XIII - AMÉRIQUE DU NORD

George Washington (Howard Saint-John) et son état-major (« La Fayette » de Jean Dréville, 1961).

4. LA GUERRE D'INDÉPENDANCE 1776-1783 ET LA FONDATION DES ÉTATS-UNIS

Rebellion de 13 colonies britanniques sous George III contre la centralisation économique et constitutionnelle (souveraineté du Parlement londonien sur les colons américains). Début des hostilités avec « the Boston Tea Party » (16.12.1773), premier affrontement armé entre colons et la troupe à Lexington (19.4.1775). La signature de l’« American Declaration of Independance » (4.7.1776) marque le début de la guerre. Les armées américaines sont dirigées par George WASHINGTON, les britanniques par le général William Howe, le général John Burgoyne et l’amiral Lord Thomas Howe. Malgré la victoire des rebelles à Saratoga (1777), les forces anglaises, soutenues par 17’000 mercenaires hessois, restent très supérieures et mieux organisées. En 1778, désireuse de prendre sa revanche de la guerre de Sept Ans, la France intervient décisivement dans le conflit avec des forces terrestres et navales commandées par La Fayette, Rochambeau et de Grasse. Le général anglais Cornwallis est contraint de capituler à Yorktown (19.10.1781), mettant fin au conflit armé. L’Angleterre reconnaît l’indépendance et la souveraineté des États-Unis par le traité de Versailles en 1783.

4.1. Généralités et anecdotes diverses

1905The Spirit of ‘76 (US)
American Mutoscope & Biograph Co., 59 ft.
1908The Spirit of ‘76 (US) de Frank Boggs ou Otis Turner ( ?) 
Selig Polyscope Co. – av. Hobart Bosworth, Betty Harte, Thomas Santschi. – Une jeune femme cache son fiancé lorsque les « Redcoats » occupent sa plantation.
1908The Boston Tea Party (US) d’Edwin S. Porter 
Edison Mfg. Co., 305 m. – av. Charles Ogle, Herbert Prior. – Deux amoureux bernent un espion des Tory qui cherche à découvrir l’identité des rebelles à Boston.
1908« Captain Molly » or, The Battle of Monmouth (US)
Sigmund Lubin Mfg. Co., 435 ft. – Molly Pitcher remplace au canon son mari artilleur tué pendant la bataille du 28 juin 1778.
1909Washington under the American Flag / The Life of George Washington (US) de J. Stuart Blackton 
Vitagraph Co. of America, 995 ft. – av. Joseph Kilgour (George Washington), Clara Kimball Young (Martha Curtis Washington).
La bataille de Bunker Hill (1775), la traversée du Delaware et la victoire à Trenton (1776), Valley Forge, le siège de Yorktown et la capitulation du général Cornwallis. Washington est élu président, son retour à Mount Vernon.
19091776 or The Hessian Renegades (US) de David Wark Griffith 
Biograph, 965 ft. – av. James Kirkwood, Mary Pickford, Linda Arvidson, Wilfred Lucas, Owen Moore, Vernon Clarges. – Un groupe de patriotes capture des mercenaires hessois. Filmé à Cuddebackville, Orange Mountains (New York).
1909A True Patriot (US)
Lubin Mfg. Co., 735 ft. – Un père rebelle tue son fils qu’il croit affilié à l’ennemi.
1909When the Flag Falls (US)
Lubin Mfg. Co., 915 ft.
1910Old Glory (US)
Vitagraph Co. of America, 945 ft. – Betsy Ross crée le drapeau américain à la demande de Washington.
1911A Revolutionary Romance (US) d’Alice Guy 
Solax Company, 1 bob. – av. Marian Swayne.
1911Hands Across the Sea in ‘76 (US) de James Slavin 
Eclair, 610 m. – av. Dorothy Gibson, Helen Martin. – Une Américaine patriote aime un officier anglais, il se marient à la fin de la guerre.
1911How Mrs. Murray Saved the American Army (US) de J. Searle Dawley 
Edison Mfg. Co., 305 m. – av. Miriam Nesbitt, Mabel Trunnelle, Charles Ogle (général Putnam), Stuart Holmes, Robert Brower. – Une épouse américaine accueille des officiers britanniques par un copieux repas et leur vole des plans militaires.
1911The Pride of Lexington (US)
Republic Motion Picture Mfg. Co., 1 bob. – Affrontement de 1773 : son amour ayant été repoussé, un Hessois se venge en livrant un couple de patriotes aux Indiens qui massacrent les colons de Mohawk Valley.
1911The Minute Man (US)
Edison Mfg. Co., 305 m. – av. Charles Ogle, Miriam Nesbitt, William West, Edwin Clarke. – Un enfant égaré sur le champ de bataille de Concord est sauvé par un officier anglais ; la mère reconnaissante de l’enfant sauve à son tour l’officier, capturé par des rebelles.
1911The Fighting Reverend Caldwell (US) d’Ulysses Davis 
Champion, 950 ft. – Un pasteur pacifique rejoint les rebelles quand son épouse est tuée par des Anglais.
1911A Heroine of ‘76 (US) d’Edwin S. Porter 
Rex Pictures Co., 910 ft. – av. Lois Weber, Phillips Smalley (George Washington). – Dans une auberge, une sommelière héroïque empêche l’assassinat de Washington au prix de sa vie, un attentat auquel est mêlé son propre père.
1911A Heroine of the Revolution (US)
Solax Pictures.
1911Before Yorktown (US)
Republic Motion Picture Mfg. Co., 1 bob. – av. Grace Cunard. – Un soldat britannique trahit les siens en découvrant que sa fiancée est une espionne. Elle s’enfuit et intercède avec succès auprès de Washington lorsque son amoureux est capturé.
1911Molly Pitcher (US) d’Ulysses Davis 
Champion Film Co., 950 ft.
1911Molly Pitcher (US) de Sidney Olcott 
Kalem Co., 305 m. – av. Anna Q. Nilsson (Mary Ludwig Hays, dit Molly Pitcher), Guy Coombs (Mr. Hays). – Episode de la bataille de Monmouth.
1911The Declaration of Independence (US) de Theodore Marston 
Thanhouser, 1 bob. – av. George Lessey (John Hancock), Julia Taylor, Frank Crane, Justus Barnes, David Thompson. – La bataille de Lexington en 1773.
1911The Declaration of Independence (US) de J. Searle Dawley 
Edison Mfg. Co., 305 m. – av. Marc McDermott, Robert Brower, Harry Linson, Miriam Nesbitt, Robert Tansey.
1911Clark’s Capture of Kaskaskia (US)
Champion Film Co. – George Rogers Clark et ses deux cents volontaires d’Indiana, Illinois, s’emparent d’un poste de frontière britannique.
1911Before Yorktown (US)
Republic Prod., c.m. – av. Grace Cunard.
1911The Battle of Bunker Hill (US) de J. Searle Dawley 
Edison Mfg. Co., 305 m. – av. Mabel Trunnelle, Charles Ogle, Guy Coombs, Frank McGlynn.
1911The Minute Man (US)
Edison Mfg. Co., 305 m. – av. Charles Ogle, Miriam Nesbitt, William West, Edwin Clarke, Edna May Weick.
1912La Guerre de l’Indépendance américaine (FR)
Eclair.
1912Les Patriotes de 1776 (US/FR)
American Kinema-Pathé, 280 m.
1912The Prison Ship (US)
Kalem Co., 305 m. – av. Anna Q. Nilsson. – Une femme trahit les siens en aidant son fiancé, un officier de la marine anglaise incarcéré sur un bateau-prison.
1912How Washington Crossed the Delaware / The Life of George Washington (US) de J. Searle Dawley 
Edison Mfg. Co., 305 m. – av. Mabel Trunnelle, Stuart Holmes.
1912Washington in Danger (US)
Thanhouser Film Corp.
1913A Revolutionary Romance (US)
Selig Polyscope Co., 305 m. – av. Bessie Eyton, Thomas Santschi.
1914Washington at Valley Forge (US) de Francis Ford et Grace Cunard 
Universal, 4 bob. – av. Grace Cunard, Francis Ford, Harry Schumm, Peter Leon (George Washington), Ernest Shields (marquis de La Fayette).
Une tentative d’assassinat de Washington par un espion anglais échoue lorsqu’une jeune sommelière dans une auberge prend la place du général et se fait tuer par les conspirateurs.
1914The Spy (US) d’Otis Turner 
Universal, 4 bob. – av. Herbert Rawlinson, Edna Maison, William Worthington (George Washington), Frank Lloyd. – Un espion de Washington prend la place d’un officier anglais condamné à mort, frère d’une femme qu’il aime, et se fait fusiller (emprunt à « A Tale of Two Cities » de Charles Dickens).
1914Blood Will Tell (US) de Theodore Wharton 
Essanay, 3 bob. – av. Ruth Stonehouse, Francis X. Bushman.
New York 1776 : les troupes anglaises se préparent à affronter la rebellion (« Revolution » de Hugh Hudson, 1985).
1914Molly the Drummer Boy (US) de George A. Lessey 
Edison Mfg. Co. – av. Charles Ogle (George Washington), Viola Dana. – Une jeune patriote rejoint incognito l’armée rebelle comme tambour.
1915Friend Wilson's Daughter (US) de Langdon West
Thomas A. Edison Company, 3000 ft./3 bob. - Gertrude McCoy (Phoebe Wilson), Robert Brower (Friend Wilson), Bigelow Cooper (Jacob Haas), Harold Meltzer /Burke Richmond), Margery Bonney Erskine, Lillian Devere, Lawrence White. - Une famille de Quakers dans la tourmente révolutionnaire.
1915The Boston Tea Party (US) d’Eugene Nowland 
Edison Mfg. Co., 2 bob. – av. Maxine Brown, Carlton King, Pat O’Malley.
