XII - LES ÉTATS-UNIS AU XIXe SIÈCLE

6. LA GUERRE DE SÉCESSION - 1861-1865

Commandant en chef des armées fédérées de l’Union (Nord, habillées en bleu) dès novembre 1863 : ULYSSES S. GRANT (1822-1885).

Commandant en chef des armées confédérées de la Sécession (Sud, habillées en gris) :
le général ROBERT EDWARD LEE (1807-1870).

Le Sud déclenche les hostilités le 12 avril 1861 en bombardant Fort Sumter, enclave fédérale située en Caroline du Sud sécessionniste. Plus disciplinés, mieux commandés, bien armés, et surtout extrêmement motivés, les Confédérés se lancent avec enthousiasme dans le combat. Les Nordistes, eux, se trouvent divisés (entre républicains et démocrates, entre partisans et adversaires de l’abolition de l’esclavage), victimes qui plus est d’une armée mal entraînée, mal équipée et mal commandée. Le déséquilibre économique et démographique entre le Sud et le Nord contraint la Confédération à gagner tout de suite ou à se résigner à la défaite. Assisté du général « Stonewall » Jackson, Lee remporte plusieurs victoires sur un ennemi supérieur en nombre à Bull Run (Manassas, 21.7.1861 et 30.8.1862), à Antietam (17.9.1862), à Fredericksburg (13.12.1862) et à Chancellorsville (2-4.5.1863), où Jackson perd la vie. Grisé, Lee traverse le Potomac et marche sur Washington, s’attendant à une reddition du camp adverse. Mais le Nord stoppe son avance à Gettysburg (1-3.7.1863), bataille décisive qui achève de ruiner les espérances des Confédérés avec 43’000 morts des deux côtés. Le conflit s’éternisant, les inégalités démographiques – 5,5 millions d’habitants blancs au Sud contre 22 au Nord – se font bientôt sentir. L’initiative passe au Nord. Grant mène dans la vallée du Mississippi sa victorieuse campagne de Vicksburg (nov. 1862-juillet 1863), isolant les Etats confédérés de l’Ouest. Le Tennessee tombe après la victoire nordiste à Chattanooga (25.11.1863), le gén. William T. Sherman s’empare d’Atlanta (2.9.1864), centre de tout le réseau de communication du Sud. Dévastant la Georgie, Sherman accomplit alors une marche de 460 km en 24 jours, atteint la mer et, remontant vers le Nord, s’empare de Charleston (février 1865), tandis que le gén. Philip H. Sheridan prend Richmond (avril 1865). Toute retraite lui étant fermée, Lee se rend à Grant par capitulation à Appomatox le 9 avril 1865. Le conflit fratricide aura duré quatre années et fait 630’000 morts et 400’000 blessés. L’abolition de l’esclavage est adopté en décembre 1865. Cette guerre, la plus meurtrière qu’aient connu les Etats-Unis à ces jours (comparé aux 50’000 morts américains au Vietnam), va provoquer un changement de mentalité : l’Union symbolise désormais la démocratie et le patriotisme américain devient la nouvelle religion.
Chapitres spéciaux, cf. infra :
LES OPÉRATIONS NAVALES (6.2) – THE GREAT LOCOMOTIVE CHASE (6.3) – LA TRAGÉDIE D’ANDERSONVILLE (6.4) – WILLIAM CLARKE QUANTRILL (6.5) – LES RÉCITS D’AMBROSE BIERCE (6.6) – LE ROMAN « LITTLE WOMEN » (6.7).

6.1. Episodes divers du conflit

1897The Little Reb (US) Edison Mfg. Co., 50 ft./1 min. – Une jeune héroïne abat l’espion qui la poursuit à cheval.
1907The Spy. A Romantic Story of the Civil War (US) de William V. Ranous ; Vitagraph Co. of America, 485 ft. – av. John G. Adolfi.
