VIII - L’AUTRICHE DES HABSBOURG ET L’EUROPE CENTRALE

8. L'HÉGÉMONIE DES HABSBOURG EN BOHČME ET EN HONGRIE

8.3. Hongrie, Slavonie et autres territoires

En Hongrie, le prince protestant Ferenc [François] Rákóczi II (1676-1735) mčne la révolte anti-habsbourgeoise de 1703 ŕ 1711. Aprčs l’échec de l’insurrection, Rákóczi s’exile ŕ la cour de Louis XIV.
1938János Vitéz [Jean le héros] (HU) de Béla Gaál 
Kino Filmipari, 66 min. – av. Imré Palló, Margit Dajka, Ferenc Kiss, Gyula Csortos, Erzsi Simor, Piri Peéry. – Un berger de Burkus se rallie aux hussards hongrois pour chasser les Turcs.
1940Gül Baba (HU) de Kálmán Nádasdy 
Magyar Irók Filmje, 105 min. – av. Sándor Kömives (Gül Baba), Zita Szeleczky, Pál Jávor, Zoltán Makláry, Margit Ladomerszky, Judit Farkas.
En 1620 ŕ Buda occupée par les Turcs, un jeune insurgé s’éprend de la fille du gouverneur ottoman et fugue avec elle.
1941Egy éjszaka erdélyben [Une nuit en Transsylvanie] (HU) de Frigyes Bán 
Takács Film, 87 min. – av. Zita Szeleczky, Mária Lázár (l’impératrice Marie-Thérčse), Mária Mezey (duchesse Henriette), Antal Páger (Joseph II), István Nagy (Kleber, adjudant), Miklós Hajmássy, György Kürthy (gouverneur de Transsylvanie). – Chassé-croisé amoureux ŕ Szökács, oů Joseph II passe une nuit.
1943Rákóczi Nótája [Le Chant de Rakoczi] (HU) de József Daróczy 
Hajdu Film-Hunnia Filmgyar, 104 min. – av. Klári Tolnay, Géza Abonyi (prince Ferenc Rakoczi II), János Sárdy (Péter Szakmáry), Károly Kovács, Déry Sári.
Des partisans du prince Rakoczi parviennent ŕ s’emparer de la forteresse de Füzér.
1953*Rákóczi hadnagya [Le Lieutenant de Rakoczi] (Ouragan sur la vallée) (HU) de Frigyes Bán 
Magyar Filmgyarto Nemzeti Vallalat, 114 min. – av. Sándor Deák (le prince Ferenc Rakoczi), Tibor Bitskey (Janos)), Gábor Mádi Szabó (Vak Bottyán), Sándor Szabó (comte Starhemberg), Eva Vass (Anna), Endre Gyárfás.
L’insurrection du régent Rakokczi en 1703 : des patriotes hongrois livrent victorieusement bataille contre les Autrichiens ŕ la rivičre de Vág. Une superproduction hongroise mobilisant 1200 figurants.
1956*A császár parancsára (Flammes éteintes) (HU) de Frigyes Bán 
Magyar Filmgyarto Vallalat, 96 min. – av. Ferenc Bessenyei (József Hajnóczy), Eva Ruttkai (Lotte, sa fiancée), Erzsi Solmogyi (Mme Kohlmayer), Zoltan Maklary (Kohlmayer), György Palos (Martinovics), Tibór Molnár (Mihály), Ferenc Kállay (Sehyy), István Somló (général Barco), Irén Sütö (Maria Martineau).
Dans la ville de Pest en 1794, des Jacobins hongrois dirigés par l’écrivain et savant József Hajnóczy sont exécutés pour s’ętre soulevés contre les Autrichiens.
1959Kard és Kocka [L’Épée et les dés] (HU) d’Imre Fehér ; Hunnia Filmstudio, 78 min. – av. Miklós Gábor (cpt. Ferenc Arvay), László Bánhidi, Ferenc Zenthe, Eva Ruttkai, Mari Töröcsik, Samu Balázs. – Arvay, partisan du prince Rakoczi, enlčve un officier autrichien et rafle la paie des militaires.
1964(tv) A Tenkes kapitánya [Le Capitaine des hors-la-loi] (HU) de Tamás Fejér 
Magyar Televizió, 13 x 25 min. / 197 min. – av. Ferenc Zenthe (Eke Máté, dit capitaine Tenkes), László Ungvári (le baron Eckbert Eberstein), Marianne Krencsey (la baronne Amalia Eberstein), Tibor Molnár, Ildikó Pécsi.
Vers 1705, un recruteur de l’armée autrichienne rejoint les rangs anti-habsbourgeois dans les montagnes de Tenkes et fait sauter la forteresse de Siklós. Une des séries les plus populaires de la télévision hongroise, diffusée męme en Chine maoďste.