1915A Continental Girl / Daughter of the War (US) de Joseph Adelman 
Continental Photoplay, 5 bob. – av. May Ward, George Harcourt, William Sorell, Olaf Skavlan. – Une Anglaise épouse un rebelle et participe à la bataille de Saratoga, où est battu le général John Burgoyne.
1916[épisode de 1776] The Dawn of Freedom (US) de Paul Scardon et Theodore Marston ; Vitagraph Co. of America. – av. Charles Richman, Arline Pretty, Billie Billings, Joseph Kilgour (George Washington). – Voyage dans le temps pour justifier la conscription de 1916.
1917Scouting for Washington ; a Tale of the Revolution (US) d’Edward H. Griffith ; Edison Mfg. Co. – av. Peggy Adams, Lillian Ross, Jessie Stevens, Eugene Borden. – Film non distribué.
1917Betsy Ross (US) de Travers Vale et George Cowl ; World Film Corp., 5 bob. – av. Alice Brady (Betsy Griscom-Ross), John Bowers (Joseph Ashburn), Lillian Cook (Carissa Griscom), Victor Kennard (John Ross), Frank Mayo (Clarence Vernon), George MacQuarrie (George Washington). – Philadelphie en 1776, Betsy Ross (1752-1836) confectionne le premier drapeau américain, à la demande de George Washington.
1917The Spirit of ‘76 (US) de George Siegmann ; Robert Goldstein-Continental Producing Co., 12 bob. – av. Adda Gleason, Noah Beery, Sr. (George Washington), George Chesebro (cpt. Walter Butler), Jane Novak, Howard Gaye, Jack Cosgrove (George III), Ben Lewis (Benjamin Franklin). – Le « Redcoat » anglais de 1776 devient ici l’équivalent de la soldatesque teutonne en 1914-18. Exploité pendant l’été 1917, alors que le gouvernement procède à la conscription, le film est saisi au titre de la loi sur l’espionnage. Le producteur, d’origine allemande, est poursuivi et incarcéré.
1918My Own United States (US) de John W. Noble ; The Frohman Amusement Corp. – av. Arnold Daly (Lt. Philip Nolan), Charles Graham (Aaoron Burr), Duncan McRae (gén. Alexander Hamilton), P. R. Scammon (Thomas Jefferson).
1922Cardigan (US) de John W. Noble ; Messmore Kendall Prod., 6788 ft./7 bob.. – av. William Collier Jr. (Michael Cardigan), Betty Carpenter (Silver Heels), Thomas Cummings (Sir William Johnson), George Loeffler (Patrick Henry), William Willis (John Hancock), Austin Hume (Paul Revere), William Pike (cpt. Walter Butler). – 1773 à New York, Cardigan tombe amoureux de la pupille du gouverneur britannique, combat les Indiens, puis rallie les rebelles à la couronne en participant aux batailles de Lexington et de Concord. Financé par l’avocat-playboy millionnaire Messmore Kendall.
1923Vincennes (US) d’Edwin L. Hollywood ; The Chronicles of America Pictures Corp. (Yale University Press)-Pathé Exchange, 2 bob./30 min. – av. Leslie Austin (gén. George Rogers Clark), William Walcott (Patrick Henry), Robert Gaillard (gouv. Hamilton), Louis Reinhard (Francis Vigo), Percy Carr (cpt. Leonard Helm). – De 1777 à 1779, Henry et le général Clark combattent les Anglais dans les Northwest Territories.
Le 19 avril 1775 à Lexington, les insurgés livrent pour la première fois bataille (« America » de D. W. Griffith, 1924).
1924The Declaration of Independence (US) de Kenneth S. Webb ; The Chronicles of America Pictures Corp. (Yale University Press)-Pathé Exchange, 2 bob./30 min. – av. J. Moy Bennett (Benjamin Franklin), Frederick J. Spender (Thomas Jefferson), Gordon Standing (John Dickinson), Douglass Dumbrille (Thomas Paine), Jack Newton (Sam Adams), Warner P. Richmond (John Hancock), John Dunton (Charles Carroll), Allen Lee (Richard Henry Lee), Wallace Jones (Caesar Rodney).
1924The Eve of the Revolution (US) de Kenneth S. Webb ; The Chronicles of America Picture Corp. (Yale University Press)-Pathé Exchange, 2 bob. – av. J. Moy Bennett (Sam Adams), Warner P. Richmond (John Hancock), Edward P. Finley (gén. Thomas Gage), H. P. Woodley (major John Pitcairn), Wilfred Donovan (Earl Percy), Lee Beggs (lt. Col. Smith), Lew Johnson (William Dawes Jr.), Brian Donlevy (Paul Revere), Henry Van Bousen (capt. John Pauker).
1924Yorktown (US) de Webster Campbell ; The Chronicles of America Picture Corp. (Yale University Press)-Pathé Exchange, 2 bob./30 min. – av. George Nash (George Washington), Lyndall Olmstead (Martha Washington), Sidney Mather (Jean Baptiste Rochambeau), Lionel Chalmers (comte Francis de Grasse), H. P. Woodley (Sir Henry Clinton), Charles Esdale (Lord Cornwallis), Allen Connor. – En 1781, Washington et ses alliés français affrontent les Britanniques à Yorktown.
1924***America / GB : Love and Sacrifice (Pour l’indépendance) (US) de David Wark Griffith 
D. W. Griffith-United Artists, 14’700 ft./14 bob./157 min. – av. Neil Hamilton (Nathan Holden), Erville Alderson (Justice Montague), Carol Dempster (Nancy Montague), Charles Emmett Mack (Charles Philip Edward Montague), Lee Beggs (Samuel Adams), John Dunton (John Hancock), Arthur Donaldson (George III d’Angleterre), Charles Bennett (William Pitt Sr.), Frank McGlynn Jr. (Patrick Henry), Frank Walsh (Thomas Jefferson), Arthur Dewey (George Washington), Paul Doucet (La Fayette), Will S. Rising (Edmund Burke), Harry O’Neill (Paul Revere), Lionel Barrymore (capt. Walter Butler), W. W. Jones (général Cage).
Griffith entreprend une nouvelle « Naissance de la nation » (1915), illustrant cette fois les hauts faits de la guerre d’Indépendance à travers diverses vicissitudes familiales et l’histoire d’un couple : Nathan Holden de Boston, et Nancy Montague des Tories de Virginie. Les batailles de Lexington, Concord, Bunker Hill, Valley Forge, les massacres de Mohawk Valley, la reddition de Yorktown sont reconstitués scrupuleusement. Tourné aux studios Griffith à Mamaroneck (New York), et sur les sites historiques à Somers, Williamsburg, Boston, etc. Un souffle épique, de grands moment lyriques, de superbes tableaux (mobilisant plusieurs régiments de l’armée), mais un accueil public mitigé : les spectateurs du « Jazz Age » restent indifférents à cette leçon d’histoire, et le récit plus intimiste ne convainc pas.
1925*Janice Meredith / The Beautiful Rebel (rééd.) (US) d’E. Mason Hopper 
Cosmopolitan Prod.-MGM, 10’655 ft./11 bob./153 min. – av. Marion Davies (Janice Meredith), Harrison Ford (Charles Fownes), Joseph Kilgour (George Washington), Maclyn Arbuckle (Martha Washington), Tyrone Power Sr. (Lord Cornwallis), Robert Thorne (Patrick Henry), Walter Law (gén. Charles Lee), Lionel Adams (Thomas Jefferson), Nicolai Koesberg (La Fayette), Edwin Argus (Louis XVI), Princess De Bourbon (Marie-Antoinette), Ken Maynard (Paul Revere), Lee Beggs (Benjamin Franklin), Burton McEvilly (Alexander Hamilton), Holbrook Blinn (Lord Clowes), W. C. Fields (un sergent anglais).
Fille d’aristocrates anglais, Janice flirte avec Fownes, un patriote et ami de Washington. Elle est témoin des événements historiques tels que la Boston Tea Party, les batailles de Lexington et de Yorktown, aide Paul Revere, etc. Une fresque en costumes un peu languissante financée par le magnat de la presse William Randolph Hearst pour sa protégée Marion Davies (coûts : près d’un million $). En échange de bonnes critiques dans ses journaux, Hearst demande à Griffith de ne pas inclure l’épisode de la traversée de Delaware River par Washington dans « America », fait militaire auquel « Janice Meredith » consacre ici 15 minutes, les meilleures du film (filmées avec 1400 figurants dans les glacées de la Saranac River près de Plattsburg), aux côtés de la reconstitution de Valley Forge. Plusieurs studios new-yorkais sont utilisés (Jackson Avenue dans le Bronx, Biograph, Pathé, Tilford, Cosmopolitan et Fort Lee). La séquence finale de la réception de Janice Meredeth et de ses parents par Washington est tournée en Technicolor bichrome Premier rôle de W. C. Fields, qui joue un soldat anglais ivre.
1927The Flag – A Story Inspired by the Tradition of Betsy Ross (US) d’Arthur Maude 
Herbert T. Kalmus/Colorcraft Pictures Corp.-Technicolor Motion Picture Corp.-Metro-Goldwyn-Mayer, 1654 ft./2 bob./20 min. – av. Francis X. Bushman (George Washington), Enid Bennett (Betsy Ross), Johnnie Walker (Charles Brandon), Alice Calhoun (Edith Brandon).
Philadelphie 1776 : Washington capture un officier britannique qui a traversé les lignes pour revoir son épouse, de visite chez Betsy Ross. Premier court métrage muet en Technicolor bichrome de la série "Great Events", filmé aux Tec-Art Studios à Hollywood.
1934The Pursuit of Happiness (US) d’Alexander Hall 
Paramount, 85 min. – av. Francis Lederer (Max Christmann), Joan Bennett (Prudence Kirkland), Charles Ruggles (Aaron Kirkland), Mary Boland (Comfort Kirkland), Walter Kingsford (rév. Lymon Banks), Minor Watson (col. Sherwood), Adrian Morris (Thad Jennings), Holmes Herbert (gén. Sir Henry Clinton).