1908Barbara Frietchie – the Story of a Forgotten Woman / The Story of a Patriotic American Woman (US) de J. Stuart Blackton ; Vitagraph Co. of America, 505 ft./7 min. – av. Julia Arthur, Edith Storey, Earle Williams. – Barbara Frietche défend héroïquement le drapeau américain. Première version du roman de J. G. Whittier (cf. 1911, 1915 et 1924).
1908The Blue and the Gray ; or, The Days of ’61 (US) d’Edwin S. Porter ; Edison Mfg. Co., 1 bob./1000 ft. – av. Dave Wall. – Une Sudiste supplie Lincoln et Grant de grâcier son frère et son fiancé, tous deux condamnés à mort.
1908Charity Begins at Home ; A Story of the South during the Civil War (US) Vitagraph Co. of America, 265 ft./1 bob.
1908The Days of ’61 (US) Kalem Co., 585 ft./1 bob. – Une vieille femme rêve de son fiancée parti au combat et revenu à la fin de la guerre avec de graves blessures.
1908The Guerrilla / A Civil War Episode (US) de David Wark Griffith ; American Mutoscope & Biograph, 898 ft./12 min. – av. Arthur Johnson, Mack Sennett, Harry Solter, George Gebhardt, Charles Inslee. – Un esclave noir se sacrifie pour sa maîtresse afin de lui éviter d’être violée par des pillards nordistes.
1908In the Shenandoah Valley / Sheridan’s Ride (US) Selig Polyscope Co., 1000 ft. – L’amour d’une Sudiste avec un officier du Nord, tandis que, grâce à la chevauchée du général Philip H. Sheridan dans la vallée de la Shenandoah où il reorganise ses troupes en pleine retraite après l’attaque surprise du général Early, l’Union remporte la bataille de Cedar Creek (19 octobre 1864).
1908The Reprieve, an Episode in the Life of Abraham Lincoln (US) de Van Dyke Brooke ; Vitagraph Co. of America, 400 ft./122 m.
1908The Romance of a War Nurse (US) d’Edwin S. Porter ; Edison Mfg. Co., 1000 ft. – av. Florence Auer, Florence Turner, Herbert Prior. – Une infirmière s’éprend d’un officier sudiste et porte des messages pour lui.
1908Sheridan’s Ride (US) Vitagraph Co. of America, 327 ft. – La chevauchée de Sheridan de Winchester à Cedar Creek pour rassembler son armée à la retraite et battre les Confédérés du général Early en octobre 1864.
1908Two Brothers of the G. A. R. (US) Lubin Mfg. Co., 600 ft. – Deux frères se disputent pendant toute la guerre et ne se réconcilient que des années plus tard, lors d’une réunion de vétérans.
1909Adventures of a Drummer Boy (US) de J. Stuart Blackton ; Vitagraph Co. of America, 620 ft./1 bob. – av. Elita Otis. – Le fils d’un officier nordiste espionne les Confédérés qui ont cerné la troupe de son père et permet à celui-ci de se dégager.
1909Brother Against Brother (US) Selig Polyscope Co., 935 ft./15 min. – Un colonel nordiste n’arrive pas à faire fusiller son propre frère passé à l’ennemi, l’aide à s’échapper et le retrouve plus tard mourant sur le champ de bataille.
1909Brothers in Arms (US) Edison Mfg. Co., 975 ft./1 bob. – Des années après la fin de la guerre, un vieux juge reconnaît un ancien compagnon d’armes et l’accueille dans sa maison.
1909The Bugle Call (US) Vitagraph Co. of America, 565 ft. – Un clairon nordiste sauve son unité de la défaite et le général Grant le récompense en lui amenant sa fiancée.
1909The Empty Sleeve ; or, Memories of By-Gone Days (US) de Van Dyke Brooke ; Vitagraph Co. of America, 590 ft. – Un vieux couple se souvient de leur rencontre au lendemain d’une bataille où lui a perdu son bras.
1909For Her Country’s Sake (US) de J. Stuart Blackton ; Vitagraph Co. of America, 655 ft. – Une espionne traverse les lignes confédérées pour remettre un message du gén. Logan au gén. Grant.
