XIV - PAVILLON NOIR: ÉPOPÉES MARITIMES DU XVIIe-XVIIIe s.

2. LES GRANDS ROMANS DE PIRATERIE

2.1. "Treasure Island (L'Île au trésor)" de Robert Louis Stevenson

roman paru en 1881. – Cornouailles vers 1740 (sous le règne de George II). Le jeune Jim Hawkins, 17 ans, découvre une carte représentant une île des Caraïbes où serait enfoui le trésor d’un pirate décédé, le capitaine Flint. Trelawney, le seigneur du lieu, monte une expédition à Bristol et charge son pittoresque cuisinier Long John Silver, jambe en bois et perroquet sur l’épaule, de lui trouver un équipage. En cours de route, caché dans un tonneau, Jim découvre que Silver comme ses compères sont des pirates qui veulent s’emparer du navire, l’« Hispaniola », et de la précieuse carte après avoir tué l’équipage dès que l’île sera en vue. La mutinerie réussit, mais grâce à Jim, Trelawney (qui détient la carte), le docteur Livesey, le capitaine Smollett et une poignée d’hommes fidèles peuvent se retrancher dans un fortin improvisé sur l’île d’où, pourvus d’armes et de munition, ils résistent à tous les assauts. Jim, que Silver a sous-estimé, sert d’intermédiaire entre les deux groupes et parvient au péril de sa vie à bloquer provisoirement l’« Hispaniola » sur un banc de sable dans une baie inconnue des forbans. Il est néanmoins capturé ; Silver le soustrait à la vengeance de ses hommes, espérant ainsi éviter le gibet une fois de retour en Angleterre. Lorsque Ben Gunn, un ancien membre de la bande de Flint abandonné depuis trois ans sur l’île, rallie les assiégés, les pirates, décimés, se rendent. Le trésor, caché ailleurs par Ben Gunn, tombe en de bonnes mains et l’ « Hispaniola » reprend le chemin du retour avec sa précieuse cargaison. Long John Silver disparaît au cours d’une escale dans un port de la Jamaïque.
1908The Story of Treasure Island (US)
Vitagraph Co. of America, 855 ft.
1908Pirate’s Treasure (US) de James Stuart Blackton. ( ?)
1912Treasure Island (US) de J. Searle Dawley 
Edison Mfg. Co., 1050 ft. – av. Addison Rothermel (Long John Silver), Benjamin F. Wilson, Charles Ogle, Mary Fuller.
1918Treasure Island (US) de Chester M. Franklin, Sidney A. Franklin 
Fox Film (Kiddies Series), 6 bob. – av. Francis Carpenter (Jim Hawkins), Violet Radcliffe (Long John Silver), Virginia Corbin. – Joué par des enfants.
Dans la grotte du trésor : « Treasure Island » de Maurice Tourneur (1920).
1920[**] Treasure Island (L’Île au trésor) (US) de Maurice Tourneur 
M. Tourneur Prod.-Paramount, 6 bob./76 min. – av. Shirley Mason (Jim Hawkins), Charles Ogle (Long John Silver), Lon Chaney (Blind Pew/George Merry), Al Filson (Billy Bones), Joseph Singleton (Israel Hands), Harry Holden (cpt. Alexander Smollett), Sydney Dean (Trelawney), Bull Montana (Morgan), Charles Hill Mailes (Dr. Livesey).
La première version sérieuse, intégrale et (à en croire les critiques de l’époque et les photos subsistantes) plastiquement très réussie du roman, où le climat étrange de Stevenson « fut admirablement rendu par le jeu des ombres et des lumières découpant des volumes singuliers, des silhouettes curieuses » (Jean Mitry). Accessoirement aussi le film le plus populaire de Tourneur aux Etats-Unis. Curieusement, le rôle de Jim (ici un passager clandestin) est interprété par une jeune fille, ce qui change le récit : Jim n’est plus un adolescent qui mûrit en étant confronté à l’adversité, mais un otage entre les mains du Dr. Livesey et d’autres adultes ; ce n’est pas lui le narrateur, ni celui qui parvient à paralyser l’« Hispaniola » sur un banc de sable. Lon Chaney tient deux rôles et Charles Ogle, le premier monstre de Frankenstein au cinéma (Edison 1910), fait le vieux flibustier en chef. Initialement, Tourneur souhaitait Jack Holt en Long John Silver et Wallace Beery en Israel Hands. Film hélas perdu (à ce jour).