Une fille puritaine du Connecticut s’éprend d’un Hessois qui déserte le camp anglais pour elle (d’après la comédie de Lawrence et Armina Marshall Langner).
1936Give Me Liberty (US) de B. Reeves Eason 
Vitaphone Corp.-Warner Bros., 22 min. – av. John Litel (Patrick Henry), Nedda Harrington (Doxie Henry), Robert Warwick (George Washington), Myrtle Stedman (Martha Washington), George Irving (Thomas Jefferson). – Appel au soulèvement dans les discours de Patrick Henry, Virginia House of Burgesses, en 1765 (filmé en Technicolor).
1938The Declaration of Independence (US) de Crane Wilbur 
Warner Bros.-Vitaphone (Technicolor), 17 min. – av. Walter Walker (Benjamin Franklin), John Litel (Thomas Jefferson), Ted Osborne (Cesar Rodney), Rosella Towne (Betsy Cramer), Richard Bond (Edward Rutledge), Ferris Taylor (John Adams).
1939***Drums Along the Mohawk (Sur la piste des Mohawks) (US) de John Ford 
Darryl F. Zanuck/20th Century-Fox, 104 min. – av. Claudette Colbert (Lana Borst Martin), Henry Fonda (Gil Martin), Edna May Oliver (Mrs. McKlennan), John Carradine (Caldwell), Eddie Collins (Christian Reall), Roger Imhof (gén. Nicholas Herkimer).
Colon jeune marié, Gil s’établit dans une cabane à Deerfield, dans la vallée de Mohawk (New York), d’où il doit repousser les attaques des Iroquois qu’attisent les Anglais et subir les vicissitudes de la guerre. Premier film en couleurs de Ford, une œuvre lyrique dédiée aux pionniers de la République, à leur sens de la camaraderie et de la famille, à l’effort collectif pour défricher les terres et construire une nation.
Une allégorie patriotique sans doute datée, mais sans manichéisme, émouvante et superbement mise en scène. Tournage dans le Utah (Duck Creek, Cedar Mountains, Wasatch Range). Nominations à l’Oscar pour la photo couleur et la comédienne Edna May Oliver, phénoménale.
1939*Sons of Liberty (Les Fils de la liberté) (US) de Michael Curtiz 
Warner Bros., 20 min – av. Claude Rains (Haym Solomon), Gale Sondergaard (Rachel Solomon), Donald Crisp (Alexander McDougall), Montagu Love (George Washington), Henry O’Neill, Vladimir Sokoloff, James Stephenson. – La capture et l’exécution de Nathan Hale incite un riche juif, Chaym Solomon, à financer l’armée de Washington (filmé en Technicolor). Oscar 1940 du meilleur court métrage.
1939The Ash Can Fleet (La Flotille des poubelles) (US) de Fred Zinnemann 
Metro-Goldwyn-Mayer, 11 min. – av. James Bush (David Bushnell), Lester Dorr, Gladden James, Claude King, William Tannen, Robert Warwick. – En 1776, l’inventeur David Bushnell (1740-1826) met au point un prototype de sous-marin avec lequel il tente en vain de couler le navire anglais qui bloque le port de New York.
1939The Bill of Rights (US) de Crane Wilbur 
Warner Bros., 21 min. – av. Ted Osborne (James Madison), Moroni Olsen (gouv. royal Dunmore), Leonard Mudie (Moreland), Vernon Steele (Thomas Jefferson), John Hamilton (col. George Mason), Tom Chatterton (Richard Henry Lee), Raymond Brown. – La déclaration des droits introduite au Congrès par James Madison et adoptée en 1789 (filmé en Technicolor).
1940*The Howards of Virginia / GB : The Tree of Liberty (L’Arbre de la liberté / Howard le révolté / CH : Le Patriote de Virginie) (US) de Frank Lloyd 
Frank Lloyd Pictures-Columbia Pictures, 117 min. – av. Cary Grant (Matt Howard), Martha Scott (Jane Peyton-Howard), Cedric Hardwicke (Fleetwood Peyton), Alan Marshal (Roger Peyton), Paul Kelly (capt. Jabez Allen), Richard Carlson (Thomas Jefferson), Richard Gaines (Patrick Henry), George Houston (George Washington).
Chronique familiale durant les guerres révolutionnaires tournée à Williamsburg (Virginie), à Santa Cruz (Calif.) et au General Service Studio à Hollywood : le fils d’un fermier de Virginie épouse la fille d’un aristocrate Tory, qui le quitte lorsqu’il rejoint Jefferson à la guerre, et se réconcilie avec lui après les hostilités. Martha Scott remplace Joan Fontaine, malade, en plein tournage. D'après la première partie du roman The Tree of Liberty d'Elizabeth Page. Une fresque ambitieuse - et coûteuse (1,2 millions de $) - aux accents patriotiques (à la veille de l’entrée en guerre des USA), handicapée par son manque d’action et surtout par un casting déplorable (un Cary Grant très improbable). De bonnes critiques, mais un échec public.
1945® Where Do We Go From Here ? (Drôle d’histoire) (US) de Gregory Ratoff. – av. Alan Mowbray (George Washington), John Davidson (Benedict Arnold).
1950(tv) Valley Forge (US) « Kraft Television Theatre » [d’apr. Maxwell Anderson] (NBC 22.2.50). – av. E. G. Marshall (George Washington), Judson Laire, Vaughn Taylor.
1951(tv) Valley Forge (US) « Pulitzer Prize Playhouse » [d’apr. Maxwell Anderson] (ABC 23.2.51). – av. Albert Dekker (George Washington), Victor Sutherland, Wright King, Guy Aubrey.
1951(tv) A Bolt of Lightning (US) de Paul Nickell ; « Studio One » (CBS 12.11.51). – av. Charlton Heston (James Otis), Romney Brent, Anne Seymour, Rita Vale, Thomas M. Paradine. – L’avocat et patriote bostonien James Otis (1725-1783) conteste le droit de perquisition des troupes anglaises.
1952(tv) The Plot to Kidnap General Washington (US) de William Corrigan ; « Hallmark Hall of Fame » (NBC 17.2.52). – av. Joshua Shelley (Hercules Mulligan), Thelma Schnee (Molly), Tod Griffin (George Washington), Guy Spaull (Benedict Arnold), Oliver Cliff (Stuart), Moultrie Patten (Fleming), Roland Wood (Asa), P. Jay Sidney (Cato), Mary Tarcai (Mrs. Fielding), Robert Daggett (Winters). – Un tailleur irlandais empêche l’enlèvement de Washington.
1952(tv) The Legend of Josiah Blow (US) d’Albert McCleery ; « Hallmark of Fame » (NBC 6.7.52). – av. Biff McGuire, Christine White, Richard McMurray, Don Kennedy, Monte Banks Jr., Peter Pagan, Grant Sullivan, Gordon Clarke.
1952(tv) Poor Richard (US) de Peter Godfrey ; « Cavalcade of America » (NBC 1.10.52), 60 min. – av. Cecil Kellaway, Dabbs Greer (John Adams), Alan Napier, Leo Britt, Henry Brandon. – Benjamin Franklin retarde une conférence entre Lord Howe et John Adams jusqu’au printemps pour permettre à Washington de sortir son armée du piège de Long Island et éviter la reddition.
1952(tv) All’s Well with Lydia (US) « Cavalcade of America » (NBC 15.10.52), 30 min. – av. Ruth Warrick (Lydia Barrington Darragh), Reginald Denny (col. Patterson), John Dodsworth (lieut. Allen), Esther Dale (tante Tabitha). – Patriote et veuve de Philadelphie, Lydia Barrington Darragh (1729-1789) espionne dans les cercles des officiers anglais qui occupent la ville.
1952(tv) Bread of Freedom (US) d’Albert McCleery ; « Hallmark Hall of Fame » (NBC 9.11.52). – av. Malcolm Lee Beggs (Christopher Ludwick), Bramwell Fletcher, Stephen Courtleigh, Johanna Douglas, Nicholas Saunders, Joseph Boland, Byron Sanders, Richard Smith, John Anderson. – L’histoire de Christopher Ludwick, philanthrope allemand et surintendant des boulangeries de l’armée américaine.
1953(tv) The Boston Tea Party (December 16, 1773) (US) de Bernard Girard ; série « You Are There » no. 3, James Fonda/CBS Broadcasting Inc. (CBS 15.2.53), 27 min. – av. Herbert Ridley (Samuel Adams), Charles Watts (Sampson Salter Blowers), Marshall Bradford (Molineur), Denver Pyle (Mr. Savage), Michael Emmet (Francis Rotch), Russ Coway (John Hancock), Bing Russell (Lendall Pitts), George Diestel (Newes), Charles Seel (Quincey), Noel Drayton (le gouverneur Hutchinson), Walter Cronkite (narration). - Les événements reportés par des journalistes.
1953(tv) The Gingerbread Man (US) de Robert Stevenson ; Gil Ralston-Arthur Ripley, « Cavalcade of America » (NBC 15.4.53), 30 min. – av. Otto Waldis (Christopher Ludwick), Edith Angold (Katie), John Wengraf (colonel allemand), William Yetter (Schultz), Richard Gaines (George Washington), John Hamilton (colonel Norton). – Christoph Ludwick (1720-1801) débarque d’Allemagne en 1776, s’établit à Philadelphie et devient surintendant des boulangers de l’armée continentale.
1953(tv) The Signing of the Declaration of Independence (July 4, 1776) (US) de Sidney Lumet ; série « You Are There » no. 13 (CBS 26.4.53), 30 min. – av. Shepperd Strudwick, Addison Richards, Philip Coolidge, Rusty Lane, Philip Abbott, Francis Bethencourt.