1909The Girl Spy : An Incident of the Civil War (Une patriote américaine) (US) de Sidney J. Olcott ; Kalem Co. 920 ft./1 bob. – av. Gene Gauntier, Robert V. Phelan. – Orpheline de guerre, une fille du Sud devient une redoutable espionnne pour la cause confédérée.
1909An Hour of Terror (US) World Film Mfg. Co., 537 ft. – Un officier nordiste sauve son épouse et son enfant des griffes d’un officier confédéré ivre.
1909In Old Kentucky (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 15 min. – av. Verner Clarges, Kate Bruce, Henry B. Walthall, Owen Moore, Mack Sennett. – La déclaration de la guerre déchire une famille dont les deux fils finiront pourtant par se réconcilier après avoir combattu dans des camps opposés.
1909In the Border States ; or, A Little Heroine of the Civil War (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 950 ft. – av. Henry B. Walthall, W. Christie Miller, Charles H. West, Gladys Egan, Mack Sennett. – Soigné et caché par une fillette, un officier sudiste sauve, à son tour, le père de l’enfant.
1909A Northern Schoolmaster (US) Kalem Co., 865 ft. – A la fin de la guerre, un instituteur nordiste est maltraité par les Sudistes et le Ku Klux Klan jusqu’à ce qu’il sauve une fillette du feu.
1909The Old Army Chest (US) Lubin Mfg. Co, 930 ft. – Un colonel se souvient de sa romance et de ses exploits durant la guerre et ne s’oppose plus au mariage de sa fille avec un cadet de West Point.
1909The Old Soldier’s Story (US) de Sidney Olcott ; Kalem Co., 825 ft. – av. Ruth Roland, Jack Conway, Sidney Olcott. – Les « Marauders » confédérés de John Singleton Mosby trompent le général Grant à Fredericksburg (décembre 1862) grâce à la ruse d’un soldat, à présent un vétéran qui se souvient.
1909The Rally ‘Round the Flag (US) Kalem Co., 955 ft. – La rivalité amoureuse entre deux frères prend fin lorsque l’un des deux est tué au combat.
1909Sheltered under Stars and Stripes (US) Bison, 450 ft. – La fille du général McLennon sauve son amoureux des soldats nordistes en le cachant sous le drapeau américain.
1909Stirring Days in Old Virginia / Stormy Days in Old Virginia (US) d’Otis Turner ; Selig Polyscope Co., 1000 ft.
1909A Telepathic Warning ; the Story of a Child’s Love for her Father (US) Vitagraph Co. of America, 675 ft. – Une sentinelle nordiste s’endort et rêve que sa petite fille le met en garde contre une patrouille sudiste, il se réveille et la repousse.
1909Two Orphans of the G. A. R. (US) de Siegmund Lubin Mfg. Co., 650 ft. – Issus de l’orphelinat militaire, deux enfants grandissent, s’aiment et sont séparés un temps par la guerre.
1909A War Time Sweetheart (US) Selig Polyscope, 1000 ft. – Un officier nordiste tente vainement de se débarrasser de son rival en amour en l’envoyant dans une mission suicide, puis en essayant de l’humilier devant sa bien-aimée qui prend sa défense.
1909A Warrior Bold (US) Edison Mfg. Co., 475 ft. – Un vétéran ivre sème la destruction dans un local public en décrivant avec trop de tempérament les manœuvres militaires du général Longstreet pendant la guerre.
1910Abraham Lincoln’s Clemency (US) The Pathé American Co., 1 bob./15 min. – Lincoln pardonné à une sentinelle sur le point d’être fusillée (poème « The Sleeping Sentinel » de Francis De Haes Janiver). Remake cf. 1914.
1910All’s Fair in Love and War (US) The Capitol Film Co., 1 bob. – av. col. John Singleton Mosby. – Les exploits du colonel John Singleton Mosby (1833-1916), joués par lui-même : comment sa fille, mariée à un Yankee, opère comme espionne du Sud. (cf. « The Gray Ghost », 1957)
1910The Bravest Girl in the South (US) de Sidney J. Olcott ; Kalem Co., 830 ft. – av. Gene Gauntier. – Suite des aventures d’une espionne confédérée.