Long John Silver (Wallace Beery ) et Jim Hawkins (Jackie Cooper) dans « Treasure Island » de Victor Fleming (1934).
1934**Treasure Island (L’Île au trésor) (US) de Victor Fleming 
Hunt Stromberg/Metro-Goldwyn-Mayer, 109 min. – av. Jackie Cooper (Jim Hawkins), Wallace Beery (Long John Silver), Lionel Barrymore (Billy Bones), Chic Sale (Ben Gunn), Lewis Stone (cpt. Alexander Smolett), Nigel Bruce (Trelawney), Otto Kruger (Dr. Livesey), Douglass Dumbrille (Israel Hands).
Une des meilleures transpositions du roman (due au scénariste John Lee Mahin), magnifiquement photographiée, dominée par le truculent Wallace Beery en vieux pirate, qui donne la réplique au jeune Jackie Cooper (déjà son partenaire un peu minaudier dans le larmoyant « The Champ » de King Vidor en 1931). Au début du récit, Jim Hawkins cuit un gâteau pour sa maman, les filles se moquent de lui… Le film s’adresse autant à un public adulte qu’à des adolescents, quoique les deux héros ne semblent jamais tout à fait conscients du danger qu’ils courent.
Aventurier à demi-indien, le flamboyant Fleming est un excellent choix pour diriger cette course au trésor, lui qui s’illustre avec un respect scrupuleux dans l’adaptation des classiques anglo-saxons de l’aventure, portant à l’écran Joseph Conrad (« Lord Jim », 1925), Rudyard Kipling (« Captain Courageous », 1937) et, à nouveau, Stevenson (« Dr. Jekyll and Mr. Hyde », 1941). A la grande colère du cinéaste, Louis B. Mayer impose toutefois une fin plus sentimentale, axée sur l’amitié de Jim pour Long John Silver, forban rendu plus sympathique que dans le roman et dont les crimes n’apparaissent pas à l’écran. Il devient ici un ogre au bon cœur, le père de substitution de Jim. Le tournage a lieu aux studios MGM de Culver City, à Catalina Island, Oakland, Alameda, Big Sur (Calif.) et à Hawaii (avec quelques transparences un peu trop évidentes). Le baleinier utilisé par W. S. Van Dyke dans « Eskimo » (1932) est transformé en vaisseau « Hispaniola ». Produit pour la somme alors coquette de 825’000 $, le film remporte un succès mondial avec une recette inespérée de 2,27 millions de $, ouvrant ainsi la porte à une cascade de sujets « britanniques » revus par la MGM (Charles Dickens, Shakespeare, les révoltés de la Bounty, etc.).
1937(tv) Treasure Island (GB) d'Eric Lugg
Série "Theatre Parade", British Broadcasting Corporation (BBC 4.1.37). - av. Malcolm Keen (Long John Silver). - Des extraits de l'adaptation théâtrale enregistrée au Strand Theatre à Londres pour les balbutiements d'avant-guerre de la télévision britannique.
1938Ostrov sokrovichtch (L’Île au trésor) (SU) de Vladimir Weinstock 
Mosfilm-Sojusdetfilm, 93 min. – av. Klavdiya Pugachoyova (Jenny), Mikhail Klimov (Trelawney), Osip Abdulov (Long John Silver), Nikolaï Tcherkassov (Billy Bones), Aleksandr Bykov (cpt. Alexander Smollett), Aleksandr Levshin, Pyotr Galadzhev, Mikhail Tsaryov, Vladimir Yershov, Nikolaï Michurin. - Production sage et édifiante pour la jeunesse communiste.
1947(tv) Treasure Island (CA) Canadian Broadcasting Corp.
1950*Treasure Island (L’Île au trésor) (US/GB) de Byron Haskin 
Walt Disney-RKO Radio Pictures, 96 min. – av. Bobby Driscoll (Jim Hawkins), Robert Newton (Long John Silver), Finlay Currie (Billy Bones), Basil Sydney (cpt. Alexander Smolett), Walter Fitzgerald (Trelawney), Denis O’Dea (Dr. Livesey), Finlay Currie (Billy Bones), Geoffrey Wilkinson (Ben Gunn), Geoffrey Keen (Israel Hands).