1953(tv) The Stolen General (US) de Robert Stevenson ; Gil Ralston & Arthur Ripley, « Cavalcade of America » (ABC 6.10.53), 30 min. – av. Barbara Billingsley (Dorothea Meadows), Reginald Denny, John Abbott, Rex Evans, Ben Wright, Walter Kingsford. – Le général anglais Prescott est capturé à Rhode Island en rendant visite à Dorothea Meadows, ignorant qu’elle milite pour les rebelles.
1953(tv) Breakfast at Nancy’s (US) de Sidney Salkow ; Gil Ralston & Arthur Ripley, « Cavalcade of America » (ABC 13.10.53), 30 min. – av. Amanda Blake (Nancy Hart), Charles McGraw (Wilkie Bowman), Frank Christie (Sam), Noreen Corcoran, Bonny Hyatt, Bill Phipps. – En Georgie, Nancy Hart (v.1735-1830) cache des messagers rebelles sous le plancher de sa cabane.
1953(tv) In This Crisis (US) « Cavalcade of America » (NBC 24.12.53), 30 min. – av. Tom Tully (John Honeyman), Ann Doran, John Hoyt, Richard Gaines. – Agent double, John Honeyman (1729-1822) livre à George Washington des informations qui lui permettent de vaincre les Hessois à Trenton, en décembre 1776.
1953(tv) The Surrender of Cornwallis at Yorktown (October 17, 1781) (US) série « You Are There » no. 39 (CBS 27.12.53), 30 min.
1953(tv) Dinner for the General (US) d’Albert McCleery ; « The Hallmark Hall of Fame » (NBC 22.2.53). – av. Stephen Courtleigh (George Washington), Barbara Ashley (Phoebe Fraunces), Tod Griffin, Eva Condon, Reese Taylor, Michael Keene, Robert Gallagher, Mel Jurdem, Sandy Kenyon, Robert Courtleigh. – Phoebe Fraunces, fille d’un tavernier et amoureuse d’un membre du staff personnel de Washington, fait preuve de loyauté en dénonçant ceux qui préparent un attentat contre le général.
1954(tv) The Resolve of Patrick Henry (March 23, 1775) (US) série « You Are There » no. 42 (CBS 17.1.54), 30 min. – av. Ainslie Pryor, Herbert Rudley, Michael Emmett, Russ Conway.
Caroline du Sud en 1776 : Mel Gibson rejoint les rangs des rebelles (« The Patriot » de Roland Emmerich, 2000).
1954(tv) Margin of Victory (US) d’Arthur Ripley ; « Cavalcade of America » (NBC 16.2.54), 30 min. – av. Francis L. Sullivan, Edward Ashley, John Hoyt, Myrna Fahey, John Patrick. – Culper, un espion rebelle, organise le débarquement des troupes françaises à Rhode Island, tandis que les Anglais se concentrent à New York pour repousser une prétendue attaque de Washington.
1954(tv) Burgoyne’s Surrender at Saratoga (October 17, 1777) (US) série « You Are There » no. 50 (CBS 21.3.54), 30 min. – av. Neva Patterson. - Scénario d'Abraham Polonsky, non crédité (sur la "liste noire" pour sympathies communistes).
1954(tv) The Absent Host (US) de Sidney Salkow ; « Cavalcade of America » (ABC 2.3.54), 30 min. – av. Don Kennedy (Jack Jouett), Leo Britt (Lord Cornwallis), Robin Hughes (lieut. col. Carleton), John Patrick. – Jouett, un patriote virginien, risque sa vie pour avertir Jefferson d’une attaque surprise des Anglais à Monticello pour le capturer.
1954(tv) A Strange Journey (US) de Robert Stevenson ; « Cavalcade of America » (ABC 20.4.54), 30 min. – av. Robert Easton (George Merchant), Will Wright, Walter Kingsford, Walter Coy, Richard Gaines. – Capturé par les Anglais au Québec, un rifleman de Virginie est relâché en 1776 et sert de messager à Hancock qui travaille à la déclaration d’indépendance des colons.
1954(tv) The Passage of the Bill of Rights (September 25, 1789) (US) série « You Are There » no. 82 (CBS 26.12.54), 30 min.
1954(tv) A Man’s Home (US) de Harry Horner ; « Cavalcade of America » (ABC 28.12.54), 30 min. – av. Ross Elliott (James Otis), Emerson Treacy, Hillary Brooke, Lumsden Hare, Dorothy Green. – A Boston, l’avocat James Otis conteste le droit de perquisition et de saisie des troupes anglaises.
1954(tv) Crusade to Liberty (US) d’Albert McCleery ; « The Hallmark Hall of Fame » no. 94 (NBC 10.1.54). – av. Douglass Montgomery (James Edward Oglethorpe, 1696-1785).
1955(tv) Patrick Henry (US) d’Albert McCleery ; « Hallmark Hall of Fame » (NBC 6.2.55). – av. Jack Kelly (Patrick Henry), Angela Greene (Sally Henry), John Lupton (Thomas Jefferson), Tristram Coffin (Peyton Randolph), Don Kennedy (George Johnston), Leslie Denison (John Robinson). – Patrick Henry (1736-1799), brillant orateur, franc-maçon révolutionnaire et premier gouverneur de Virginie.
1955(tv) Washington Crosses the Delaware (December 25, 1776) (US) de Bernard Girard ; série « You Are There » no. 118, James Fonda/CBS Broadcasting Inc. (CBS 25.12.55), 27 min. – av. Russ Conway (George Washington), Denver Pyle (col. Tench Tilghman), Sheila Bromley (Martha Washington), Howard Wendell (John Adams), John Larch (col. Harrison), Lowell Gilmore (amiral Lord Richard Howe), Gavin Muir (gén. Sir William Howe), William Boyett (col. Knox), Harlan Warde (col. Glover), John Larch (col. Harrison), Jack Dimond (maj. Wilkinson), Walter Cronkite (narration). - Après avoir subi une série de défaites, Washington organise une vaste offensive surprise en traversant la rivière Delaware sur plusieurs points (scénario: Shirley Gordon).
1955(tv) Washington’s Farewell to His Officers (December 4, 1783) (US) de Jack Gage ; série « You Are There » no. 90, Charles W. Russell/CBS Broadcasting Inc. (CBS 27.2.55), 27 min. – av. E. G. Marshall (George Washington), Edward Binns (gén. McDougall), Milton Selzer (gén. Knox), George Voskovec (gén. von Steuben), Russell Hardie (gén. Clinton), Michael Higgins (col. Tallmadge), Joe Maross (col. Humphreys), Frank Marth (maj. Thayer), Charles Aidman (cpt. Small), Walter Cronkite (narration). - Le traité de paix avec les Anglais ayant été signé, Washington prend congé de son état-major (scén.: Kate Nickerson).
1955(tv) The Boston Tea Party (December 16, 1773) (US) série « You Are There » no. 104 (CBS 26.6.55), 30 min. – av. Herbert Rudley, Russell Conway, Noel Drayton, Denver Pyle, Michael Emmett.
1955(tv) The Boston Massacre (March 5, 1770) (US) de Bernard Girard ; série « You Are There » no. 107, James Fonda/CBS Broadcasting Inc. (CBS 2.10.55), 26 min. – av. Addison Richards (le gouverneur Hutchinson), Whit Bissell (John Adams), John Doucette (Sam Gray), Robert Burton (Sam Adams), Gavin Muir (col. Dalrymple), Marshall Bradford (Molineux), Roy Randell (cpt. Preston), John Alderson et Mike McHale (soldats), Danny Richards Jr. (le garçon), Roy Glenn (Crispus Attucks), Claude Akins, Walter Cronkite (narration). - Le Parlement britannique a voté de nouvelles taxes dans les colonies. A Boston, le gouverneur Hutchinson et John Adams organisent des manifestations contre Londres qui font de nombreux morts (scén.: Jack Bennett, Leo Davis).
1955(tv) Ethan Allen (US) « The Hallmark Hall of Fame » no. 150 (NBC 3.4.55), m.m. – av. William Bishop (Ethan Allen).
1955(tv) The Hammer and the Sword / The Tempering of the Sword (US) d’Albert McCleery ; « The Hallmark Hall of Fame » no. 159 (NBC 5.6.55), m.m. – av. Joseph Schildkraut (le baron Friedrich Wilhelm von Steuben, conseiller militaire de Washington), Robert Warwick (George Washington), James Flavin (gén. Charles Lee), Robert Bolger (capt. Walker), Ralph Clanton (comte St. Germain), Manfred Furst (Otto), William Bryant. – L’histoire du baron von Steuben (1730-1794), qui entraîna les troupes des révolutionnaires américains.
1955(tv) The Green Mountain Boys (US) d’Albert McCleery ; « Hallmark Hall of Fame » (NBC 3.4.55). – William Bishop (Ethan Allen), Berry Kroeger (col. Benedict Arnold), Malcolm Atterbury (Peleg Sunderland), Walter Beaver (John Brown), John Craven (Remeber Baker), Sam Flint (président du comité), Ray Montgomery (Seth Warner), John Dodsworth (officier), Keith Hitchcock (major William Delaplace). – Ethan Allen (1738-1789) et les « Green Mountain Boys » s’emparent de Fort Ticonderoga en 1775, marquant la première victoire militaire des indépendentistes.
1955(tv) The Devil’s Disciple (US) de George Schaefer ; « Hallmark Hall of Fame » no. 164 (NBC 20.11.55) [d’apr. G. B. Shaw], 90 min. – av. Maurice Evans (Richard Dudgeon), Ralph Bellamy (Anthony Anderson), Teresa Wright (Judith Anderson), Dennis King (gén. John Burgoyne), Jada Rowland. – D’après la pièce de G. B. Shaw, cf. film de 1959.
1955(tv) Dearest Enemy (US) de Max Liebman (NBC 26.11.55), 90 min. – av. Anne Jeffreys, Robert Sterling, Cyril Ritchard, Cornelia Otis Skinner. – En 1776, des femmes fabriquent de la munition (musical).