1910The Brother’s Feud (US) Independent Moving Pictures Co., 960 ft./1 bob. – Deux frères de l’Union se disputent la même femme, mais leur haine s’éteint devant le lit de mort de leur mère.
1910Call to Arms (Cœur de soldat) (US) de David Wark Griffith ; Bioscope, 994 ft. – av. Marion Leonard, Henry B. Walthall, James Kirkwood, Linda Arvidson, Mary Pickford.
1910The Common Enemy (L’Ennemi commun) (US) d’Otis Turner ; Selig Polyscope Co., 1000 ft./1 bob. – av. Bebe Daniels, Hobart Bosworth, Betty Harte, Robert Z. Leonard. – Un cuisinier noir risque sa vie pour sauver ses maîtres attaqués par la guérilla nordiste.
1910The Confederate Spy ; A Story of the Civil War (US) Kalem Co., 960 ft. – Un esclave noir accomplit une mission pour son maître blessé et ramène de l’aide contre la guérilla nordiste.
1910Corporal Truman’s War Story (US) Kalem Co., 910 ft./1 bob. – Lors d’une parade de vétérans de la guerre civile, Truman raconte comment il a perdu son bras au combat.
1910A Daughter of Dixie (US) Kalem Co., 900 ft./1 bob. – Une fille du Sud reste fidèle à son amoureux nordiste pendant la guerre et le retrouve en temps de paix avec leurs amis communs.
1910Dixie (US) Independent Moving Pictures Co., 986 ft./1 bob. – Un garçon du Sud qui sympathise avec Lincoln s’engage dans l’armée confédérée sur insistance du père, est blessé à Gettysburg (juillet 1863) et soigné par son amoureuse du Nord.
Une première victoire du Sud à First Manassas ou Bull Run, en 1861 (« Gods and Generals », tv 2003)
1910The Dixie Mother (Sacrifice maternel) (US) de Van Dyke Brooke ; Vitagraph Co. of America, 997 ft. – av. Florence E. Turner, Carlyle Blackwell, Norma Talmadge, Charles Kent, Mary Maurice. – Un gentleman du Sud qui a beaucoup souffert de la guerre pardonne à son fils d’épouser une fille du Nord.
1910The Flag of His Country (US) Thanhouser Film Corp., 1000 ft. – av. Frank H. Crane, Marie Eline. – Un homme est forcé de choisir entre sa famille et son drapeau, sa femme venant du Sud.
1910The Fugitive (Le Réprouvé) (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 996 ft. – av. Kate Bruce, Edward Dillon, Clara T. Bracey, Edwin August. –Un soldat nordiste est caché par la mère du Confédéré qu’il a tué au combat.
1910Further Adventures of the Girl Spy (US) de Sidney J. Olcott ; Kalem Co., 920 ft. – av. Gene Gauntier. – Nan, espionne confédérée, subtilise des plans militaires yankees et se débarrasse de ses poursuivants.
1910The Girl Spy Before Vicksburg (US) de Sidney J. Olcott ; Kalem Co., 935 ft./14 min. – av. Gene Gauntier. – Pendant le siège de Vicksburg, Nan, espionne du Sud, détruit un train de munition nordiste.
1910Her Soldier Sweetheart (US) Kalem Co., 985 ft. – Une vieille tante raconte comment son fiancé est parti à la guerre et a fait de la captivité.
1910*His Trust (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 996 ft. – av. Wilfred Lucas, Dell Henderson, Claire McDowell, Edith Haldeman. –Au moment de son départ, un colonel confie sa femme et sa fillette à son fidèle serviteur noir. L’officier meurt à la guerre et l’esclave les protège contre des pillards confédérés.
1910His Yankee Girl (US) The Powers Co., 975 ft. – La fille d’un général de l’Union aime un officier sudiste, mais croyant qu’il est un espion, elle le trahit, puis le sauve du peloton d’exécution.
1910The Honor of His Family (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 17 min. – av. Henry B. Walthall, Verner Clarges, Ruth Hart, Kate Bruce, Charles Craig. – Un vieux colonel sudiste tue son fils qui s’est comporté en lâche au combat et dépose son corps sur le champ de bataille.