Première version en couleurs (Technicolor) du roman, et premier long métrage non animé de Walt Disney, produit avec des fonds gelés en Grande-Bretagne. Un film qui ne manque pas de charme et une performance très remarquée de l’Anglais Robert Newton qui reprendra le rôle de Long John Silver en 1954 au cinéma, puis à la télévision australienne, et jouera le pirate Barbe-Noire dans le film de Raoul Walsh (1952). Soutenu par Disney, Haskin parvient à modérer le cabotinage de sa vedette, devenue célèbre deux ans plus tôt à travers son interprétation du sinistre Bill Sykes dans « Oliver Twist » de David Lean, mais dont la carrière erratique sera ruinée par l’alcool (il mourra à l’âge de 50 ans).
Le tournage a lieu aux studios britanniques de Denham, dans le Buckinghamshire et en Cornouailles (Falmouth, Turnaware Bar, King Harry Ferry, Helford River), enrichi par les très suggestives peintures sur verre de Peter Ellenshaw. Disney lui-même, trop éloigné à Hollywood, n’interfère pas dans le tournage. La fin est modifiée : Jim Hawkins aide Long John Silver à s’évader (dans le roman, le pirate se débrouille tout seul). Certaines images sont d’une violence impensable dans les produits ultérieurs de la maison. L’accueil public et critique est mitigé.
1950[Dobutsu Takarijima (JP) de Hiroshi Ikeda, 75 min. – Dessin animé.]
1951(tv) Treasure Island (GB) de Joy Harington 
BBCtv (BBC 1.5.51), 8 x 30 min. – av. Bernard Miles (Long John Silver), John Quayle (Jim Hawkins), Raymond Rollett (Trelawney), Ernest Barrow (cpt. Billy Bones), Peter Jones (Black Dog), Brian Haines (cpt. Alexander Smolett), Valentine Dyall (Dr. Livesey), Howell Davies.
1952(tv) Treasure Island (US) de Franklin J. Schaffner 
Donald Davis, pour « Studio One » (CBS 5.5.52), 60 min. – av. Peter Avramo (Jim Hawkins), Francis L. Sullivan (Long John Silver), Albert Dekker.
1954[Return to Treasure Island (US) d’Ewald André Dupont ; United Artists. – av. Tab Hunter, Dawn Addams (Jamesina Hawkins), Porter Hall, Robert Long (Long John Silver), Dayton Lummis (cpt. Flint). – XXe s., les descendants des héros de Stevenson, prologue au XVIIIe s.]
1954Long John Silver / Long John Silver’s Return to Treasure Island (Le Pirate des mers du sud / BE : Le Trésor du pirate) (AU/US) de Byron Haskin 
Joseph Kaufman/Treasure Island Pictures-DCA-20th Century-Fox, 106 min. – av. Robert Newton (Long John Silver), Connie Gilchrist (Purity Pinker), Kit Taylor (Jim Hawkins), Rod Taylor (Israel Hands), Grant Taylor (Patch), Lloyd Berrell (cpt. Mendoza, dit « El Toro »), Harvey Adams (Sir Henry Strong), Muriel Steinbeck (Lady Strong), Henry Gilbert (Billy Bowlegs), Harry Hambleton (Big Eric).
Robert Newton fait un flibustier très assagi, quoique de plus en plus grimaçant et auto-parodique. Pour échapper au mariage avec Purity Pinker, il s’en va combattre le « méchant » pirate Mendoza, qui s’est emparé d’un navire transportant la fille du gouverneur et son vieux camarade Jim Hawkins ; accessoirement, il pourrait y avoir un autre trésor à découvrir... Une production australienne mise sur pied par l’Américain Kaufman qui se voudrait une suite du film de Disney (1950) et dont on reprend le réalisateur et l’interprète principal. Byron Haskin, qui se débat avec l’alcoolisme de Newton, est chargé de fabriquer simultanément une série télévisée (cf. infra), pour laquelle Lee Sholem le seconde. Tournage en CinemaScope et Eastmancolor en Australie, notamment aux Pagewood Studios à Sydney et dans les Jenolan Caves (Blue Mountains). Un échec commercial aux Etats-Unis.