1956(tv) Washington and Howe : A Near Fatal Incident at Valley Forge (US) de Roy Steffens ; série « Captain Z-RO » no. 13 (11.3.56), 25 min. – av. Joseph Miksak (George Washington), Edward Stelingson (gén. Howe), F. Edward (lieut. Edward), E. Steeling (lieut. Merrill), Edward Fisher Jr. (colonel Butler), Jack Fleming, Roy Steffens (capt. Z-RO), Bruce Haynes (Jet). – Un messager rebelle est capturé par le général Howe.
1956(tv) Molly Pitcher (US) de Dave Butler ; série « Captain Z-RO » no. 16 (ABC 1.4.56), 25 min. – av. Kim Steffens (Molly Pitcher Hayes), Richard Glyer (John Hayes), Joseph Miksak (George Washington), William Knopp, Robert Warfield, George Hunter, Roy Steffens (capt. Z-RO), Bruce Haynes (Jet). – Le capitaine Z-RO voyage dans le temps pour aider Molly Pitcher Hayes à la bataille de Monmouth (1778).
1956(tv) The Gingerbread Man (US) de Lewis Allen ; série « Telephone Time », Hal Roach Studios (CBS 1.7.56), 30 min. – av. Hugo Haas (Christopher Ludwick), Celia Lovsky (Mama Ludwick), Barry Truex (cpt. Alexander Hamilton), Lowell Gilmore (gén. George Washington), Robert Nichols (sgt. Hutch), Jan Merlin (cpt. Randolph), Norbert Schiller. – cf. téléfilm éponyme de 1953.
1956(tv) The Declaration (US) de Walter Grauman ; « Matinee Theater » (NBC 4.7.56). – av. Victor Jory. – Un aristocrate met son fils à la porte lorsque celui-ci persiste à soutenir les rebelles Franklin, Jefferson et Adams.
1956/57*Williamsburg – The Story of a Patriot (US) de George Seaton 
Paramount, 37 min. – av. Jack Lord (John Fry), Leora Dana (Anne Fry), Richard Striker (Robert Fry), Charles G. Martin (George Washington), Frederic Warriner (Thomas Jefferson), Robert Carroll (Patrick Henry), Orin M. Bullock, Jr. (Richard Henry Lee), Michael Laurence (John Randolph), Ralph Sumpter (Peyton Randolph), Clarence Derwent (Lord Botetourt).
Bon film didactique destiné aux visiteurs du Colonial Williamsburg Museum (musique de Bernard Herrmann, scénario de Emmet Lavery). Tournage en Technicolor 70mm et son Todd-AO.
1957Johnny Tremain and the Sons of Liberty (US) de Robert Stevenson 
Walt Disney-Buena Vista (Walt Disney Channel 20.11.58), 80 min. – av. Hal Stalmaster (Johnny Tremain), Luana Patten (Priscilla Lapham), Jeff York (James Otis), Walter Sande (Paul Revere), Rusty Lane (Samuel Adams), Geoffrey Toone (major John Pitcairn), Lumsden Hare (amiral Montagu), Ralph Clanton (général Gage), Jeff York (James Otis), Whit Bissell (Josiah Quincy), Walter Coy (Dr. James Warren), Will Wright (Ephraim Lapham), Gavin Gordon (col. Smith).
De Boston en 1773 à Lexington en 1775. Film pour la jeunesse conçu initialement dans le cadre de la série télévisée hebdomadaire « Disneyland ».
1957(tv) The Pursuit of Happiness (US) de Walter Grauman 
« Matinee Theater » (NBC 5.4.57). – Un soldat hessois déserte l’armée britannique et se marie avec une fermière au Connecticut (cf. film de 1934).
1959*The Devil’s Disciple (Au fil de l’épée) (GB/US) de Guy Hamilton [et Alexander Mackendrick] 
Harold Hecht/Hecht-Hill-Lancaster Prod.-Brynaprod. (Kirk Douglas)-United Artists, 83 min. – av. Burt Lancaster (rév. Anthony Anderson), Kirk Douglas (Richard Dudgeon), Laurence Olivier (gén. John Burgoyne), Harry Andrews (major Swindon), Janette Scott (Judith Anderson), Eva Le Gallienne (Mrs. Dudgeon), Basil Sydney (Hawkins, l’avocat), Neil McCallum (Christie Dudgeon), David Horne (oncle William).
New Hampshire en 1777 : Fils allergique aux codes moraux et religieux de son village, autoproclamé « le disciple du diable », Dick Dudgeon hérite du domaine familial à la colère de sa mère puritaine qui le maudit, tandis que les Anglais du général Burgoyne s’apprêtent à faire exécuter le révérend Anderson, pris pour un rebelle. Lorsqu'arrivent les Britanniques, Dudgeon se fait passer pour le révérend et arrêter. Il est condamné à mort, à l'effroi Judith Anderson, l'épouse du pasteur, troublée par le charme et l'insolence de Dudgeon, alors qu'elle croit que son mari s'est enfui lâchement. En réalité, Anderson a rallié les insurgés et remporte une grande victoire militaire. Il peut ainsi sauver de justesse Dudgeon, lui éviter la potence et récupérer son épouse, tandis que les Anglais se retirent, battus.
Un casting prestigieux, mais une mise en chantier et un tournage difficiles en raison même de ce casting, finalement une comédie mordante de G. B. Shaw (1897), avec quelques bons moments d'action, de suspense, de spectacle (la bataille), mais un peu dénaturée par la présence envahissante de ses deux stars-producteurs tyranniques et aux ego surdimensionnés, Burt Lancaster et Kirk Douglas. La compagnie de Lancaster envisage d’abord Anthony Asquith pour la réalisation, poste repris par le trop subtil Alexander Mackendrick (à l’affiche, on souhaite Montgomery Clift, Elizabeth Taylor et Gary Cooper, qui refusent de participer). L'échec retentissant de l'admirable "Sweet Smell of Success (Le Grand Chantage)", produit par Lancaster et réalisé par Mackendrick, plombe le tournage de "Devil's Disciple": budgeté d'abord à près de deux millions de dollars, en Technicolor, le projet doit être réduit à 600'000 $, en noir et blanc, avec 49 jours de tournage. Lancaster ne peut plus s'offrir de metteur en scène "artiste" comme Mackendrick, qui travaille trop lentement et panique la production. Après deux semaines, ce dernier se retire (il a tourné toutes les scènes avec Laurence Olivier, les meilleures) au profit de Guy Hamilton, solide artisan responsable, plus tard, de quelques James Bond. Filmé aux studios anglais d’Elstree à Borehamwood. Quelques étincelles, mais un échec commercial.
1961(tv) Our American Heritage : The Secret Rebel (US) d’Alex Segal (NBC 11.3.61), 30 min. – av. Norman Barrs (Bates), Jack Collins (colonel Rail), Hugh O’Brian (John Honeyman), Lou Robb (von Drachow), Howard St. John (gén. George Washington).
1963(tv) The Patriots (US) de George Schaefer ; « The Hallmark Hall of Fame » (NBC 15.11.63), 90 min. – av. Charlton Heston (Thomas Jefferson), John Fraser (Alexander Hamilton), Howard St. John (George Washington), Peggy Ann Garner, Frank Schofield (James Madison), Michael Higgins (James Monroe). – Jefferson et Hamilton s’opposent au sujet de la nouvelle Constitution.
1963(tv) A Boy at War (US) de Bert Granet/« The Great Adventure » (CBS 20.12.63), 60 min. – av. Jack Chaplain (Tom Crawford), Jean Engstrom (Elizabeth), Richard Eyer (Robert), Karen Green (Anne), Bernard Fox (Redcoat Lieutenant).
1964(tv) Le Matelot de nulle part (FR) de Marcel Cravenne (TF1 30.5.64). – av. Pierre Mondy (Israël Potter), François Chaumette, Michèle André, Jacques Grello, Jean Muselli (George III), Claude Piéplu (Benjamin Franklin), Jean-Pierre Bernard (John Paul Jones). – 1770 : un marin errant fait prisonnier par les Anglais devient héros de la guerre d’Indépendance (d’après « Israël Potter » d’Herman Melville).
1970/71(tv) The Young Rebels (US) de Jon Epstein (« Screen Gems »)-ABC-Columbia-Aaron Spelling (ABC 20.9.70-3.1.71), 15 x 50 min. – av. Rick Ely, Lou Gossett, Alex Henteloff, Hilarie Thompson, Philippe Forquet (Lafayette). – 1777, un groupe de jeunes de Chester (Pennsylvania) rejoignent les insurgés.
19721776 (US) de Peter H. Hunt ; Columbia, 141 min. – av. Ken Howard (Thomas Jefferson), Blythe Danner (Mrs. Martha Jefferson), William Daniels (John Adams), Howard Da Silva (Benjamin Franklin), David Ford (John Hancock), Virginia Vestroff (Abigail Adams). – Spectacle musical de Broadway, pompeux, hagiographique et filmé sans style par Peter H. Hunt, le metteur en scène primé (Tony Award) du spectacle à New York.
1972(tv) Der hessische Korporal (DE) de Heinz von Cramer ; Sender Freies Berlin (N3 20.11.72), 70 min. – av. Rolf Becker, Roland Schaefer, Niklaus Deutsch, Rüdiger Kirschstein, Elfriede Irrall. – En 1776, une unité de Hessois au service des Anglais est annihilée à Trenton par le gén. Washington (d’après Paul Foster).
1973(tv) Der Teufelsschüler (DE) de Ludwig Cremer ; Sender Freies Berlin. – av. Edith Heerdegen, Heinz Bennent, Edgar Hoppe, Rolf Arndt, Gerhard Remus, Charles Regnier. – D’après « The Devil’s Disciple » de G. B. Shaw (cf. 1959).
1974(tv) [épisode] Power and the Presidency (US) de Jerome Rosenfeld (CBS 24.4.74). – av. Bob Terhune (George Washington), Alan Wyatt (Andrew Jackson).
1974(tv) [épisode] We the Women (US) série CBS. – av. Barry Ford (Thomas Jefferson).