1910*The House with Closed Shutters (Derrière les volets clos) (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 998 ft./15 min. – av. Henry B. Walthall, Dorothy West, Grace Henderson, Charles H. West. – Paralysé par la peur au cours des combats, un homme a causé la mort de sa sœur et il vit désormais dans une maison aux volets clos.
1910In the Border States, or a Little Heroine of the Civil War (A la frontière des Etats) (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 990 ft. – av. Charles H. West, Gladys Egan, Dorothy West, Henry B. Walthall.
1910In War Time (US) Independent Moving Picture, 970 ft. – L’époux d’une Sudiste devient ivrogne et traître à la cause confédérée. Elle est soulagée quand il meurt d’alcoolisme.
1910A Little Confederate (US) The Powers Co., 1 bob. – Un officier nordiste relâche le père d’un garçon qui lui a témoigné de la gentillesse.
1910The Love Romance of the Girl Spy (US) de Sidney Olcott ; Kalem Co., 970 ft. – av. Gene Gauntier. – Une espionne sudiste s’éprend d’un officier nordiste qu’elle découvre blessé sur le champ de bataille. Capturée, elle s’échappe et reporte au général Robert E. Lee l’échec de sa mission.
1910‘Mid the Cannon’s Roar (US) de Frank McGlynn ; Edison Mfg. Co., 995 ft. – Un colonel et un major nordistes deviennent rivaux par amour, mais la conduite chevaleresque du premier lors des combats les réconcilie.
1910The Nine of Diamonds (US) Vitagraph Co. of America, 990 ft. – Un Sudiste laisse fuir un prisonnier qui est le fils de celui qui lui avait jadis sauvé la vie, et il est fusillé.
1910Ransomed, or A Prisoner of War (US) Vitagraph Co. of America, 998 ft. – av. Leo Delaney, Clara Kimball Young, Kenneth Casey. – Un officier sudiste est capturé en traversant les lignes pour fêter l’anniversaire de son petit fils, mais il est relâché suite aux supplications de l’enfant.
1910The Road to Richmond (US) Selig Polyscope, 1000 ft. – Deux amis sont séparés par la guerre, mais après le conflit, l’un épouse la sœur de l’autre.
1910Under Both Flags (US) de James Young Deer ; Pathé American, 820 ft. – av. George Larkin. – Le fils d’un général confédéré rallie l’Union, sauve sa sœur espionne du peloton d’exécution et celle-ci se distingue au combat en prenant son identité.
1910Under the Stars and Bars (US) de Georges Méliès Prod., 970 ft. – av. Francis Ford. – Prisonnier, un soldat confédéré perd contact avec sa famille qu’il ne retrouve qu’après la guerre.
1910A Veteran of the G. A. R. (US) Lubin Mfg. Co., 930 ft. – Un vétéran de la guerre civile retrouve la mémoire en voyant ses camarades en uniforme lors d’un défilé.
1910War (US) The Powers Co., 600 ft. – Un Nordiste tue froidement un ennemi pour gagner un pari.
1910War Time Pals (US) The Powers Co., 940 ft./12 min. – Au combat, un homme sauve la vie d’un autre qui le sortira de la misère après la guerre.
1910When Lovers Part (US) Kalem Co., 963 ft. – Un père sudiste empêche la fugue de sa fille avec son amoureux, mais il meurt à la guerre et le garçon qui a survécu peut épouser sa belle.
1911Barbara Frietchie (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co. (Mark Dintenfass), 950 ft. – A Frederickstown, une Sudiste s’éprend d’un soldat de l’Union. Deuxième version du roman de J. G. Whittier (cf. 1908, 1915 et 1924). Premier des 21 films sur la guerre de Sécession tourné par la Champion Film en 1911/12 aux studios de Fort Lee (côte Est).
1911The Battle (La Bataille) (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 1071 ft./18 min. – av. Blanche Sweet, Charles H. West, Charles Hill Mailes, Robert Harron. – Un Nordiste surmonte sa peur et parvient à apporter du ravitaillement à son unité assiégée.