1954(tv+ciné) The Adventures of Long John Silver / GB : Under the Black Flag et South Sea Pirates (AU) de Byron Haskin et Lee Sholem 
Joseph Kaufman/Treasure Island Pictures (ITV 19.2.-12.3.57 / ABC1 20.2.-7.4.59), 26 x 30 min. – av. Robert Newton (Long John Silver), Connie Gilchrist (Purity Pinker), Kit Taylor (Jim Hawkins), Billy Kay (Ironhand), Grant Taylor (Patch), Eric Reiman (Trip Fenner), John Brunskill (Old Stingley), Harry Hambleton (Big Eric), John Sherwood (gouverneur Strong), Jean Whitte (Elizabeth Strong), Hans Stern (révérent Monaster), Lloyd Berrell.
Cf. film précédent, télésérie également exploitée en salle en Grande-Bretagne sous forme de deux longs métrages (1956 et 1957). Initialement, il s’agit d’un projet télévisuel américain resté sans suite, développé en 1952/53 par Raoul Walsh et Robert Newton pour une société à baptiser « Caribbean Pictures Corporation ». - Episodes: 1. "The Pink Pearl" - 2. "The Tale of a Tooth" - 3. "Turnabout" - 4. "The Eviction" - 5. "The Necklace" - 6. "Where Men Are Men" - 7. "Ship o' the Dead" - 8. "The Master's Touch" - 9. "The Siege" - 10. "A Flag Flies Back" - 11. "The Fishwife" - 12. "Miss Purity's Birthday" - 13. "Dragon Slayer" 14. "Devil's Stew" - 15. "The Orphan's Christmas" - 16. "Temple of Evil" - 17. "To Purity, A Daughter" - 18. "Pieces of Eight" - 19. "Ties of Blood" - 20. "Dead Reckoning" - 21. "Execution Dock" - 22. "Voodoo" - 23. "Sword of Vengeance" - 24. "Strange Cargo" - 25. "Infernal Triangle" - 26. "The Crisis".
1957(tv) Treasure Island (GB) de Joy Harington 
BBCtv (BBC 29.9.57), 7 x 30 min. – av. Bernard Miles (Long John Silver), Richard Palmer (Jim Hawkins), Ronald Radd (Billy Bones), Clive Dunn (Ben Gunn), Valentine Dyall (Dr. Livesey), Derek Birch (cpt. Alexander Smollett), Peter Hawkins.
1958(tv) The Adventures of Ben Gunn (GB) de Desmond O’Donovan 
BBCtv (BBC 1.6.58), 6 x 30 min. – av. Peter Wyngarde (Long John Silver), John Moffatt/Meadows White (Ben Gunn jeune/vieux), John H. Watson (Jim Hawkins), Sean Lynch (Israel Hands), Rupert Davies, Nigel Arkwright, Richard Coleman. – La préhistoire de « L’île au trésor » : comment Long John Silver et l’équipage de l’Hispaniola sont tous devenus des pirates.
1959(tv) L’isola del tesoro (IT) d’Anton Giulio Majano
(RAI 7.2.-7.3.59), 5 épis. – av. Ivo Garrani (Long John Silver), Alvaro Piccardi (Jim Hawkins), Roldano Lupi (Dr. Livesey), Leonardo Cortese (Trelawney), Enrico Glori, Carla Bizzarri, Ubaldo Lay.
1960(tv) Treasure Island (US) de Daniel Petrie 
David Susskind Prod. pour « DuPont Show of the Month » (CBS 5.3.60), 90 min. – av. Hugh Griffith (Long John Silver), Richard O’Sullivan (Jim Hawkins), Boris Karloff (Billy Bones), Max Adrian, Michael Gough (Dr. Livesey), Barry Morse (cpt. Alexander Smollett), Douglas Campbell (Trelawney), George Rose (Ben Gunn), Tom Clancy (Israel Hands).
1961(tv) The Return of Long John Silver (US)
« Shirley Temple’s Storybook » (NBC 19.2.61), 60 min. – av. James Westerfield (Long John Silver), Tim O’Connor (cpt. Jim Hawkins), Tony Haig (Jamie Hawkins), Jimmy Carter (Walter), Lou Krugman (Blodgett), Robert Carricart, Walter Burke, Ralph Faulkner. – Variante à partir des personnages de Stevenson, écrite par John Connell.