1964Rab Ráby [Le Captif Raby] (HU) de György Hintsch 
Mafilm-Magyar Televizió, 108 min. – av. György Kálmán (Mátyás Ráby), Anal Páger (l’empereur Joseph II), Adám Szirtes, Samu Balázs, Judit Meszléry, Attila Tyll (l’empereur François Ier).
Joseph II charge un ancien trésorier d’enquęter sur les abus de la magistrature de Szentendre et Izbég. A la mort du monarque, il doit s’enfuir en France.
1971A fekete Varos I-II [La Ville noire] (HU) d’Eva Zsurzs 
Mafilm-Magyar Televizió, 200 min. (2 parties). – av. Ferenc Bessenyei, Gábor Nagy, Vera Venczel, Sándor Pécsi, István Avar. – 1700, fait divers criminel dans la ville de Löcse, tension entre citadins et la noblesse terrienne.
1972(tv) Le Prince Rakoczi / Gesprengte Fesseln. Die Flucht des Prinzen Rakoczi / Il principe Rakoczi (FR/HU/AT/BE/CH/IT) de Károly Makk
série « Les grandes évasions », ORTF-Magyar Rádió és Televizió (TF1 20.11.72), 55 min. – av. Lajos Balázsovits (François II Rakóczi), Virág Döry (Charlotte-Amélie Rakókzi), Philippe March (cpt. Lehmann), Ferenc Bessenyei (Szalontay), Jácint Juhász (col. de Longueval), Gyula Benkoe (Hoffstadt), Tibor Bitskey (Bercensyi).
1701, Ferenc Rákóczi, prince de Transylvanie et régent de Hongrie (1676-1735), est partagé entre sa fidélité ŕ l’Empire ds Habsbourg et son amour de la Hongrie. Alors qu’une révolte éclate contre Joseph Ier ŕ Tokay, il refuse d’en prendre la tęte et regagne Vienne oů il est la victime d’une conspiration ourdie par Longueval. Il est enfermé ŕ la citadelle de la Wiener Hofburg, mais son épouse Charlotte-Amélie organise son évasion ŕ la veille de son exécution, tandis que le capitaine Lehmann se sacrifie ŕ sa place (d’aprčs le roman « II. Rákóczi Ferenc és a kuruc szabadságharc » de Géza Hegedüs, 1947).
1973Palkó Csínom (HU) de Márton Keleti, Gyula Mészáros 
Hunnia, 93 min. – av. Gábor Nagy, Péter Benkö, Péter Huszti, József Horváth, Péter Hausmann, Ildikó Hüvösvölgyi. – Deux aventuriers rejoignent les insurrectionistes du prince Rakoczi contre les Habsbourg.
1973(tv) Arpad le Tzigane / Arpad der Zigeuner (FR/HU/DE) de Christian-Jaque, Frank Guthke et Guy Saguez 
Wolfgang von Schiber/ORTF-Paris Cité Prod.-Magyar-Geiselgasteig Film (ZDF 27.3.73 / TF1 25.4.73), 26 x 13 min. – av. Robert Etchevery (Arpad), Edwige Pierre (Rilana), Werner Umberg (prince Bekeczy [=François II Rákóczi]), Dorit Amann (Hélčne), Peter Kertesz (Istvan), Z. Kortvelyessi.
Pendant la guerre d’indépendance des Hongrois contre l’Autriche (1703-1711), le tzigane Arpad, aidé du prince Bekeczy (chefs de la résistance aux Habsbourg), tient en échec les soldats autrichiens et quelques ennemis personnels parmi les gens du voyage. Feuilleton filmé dans la région de Budapest.
1976Kisertet Lublon [Les Ducats d’or du fantôme] (HU) de Róbert Bán
103 min. – av. György Cserhalmi, Irén Bordán, Dezsö Garras, László Márkus. – 1700, des faux-monnayeurs dans les Carpathes.
1978(tv) A trombitás [Le Trompette] (HU) de János Rósza 
Mafilm Studio Objektiv-Studio Hunnia, 102 min. – av. Zoltán Csoma (le Trompette), Ferenc Fábián (lieutenant Havrán), Ferenc Bencze (Bajusz), Róbert Koltai (Jankó).
Hongrie 1697 : les aventures de trois voleurs et d’un adolescent surnommé le Trompette ŕ l’époque de la guerre contre les Habsbourg, aprčs le soulčvement de Thököly.
1979(tv) A nagyenyedi két füzfa [Les Deux Saules de Nagyennyed] (HU) de Róbert Bán
[d’apr. Mór Jókai]. – av. Imre Józsa, András Vitai, Zsuzsa Málnai, György Kézdy. – Episode de la guerre d’indépendance hongroise du prince Rákóczi contre la maison des Habsbourg.
1980(tv+ciné) Vizsgálat Martinovics Ignác szászvári apát és társainak ügyében [Examen de l’affaire Ignac Martinovics, abbé de Szaszvar et de ses compagnons] (HU) de Judit Elek
– av. Janos Acs (Ignac Martinovics), Tamas Fodor (Franz Schilling, police autrichienne), Erzsebet Gaal (Nádor, le palatin), Miklós B. Székely (János Nyéki Német), Gábor Deme (Saurau), Erzsébet Gaál (Nádor). – 1794/95, l’exécution des Jacobins hongrois menés par Martinovcs.
