XI - LA RUSSIE

6. ARTISTES, SAVANTS ET PERSONNALITÉS DIVERSES de la Russie du XIXe siècle (biographies)

6.1. LETTRES

FIODOR DOSTOIEVSKI (1821-1881)
1932Mertvyi dom / Tjur’ma Narodov (La Maison des morts) (SU) de Vladimir Fiodorov 
Mejrabpom, 91 min. – av. Nikolaï Khmeliov (Fiodor Dostoïevski), Nikolaï Podgorny (Pobiédonostsev), Nikolaï Vitovtov (tsar Nicolas Ier), Nikolaï Radine, Viktor Chklovski (Petrachevskij).
1840 à Saint-Pétersbourg : l’arrestation, la condamnation à mort muée en exil en Sibérie de l’écrivain à cause de ses liens avec le groupe politique libéral « Petrasevski ».
1948*The Great Sinner (Passion fatale) (US) de Robert Siodmak [et Mervyn LeRoy] 
Gottfried Reinhardt/Metro-Goldwyn-Mayer, 110 min. – av. Gregory Peck (Fiodor Dostoïevski), Ava Gardner (Pauline Ostrovski), Walter Huston (gén. Ostrovski), Ethel Barrymore (grand-mère), Melvyn Douglas (Armand de Glasse), Frank Morgan (Aristide Pitard), Agnes Moorehead (Emma Getzel).
Cette version MGM du roman semi-autobiographique de l’écrivain reprend aussi un passage de « Crime et châtiment » (le projet de meurtre de l’usurière). Film réduit de cinq à trois heures.
1971(tv) F. M. D. – Psychogramm eines Spielers / Dostojewski (DE) de Georg Tressler 
Aurora Television Prod. (ZDF 28.6.71), 90 min. – av. Paul Albert Krumm (Fiodor Mikhailovitch Dostoïevski), Heidi Stroh (Paulina Suslowa), Karin Lieneweg (Marie, première femme de Dostoïevski), Friedhelm Ptok (baron A. E. Wrangel), Andrea Jonasson (Anna G., deuxième femme de Dostoïevski), Ruth-Maria Kubitschek (Emilia), Walter Tschemich (Alexander Herzen), Denes Törzs (Vissarion G. Belinski).
1974® (tv) Sotto il placido Don (Scrittori e potere nella Russia zarista) (IT) de Vittorio Cottafavi. – av. José Quaglio (Fiodor Dostoïevski).
1980Dvadzat shest dnej is shisni Dostojevskogo (Vingt-six jours dans la vie de Dostoïevski) (SU) d’Aleksandr Zarkhi 
Mosfilm, 80 min. – av. Anatol Solonitsine (Fiodor Dostoïevski), Jevgenia Simonovna (Anna Snitkina), Eva Chikoulska (Appolinaria Suslova).
1866, les circonstances qui poussent Dostoïevski à écrire « Le Joueur » en vingt-six jours, harcelé par son éditeur.
1986® (tv) Russia (CA) de John McGreevy. – av. Oleg Fyodorov (Fiodor Dostoïevski).
1997The Gambler / A Játékos (GB/NL/HU) de Károly Makk 
Gambler-Lowland Pictures-Channel Four-UCCDA-Hungry Eve-KRO, 97 min. – av. Michael Gambon (Fiodor Dostievski), Jodhi May (Anna Snitkina), Polly Walker, Dominic West, John Wood.
2000(tv) Dug iz Baden-Badena (RS) de Slobodan Z. Jovanovic 
Radiotelevizija Beograd, 85 min. – av. Nenad Jezdic (Fiodor Dostoïevski), Ivan Jagodic (Ivan Aleksandrovitch Gontcharov), Miodrag Milovanonv (Ivan Tourgéniev), Jadranka Nanic (Anna Gligorijevna Dostoïevski).
2008I demoni di San Pietroburgo (IT) de Giuliano Montaldo 
Elda Ferri-Jean Vigo Italia-RAI Cinema, 118 min. – av. Miki Manoilovic (Fiodor Dostoïevski), Carolina Crescentini (Anna), Roberto Herlitzka (Pavlovic), Anita Caprioli (Alexandra), Filippo Timi (Gusiev), Patrizia Sacchi (Advotya), Sandra Ceccarelli (Natalia Ivanovna), Giordano De Plano (Dostoïevski jeune).