1966(tv) Die Schatzinsel / L’Île au trésor (DE/FR) de Wolfgang Liebeneiner et Jacques Bourdon 
Deropa-Franco-London (TF1 17.6.67), 13 épis. / (ZDF 25.12.66-1.1.67), 4 x 85 min. – av. Michael Ande (Jim Hawkins), Ivor Dean (Long John Silver), Jacques Dacqmine (Trelawney), Georges Riquier (Dr. Livesey), Jacques Monod, Dominique Maurin [=Patrick Dewaere], Jean Saudray (Ben Gunn). – Série franco-allemande tournée en couleurs en Bretagne, en Corse (région de Porto) et dans les studios flottants du lac de Garde de la Bertolazzi-Film, à Fiorellino et à Pacengo (prov. de Vérone).
1968(tv) Treasure Island / Billy Bones (GB) de Peter Hammond 
BBCtv-Alan Clayton (BBC-1 3-11-68), 9 x 25 min. – av. Peter Vaughan (Long John Silver), Michael Newport (Jim Hawkins), Anthony Bate (Dr. Levesay), George Coulouris (Black Dog), Michael Gough (Trelawney), Freddie Jones (Ben Gunn), Bill Owen (Billy Bones).
1970[(tv) Treasure Island (US) de Hal Sutherland ; Warner Bros. TV. – Dessin animé de long métrage.]
1970[Treasure Island (AU) de Zoran Janzic. – Dessin animé.]
1971[(Les joyeux pirates de l’île au trésor) (JP) de Minori Yamanashi ; Toei Co. – Dessin animé de l. m.]
1971Ostrov sokrovichtch (L’Île au trésor) (SU) de Yevgeni Friedman 
Studios Maxim Gorki, 86 min. – av. Boris Andreyev (Long John Silver), Aare Laanemets (Jim Hawkins), Laimonas Noreika (Dr. Livesey), Algimantas Massiulis (Trelawney), A. Pikialis (Israel Hands), Yuozas Urmanavichius, Liudmila Shagalova, Vitautas Tomkus, Khary Avens, Igor Klass, Andrei Fait.
1965-72Treasure Island / La isla del tesoro / L’isola del tesoro / Die Schatzinsel / L’Île au trésor (GB/ES/IT/DE/FR) de John Hough (vers. angl.), Andrew White [=Andrea Bianchi], Antonio Margheriti, Orson Welles, Jess Franco, Silvio Narizzano 
Massfilms (London)-Eguiluz (Madrid)-Seven Film (Roma)-Productions FDL (Paris)-CCC Filmkunst Berlin (Artur Brauner), 94 min. – av. Kim Burfield (Jim Hawkins), Orson Welles (Long John Silver), Walter Slezak (Trelawney), Lionel Stander (Billy Bones), Jean Lefebvre (Ben Gunn), Rick Battaglia (cpt. Smolett), Aldo Sambrell (Israel Hands), Paul Muller (Blind Pew).
Un film un peu confus et traînant commencé par Jess Franco en février 1965 en Espagne, interrompu, puis terminé non sans peine en 1972 par John Hough. Tourné en Technicolor en Andalousie (Mojácar, Rambla de Alfaro Sombrerico et Chiringuito à Almería, Costa Blanca), à Dénia près d'Alicante avec la frégate "Marcel B. Surdo", aux studios Moro à Madrid, dans le Latium (Rome et Monte Gelato) et en Grande-Bretagne à partir d’un scénario d’Orson Welles, qui s’impose également en Long John Silver (avec son propre singe et son perroquet) et co-réalise de petits bouts. Ce qui en fait l’unique intérêt. Pape du cinéma-bis, Jess Franco était le réalisateur de seconde équipe de Welles sur "Chimes at Midnight (Falstaff)" en Espagne et a signé le montage d'une version du "Don Quichotte" inachevé de Welles.
1972[(tv) Treasure Island (GB) de John Salway ; Anglia-Paul Honeyman (6 épis., 10.7.72). – Dessin animé.]
1974[Treasure Island] (KR) de Youngil Park ; Century Co. Ltd., Seoul.
1974(tv) Treasure Island (NZ).
1977(tv) Treasure Island (L’Île au trésor) (GB) de Michael E. Briant 
Barry Letts Prod.-BBCtv (BBC-1 16.10.77), 4 x 55 min. – av. Ashley Knight (Jim Hawkins), Alfred Burke (Long John Silver), Jo Kendall, Jack Watson (Billy Bones), Alfred Lynch, Anthony Bate (Dr. Livesey), Patrick Troughton (Israel Hands), Thorley Walters (Trelawney), Jack Watson (Billy Bones), Paul Copley (Ben Gunn).