1974(tv) Give Me Liberty (US) de Buzz Kulik ; Hughes Television. – av. Robert Culp, Richard Kiley (James Robertson), Fritz Weaver (George Washington), Sheila Sullivan, Richard Venture (Samuel Adams), Phil Pleasants (John Hancock). – En 1775.
1975*Independence (US) de John Huston ; National Park Service-20th Centfox, 30 min. – av. Patrick O’Neal (George Washington), Eli Wallach (Benjamin Franklin), Ken Howard (Thomas Jefferson), Pat Hingle (John Adam), William Anderson (Benjamin Rush). – Film didactique, une commande du National Parks Service destinée aux visiteurs du Philadelphia’s Independence Mall. Persuasif, sans sermons creux et d’une grande élégance visuelle.
1975(tv) Valley Forge (US) de Fielder Cook ; « The Hallmark Hall of Fame » (NBC 3.12.75), 77 min. – av. Richard Basehart (George Washington), Harry Andrews (gén. Howe), Simon Ward (major Andre), David Dukes (lieut. Cutting), Christopher Walken (soldat hessois), Victor Garber (marquis de La Fayette), Josef Sommer (gén. Varnum). – Les épreuves de Washington et de ses hommes durant l’hiver terrible de 1777/78 à Valley Forge (Pennsylvanie), d’après Maxwell Anderson.
1975(tv) Churchill’s People – 22. Liberty Tree (GB) d’Alvin Rakoff
(BBC 26.5.75), 50 min. – av. Derek Francis (Thomas Partridge), Elvi Hale (Anna Partridge), Geoffrey Palmer (Samuel Partridge), Jeremy Irons (Samuel Ross), Thomas Heathcote (Stephen Cleverley), Jannie Goossens (Sarah Partridge). – La Boston Tea Party en 1773.
1975-77® (tv) Poldark (GB) de Christopher Barry etc. – av. Robin Ellis (Ross Poldark). – Cornwall 1783 : un vétéran anglais de la guerre d’Indépendance passe pour mort dans sa patrie.
1976(tv) The Patriots (US) de Bob Hankal, Robert Strane ; Asolo State Theatre-PBS, 119 min. – av. Ralph Clanton (George Washington), Philip Le Strange (Alexander Hamilton), Robert Murch (Thomas Jefferson), Bette Oliver, Robert L. Horen.
1976® (tv) The American Woman : Portraits of Courage (US) de Robert Deubel, 60 min. – av. Frank Langella (John Adams), Joanna Miles (Abigail Smith Adams, son épouse, 1744-1818), Kate Mulgrew (Deborah Sampson, femme-soldat pendant la guerre d’Indépendance, 1760-1827).
1976(tv) Der Winter, der ein Sommer war (Les Tambours de l’hiver) (DE) de Fritz Umgelter 
Hessischer Rundfunk (HR 19.12.76), 6 x 55 min. – av. Christian Quadflieg (Claus von Haynau), Sigmar Solbach (Robert von Haynau), Horst Frank (Freder Soermann), Annelise Uhlig (Anna von Heynau), Hans Caninenberg (Gottfried von Haynau), Gunther Stack (comte Frédéric II de Hesse-Kassel), Pinkas Braun (ministre Schlieffen), Ernst von Klipstein (comte Sonsfeld), Claudia Golling (Christine von Sonsfeld), Alice Treff (comtesse Sonsfeld), Heinz Baumann (colonel Rall).
Hesse 1776 : recrutés de force, deux demi-frères hessois combattent en Amérique comme mercenaires dans l’armée britannique ; ils désertent sur les rives du Delaware (d’après le roman de Sandra Paretti).
1978(tv) *The Kent Family Chronicles – 1. The Bastard (Le Bâtard) (US) de Lee H. Katzin 
« The Kent Family Chronicles » (partie I), Operation Prime Time-Universal TV (UTV 22.5.78), 2 x 105 min. – av. Andrew Stevens (Philippe Charboneau/Philip Kent), Patricia Neal (Marie Charboneau), Tom Bosley (Benjamin Franklin), Kim Cattrall (Anne Ware), Buddy Ebsen (Benjamin Edes), Lorne Greene (l’évêque Francis), Olivia Hussey (Alicia Parkhurst), Mark Neely (Rogr Amberly), Beege Barkette (Charlotte), Cameron Mitchell (capt. Plummer), Harry Morgan (capt. Caleb), Donald Pleasence (Solomon Sholto), Eleanor Parker (Lady Jane Amberly), Barry Sullivan (Abraham Ware), Noah Beery Jr. (Dan O’Brien), William Shatner (Paul Revere), William Daniels (Samuel Adams).
Anglais établi en France, fils illégitime du duc de Kent, Philippe Charbonneau doit fuir en Amérique du Nord pour échapper à la colère du clan paternel et participe à l’insurrection générale des colons. Saga familiale d’après les romans de John Jakes, nominée aux Golden Globes 1979 (meilleur téléfilm de l’année).
1979(tv) The Kent Family Chronicles – 2. The Rebels (US) de Russ Mayberry ; Operation Prime Time-Universal TV (UTV 14.5.79), 2 x 95 min. – av. Andrew Stevens (Philip Kent), Kim Cattrall (Anne Kent), Don Johnson (Judson Fletcher), Jim Backus (John Hancock), Tom Bosley (Benjamin Franklin), Peter Graves (George Washington), Nehemiah Persoff (baron von Steuben), Marc Vahanian (La Fayette), William Daniels (John Adams). – Chronique familiale des Kent, pris dans la tourmente de la Révolution américaine.
1979(tv) The Kent Family Chronicles – 3. The Seekers (US) de Sidney Hayers ; Operation Prime Time-Universal TV (UTV 3.12.79), 2 x 96 min. – av. Randolph Mantooth (Abraham Kent), Edie Adams (Flora Cato), Neville Brand (capt. Isaac Drew), Delta Burke (Elizabeth Fletcher Kent). – Suite du précédent.
1981/82[(tv) Yorktown – Le Sens d’une victoire (FR) de Marcel Ophuls ; Antenne 2, 86 min. – Documentaire.]
1981(tv) Das grosse Abenteuer des Kaspar Schmeck (DE-RDA) de Gunter Friedrich ; DEFA-Deutscher Fernsehfunk (DFF 1.-3.1.82), 3 x 90 min. – av. Peter Janott (Kaspar Schmeck), Olaf Arndt (Fritz Kleinpaul), Cornelia Voss (Gundel Siebenmal), Volkmar Kleinert (cdt. Emmerich), Henry Hübchen (Anselm), Martin Trettau (Ambrosius Schmelzel)., Herbert Köfer (colonel Fancitt), Alfred Struwe (comte von der Lippe). – En 1776, Kaspar, un jeune aide-cuisinier, fuit la misère et se fait enrôler dans un régiment hessois chargé de combattre les rebelles en Amérique, que le commandant Emmerich lui a décrit comme un « pays de cocagne ». La désillision est de taille. D’après un roman pour la jeunesse de Grete Weiskopf. Filmé à Quedlinburg, Halberstadt, Potsdam et en Bulgarie (l’Amérique). Episodes : 1. « Der Freund » – 2. « Söldner » – 3. « Die Rebellen ».
Haut et bas : la bataille de Camden (« The Patriot »).
Ci-dessus : les Anglais à Brooklyn Heights (« Revolution »).
1985**Revolution (Révolution) (GB/US) de Hugh Hudson 
Irwin Winkler/Goldcrest Films International-Viking Films-Warner Bros., 126 min. – av. Al Pacino (Tom Dobb), Nastassja Kinski (Daisy McConnahay), Donald Sutherland (sergent-major Peasy), Dexter Fletcher (Ned Dobb), Joan Plowright (Mrs. McConnahay), Dave King (Mr. McConnahay), Steven Berkoff (sgt. Jones), Frank Windsor (gén. George Washington).
En 1776, le trappeur Tom Dobb et son fils Ned sont pris dans la tourmente insurrectionnelle. Mobilisé de force, Ned est capturé puis torturé par les Anglais et son père, demeuré neutre, commence une (un peu trop) longue quête pour le libérer, découvre la dure réalité d’une guerre injuste. Flanqués de Daisy, une bourgeoise révoltée, tous trois combattent pour l’indépendance de leur nouveau pays.
Une fresque d’un réalisme saisissant, quasi documentaire, alternant scènes intimistes émouvantes et le cauchemar des affrontements. Tourné en Technicolor 70 mm en Grande-Bretagne, dans le Devon (Dartmoor), à Ely (Cambrdigeshire), Thetford, Melton Constable Hall et King’s Lynn (Norfolk), à Kingston, Deancombe Valley, Bigbury Bay, enfin pour quelques extérieurs en Norvège. Ayant englouti 28 millions $, ce projet très ambitieux du cinéaste britannique Hugh Hudson (« Greystoke ») s’avère un échec public aussi retentissant qu’immérité.
1987(tv) April Morning (US) de Delbert Mann [d’apr. Howard Fast] ; Samuel Goldwyn TV-Robert Halm-Hallmark Hall of Fame (24.4.88), 90 min. – av. Tommy Lee Jones (Moses Cooper), Chad Lowe (Adam Cooper), Robert Urich, Susan Blakely, Rip Torn, Peter Colvey (Major John Pictcarin), Gary Plaxton (Lt. Col. Francis Smith), Vlasta Vrana (Paul Revere). – 19 avril 1775, le premier coup de feu qui déclenche la bataille de Lexington, Massachusetts.
1987(tv) The Devil’s Disciple (GB) de David Jones ; Shaun Sutton-BBCtv « Theatre Nights » (BBC2 17.5.87), 120 min. – av. Mike Gwilym (Richard Dudgeon), Elizabeth Spriggs (Mrs. Dudgeon, sa mère), Ian Richardson (gén. Burgoyne), Patrick Stewart (rév. Anthony Anderson), Susan Wooldridge (Judith Anderson), Cheryl Maiker (Essie), Graham Turner (Christy Dudgeon), Patrick Godfrey (Hawkins, l’avocat), Benjamin Whitrow (major Swindon), Patrick Newell (oncle William Dudgeon). – Adaptation rigoureusement fidèle de la pièce de G. B. Shaw (contrairement au film de 1959).
