XI - LA RUSSIE

2. NICOLAS Ier PAVLOVITCH - 1825 / 1855

2.2. « Le Père Serge » (« Otyets Sergeï », 1911), roman posthume de Léon Tolstoï

Ayant découvert que la femme qu’il aime et qu’il est sur le point d’épouser a été la maîtresse de Nicolas Ier, le prince Stepan/Stéphane Kassatzky, garde du tsar, se fait moine ermite et guérisseur sous le nom de père Serge.
1918*Otiets Sergij / Knjaz Kasatskij (Le Père Serge / Le Prince Kassatski) (RU) de Jakob Protazanov
Iosif N. Ermoliev Prod., 1920 m./112 min. – av. Ivan Mosjoukine (prince Stéphane Kassatzky, puis Père Serge), Olga Kondarova (comtesse Korotkova), Vera Djenejeva (Maria, sa fille), Eugene Gaïdarov (tsar Nicolas Ier), Nikolaï Panov (père de Kassatzky), Nathalie Lissenko (veuve Makovkina), Iona Talanov (marchand).
Un des points d'orgue du cinéma pré-révolutionnaire russe, une superproduction terminée après octobre 1917 et tournée hors des studios, dans des lieux authentiques à Moscou (l'école des cadets, le club des aristocrates, etc.). Une performance prodigieuse de Mosjoukine, crédible en jeune homme hédoniste comme en vieil ermite.
1945Le Père Serge (FR) de Lucien Gasnier-Raymond 
Hugon Films, 105 min. – av. Jacques Dumesnil (prince Stéphane Kassatzky, devenu Père Serge), Marcel Herrand (tsar Nicolas Ier), Mila Parély (baronne Kourianev), Ariane Borg (Maria Korotkova), Arlette Marchal (la tsarine Alexandra), Louis Salou (comte Kedroff), Madeleine Lambert (comtesse Kedroff). -
Le tsar Nicolas a abusé de la fiancée de son favori, le prince Stéphane. Douloureusement frappé, le prince se retire dans un monastère et, sous le nom du père Serge, devient un guérisseur réputé. Apprenant que son ancienne fiancée est très malade, il la rejoint à Saint-Pétersbourg, mais la passion qu'il manifeste lui fait perdre tout pouvoir. La jeune femme meurt et le père Serge se fait tuer dans un duel sans même se défendre.
1978Otiez Sergij (Le Père Serge) (SU) d’Igor Talankine 
Mosfilm, 103 min. – av. Sergej Bondartchouk (prince Stéphane Kassatzky, puis le Père Serge), Vladislav Strzeltchik (tsar Nicolas I), Nicolaï Grizenko, Boris Ivanov, Valentina Titova.
1989Il sole anche di notte / Le Soleil même la nuit / Nachtsonne (IT/FR/DE) de Paolo et Vittorio Taviani 
Capoul-Direkt Film-Filmtre-Interpool-RAI Uno-Sara film, 112 min. – av. Julian Sands (Sergio Giuramondo), Charlotte Gainsbourg (Matilda), Nastassia Kinski (Cristina), Massimo Bonetti (prince Santobuono), Margarita Louzano (mère de Sergio), Patricia Millardet (Aurelia), Rüdiger Vogler (le roi Charles), Pamela Villoresi (Giuseppina Giuramondo), Sonia Gessner (duchesse Del Carpio).
Transposition en Italie du roman de Tolstoï.