Les idéaux et implications politiques de Dostoïevski (d’après un sujet d’Andreï Kontchalovsky). Tournage à Turin, au Piémont et à Saint-Petersbourg. Prix David di Donatello (costumes, décors, nomination pour photo).
2011*(tv) Dostoïevski (RU) de Vladimir Khotinenko
(Russiya 1 22.5.11 / Arte 5.11.13), 7 x 60 min. – av. Evgueni Mironov (Fiodor Dostoïevski), Chulpan Khamatova (Maria Isaev, sa première épouse), Alla Youganova (Anna Snitkin, sa seonde épouse), Olga Smirnova (Appolinariya Souslov), Daria Moroz (Sacha Schubert, actrice), Aleksandr Domogarov (Alexander Isaev), Maxim Visogradeov (Dostoïevski jeune), Vladimir Simonov (Ivan Tourgueniev).
Saint-Pétersbourg, le 22 décembre 1849. Dostoïevski est sur le point de mourir sans avoir écrit une ligne de "L'Idiot" ou des "Frères Karamazov". Condamné à la peine capitale pour avoir frayé avec les milieux progressistes, le jeune homme subit un très crédible simulacre d'exécution, avant d'être gracié et déporté en Sibérie. Traumatique, l'expérience du bagne le métamorphose au lieu de le briser… Biopic controversé (série télévisée de prestige). Une trentaine d'années de l'écrivain observées à travers le double prisme de ses amours (tumultueuses) et de ses activités littéraires et politiques (passablement chaotiques, elles aussi). De grands acteurs pour une réalisation qui manque de passion.
NIKOLAÏ GOGOL (1809-1852)
1927® Poet i tsar (Poète et tsar) (SU) de Vladimir Gardin, Jevgenij Tcherviakov. – av. Fiodor Lopoukhov (Nikolaï Gogol), cf. bio Pouchkine.
1951® Belinsky (SU) de Grigory Kozintsev. – av. Georgy Vitsin (Nikolaï Gogol).
1952® Kompozitor Glinka (Le compositeur Glinka) (SU) de Grigorij Aleksandrov. – av. G. Vissin (Nikolaï Gogol)
1984® (tv) Myortvye dushi (SU) de Mikhail Shvejtser. – av. Aleksandr Trofimov (Nikolaï Gogol).
2011Gogol. Blizhayshiy (RU) de Natalya Bondartchouk. – av. Aleksey Bogdanovich, Oksana Borbat, Nikolay Burlyaev, Anastasiya Dobrynina, Sofya Khilkova.
MAXIME GORKI (1868-1936)
1938Detstvo Gorkogo (L’enfance de Gorki) (SU) de Mark Donskoï 
Sojuzdetfilm, 99 min. – av. Mihail Trojanovskij (grandpère), Varvara Massalitinova (grandmère), Alecha Ljarskij (Alecha Pechkov = Gorski). – Gorki enfant en 1879 à Nizni-Novgorod.
1939B ljudjah (Parmi les hommes / En gagnant mon pain) (SU) de Mark Donskoï 
Sojuzdetfilm, 97 min. – av. Alecha Ljarskij (Alecha Pechkov = Gorski), Varvara Massalitinova (grandmère). – Gorki adolescent en 1880, est sensibilisé à la condition misérable du prolétariat.
1940Moi universitety (Mes universités) (SU) de Mark Donskoï 
Sojuzdetfilm, 103 min. – av. N. Valbert (Alexeï Pechkov = Maxime Gorski), Stepan Kajukov. – Gorki à Kazan en 1889.
1968Po Russij (A travers la Russie) (SU) de Fiodor Filippov
93 min. – av. Alexeï Loktjev (Maxime Gorki), Roman Filippov, G. Kavtaradze, Natalia Vielitchko, Ludmilla Tchoursina. – Gorki traverse la Russie pendant la grande famine de 1891/92.
1969Neveroyatniy Iyegudiil Khlamida (L’incroyable Iydegudiil Khlamida) (SU) de Nikolai Lebedev 
Lenfilm, 100 min. – av. Afanasy Kochetkov (Maxime Gorki), Alexandra Otmorskaya, Alexander Grave, Oleg Basilachvili, Alexander Demyanenko, Galina Krotokevitch. – Jeune homme, Gorki travaille à Samara pour le journal « Samarskaya Pravda » où perce son talent d’écrivain.