1988® (tv) Le Gerfaut (FR) de Marion Sarraut. – av. Benoît Allemare (gén. George Washington), Gérard Chambre (amiral John Paul Jones), Stéphane Fey (Thomas Jefferson).
1989A More Perfect Union : America Becomes a Nation (US) de Peter N. Johnson ; Brigham Young University-Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, 111 min. – av. Craig Wasson (Maes Madison), Michael McGuire (George Washington), Fredd Wayne (Benjamin Franklin), Morgan White (George Mason), Douglas Seale (Lord Carmarthen), Derryl Yeager (Alexander Hamilton), Scott Wilkinson (Thomas Jefferson). – Film didactique tourné en Virginie (Alexandria).
1995The Little Patriot / Sign of the Otter (US) de J. Christian Ingvordsen ; Sultan Films-Trimark Pictures, 85 min. – av. Dan Haggerty (col. Rose), Ryan Washburn (James Todd), Jacqueline Konx (Becky Todd), J. Christian Ingvordsen (Samuel Todd), John Weiner (Tekhane), Rick Washburn (major Smythe), Timothy Oman (Lord Weatherby), Eric Marshall (gén. Foster). – Aidé par des Indiens, le petit James Todd échappe à la captivité et combat les Anglais. Tourné à Fort Ticonderoga (New York).
1995(vd) Prelude to Independence : The Stamp Act Crisis (US) de Michael Durling ; Colonial Williamsburg Foundation, 60 min. – av. Tom Hay (Richard Henry Lee), Wayne Moss (Peyton Randolph), Bill Weldon (Patrick Henry), Jack Flinton (John Randolph), Tres Matthews (George Mercer), Clip Carson (Spunker Robinson). – Film à caractère didactique.
1997(tv) Liberty ! The American Revolution (US) d’Ellen Hovde, Muffie Meyer ; Middlemarch Films-Twin Cities Public Television Inc. (PBS 23.-25.11.97), 6 x 55 min. – av. Campbell Scott (Thomas Jefferson), Sebastian Roché (marquis de La Fayette), Roger Rees (Thomas Paine), Stephen Lang (George Washington, voix), Terence Mann (gén. John Burgoyne), Jefferson Mays (James Madison), Donna Murphy (Abigail Adams), Stephen Temperley (J. Hector St. John Crèvecoeur), Paxton Whitehead (Horace Walpole), Alex Jennings (George III), J. Paul Boehmer (Lord Lyttleton), Philip Bosco (Benjamin Franklin), Leo Burmester (gén. Nathaniel Greene), Peter Gerety (Samuel Adams), Daniel Gerroll (gén. Charles Cornwallis), Ronald Guttman (comte de Rochambeau), Jonathan Hogan (gén. Timothy Pickering), Peter Donaldson (John Adams). – Grande fresque didactique filmée en Virginie (Williamsburg, Yorktown) et en Pennsylvanie (Philadelphie). Hovde et Meyer sont nominées pour le Directors Guild Award 1998. Episodes : 1. « The Reluctant Revolutionaires : 1763-1774 » – 2. « The World Turned Upside Down : 1778-1783 » – 3. « Oh, Fatal Ambition : 1777-1778 » – 4. « The Times That Try Men’s Souls : 1776-1777 » – 5. « Blows Must Decide : 1774-1776 » – 6. « Are We To Be a Nation ? 1783-1788 ».
1997(vd) Call to Arms (US) de William G. Wagner ; Colonial Williamsburg Foundation, 60 min. – av. Jim Loba (William Talaterro), Bill Rose (sgt. Ludlow), Christoph Fehrenbach, Stephanie Freeman, Tres Matthews, Reba Mendoza, Abigail Schumann, Richard Schumann, Tom Hay. – Comment la nouvelle nation se forge une armée, tournage avec le soutien des troupes du Colonial Williamsburg Military Programs. Docu-fiction à caractère didactique.
1999(vd) Choosing Revolution (US) de William G. Wagner ; Colonial Williamsburg Foundation, 60 min. – av.Wayne Moss (Peyton Randolph, président du First Continental Congress), Jack Flinton (John Randolph, procureur général de Virginie), Nathan Betz (Edmund Randolph), Clip Carson (John Robinson), Tom Hay (Richard Henry Lee), Kristen Spivey (Arianna Randolph), Bill Weldon (Patrick Henry), Mary Wiseman (Betty Randolph). – Docu-fiction à caractère didactique : l’histoire du ménage Randolph, de Williamsburg, des Virginiens prominents au XVIIIe siècle.
1999(tv) The Winter of Red Snow (CA/US) de Don McCutcheon ; série « Dear America », Scholastic Productions (PBS 15.11.99), 29 min. – av. Elisabeth Rosen (Abigail Jane Stewart), Tabitha Lupien (Sally Stewart), Catherine Disher (Martha Washington), Sarah Manninen (Helen Kern), Robert Bockstael (Papa),Shawn Ashmore (Ben Valentine). – Valley Forge en 1777, une adolescente et sa sœur visitent le camp de l’armée de Washington et découvrent les horreurs de la guerre.
2000*The Patriot (The Patriot – Le Chemin de la liberté) (US) de Roland Emmerich
Patriot Prod.-Mutual-Centropolis-Columbia, 160 min. – av. Mel Gibson (Benjamin Martin), Heath Ledger (Gabriel Martin), Tcheky Karyo (Jean Villeneuve), Joely Richardson, Jason Isaacs (col. William Tavington [=col. Banastre Tarleton]), Chris Cooper (col. Harry Burwell), Tom Wilkinson (gén. Cornwallis), Michael Neeley (Lafayette), Terry Layman (George Washington).
En 1776 en Caroline du Sud. Après avoir longtemps refusé de s'engager chez les indépendantistes, Benjamin Martin, un veuf, père de sept enfants, est finalement lassé de voir sa famille décimée par de très, très méchants Anglais. Ce vétéran de la guerre franco-anglaise, où il a combattu les Cherokees, rejoint les rangs des insurgés pour venger son fils cadet assassiné sous ses yeux par le sadique colonel anglais Tavington (qui a également mit le feu à sa maison). Martin se munit de son tomahawk cherokee, rejoint son fils aîné Gabriel, déjà en armes, recrute des miliciens et se lance dans une guérilla féroce de quatre ans, faisant des ravages dans les rangs ennemis. Reconstitution sanglante des batailles de Camden (16 août 1780) et de Cowpens (17 janvier 1781) et d'un Oradour à l'anglaise, lorsque Tavington fait incendier une église avec ses fidèles. Grande fresque patriotique sortie à l’occasion de la fête nationale aux Etats-Unis, servie par un réalisateur allemand spécialisé dans le genre « kitsch chauvin » (« Independance Day »). Du spectacle épique réussi, mais ultraviolent (comme les aime Mel Gibson) et manichéiste, bien à l’image de l’ère Bush et de son idéologie.
2000(tv) *The Crossing (US) de Robert Harmon
Art & Entertainment Prod.-Columbia TriStar-ChrisRose (CBS 10.1.2000), 88 min. – av. Jeff Daniels (George Washington), Roger Rees (gén. Hugh Mercer), Sebastian Roché (col. John Glover), Steven McCarthy (cpt. Alexander Hamilton), John Henry Canavan (gén. Henry Knox), Ned Vukovic (gén. William Lord Stirling), David Ferry (gén. Nathaniel Greene), Nigel Bennett (gén. Horation Gates), Karl Pruner (gén. Sullivan).
L'armée américaine ne compte plus que deux mille hommes épuisés et gelés, dont les propos sont défaitistes. L'Angleterre est sur le point de remporter la guerre. En décembre 1776, jouant sa dernière carte, Washington traverse le Delaware à l'aube pour surprendre et écraser la garnison anglaise à Trenton (scénario de Howard Fast, d’après son roman). Filmé au Canada (Alberta, Hamilton, Morrisburg, Stouffville, dans l’Ontario).
2000(tv) Founding Fathers (US) de Mark Hufnail, Melissa Jo Peltier ; Mobile Video Productions Inc. (« History Channel » 27.11.00), 4 x 60 min. –av. Beau Bridges (Samuel Adams), Peter Coyote (Thomas Jefferson), Brian Dennehy (George Washington), Hal Holbrook (Benjamin Franklin), James Woods (John Adams), Michael York (Alexander Hamilton), Burt Reynolds (Patrick Henry), Randy Travis (James Madison). – Docu-fiction.
2000(vd) Taxes, Tea, and Tyranny (US) de Michael J. Lombardi ; Colonial Williamsburg Foundation, 60 min. – av. Jack Flinton (John Randolph), Richard Schumann (Patrick Henry), Kristin Spivey (Abigail Charlton), John Turner (rév. Price), Robin Reed (John Sharlock), Patrick Censoplano (Andrew). – Film didactique : la Boston Tea Party de 1773 déclenche l’insurrection.
2001(vd) The Brave Man (US) de Joseph M. McCarthy ; Baltic Street Media, Inc., 33 min. – av. Graeme Malcolm (gén. William Alexander). – Docu-fiction sur la bataille de Brooklyn, en 1776.
2001(vd) The April Conspiracy (US) de Michael J. Lombardi ; Colonial Williamsburg Foundation Prod., 60 min. – av. John Hamant (John Hancock), Jay Howlett (gén. Gage), Don Coleman (John Gill), Kevin Grantz (James Innis), Rogers Hamilton (major Dixon), Ellie Barrow, Mark Schneider (Paul Revere), Phil Shultz (Lord Dunmore), Mark John Sowell (Peyton Randolph), Richard Schumann (Patrick Henry), Richard Searles (Sylvanus Wood), Dennis Watson (Alexander Purdie) – Docu-fiction à caractère didactique sur le soulèvement d’avril 1775.