1982(tv) Ostrov sokrovichtch [L’Île au trésor] (SU) de Vladimir Vorobyov 
Lenfilm-Televidenje Sovejtskovo Sojusa, 3 x 70 min. – av. Fedya Stukov (Jim Hawkins), Oleg Borisov (Long John Silver), Viktor Kostetsky (Dr. Livesey), Vladislav Strzhelchik (Trelawney), Konstantin Grigoryev (cpt. Smolett), Leonid Markov (cpt. Billy Bones), Nikolai Karachentsov (Black Dog), Valeriy Zolotukhin (Ben Gunn), Olga Volkova.
1983(tv) Treasure Island : The Musical (US) de Dave Heather 
Showtime-Cable. – av. Bernard Miles, Christopher Cazenove, Frank Gorshin.
1985[L’isola del tesoro (L’Île au trésor) (IT) de Raoul Ruiz ; BFI Productions-Cannon-Les Films du Passage, 115 min. – av. Vic Tayback (Long John Silver), Martin Landau (vieux capitaine), Melvil Poupaud (Jim Hawkins), Jean-François Stévenin (Israel Hands), Tony Jessen (Ben Gunn), Lou Castel (docteur/le père), Anna Karina (la mère), Jean-Pierre Léaud (Midas), Pedro Armendariz Jr. (Mendoza), Sheila (la tante). – Action transposée au XXe siècle.]
1986(tv) Return to Treasure Island / John Silver’s Return to Treasure Island / Die Rückkehr zur Schatzinsel (Le Mystère de l’île au trésor) (GB/US/DE/AT) de Piers Haggard, Alex Kirby, Alan Clayton 
Robert S. Baker-Walt Disney-HTV-Primetime-WWF-WDR-ORF (The Disney Channel 5.4.86), 10 x 55 min. – av. Christopher Guard (Jim Hawkins), Kenneth Colley (Ben Gunn), Brian Blessed (Lohn John Silver), Bruce Purchase (Trelawney), Peter Copley (Dr. Livesey), Richard Beale (cpt. Smollett).
Dix ans plus tard, Jim Hawkins, à présent adulte, retrouve Long John Silver pour rechercher le reste du trésor. Tournage à Glen Usk (Wales), en Jamaïque et en Andalousie (Almeria).
1986[Ostrov sokovichtch. Karta kapitana Flint (SU) de David Tcherkasskiy ; Klevnauchfilm, 48 min. – Dessin animé.]
1987[(tv) Treasure Island (AU) de Warwick Gilbert ; Burbanks Films-ABR. – Dessin animé.]
1987[(tv) L’isola del tesoro / Treasure Island / Der Schatz im All (IT/FR/DE) d’Antonio Margheriti [et Renato Castellani] ; RAI 2-TF1-Bavaria (ARD 8.10.-12.89), 7 x 45 min. / 360 min. – av. Anthony Quinn (Long John Silver), Ernest Borgnine (Billy Bones), Italo Nardulli (Jim Hawkins), Philippe Leroy (comte Ravano), David Warbeck (Dr. Livesey), Klaus Löwitsch (capt. Smollet). – Version futuriste située en l’an 2300, science-fiction.]
1988[Ostrov sokovichtch. Sokovichtcha kapitana Flinta (SU) de David Tcherkasskiy ; Klevnauchfilm, 76 min. – Dessin animé.]
1989*(tv+ciné) Treasure Island / Devil’s Treasure (L’Ì ;le au trésor) (US/GB) de Fraser Clarke Heston 
Agamemnon-British Lion (TNT Cable 22.1.90), 132 min. – av. Charlton Heston (Long John Silver), Christian Bale (Jim Hawkins), Christopher Lee (Blind Pew), Oliver Reed (Billy Bones), Richard Johnson (Trelawney), Julian Glover (Dr. Livesey), Clive Wood (cpt. Alexander Smollett), Nicholas Amer (Ben Gunn), Michael Halsey (Israel Hands).
Réalisé pour Turner Network aux studios Pinewood, dans le Devon et en Jamaïque par le fils de Charlton Heston qui, lui, incarne Long John Silver. Une agréable réussite.