MIKHAIL JURJEVITCH LERMONTOV (1814-1841)
1927® Maxim Miximich (SU) de Vladimir Barsky. – av. I. Tarkhnisvili (Mikhail Lermontov).
1930Kavkazsky Plennik. Gibel Lermontova [Le prisonnier du Caucase. La mort de Lermontov] (SU) d’Alexander Ivanovsky 
Soyouzkino, 72 min. – av. Boris Tamarine (Mikhail Lermontov), Galina Kravchenko, A. Sandel, Roza Sverdlova, Ivan Khudoleyev, Igor Chernyak, L. Dobrovolsky. – Les circonstances de la mort tragique de Lermontov en 1841.
1943Lermontov (SU) d’Albert Gendelstein 
Soyouzdetfilm-Studio Stalingrad, 9 bob. – av. Alekseï Konsovsky (Mikhail Lermontov), Nina Shaternikova (Kujashna), A. Rayevsky (Belinski), Pavel Chpringfeld (Odojewski), Georgi Menglet (Vasilchikov).
1951® Belinsky (SU) de Grigory Kozintsev. – av. M. Afanasyev (Mikhail Lermontov).
1986Lermontov (SU) de Nicolai Burljajev 
Mosfilm, 100 min. – av. Nicolai Burljajev (Mikhail Lermontov), Galina Beljajeva (Varenka A. Lopuchina), Natalia Bondartchouk (Lermontov mère), Boris Plotnikov (Lermontov père), Maris Ljepa (tsar Nicolas Ier), Inna Makarova (grandmère Lermontov), Dimitri Zolotukhin (Stolypin), Yuru Moroz (Martynov). – La jeunesse du poète.
2006® Pushkin : Poslednyaya duel [Pouchkine : le dernier duel] (RU) de Natalya Bondartchouk. – av. Evgeniy Stychkin (Mikhail Lermontov).
ALEXANDRE POUCHKINE (1799-1837)
1910La vie de Pouchkine (FR) de Louis Feuillade 
Gaumont Série d’Art. – av. Alice Tissot.
1910Gizn i smert Puchkina (La Vie et la Mort de Pouchkine) (RU/FR) de Vassilij Goncharov 
Hanjonkov-Gaumont, 350 m. – av. Krivzov (Alexandre Pouchkine).
1927Poet i tsar (Poète et Tsar) (SU) de Vladimir Gardin, Jevgenij Tcherviakov 
Lenfilm, 72 min. – av. Jevgenij Tcherviakov (Alexandre Pouchkine), Irina Volodko (sa femme Natalia Pouchkine), K. Kariénine (tsar Nicolas Ier), Boris Tamarine (baron Georges d’Anthes), L. Tkatchov (poète Piotr Viaziemski), I. Roziner (Alexandra, soeur de Natalia P.), Alexei Fiéona (poète Vassilij Joukovski), Ivan Lierski (l’écrivain Faddieéj Boulgarine), F. Lopoukhov (Nikolaï Gogol), Nikolai Tcherkassov.
1936Junost poeta (L’Adolescence du poète) (SU) d’Abram Naroditski
Lenfilm, 89 min. – av. Valentin Litovski (Alexandre Pouchkine), Vladimir Gardine, Nina Chaternikova, Vladimir Taskine, L. Mazine (Komovski), A. Mourouzine (le dékabriste Pouchtchine), I. Paramonov (poète dekabriste Wilhelm Kuchelbecker), O. Lipkine (poète Anton Dielvig), A. Mgiébrov (poète Gabrila Dierjavine), I. Kraniert (tsar Alexandre Ier).
1936Putechestviye v Arzrum (Le Voyage à Arzroum) (SU) de Mikhail Lievine, Boris Miedviédiev 
Lenfilm, 77 min. – av. Dimitri Jouravliov (Alexandre Pouchkine), Konstantin Khokhlov (Nourtsiev), G. Sotchevko, Nikolai Ryzhov (gén. Rajevski), Lev Kolesov. – Le voyage de Pouchkine dans le Caucase en 1829.
