), Arut Wartan Pougatchev), Leo Slezak (sultan Abdul Hamid), Fanny Cotta (Rosalba Carriera).
Grosse production de prestige du cinéma national-socialiste, sur un scénario du romancier satirique Erich Kästner (auteur interdit sous le régime nazi, d’où le pseudonyme de Berthold Bürger) et produite à l’occasion du 25ème anniversaire de la Ufa. Le film le plus populaire du cinéma allemand sous Hitler, et l’un des plus réussis, avec des gags inventifs et des trucages qui restent remarquables. Tourné en Agfacolor d’avril à décembre 1942 pour 6,6 millions de Reichsmark à l’Ufastadt Babelsberg et à Venise (Canale Grande).
1947/48[The Adventures of Baron Munchausen (CA) de George Dunning, Colin Low. – Animation c.m.]
1961*Baron Prásil (Le Baron de Crac) (CS) de Karel Zeman 
Filmové Studio Gottwaldov, 89 min. – av. Milos Kopecki (Münchhausen), Jana Brejchová (princesse Bianca), Rudolf Jelinek (Tonik), Karel Höger (Cyrano de Bergerac), Jan Werich (le capitaine du vaisseau hollandais), Eduard Kohout (gén. Elemele) Bohus Zahorsky ('amiral), Rudolf Hrusinsky (le Grand Sultan), Otto Simánek (Michel Ardan).
Tonik, un jeune cosmonaute, débarque sur la Lune où il est accueilli chaleureusement par le poète Cyrano de Bergerac, Michel Ardan (le héros de Jules Verne) et le baron de Crac. Tonik et le baron redescendent sur terre pour y délivrer la princesse Bianca, retenue prisonnière dans un harem à Constantinople après le naufrage de son navire. Le trio, poursuivi pendant trois jours, se réfugie au fond de l'océan. Recueillis par un navire que le baron rend invisible, les trois aventuriers doivent affronter la flotte turque… Une suite d'aventures féeriques, charmantes et farfelues (dialogues: Jiri Brdecka), animées par des anciennes gravures et tous les trucages habituels de Zeman, l'héritier tchèque de Méliès, mais handicapées par un rythme languissant et des moyens limités. Présenté au festival de Locarno 1962.
1963Δ Pasi spre luna (Des pas vers la lune) (RU) d’Ion Popescu-Gopo. – av. Marcel Anghelescu (Münchhausen).
1966(tv) Münchhausen (DE) de Fritz Umgelter
(ARD/ORF 11.4.66), 155 min. – av. Richard Münch (Münchhausen), Ella Büchi-Münch (Bernhardine von Brünn), Helmut Peine, Nora Minor, Heinz Weiss (cdt. Wilhelm Heinrich von Münchhausen), Helmuth Lohner (le prince Ernest-Auguste d’Angleterre), Helmut Peine.
Âgé de 70 ans, Münchhausen tombe amoureux, s’endette et invente un chapelet d’histoires fabuleuses pour séduire la belle Bernhardine (d’après le roman de Walter Hasenclever).
Hans Albers en Münchhausen (Josef von Baky, 1943)
John Neville en Münchhausen (Terry Gilliam, 1988)
1978[Les Fabuleuses Aventures du légendaire Baron de Munchausen / Münchausen báró csodálatos kalandjai (FR/HU) de Jean Image [=Imre Hajdú], Films Jean Image-Hungarofilm-Pannónia Filmstúdió, 77 min. – Dessin animé.]
1979(tv) Der Schuft, der den Münchhausen schrieb (DE) de Rudolf Nussgruber
(ZDF 24.4.79), 90 min. – av. Lutz Hochstraate (Rudolph Erich Raspe), Ferdy Mayne (Münchhausen), Henning Schlüter, Alf Marholm, Barbara Markus.
1979(tv) Tot samyy Myunkhgauzen [Ce même Münchhausen] (SU) de Mark Zakharov 
Gosteleradio-Mosfilm, 142 min. – av. Oleg Yankovskiy (Münchhausen), Inna Churikova (Jakobina Münchhausen), Yelena Koreneva (Marta), Igor Kvasha (bourgmestre), Leonid Yarmolnik (Theophil Münchhausen), Aleksandr Abdulov (Ramkopf), Yuri Katin-Yartsev (Thomas), Leonid Bronevoy (le duc).
