X - LA GRÈCE

1. DE LA RÉVOLUTION A L’INDÉPENDANCE - 1821 / 1829

Les patriotes grecs cherchant à se libérer des Ottomans sont soutenus par le tsar. Le 25 mars 1821, l’achevêque de Patras, Germanos, donne le signal de la guerre de libération qui déclenche le massacre de 12'000 civils turcs à Tripoli. La Porte sous le sultan Mahmoud II réagit en annihilant la population de Chio (1822), puis en envoyant une flotte turco-égyptienne qui reprend Athènes (1827). Une flotte anglo-franco-russe la détruit à Navarin (1827), tandis qu’un corps expéditionnaire libère la Morée et que les Russes menacent Istamboul. En 1829, la Turquie reconnaît l’indépendance de la Grèce par le traité d’Andrinople.
1911Gulnara (Una storia dell’indipendenza greca 1820-1830) (IT) de Luigi Maggi ; Ambrosio, Torino, 243 m. – av. Luigi Maggi, Alberto A. Capozzi, Oreste Grandi, Serafino Vité, Mario Voller Buzzi, Norina Rasero.
1928E teleftee imere tou Odysseos Androutsou [Les Derniers Jours d’Odysseos Androutsos] (GR) de Dimitrios Kaninakis ; Ero Film Neas Elladhos. – Interprété par des amateurs. – Androutsos fait une trève avec Omar Pacha pour gagner du temps et renforcer la défense de la Grèce orientale. Son ancien ami Gouras le trahit et le fait exécuter.
1929To lavaro tou ’21 [Le Drapeau de la liberté / Le 25 mars 1821 (GR) de Kostas Leloudas ; Greek Film, 3000 m. – av. Lea Lelouda, Emmanuel Katrakis, Dimitris Batis, Yiorgos Mouyos, Pavlos Katopodis, Nikos Yeorgalas. – Le début du soulèvement grec dans le Péloponnèse, lorsque le patriarche Germanos, de Patras, hisse le drapeau national au monastère d’Agia Lavra.
1959Zalongo, to kastro tis lefterias [Zalongo, le fort de la liberté] (GR) de Stelios Tatssopoulos ; Anzervos Film, 88 min. – av. Tzavalas Karoussos, Nina Sgouridou, Byron Pallis, Andreas Zissimatos, Demos Starenios, Eleni Zafiriou, Elli Xanthaki. – Souli 1802, la résistance héroïque des Souliotes contre Ali Pacha, le suicide collectif des habitants sur les falaises de Zalongo.
1963Stavraeti [Le Chef des Aigles] (GR) de Panayiotis Konstantinou ; Vedouras Film, 90 min. – av. Andreas Zissimatos, Martha Vourtsi, Yiorgos Kambanellis, Yiannis Voglis, Theodoros Moridis. – Avant 1821, un bandit réalise que le propriétaire terrien qu’il prend pour un collaborateur est un membre des « Filiki Eteria », société secrète qui prépare l’insurrection nationale contre les Turcs.
1964Enomeni sti zoe ke sto thanato [Ensemble en amour comme dans la mort] (GR) d’Elias Maheras [d’apr. « Esme » de Spyridon Peressiadis] ; Galaxias Film, 96 min. – av. Marlen Papoulia (Esmé), Manos Katrakis, Andreas Barkoulis, Sassa Kastoura, Kostas Fyssoun, Yiorgos Tzavellas. – Les amours d’une jeune femme turque, Esmé, et d’un rebelle grec, situés à Kalavrita, ou l’archevêque Germanos de Paleon Patron hisse le drapeau de l’indépendance grèque le 25 mars 1821.
1965Exodhos tou Messolongiou [L’Exode de Missolonghi] (GR) de Dimitris Doukas ; Zeus Film, 85 min. – av. Manos Katrakis, Anna Iassonidou, Daphne Skoura, Ilya Livikou, Tzavalas Karoussos, Malena Anoussaki. – 25 avril 1826, les derniers jours du siège de Missolonghi par Ibrahim Pacha, la résistance héroïque des assiégés grecs affamés qui se font sauter plutôt que de se rendre.
1969Adhouloti ratsa [Race indomptée] (GR) de Panayiotis Konstantinou ; Klak Films, 90 min. – av. Anestis Vlachos, Yiannis Totsikas, Katerina Vassilakou, Dimitris Bislanis, Kostas Baladimas. – Macédoine, deux amis luttent contre les Turcs avec le soutien de la guerilla bulgare.
1970Vavylonia (Babylone) (GR) de Giorgos Dizikirikis ; 85 min. – av. Ilias Logothetis, Athinodoros Proussalis, Evangelia Samiotaki. – Après la lutte d’indépendance de 1821, les habitants de différentes régions se disputent entre eux.
1970Kalavryte, 1821 (GR) de Spyros Ztangos (+ prod.) [d’apr. « Esme » de Spyridon Peressiadis], 78 min. – av. Anna Iassonidou (Esmé), Pavlos Liaros, Spyros Pappas, Periklis Christoforidis, Malena Anoussaki, Yiannis Himonidis. – Remake de 1964 (« Enomeni… »).