1938Poet i tsar [Le Poète et le Tsar] (SU) de Mosei Levin 
Lenfilm, 72 min. – av. Dmitri Zhuravlyov (Alexandre Pouchkine), S. Azanchevsky (Paskevich), Konstantin Khkhlov, G. Sochevko, G. Ryzhov, Lev Kolesov, Georgi Semyonov, P. Andreyev. – Durant la guerre russo-turque, Pouchkine visite le front sous la surveillance des espions du tsar et perd ses illusions.
1946® Glinka (Le grand Glinka) (SU) de Lew O. Arnstam. – av. P. Aleinikov (Alexandre Pouchkine),
1952® Kompozitor Glinka (Le Compositeur Glinka) (SU) de Grigorij Aleksandrov. – av. L. Durassov (Alexandre Pouchkine),
1972(tv) Pouchkine (FR) de Jean-Paul Roux
(1e Ch. ORTF 29.7.72). – av. Robert Etcheverry (Alexandre Pouchkine), Jacques Lalanda (Beukendorf), René Renot, Jeanne Herviale, Jacques Arden (le tsar Nicolas Ier). – La vie de Pouchkine, de son retour d’exil intérieur en 1826 à sa mort au cours d’un duel (d’après le roman d’Henri Troyat).
1974® (tv) Sotto il placido Don (Scrittori e potere nella Russia zarista) (IT) de Vittorio Cottafavi. – av. Umberto Ceriani (Alexandre Pouchkine).
1981® (tv) Isvami snova ya… (SU) de Boris Galanter. – av. Aleksandr Ponomaryov (Alexandre Pouchkine).
1986Posledniaia doroga (Le Dernier Chemin) (SU) de Leonid Menaker 
Lenfilm, 104 min. – av. Aleksandr Kaliagin (Joukovski), Vadim Medvedev (M. Viazemski), Irinia Kuptchenko (Mme Viazemski), Elena Karadjova (Natalia Pouchkine), Anna Kamenkova (sa soeur), Innokenti Smoktounovski (Heckern, ambassadeur de Hollande), Gediminas Storpirstis (Georges d’Anthès, son fils adoptif), Albert Filozov (Ouvarov), Sergej Sezontiev (Konstantin Danzass, témoin au duel).
La nuit tragique du 27 janvier 1837, la mort de Pouchkine en duel, tué par d’Anthès, l’amant de Natalia.
1988/89Divoká srdce [Le Temps des duels] – épisode : Le Coup de feu redevable (CS) de Jaroslav Soukup 
Barrandov. – av. Marek Vasut (Alexandre Pouchkine), Zlata Adamovska (Natalia Pouchkine), Karel Greif (Georges d’Anthès).
2004Tchernyi prints / Black Prince (RU) d’Anatoly Ivanov 
Cyrilic Films-Waterfall Films, 85 min. – av. Levani Uchaneishvili (Alexandre Pouchkine), Anastasia Volochkova (Natalia Pouchkine), George Anthony Anisimov (le fils de Pouchkine), Vladimir Karelin (le tsar Nicolas Ier). – Un réalisateur de Hollywood veut filmer la vie de Pouchkine et transporte le spectateur dans la Russie du XIXe siècle.
2006Pushkin : Poslednyaya duel [Pouchkine : le dernier duel] (RU) de Natalya Bondartchouk 
Zhakarovskij Blagotvoritel’nyi Puschkinskii fond « Istoki », 110 min. – av. Sergeï Bezroukov (Alexandre Pouchkine), Andreï Ilin (Konstantin Danzas), Iulian Makarov (Nicolas Ier), Boris Plotnikov (Leontiy Dubelt), Sergeï Razhuk (baron Gekkeren), Evgeniy Stychkin (Mikhail Lermontov). – La fille de Sergeï Bondartchouk évoque les circonstances exactes de la mort de Pouchkine en 1837.
20071814 (RU) d’Andres Puustusmaa 
Non-Stop Prod., 96 min. – av. Stas Belozerov (Alexandre Pouchkine), Stepan Balakshiun (Gorchakov), Sergeï Druzyak (Danzas), Aleksandr Bykovsky (Delvig), Ivan Martynov (Kuhelbecker). – Une enquête policière dans le lycée où étudie le jeune Pouchkine.
ANTON PAVLOVICH TCHÉKHOV (1860-1904)
1968- (tv) From Chekhov With Love (GB) de Bill Turner 
BBCtv. – av. John Gielgud (Anton Tchékhov), Peggy Ashcroft, Nigel Davenport, Maria Wendham, Wendy Hiller.