Une satire de la société (soviétique) parfois assez insolente, puisque Münchhausen ne ment jamais…
1988(tv) Münchhausens letzte Liebe (DE) de Wolfgang Glück 
HR-Bavaria-ORF-SDR-WDR (ARD 24.4.88), 107 min. – av. Hans Joachim Kulenkampff (Münchhausen), Anne Tismer (Bernhardine von Brünn), Werner Eichborn (Rösemeyer), Edith Volkmann (Frau Bachmann), Peter Pasetti (baron Grothaus), Gunnar Möller (von Rinteln).
Le dernier amour de l’homme au boulet de canon et aux histoires à dormir debout, d’après la pièce « Münchhausen » de Walter Hasenclever, écrite en exil en France en 1934.
1988**The Adventures of Baron Munchausen / Die Abenteuer des Baron Münchhausen / Le avventure del barone di Munchhausen (Les Aventures du Baron de Munchausen) (GB/DE/IT/ES) de Terry Gilliam 
Columbia Pictures-Prominent Features-Laura Film-Th. Schuly, 126 min. – av. John Neville (Münchhausen), Eric Idle (Berthold), Oliver Reed (Vulcain), Sarah Polley (Sally), Jonathan Pryce (Horatio Jackson), Valentina Cortese (Ariane), Uma Thurman (Vénus), Robin Williams (le roi de la Lune).
D’excellente facture, marqué par les gravures de Gustave Doré, inventif, parfois même délirant mais inégal sur la durée, concocté par le plus doué des « Monty Python ». Un film d’auteur tourné avec des moyens considérables (46,6 millions $) en Eastmancolor sur six plateaux à Cinecittà (décors de Dante Ferretti, photo de Giuseppe Rotunno), aux studios de Pinewood et en Espagne (Almería, Andalousie, Aragon, Zaragoza, Belchite). Quatre nominations à l’Oscar 1990 (décors, costumes, effets spéciaux, maquillages). Un succès public mitigé.
2012(tv) Baron Münchhausen (Les Aventures du baron de Münchhausen) (DE) d'Andreas Linke
Bayerischer Rundfunk-Hessischer Rundfunk-Südwestrundfunk-teamWorx Television & Film (BR 25.12.12), 2 x 88 min. - av. Jan-Josef Liefers (Münchhausen), Katja Riemann (Catherine II), Tonio Arango (Grigorij), Jessica Schwarz (Constanze von Hellberg), Helen et Isabelle Ottmann (Frieda), Tayfun Bademsoy (le sultan), Gennadi Vengerov (Vldimor), Lars Rudolph (Hermet), Lino Bademsoy (Aydin).
Pour le baron, les temps sont durs: l'irruption dans sa vie d'une gamine, Frieda, une enfant de la balle qui prétend être sa fille, le lance dans une nouvelle aventure. Le baron, la belle Constanze et Frieda partent pour la Russie à la recherche de la mère de l'enfant, croisent des pirates, affrontent la jalousie de la tsarine Catherine II, le méchant sultan (ennemi mortel du baron), s'égarent sur la lune, etc. - Des nouvelles aventures imaginées par Marc O. Seng et tournées à Berlin, Leipzig, Burghausen, au château de Ludwigsburg (Bad-Wurttemberg) et dans le Brandebourg (Seeburg, Lausitz, Wandlitz).
2012/13(tv) Münchhausen : Die Geschichte einer Lüge (Münchhausen, le baron du mensonge) (DE) de Kai Christiansen 
Reinhardt Beetz/Gebrueder Beetz Filmproduktion-NDR-Arte (Arte 19.1.13), 52 min. – av. Ben Becker (baron de Münchhausen), Alexander Beyer, Oana Solomon, Sarah Hannemann, Charlotte Chrome, Isabelle Barth, Stephen M. Gilbert.
Docu-fiction sur « l’histoire d’un mensonge », ou comment et pourquoi l’authentique baron Hieronymus von Münchhausen est entré dans la littérature pour devenir le héros d’exploits fantasmagoriques.