1989[Ostrov sokrovichtch (L’Île au trésor) (SU) de Dmytro Tcherkanskyi ; Ukranimafilm, 110 min. – Dessin animé.]
1991[(tv) Treasure Island (US) de Winston Richard Prod. ; Fuji Television, c.m. – Dessin animé.]
1993-95[Muppet Treasure Island (US/GB) de Brian Henson ; Jim Henson-Disney, 99 min. – av. Tim Curry (Long John Silver), Kevin Bishop (Jim Hawkins), Frank Oz (Ben Gunn).]
1994[(tv) Treasure Island : The Adventure Begins (US) NBC 23.1.94, 60 min. – av. Corey Carrier, Anthony Zerbe (Long John Silver). – Film de promotion hôtellière à Las Vegas.]
1996(tv) Return to Treasure Island (NZ/LU) de Steve LaHood 
Cloud Nine Screen Entertainment-CLT Ufa International, 89 min. – av. Dean O’Gorman (Jim Hawkins), Jed Brophy (Long John Silver), Stig Eldred (Savage), Simone Kessell (Carel Silver), Nikita Schembri (Rose Silver), Will Clannachan, Richard Condon, Yacouba Coulibaly, Gilbert Goldie. – L’Amérique du Nord en 1775 : un convoyeur d’armes brise le blocus anglais et se réfugie sur une île contrôlée par le clan de Long John Silver.
1997Treasure Island (L’Île au trésor) (US/CA) de Peter Rowe 
Kingsborough-Greenlight-Isle of Man Film, 94 min. – av. Jack Palance (Long John Silver), Kevin Zegers (Jim Hawkins), Patrick Bergin (Billy Bones), David Robb (Dr. Livesey), Peter Rowe (capt. Flint), Christopher Benjamin (Trelawney), Malcolm Stoddard (capt. Smollet).
Tournage à Castletown sur l’Isle of Man et à Colby (Irlande), avec quelques bananiers pour simuler un paysage exotique. Mise en scène sans relief, manque de rythme. Seul intérêt : Jack Palance dans un de ses derniers rôles.
1998(tv) Search for Treasure Island / Auf der Suche nach der Schatzinsel (AU/DE/ES) de Robert Klenner, Howard Rubie 
Action Adventure Series, 12 x 30 min. – av. Brooke Anderson, Chris Baz (Long John Silver), Shane Briant, Brittany Byrnes, Rebecca Cobos, Julian Didley-Hall (Jim Hawkins), Tiago Valente Galvao, Daniel Kellie.
2002[Treasure Planet (La Planète au trésor) (US) de Ron Clements, John Musker ; Walt Disney. – Dessin animé de science-fiction.]
2007(tv) Die Schatzinsel (La Fille du pirate / L'Ordre des pirates) (DE) de Hansjörg Thurn 
Janus Filmproduktion (ProSieben 26.11.07), 186 min. – av. François Göske (Jim Hawkins), Diane Siemons-Willems (Sheila O’Donnell), Tobias Moretti (Long John Silver), Richy Müller, Jürgen Vogel (Israel Hands), Christian Tramitz (John Trelawney), Richy Müller (Black Dog). – Tournage à Berlin, en Thaïlande (Krabi) et en Angleterre (Cornouailles).
2007L’Île au(x) trésor(s) / Treasured Island (FR/GB) d’Alain Berberian 
FIT Production-Studio Eight-ASP-Chemin Vert-Malec-TF1 Films, 100 min. – av. Gérard Jugnot (Long John Silver), Alice Taglioni (la baronne), Jean-Paul Rouve (Dr. Livesey), Vincent Rottiers (Jim Hawkins), Michael Culkin (Smollett).
Long John Silver convainc le jeune Jim Hawkins de lui révéler l’emplacement du trésor de Flint. Le garçon ayant subitement perdu la mémoire, le pirate persuade un médecin alccolique de l’accompagner pour le voyage, ils sont rejoints par une aristocrate troublante et vénéneuse. Une comédie vite oubliée, tournée en Thaïlande, en Hongrie et en Angleterre.