2001(tv) Dawn of Our Nation (US) de Michael W. Leighton ; M. W. Leighton Prod. – av. Parker Shelton (John Parker), John Donovan (William Munroe), Marshall R. Teague (Paul Revere), Larry Thompson (Lt. Col. Francis Smith), Patrick M. J. Finerty (Major John Pitcairn), Phillip Carruthers (Daniel Harrington).
2002[(tv) Founding Brothers (US) de Mark Hufnail, Melissa Jo Peltier (« History Channel » 27.5.02), 200 min. – documentaire – av. voix de Beau Bridges (Samuel Adams), Peter Coyote (Thomas Jefferson), Brian Dennehy (George Washington), Hal Holbrook (Benjamin Franklin), James Woods (John Adams), Michael York (Alexander Hamilton), Burt Reynolds (Patrick Henry), Randy Travis (James Madison).]
2002[(tv) Liberty’s Kids : Est. 1776 (US) de Judith Reilly, Marsha Goodman ; DiC Enterprises (PBS 2.9.02), 40 x 30 min. – Dessin animé av. les voix de Walter Cronkite (Benjamin Franklin), Ben Beck (Lafayette), Warren Buffett (James Madison), Billy Crystal (John Adams), Michael Douglas (Patrick Henry), Dustin Hoffman (Benedict Arnold), Liam Neeson (John Paul Jones), Charles Shaughnessy (George III), Sylvester Stallone (Paul Revere), Ben Stiller (Thomas Jefferson), Michael York (Amiral Lord Howe).]
2003(tv) Freedom : A History of Us – 1. Independence (US) de Philip Kunhardt III, Peter W. Kunhardt, Nancy Steiner ; Brian Brunius/Kunhardt Prod.-PBS. – av. Anthony Hopkins (George Washington), Kevin Kline (Thomas Jefferson), Tom Hanks (Paul Revere), Richard Gere (Patrick Henry), Michael Caine (William Pitt), Philip Bosco (Samuel Adams), Martin Sheen (John Adams), Meryl Streep (Abigail Adams), John Lithgow (Benjamin Rush).
2004(vd) The American Experience : Patriots Day (US) de Marian Marzynski (+ prod.) ; Spark Media-WGBH. – Docu-fiction avec reconstitutions et comédiens muets.
2005(tv) Felicity. An American Girl Adventure (Felicity - Une jeune fille indépendante) (US) de Nadia Tass
Revolution Studios-Red Om Films-American Girl-Warner Bros. Television (Warner Bros. TV 29.11.05), 85 min. - av. Shailene Woodley (Felicity Merriman), Kevin Zegers (Ben Davidson), David Gardner (le grand-père), John Schneider (Mr. Edward Merriman), Marcia Gay Harden (Mrs. Martha Merriman), Bruce Beaton (Mr. Cole).
Film de famille: la vie de Felicity, une adolescente au caractère bien trempé, à Williamsburg en 1775; son père souhaite l'indépendance des colonies tandis que son grand-père et sa meilleure amie Elizabeth soutiennent le roi d'Angleterre. Filmé à Toronto, au Canada.
2006(tv) The Revolution (US) d’Alexander Emmert, Peter Schnall 
Partisan Pictures (History Channel 4.7.-26.9.07), 13 x 45 min. – av. Mark Collins (George Washington), John D. Bert (Alexander Hamilton), Jason Audette (Thomas Jefferson), James Karcher (gén. Benedict Arnold), Nicholas Barber (Lord North), Ian Stewart (Patrick Henry), William Vosseler (Thomas Payne / John Payne), Jonah Triebwasser (gén. Thomas Gage), Ian Stewart (Patrick Henry), Jorge Marcos (major John Andre), Chris O’Brocto (gén. Horatio Gates), Glenn C. Reimer (John Adams), Richard Sonnenschein (gén. Benjamin Lincoln), Jean Murphy Ennen (Peggy Shippen Arnold), Daniel B. Martin (gén. Nathanael Greene), Phillip Levine (gén. Henry Clinton), Darrell James (Joseph Reed), Paul Thureen (lieut. Joseph Hodgkins), Edward Herrmann (narration). – Grande fresque didactique.
2006(vd) Yorktown (US) de Linda Randulfe 
Colonial Williamsburg Foundation, 57 min. – av. Mark Schneider (col. Laurens), Steve Holloway (Mr. Hubard), Joshua Bucchioni, Chrystal Bucchioni, Richard Josey, Bob Study, Adam Wright. – Docu-fiction avec reconstitution de la bataille de 1781.
2007(vd) Yorktown : Battle for Victory (US) de Kevin Hershberger 
LionHeart Filmworks, 120 min. – av. Matthew Keagle, Stuart Lilie, John Pagano, Ken Siegel, Ken Treese, Walter Vanderbeek Jr. – Docu-fiction pour le 225ème anniversaire de la bataille, tourné à Endview Plantation en Virginie.
2014-15(tv) Turn: Washington's Spies (Turn) (US) d'Eagle Egilsson, Jeremy Webb, Ed Bianchi, S. J. Clarkson, Nick Copus, Adam Davidson, Kenneth Fink, Oliver Hirschbiegel, Michael Uppendahl, Rupert Wyatt, Allison Anders, Keith Boak, Kate Dennis, Gary Fleder, Andrew McCarthy
Larry Rapaport/AMC Studios-Sesfonstein Prod.-Josephson Entertainment (AMC 6.4.-8.6.14 et 13.4.-8.6.15), 2 saisons à 10 épis., 20 x 45 min. - av. Jamie Bell (Abe Woodhull), Seth Numrich (major Benjamin Tallmadge), Daniel Henshall (ltn. Caleb Brewster), Heather Lind (Anna Strong), Meegan Warner (Mary Woodhull), Kevin R. McNally (le juge Richard Woodhull), Burn Gorman (major Edmund Hewlett), Angus Macfadyen (major Robert Rogers), Samuel Roukin (cpt. John Graves Simcoe), JJ Field (major John André), Ian Kahn (gén. George Washington), Owain Yeoman (gén. Benedict Arnold), Jessejames Locorriere (gén. Cornwallis), Jesse Ruda (Lawrence Washington), Ksenia Solo (Peggy Shippen), Michael Gaston (gén. Charles Scott), Stephen Root (Nathaniel Sackett), Idara Victor (Abigail), Aldis Hodge (Jordan). -
Transposition du roman "Washington's Spies: The Story of America's Fist Spy Ring (2007) d'Alexander Rose, signée Craig Silverstein. En 1776, Abraham Woodhull, un jeune fermier de New York, est tiraillé entre la loyauté pour son père, partisan de la colonisation anglaise, et la perspective d'aider ses amis d'enfance à favoriser l'indépendance des États-Unis. Il forme avec eux un groupe d'espions appelé le "Culper Ring". Les péripéties assez compliquées et turbulentes de la Guerre d'indépendance filmées en Virginie (Richmond, Petersburg, Powhatan, Charles City). La série, opulente, ne se contente pas d'imagerie patriotique, mais illustre les ambigüités des engagements politiques.
2015*(tv) The Book of Negroes (CA) de Clement Virgo
Conquering Lion Pictures-Out of Africa Entertainment (CBC Television 7.1.-11.2.15), 6 x 45 min. - av. Aunjanue Ellis (Meena Dee alias Aminata Diallo), Lyriq Bent (Chekura Tiano), Ben Chaplin (cpt. John Clarkson), Greg Bryk (Robertson Appleby), Cuba Gooding Jr. (Samuel Fraunces), Robin Smith (William King), Andile Gumbi (Mamadu, fils d'Aminata et Chekura), Louis Gossett Jr. (Daddy Moses), Jane Alexander (Maria Witherspoon), Sandra Caldwell (Georgia), Allan Hawco (Solomon Lindo), Shailyn Pierre-Dixon (Aminata jeune), Siya Xaba (Chekura jeune), Armand Aucamp (ltn. Waters), Danny Keough (Dr. Danny Falconbridge), Rick Roberts (gén. George Washington), David Christoffel (gén. Sir Guy Carleton).
Enlevée au Nigéria musulman en 1750 et vendue comme esclave en Caroline du Sud, Aminata Diallo jure de retourner dans sa patrie, apprend secrètement l'anglais, à lire et à écrire, se fait violer par son maître, s'évade et traverse New York en pleine fièvre révolutionnaire et profite du chaos général pour s'évader. Elle souffre de l'isolation en Nouvelle Écosse et brave les périls de la jungle de Sierra Leone, mais finit par atteindre le Canada où elle inscrit son nom sur le "Livre des Nègres", un document qui rendit leur liberté à trois mille esclaves contre leur loyauté à la Couronne durant la Guerre d'indépendance américaine. Tiré du roman Someone Knows My Name (Aminata) de Lawrence Hill (2007). qui est également co-auteur du scénario avec Clement Virgo. Tournage à Cape Town, en Afrique du Sud, et en Nouvelle Écosse. Une fresque dure, émouvante, volontiers mélodramatique mais rythmée, interprétée avec conviction et solidement mise en scène.
2015Beyond the Mask (US) de Chad Burns
Aaron Burns/Burns Family Studios, 103 min. - av. Andrew Cheney (William Reynolds), John Rhys-Davies (Charles Kemp), Kara Killmer (Charlotte Holloway), Alan Madiane (Benjamin Franklin), Adetokumboh M'Cormack (Joshua Brand), Charlie Newhart (Jeremiah Flack), Samrat Chakrabarti (Basil), John Arden McClure (George Washington).
Jadis mercenaire sans pitié au service de la British East India Company (qui l'a grugé), Reynolds se rachète en Amérique du Nord où il lutte aux côtés des insurgés ralliés par Franklin et Washington. Du cinéma de famille tourné au Michigan.