1969Sjushet dija nebolschovo rasskasa / Lika, Chekhova lyubovi / Un amour de Tchékhov / Sujet pour un petit conte / Lika, un amour de Tchékhov (SU/FR) de Sergej Youtkevitch 
Mosfilm-Telsia, 95 min. – av. Nikolaï Grinko (Anton Tchékhov), Ilya Savvina (Macha Tchékhov, sa soeur), Marina Vlady (Lika Mizinova), Juri Jakovliev (le romancier Ignati Potapienko), Roland Bykov (Aleksandr Tchékhov, le frère).
Le 17 octobre 1896 à Saint-Pétersbourg : démoralisé par l’échec public de « La Mouette », Tchékhov se remémore sa passion pour Lika Mizinova, une chanteuse qui lui inspira sa pièce.
1978® (tv) The Good Doctor (US) de Jack O’Brien. – av. Richard Chamberlain (Anton Tchékhov).
1983® Jára Cimrman lezící, spící (CS) de Ladislav Smoljak. – av. Jiri Halek (Anton Tchékhov), Karel Houska (Antonin Dvorák).
1988(tv) Chekhov in Yalta (GB) de David McWhinnie 
Thames Television (ITV 14.8.88), 75 min. – av. Tom Courtenay (Anton Tchékhov), Ronald Pickup (Konstantin Stanislavski), Diana Quick (Olga Knipper), Angela Down (Macha Tchékov), Sheila ruskin (Lilina Stanislavski), Clive Wood (Maxime Gorki).
1999® Nebo v almazakh / Un ciel parsemé de diamants (FR/RU) de Vassili Pichul. – av. Nikolaï Fomenko (Anton Tchékhov).
2001® Chasing Chekhov (US) de Peter Sands. – av. William Schenker (Anton Tchékhov).
2015**Anton Tchékov 1890 (FR) de René Féret
René Féret, Fabienne Camara-Féret/Les Films Alyne-CNC-Pôle Cinéma de la Région Limousin, 96 min. - av. Nicolas Giraud (Anton Tchékov), Lolita Chammah (Macha Tchékov), Robinson Stévenin (Kolia Tchékov), Jacques Bonnaffé (Souvoirine), Jenna Thiam (Lika Mizinova), Brontis Jodorowsky (Alexandre Tchékov), Marie Féret (Anna, l'institutrice), Alexandre Zeff (Isaac), Philippe Nahon (Grigorovitch), Frédéric Pierrot (Léon Tolstoï), Léone Féret et Faustine Féret (les filles Tolstoï), Guy Sisterne et Michelle L'Aminot (les parents de Tchékov).
En été 1890, un modeste médecin, auteur de nouvelles publiées dans des journaux, est repéré par des écrivains et éditeurs de renom. Biopic raffiné. soigné et très documenté, doublé d'une réflexion sur le processus de création. Le dramaturge s'est exilé momentanément sur l'île de Sakhaline, tourmenté par la perte de son frère aîné et les avances d'une femme qu'il s'interdit d'aimer pour se consacrer pleinement à ses écrits et à sa profession. Dernier film de René Féret, décédé lors de la sortie.
LÉON (LEV) TOLSTOÏ (1828-1910)
1912Uchod Velikogo Startsa. Zhizn L. N. Tolstogo (Tolstoï ou La Mort du grand homme) (RU) de Jakob Protozanov, Elizaveta Thiemann 
Thiemann & Reinhardt, 800 m. – av. Vladimir Tchaternikov (Tolstoï), Olga Petrova (Sofia Andreevna Tolstoï), Mikhail Tamarov (Vladimir Tchertkov), Anna Tamarova, Elizaveta Thiemann (Aleksandra Lvovna).
1913® Kak khorochi, kak svezhi byli rozy. Iz zhizni Turgeneva [Combien belles, combien fraîches étaient les roses. De la vie de Tourgeniev] (RU) de Iakov Protazanov. – av. Vladimir Chaternikov (Léon Tolstoï).
1914® Kreitserova sonata (RU) de Vladimir Gardine. – av. Mikhail Tamarov (Léon Tolstoï).
1970(tv) Tolstoy (GB) BBCtv. – av. Eric Porter (Léon Tolstoï).
