XIV - PAVILLON NOIR: ÉPOPÉES MARITIMES DU XVIIe-XVIIIe s.

1. 1. PIRATES, FLIBUSTIERS, BOUCANIERS ET CORSAIRES (personnages historiques)

1.2. William Kidd dit "capitaine Kidd"

(v. 1645-1701). - D’origine écossaise, il commence comme corsaire, puis s’adonne à la piraterie dès 1697, pille les Caraïbes et finit pendu à Londres.
1907Captain Kidd and his Pirates (US) de Charles Urban
Urban Trading Co., 367 ft.
1908Captain Kidd (US)
Kalem Co., 540 ft.
1913Captain Kidd (US) d’Otis Turner ; Universalé 101 Bison, 3 bob. – av. David Hartman (cpt. William Kidd), Frank Lloyd, Joseph Singleton, Joseph Callahan, Howard Hickman, Cleo Madison.
1913The Treasure of Captain Kidd (US) de Richard Ridgely 
Edison Mfg. Co., 305 m. – av. Bigelow Cooper (cpt. William Kidd), Gladys Hulette, Edwin Clarke, Laura Sawyer, Barry O’Moore, Richard Tucker, William West, Frank McGlynn Sr.
1914Captain Kidd’s Priceless Treasure (US) d’Allen Curtis 
Joker-Universal Film Mfg. Co., 10 min. – av. Max Asher (cpt. William Kidd), Bobby Vernon, Louise Fazenda, Billy Franey, Gale Henry. – Comédie burlesque.
1914Captain Kidd, the Bold (US)
AB-Biograph Co.
1915Captain Kidd and Ditto (US) d’Arthur D. Hotaling 
Lubin Mfg. Co., 1 bob. – av. Billie Reeves, Charles Griffith.
1919[Captain Kidd’s Kids (US) de Hal Roach ; Rolin Films, 20 min. – av. Harold Lloyd, Bebe Daniels, Snub Pollard, Fred C. Newmeyer, Helen Gilmore. – Comédie burlesque : Harold Lloyd rêve que son bateau est abordé par des pirates féminins.]
1921Cap’n Kidd / Captain Kidd (US) de J. P. McGowan et Burton King 
Eddie Polo Prod.-Star Serial Corp., 15 x 15 min. (sérial). – av. Eddie Polo, Sam Polo, Malvina Polo, Katherine Myers, Leslie J. Casey.
1921Captain Kidd’s Finish (US) de Robert F. Hill 
Universal Film Mfg. Co., 2 bob. – av. Mack V. Wright (cpt. William Kidd), Lillian Biron.
1938Captain Kidd’s Treasure (US) de Leslie Fenton 
Metro-Goldwyn-Mayer (« MGM Miniature : An Historical Mystery »), 10 min. – av. Stanley Andrews (cpt. William Kidd), Wade Boteler, James Dime, Leslie Fenton, Oscar Hendrian, Charles Irwin, Edward LeSaint, Jack Rober, Ian Wolfe. – A la recherche du trésor de Kidd (avec flash-back historique).
1945Captain Kidd (Capitaine Kidd) (US) de Rowland V. Lee 
Benedict Bogeaus Production-United Artists, 89 min. – av. Charles Laughton (cpt. William Kidd), Randolph Scott (Adam Mercy/Blayne), Barbara Britton (Lady Ann Falconer), Reginald Owen, John Carradine (Orange Povey), Ian Keith (Lord Albermarle), Gilbert Roland (José Lorenzo), Henry Daniell (le roi William III d’Angleterre).
Adam, le fils de l’amiral Blayne, une des victimes du capitaine Kidd, se fait engager incognito sur le navire du pirate en route pour Madagascar. Il assiste au pillage du courrier des Indes et dénonce Kidd au roi à Londres. Kidd, qui s’attendait à être anobli pour services rendus à la Couronne est pendu, la famille de Blayne réhabilitée.
Les éléments biographiques sont inexacts, mais qu’importe : ce film aurait pu devenir un petit classique, s’il n’était coulé par un budget totalement insuffisant et un manque flagrant de scènes d’action, tourné de bout en bout en intérieurs aux General Service Studios à Las Palmas Avenue (avec des docks de Londres 1695 reconstruits en modèle réduit). Certains décors et les galions miniatures proviennent de « The Black Swan » (1942) de Henry King et de « The Spanish Main » (1945) de Frank Borzage. Un bonus toutefois : la prestation savoureuse de Charles Laughton (qui a accepté le rôle pour l’argent), en particulier lors de son discours d’adieu avant son exécution : il tance la cupidité, la dépravation et la corruption de ses contemporains et, pendant quelques instants, par la sincérité du jeu et son art oratoire, élève le film au-dessus de son propos. Son pirate imberbe est adipeux, matois, hypocrite et secret, mais le murmure doucereux de ses paroles tuent plus vite que le sabre. Enduit de goudron et entouré de chaînes, le corps de l’authentique capitaine Kidd resta des années suspendu à l’entrée de la Tamise pour édifier les foules et apprendre aux marins à se méfier de la piraterie.
William Kidd (Charles Laughton) est arrêté sur ordre du roi d’Angleterre (« Captain Kidd » de Rowland V. Lee, 1945).
1950® Double Crossbones (Le joyeux corsaire) (US) de Charles T. Barton. – av. Alan Napier (cpt. William Kidd), cf. (3).
1952Abbott and Costello meet Captain Kidd (Abbott et Costello rencontrent le capitaine Kidd) (US) de Charles Lamont 
Alex Gottlieb/Woodley Prod. (Bud Abbott)-Warner Bros., 70 min. – av. Bud Abbott (Rocky Stonebridge), Lou Costello (cpt. Puddin’ Head), Charles Laughton (cpt. William Kidd), Hillary Brooke (Anne Bonney), Bill Shirley (Bruce Martingale), Leif Erickson (Morgan), Fran Warren (Lady Jane).