1970O aetos ton sklavomenon [L’Aigle des Slaves] (GR) d’Orestis Laskos ; Klak Films, 106 min. – av. Nikos Xanthopoulos, Katy Papanika, Yiorgos Moutsios, Eleni Zafiriou, Theodoros Moridis, Stefanos Stratigos, Pantelis Zervos. – L’insurrection contre les Ottomans sur l’île de Crète.
1970Astrapoyiannos (GR) de Nikos Tzimas ; Finos Films, 116 min. – av. Nikos Kourkoulos (Astrapoyiannos), Niki Triantafyllidi, Yiannis Argyris, Spiros Kalogirou, Eleni Zafiriou, Lavrentis Dianellos. – D’abord au service des Turcs, le légendaire Astrapoyiannos gagne les montagnes où il devient un justicier rebelle contre toute forme d’oppression, avant et après la libération.
1971Mando Mavroyenous (GR) de Kostas Karayiannis ; Karayiannis-Karatzopoulos, 95 min. – av. Jenny Karezi (Mando Mavrogenous), Alkis Yiannakas, Petros Fyssoun (Dimitrios Ypsilanti), Petros Fyssoun, Eleni Erimou, Stavros Xenidis. – Vienne en 1820, Mando, une riche femme grecque, s’engage dans la société secrète « Filiki Eteria » (Sociétés des Amis) et retourne en Morée avec son amant russo-grec Ypsilanti (1793-1832) pour organiser la guerre de libération.
1971I Megali stigmi tou ’21 : Papaflessas [Papaflessas, héros de la Révolution grecque] (GR) d’Errikos Andreou ; Finos Films-Paris Film-General Film Enterprises, 130 min. – av. Dimitris Papamichael (Grigorios Dikeos Flessas, dit Papaflessas), Alekos Alexandrakis, Angelos Antonopoulos, Katia Dandoulaki, Lavrentis Dianellos, Stefanos Stratigos. – Vie du moine Papaflessas qui traverse le Péloponnèse, la Moldavie et la Valachie pour propager l’idée insurrectionnelle, jusqu’à sa mort à Maniaki en combattant contre l’Egyptien Ibrahim Pacha.
1972Souliotes [Les Hommes de Souli] (GR) de Dimitris Papakostantis ; Art Films, 91 min. – av. Christos Politis (Fotos Tzavellas), Fernando Sancho (Ali Pacha), Katia Dadoulaki, Aleka Katseli, Lavrentis Dianellos (abbé de Kiounghi), Stefanos Stratigos, Eleni Anoussaki. – En 1802, une femme grecque s’échappe du harem du féroce gouverneur de Jannina, Ali Pacha, pour avertir le village de Souli de sa prochaine destruction. Assiégés par les Turcs, les Souliotes se défendent jusqu’à la mort, les femmes et les enfants se précipitent en bas des falaises de Zalongo.
1972Eleftheria i thanatos [Liberté ou mort / Lambetis, le fils d’Astrapoyiannos] (GR) de Paris Hadjikyriakos (+ prod.), 92 min. – av. Yiorgos Tzortzis (Lambetis), Kyriakos Danikas, Eleni Dakoronia, Gina Danika, Takis Giokas, Jenny Nikitopoulou. – La lutte héroïque du fils d’Astrapoyiannos (cf. 1970) pour la libération de la Grèce.
1974Esme i Tourkopoula [Esmé, la fille turque] (GR) de Yiannis Kondoulis [d’apr. Spyridon Peressiadis] ; Lyra Film, 84 min. – av. Eleni Theofilou (Esmé), Panos Touliatos, Elias Logothetis, Lavrentis Dianellos, Yianka Avayianou. – Remake de 1964 (« Enomeni… »).
1987Theofilos (GR) de Lakis Papastathis ; L. Papastathis-ERT-Greek Film Centre, 115 min. – av. Dimitris Katalifos (Theofilos Hatzimihail), Yvonne Maitezou, Stamatis Fassoulis, Dimitris Kamberidis, Irene Hatzikonstanti, Theodoros Exarchos, Manos Staliakis. – La vie du peintre nationaliste et rebelle Theofilos (1868-1934).
1992® Byron – I ballada enos dhemonismenou / Bayron, Ballanta gia ena daimona [Byron, ballade pour un démon] (GR/RU) de Nikos Koundouros ; Profilm-Akvo-Greek Film Center & TV-Mosfilm, 138 min. – av. Manos Vakoussis (Lord Byron), Vera Sotnikova (Augusta, sa soeur), Vassilis Langos, Igor Yiasoulevits (Meyer, peintre suisse), Akis Sakellariou (Pietro Gamba), Alexander Kyrilov (Jeremy Baxter), Theodossis Zannis (William Parry), Manolis Sormainis (major Leicester Stanhope), Farhad Mahmudov (Loukas). – En janvier 1824 à Missolonghi, Byron est nommé général d’une armée de libérétion grecque, cf. Angleterre, Lord Byron (13.1).