1972(tv) The Last Journey (GB) de Peter Potter
– av. Harry Andrews (Lev Tolstoï), Dame Peggy Ashcroft (Sofia Andreevna Tolstoï, sa femme), Patrick Allen (Tchertkov), Ian McKellen, David Markham.
1974® (tv) Sotto il placido Don (Scrittori e potere nella Russia zarista) (IT) de Vittorio Cottafavi. – av. Raoul Grassilli (Liev Tolstoï), Lucia Catullo (Sofia Andreevna, son épouse).
1983Lev Tolstoi (Léon Tolstoï – 1. L’Insomnie, 2. Le Départ) (SU/CS) de Sergej Guérassimov 
Gorki Film Studio-Koliba-Sovinfilm (2 parties), 166 min. – av. Sergej Guerassimov (Léon Tolstoï), Tamara Makarova (Sofia Andreevna Tolstaïa), Borivaj Navratil, Nikolaï Eremenko, Marina Oustimenko (Yasnaia Poliana), Cathrine Vassilieva, Alexeï Petrenko.
1986® (tv) Russia (CA) de John McGreevy. – av. Lev Durov (Léon Tolstoï).
1996® (tv) Young Indiana Jones : Travels with Father (US) de Deepa Mehta, Michael Schultz. – av. Michael Gough (Léon Tolstoï).
2009**The Last Station (Tolstoï, le dernier automne) (GB/DE/RU) de Michael Hoffman 
Egoli Tossell Film-Zephyr-Egoli Film Halle-Prod. Center of Andreï Konchalovsky-Sam Film, 112 min. – av. Christopher Plummer (Léon Tolstoï), Helen Mirren (Sofia Andreevna Tolstoï, son épouse), Paul Giamatti (Vladimir Chertkov), Anne-Marie Duff (Sacha Tolstoï), Kerry Condon (Macha), James McAvoy (Valentin Boulgakov), John Sessions (Dushan).
Film coproduit par Andrei Kontchalovsky, d’après le roman de Jay Parini (1990) et les journaux intimes de Valentin Boulgakov : dans son domaine de Iasnaïa Poliana en automne 1910, le vieux comte Tolstoï, adulé de toute la nation, s'est détourné de son travail d'écrivain comme de l'Église orthodoxe et se laisse embobiner par une "secte tolstoïenne" prônant le célibat, le végétarisme, l'espéranto, le pacifisme et l'amour universel, un groupe d'idéalistes fanatiques qui cherche à lui faire modifier son testament et céder tous les droits de son oeuvre "au peuple russe". La comtesse Sofia lutte avec la rage du désespoir - et maladroitement - contre cette emprise dont le vieillard sénile, qu'elle aime envers et contre tout, ne comprend pas la portée. A la veille de sa mort, Tolstoï fugue à Astapovo pour échapper aux constantes réprimandes de son épouse, où il décède dans la station de gare, entouré des siens.
Un magnifique numéro d'acteurs de Plummer et Mirren, qui sont nominés aux Golden Globes et aux Oscars 2009. Tourné à Berlin (la gare de Wittenberg, Babelsberg), dans les studios de MCA Media City à Leipzig et principalement en Saxe-Anhalt (Pretzsch, Duebener Heide), au Brandenbourg (Schloss Stulpe) et en Thuringe (Rieseneck). Projet initial d’Anthony Quinn, qui travailla au scénario avec Jay Parini. En 2007, Hoffman planifia son film avec Anthony Hopkins et Meryl Streep.
2015® Anton Tchékov 1890 (FR) de René Féret. - av. Frédéric Pierrot (Léon Tolstoï), Léone Féret et Faustine Féret (ses deux filles).
IVAN S. TOURGENIEV (1818-1883)
1913Kak khorochi, kak svezhi byli rozy. Iz zhizni Turgeneva [Combien belles, combien fraîches étaient les roses. De la vie de Tourgeniev] (RU) de Iakov Protazanov 
Thiemann & Reinhardt, 715 m. – av. Mikhail Tamarov (Tourgeniev), V. Ianova, E. Uvarova (Pauline Viardot), Vladimir Chaternikov (Léon Tolstoï).