2012*(tv) Treasure Island (L’Île au trésor) (IE/GB) de Steve Barron 
Laurie Borg/Kindle Entertainment-Sky-MNG Films (Mark Greensider)-Parallel Film (Alan Moloney)-RHI Entertainment (Robert Halmi Sr.) (RHI 29.2.12 / Sky One+Syfy 5.5.12), 174 min. – av. Eddie Izzard (Long John Silver), Toby Regbo (Jim Hawkins), Rupert Penry-Jones (Trelawney), Daniel Mays (Dr. Livesey), Philip Glenister (cpt. Smollett), Donald Sutherland (cpt. Flint), Elijah Wood (Ben Gunn), Shirley Henderson (Meg Hawkins), Nina Sosanya (Alibe Silver), Geoff Bell (Israel Hands), Shaun Parkes (George Merry), David Harewood (Billy Bones), Keith Allen (Pew), Sean Gilder (Black Dog).
Une version au rythme inégal mais qui sort de l’ordinaire, d’abord par son réalisme, son authenticité bienvenue après les fantaisies déjantées d’un Johnny Depp pour Disney-Bruckheimer (la série des « Pirates of the Caribean », 2003-07) : la représentation des flibustiers n’a ici rien de romantique ni de burlesque. Ensuite par les libertés intéressantes que le scénario de Stewart Harcourt prend avec Stevenson.
Le film débute par un prologue de sept minutes où le crapuleux capitaine Flint de Donald Sutherland (qui est décédé quand commence le roman) dupe et décime son équipage – Long John Silver y perd sa jambe – , puis enterre son trésor. Jim Hawkins (Tony Regbo, excellent) est introduit au moment où l’on cloue le cercueil de son père, et le garçon semble littéralement grandir et mûrir au cours de la traversée, à la fois fasciné et repoussé par Silver, trapu, chauve, barbu, le crâne et les joues tatouées : une silhouette menaçante et pourtant capable d’humanité. Infâme couard, le Dr. Livesey finit par trouver le courage de se battre. Jim n’est plus tiraillé entre l’ordre et le chaos, les bons et les méchants, mais entre différentes catégories d’imperfections et de tentations, à mesure que le récit d’aventures classique se mue en peinture acerbe de la cupidité humaine. Les pirates estiment avoir naturellement droit à cet or « gagné honnêtement par le meurtre » grâce à leurs « talent de voleurs », un discours qui renvoie aux récents scandales bancaires ; l’île aux mille promesses devient une allégorie de Wall Street, où seul compte celui qui possède l’argent et non les moyens par lesquels il s’est enrichi. Le chevalier Trelawney, capitaine Flint de l’Ordre établi, finance le voyage dans le but de s’enrichir seul, aux dépens de ses compagnons qu’il compte escroquer. Le père de Jim n’ayant laissé que des dettes, Trelawney a fait saisir l’auberge de la veuve Hawkins et jeter cette dernière à la rue à peine l’« Hispaniola » a-t-elle quitté Bristol. En revenant, Jim est tourmenté par les dizaines de morts qu’a suscités l’aventure et, ayant vu de quoi les hommes civilisés sont capables, Ben Gunn a, lui, décidé de rester en sauvage sur l’île. Jim balance le trésor à la mer, avec l’approbation tacite de Livesey et du capitaine Smollett. Fou de rage, Trelawney plonge pour en récupérer au moins une partie et se noie. Enfin, arrivé à Bristol, Jim fait évader Silver, pirate moins impitoyable que les requins à terre. Seule adjonction superflue du script, celle de la femme noire de Silver que Stevenson évoque en passant et qui aide Mme Hawkins à survivre. Une production ficelée avec savoir-faire, filmée à Dublin, dans les landes pluvieuses d’Irlande et au soleil de Puerto Rico. Nominé à l’IFTA (Irish Film and Television Award) 2012 pour les costumes, et au Primetime Emmy Award 2012 pour photo et costumes.
2013/14® (tv) Black Sails (Black Sails) (US/ZA) de Neil Marshall, Sam Miller, T. J. Scott, Marc Munden, Steve Boyum; Michael Bay, Nina Heyns/Film Afrika Worldwide-Platinum Dunes (Starz 25.1.14), 8 x 56 min. - av. Toby Stephens (cpt. Flint), Hannah New (Eleanor Guthrie), Luke Arnold (Long John Silver), Zach McGowan (cpt. Charles Vane), Tom Hopper (Billy Bones). - Une série que se veut une sorte de "prequel" du roman, dont l'action est située vingt ans avant le récit de Stevenson. Cf. infra, films de piraterie divers.