Employés dans une taverne de l’île de la Tortue, les deux nigauds Rocky et Puddin’ Head reçoivent par erreur le plan d’un trésor. Kidd et Anne Bonney les enlèvent et les emmènent à Skull Island pour déterrer l’or.... Une comédie produite par Bud Abbott, tournée en Supercinecolor aux Motion Picture Center Studios à Hollywood, dans laquelle Charles Laughton parodie son rôle de Kidd (cf. 1945).
1952® Against All Flags (A l’abordage !) (US) de George Sherman. – av. Robert Warwick (cpt. William Kidd), cf. (3).
1953The Great Adventures of Captain Kidd (US) de Derwin Abbe et Charles S. Gould 
Sam Katzman/Columbia Pictures, sérial de 15 x 25 min. (sortie : 17.9.53). – av. Richard Crane (Richard Dale), David Bruce (Alan Duncan), John Crawford (cpt. William Kidd), George Wallace (Buller), Lee Roberts (Devry), Louis Merrill (Lord Bellmore).
Un sérial archifauché : chargés par l’amirauté britannique de capturer le capitaine Kidd, Richard Dale et Alan Duncan se font passer pour de simples marins et engager dans son équipage. Ils découvrent un pirate inattendu, sympathique, loyal à l’Angleterre et ennemi mortel des Français. Mais les ennemis de Kidd provoquent sa perte, il finit pendu, « sacrifié sur l’autel de la politique et de la cupidité ». – Episodes : 1. « Pirates vs. Man of War » – 2. « The Fatal Shot » – 3. « Attacked by Captain Kidd » – 4. « Captured by Captain Kidd » – 5. « Mutiny on the Adventure Gallery » – 6. « Murder on the Main Deck » – 7. « Prisoners of War » – 8. « Mutiny Unmasked » – 9. « Pirate against Pirate » – 10. « Shot from the Parapet » – 11. « The Flaming Fortress » – 12. « Before the Firing Squad » – 13. « In the Hands of the Mohawks » – 14. « Pirate Gold » – 15. « Captain Kidd’s Last Chance ».
1954(tv) The Hanging of Captain Kidd (May 23, 1701) (US) de Sidney Lumet 
série « You Are There » no. 46 (CBS 14.2.54), 30 min. – av. Henry Jones (cpt. William Kidd), Walter Cronkite (narration).
1954Captain Kidd and the Slave Girl / Captain Kidd’s Slave Girl (US) de Lew Landers 
Edward Small/Superior Pictures-World Films-Reliance-United Artists, 83 min. – av. Anthony Dexter (cpt. William Kidd), Eva Gabor (Judith Duvall), Alan Hale Jr. (Jay Simpson), James Seay (comte de Bellomont), Richard Karlan (cpt. Avery), Sonia Sorrell (Anne Bonney), Michael Ross (Blackbeard), Robert Long (Calico Jack), Noel Cravat (Jean-David Naud dit François l’Olonais), William Tannen (Steve Castle).
Le comte de Bellomont organise l’évasion du capitaine Kidd, sur le point d’être pendu, dans l’espoir de mettre la main sur ses trésors. Il suit discrètement son navire, l’« Indian Queen », à bord duquel il a placé un ramassis de marins ainsi qu’une espionne, Judith Duvall. Ayant deviné le stratagème, Kidd abandonne l’équipage incapable de son vaisseau sur une île déserte, sauf Judith qu’il garde comme son esclave et dont il s’éprend, puis gagne l’île de la Tortue où repose son or. Sur place, il tombe sur Barbe-Noire, Anne Bonney, Calico Jack, l’Olonnais et d’autres fameux flibustiers, bientôt rejoints par le galion de Bellomont. La bataille est générale, les divers navires explosent et coulent avec le trésor, Bellomont et tous les pirates périssent, exceptés Kidd et Judith. Le couple est sauvé par un vaisseau anglais, l’amiral leur accorde la liberté pour avoir nettoyé les mers de la racaille ; aux yeux du Royaume Uni, Kidd est officiellement mort. – Film archifauché en CFI Color, avec de faux extérieurs et un capitaine Kidd en jeune premier musclé, la poitrine dénudée et amoureux comme un collégien. On aura tout vu.
1956(tv) Captain Kidd (GB) de Dennis Vance 
série « Douglas Fairbanks Jr. Presents », Rudolph C. Flothow/Douglas Fairbanks Jr. Prod. Ltd. [aux USA : « Chevron Hall of Stars », épis. 5], 30 min. – av. Anthony Dexter (cpt. William Kidd), Denton De Gray (Scar), Danny Green (Morgan), Christopher Lee (le gouverneur). – Tourné aux British National Studios à Elstree.
1957(tv) The Trial of Captain Kidd (US)
« Omnibus » (CBS 10.3.57), 55 min. – av. Victor Jory (cpt. William Kidd), Jerome Kitty (Lord Bellomont), Michael Strong (Darby Mullins), Edward Andrews (colonel Livingstone), Berry Kroeger (Solicitor General), Nancy Marchand. – La carrière de Kidd, de ses débuts de corsaire engagé par des marchands britanniques à New York, jusqu’à son procès biaisé (pour ne pas mettre en danger ses commanditaires hauts placés) et à sa pendaison.
2011(tv) Captain Kidd (GB) de Kate Haddock
série "Mystery Files", saison 2, épisode 8, Richard Sattin, Carl Hall/Parthenon Entertainment-National Geographic Channel (MIPTV 9.6.11), 30 min. - av. William Huw (cpt. William Kidd), Struan Rodger (narrateur). - Docu-fiction.