1928Asya (SU) d’Alexander Ivanovsky 
Lenfilm, 77 min. – av. Olga Rozevskaya, Konstantin Khokhlov (Tourgeniev), Nadezhda Skarskaya, Yekaterina Korchagina-Aleksandrovskaya, Kondrat Yakovlev, Anatoly Nelidov, Irina Volodko. – Episodes de la vie de Tourgeniev.
1969® Tchaikovski (SU) d’Igor Talankine. – av. Bruno Frejndlikh (Ivan Tourgeniev).
1986® Posledniaia doroga (Le Dernier Chemin) (SU) de Leonid Menaker. – av. Vyacheslav Yezepov (Ivan Tourgeniev), cf. bio Pouchkine
1991® La Note bleue (FR) d’Andrzej Zulawski. – av. Serge Renko (Ivan Tourgeniev), cf. France, Chopin
2002® (tv) Dug iz Baden-Badena (RS) de Slobodan Z. Jovanovic. – av. Miodrag Milovanov (Ivan Tourgeniev).
2011® (tv) Dostoïevski (RU) de Vladimir Khotinenko. – av. Vladimir Simonov (Ivan Tourgueniev).
TARASS CHEVTCHENKO (1814-1861)
VISSARION G. BELINSKY (1811-1848)
KOSTA KHETAGUROV (1859-1906)
SAKAIRDJAN FURKAT
1926Tarass Chevtchenko (SU) de Piotr Tchardynine 
Voufkou. – av. Ambroise Boutchma (Tarass Chevtchenko).
1943® Lermontov (SU) d’Albert Gendelstein. – av. A. Rayevsky (Vissarion Belinski).
1951Tarass Chevtchenko (SU) d’Igor Savtchenko [et Alexander Alov, Vladimir Naoumov, Grigory Melik-Avakian, Latif Faiziev] 
Studios Kiev, 3192 m./115 min. – av. Sergej Bondartchouk (Tarass Chevtchenko), Laurent Massokha (Kostomarov), Pavel Springfeld (Koulich), Nikolai Kouznetsov, Ivan Pereverziev (Serakovski), Gnat Jura, Ivan Pereverzev, Natalia Uzvij.
Ukraine 1841-1859, le jeune peintre et poète Chevtchenko, instigateur de l’éveil national et ami de Lermontov, fonde la confrérie secrète de Cyrille et Méthode (abolition du servage) et est exilé sur les rives de la mer Caspienne par le tsar Nicolas Ier.
1951Belinsky (SU) de Grigorij Kozintsev 
Lenfilm, 102 min. – av. Sergeij Kurilov (Vissarion Belinsky), Alexander Borisov (Alexander Herzen), Georgy Vitsin (Nicolaï Gogol), Yuri Tolubeyev (Mikhail Chtchepkin), Mikhail Nazvanov (Nicolas Ier), Nina Mamayeva, M. Afanasyev (Lermontov).
La vie du romancier et critique littéraire BelinskI, ami de Lermontov, Gogol et Tourgeniev. Retourné partiellement sur ordre de Staline et sorti en 1953.
1959Syn Iristona [Le Fils d’Iristone] (SU) de Vladimir Chebotarev 
Lenfilm, 97 min. – av. Vladimir Tkhapsayev (Kosta Levanovitch Khetagurov), Lia Eliava, Nikolai Volkov, Pavel Kadochnikov, V. Kosarev, Z. Tuayev, Mairbek Tsalikov.
La vie du poète ossète Kosta Khetagurov, XIXe s.
1960Furkat (SU) de Jouldache Agsamov 
Studio Tachkent. – av. Jakoubtchan Achmedov (Sakairdjan Furkat), Alla Larionova (Margarita Obolenskya). – Vie du poète satirique ouzbek Sakirjan Furkat, emprisonné et évadé à Tachkent (XIXe s.)
1964Son [Le Rêve] (SU) de Vladimir Denysenko 
Dovzhenko Film Studio, Kiev, 97 min. – Ivan Mykolaitchouk (Tarass Chevtchenko), Youra Leontiev, Dmytro Miliutenko, Natalia Naum, Mikhail Derzhavin, Kostantin Stepankov, Vasyl Dachenko. – La jeunesse de l’écrivain Chevtchenko, à la veille d’écrire son long poème « Le rêve ».
1971® (tv) F. M. D. – Psychogramm eines Spielers / Dostojewski (DE) de Georg Tressler. – av. Denes Törzs (Vissarion G. Belinsky).