1981Fogadó as Örök Világossághoz [L’Auberge de la Lumičre éternelle] (HU) de Róbert Bán 
Budapest Studio, 98 min. – av. Mari Törécsik, Judit Hernádi, Zsigmond Fülöp, László Márkus, György Kálmán. – XVIIIe s., comédie macabre autour d’un trésor caché dans une auberge.
1987Erzékeny búcsú a fejedelemtöl [Adieux émus au prince] (HU) de László Vitézy 
Mafilm-Dialóg, 105 min. – av. Ferenc Bessenyei (Gábor Bethlen, prince de Transylvanie 1613>1629), Krzysztof Wakulinski (Don Diego di Estrada), Hanna Mikuc (Catherine de Brandebourg, épouse du prince), István Avar (István Bethlen), Péter Andorai.
La cour de Transsylvanie en 1629, tiraillée entre les Habsbourg et les protecteurs ottomans.
1988 [sortie : 1994](ciné+tv) *Seobe / Migrations ou La Guerre la plus glorieuse (YU/FR) d’Aleksandar Petrovic 
Zoran Otasevic/Méditerranée Cinéma-Adriana International Corp.-Radiotelevizija Srbija-Milan Pejic Trade Paris-Radiotelevizija Beograd, 55 min./120 min. – av. Isabelle Huppert (Dafina Issakovic), Richard Berry (Arandjel Issakovic), Bernard Blier (Opat Zorzel), Avtandil Makharadzé (cdt. Vouk Issakovic), Dragan Nikolic (Pavle Issakovic), Miki/Predrag Manojlovic (Arnold de Sabran), Petar Bozovic (maréchal/baron Johann Leopold von Berenklau), Erland Josephson (évęque), Rade Markovic (Karlo Lotarinski), Petar Bozovic (Fon Berenklau), Ljubomir Cipranic (Sekula).
En Vojvodine au printemps 1744. Fuyant les Ottomans, les trois cents soldats du régiment serbe du Danube commandés par le major Vouk Issakovitch émigrent dans l’armée autrichienne de Marie-Thérčse qui est alors en guerre contre la France (Guerre de Succession d’Autriche) sur les rives du Rhin. Vouk laisse son épouse Dafina en arričre, auprčs de son frčre cadet Arandjel, un commerçant qui l’aime passionnément et provoquera sa mort. Entre-temps, Vouk déprime, son enthousiasme pour le métier des armes s’évanouit : méprisé par les notables catholico-germanophones et sans possibilité de promotion, il assiste ŕ la mort inutile de ses compatriotes déracinés, engagés dans des guerres futiles qui ne les concernent pas.
Film testamentaire, lyrique et baroque, du cinéaste serbe Petrovic (« J’ai męme rencontré des Tziganes heureux »), d’aprčs le roman-fleuve nationaliste « Seobe » de Milos Crnjanski (1929) ; Jacques Doniol-Valcroze est co-scénariste avec Petrovic. Une fresque épique, tragique et romanesque qui se veut l’histoire de toutes les diasporas, le počme de toutes les espérances, le chant des patries perdues. Tournage en Hongrie, en France et ŕ Belgrade. Présenté au festival de Cannes 1989, inédit en salles, sauf en Serbie (peut-ętre en raison du conflit serbo-croate en Bosnie-Herzégovine). Peu aprčs le tournage, Petrovic rejoint le Parti démocratique de Serbie, premičre force politique contre le communisme dont il est aussi membre fondateur.
1989Seobe 2 (YU) d’Aleksander Petrovic
– av. Dragan Nikolic (Pavle Issakovic), Vladislava Milosavljevic (Katinka), Ljuba Tadic (Mihailo Vana), Trifun Isakovic (Ljubisa Samardzic), Snezana Savic (Kumrija), DRasko Redjep (Garsuli), Mirjana Karanovic (Evdokija Bozic), Anica Dobra (Tekla Bozic), Rade Serbedzija (De Ronkali). – Production énigmatique (une suite du précédent), tourné d’aprčs « Seobe, dknijga druga » (« Migrations, deuxičme livre », 1962) de Milos Crnjanski et sortie en Yougoslavie en novembre 1989.
2007Cinka panna [La Vierge gitane] (SK/CZ/HU) de Dusan Rapos 
Attack-Focus Film-Ceská Televize-Slovenská Televizia, 121 min. – av. Anna Gurji (Cinka Panna), Vanesa Sarkozyová, Zuzana Kronerová, Jozef Vajda, Martin Huba, Martin Dejdar, Lucia Gazlová.
Une jeune gitane cherche sa place dans la société gitane nomade, et devient la plus fameuse primadonna hongroise du XVIIIe sičcle.