1911The Battle Hymn of the Republic (Pour la démocratie) (US) de Lawrence Trimble ; Vitagraph Co. of America, 1 bob./12 min. – av. Ralph Ince (Abraham Lincoln), Julia Swayne Gordon (Julia Ward Howe), Edith Storey, Anita Stewart, Edward Thomas. – Le dernier appel aux armes de Lincoln étant resté sans réponse, Julia Ward Howe compose « The Battle Hymn of the Republic » en songeant à la libération des esclaves, et sa mélodie fait que les bureaux de recrutement du Nord sont pris d’assaut. Elle encourage une mère à envoyer son fils à l’armée. Un des premiers films américains à avoir les honneurs d’une critique dans la grande presse.
1911The Blacksmith’s Love (US) de Francis Boggs ; Selig Polyscope, 1 bob./15 min. – av. Tom Santschi, Herbert Rawlinson, Frank Richardson, Frank Clark, Fred Huntley, Eugene Besserer, Anna Dodge. – Revenant de la guerre, un forgeron porté mort découvre que sa femme s’est remariée, mais celle-ci annuel son deuxième mariage.
1911A Brother’s Redemption (US) Lubin Film Mfg. Co., 1000 ft./1 bob. – Tandis que son frère aîné s’occupe de la famille, le cadet sans le sou s’engage dans l’armée nordiste et tombe à la guerre.
1911By Woman’s Wit (US) Vitagraph Co. of America, 1 bob./15 min. – av. Harry Northrup, Helen Gardner, Leo Delaney. – Une fille du Sud aide un espion nordiste à s’échapper d’une prison confédérée.
1911La clémence d’Abraham Lincoln / Abraham Lincoln’s Clemency (FR/US) de Theodore Wharton ; American Kinema-Pathé, 190 m. – av. Leopold Wharton (Abraham Lincoln). – Lincoln pardonne à une sentinelle qui s’était endormie.
1911Col. E. D. Baker, 1st. California (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Un soldat nordiste promu pour bravoure parvient à empêcher le mariage de son amie avec un civiliste sans scrupules.
1911The Copperhead (US) d’Ulysses Davis ; Champion Pictures, 1 bob. – Un fermier de l’Illinois est chargé par Lincoln de s’infiltrer dans l’organisation secrète pro-sudiste des « Copperhead ».
1911The Coward (US) d’Allan Dwan ; Pathé Frères-Pathé American Co., 1000 ft./1 bob. – av. C. Warren Kerrigan, Pauline Bush, Jack Richardson. – Le fils d’un vétéran de la guerre contre le Mexique déserte au premier coup de feu. Son père menaçant de se suicider, il retourne au combat et meurt.
1911The Coward’s Flute (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft./1 bob. – av. William H. Carane. - Le fils d’un général qui refusait de s’engager, change d’avis et devient un héros au combat.
1911Daddy’s Boy and Mammy (US) Vitagraph Co. of America, 1000 ft. – av. Robert Tabor, Julia Swayne, Gordon Kenneth Casey, Kate Price, Paul Kelly. – Le fils d’un soldat confédéré devient tambour dans l’armée du Nord pour aider son père à s’échapper de prison.
1911A Daughter of Dixie (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft./1 bob. – Une fille du Sud protège son amoureux du Nord contre une bande de Confédérés menés par son frère.
1911A Daughter of the South (US) Pathé Frères, 1 bob. – Une fille du Sud reconnaît que parmi ses deux amoureux rivaux, le Nordiste vaut mieux que le Confédéré auquel il prête main forte.
1911Driving Home the Cows (US) Kalem Co., 1000 ft./1 bob. – Un garçon dont les deux frères ont été tués au front part à l’armée au désespoir de ses parents. Il survit au combat et à la captivité, mais perd un bras.
1911The Drummer Boy of Shiloh (US) Uncle Sam-Yankee Film Co., 1 bob. – Un jeune tambour de l’Union est blessé mortellement à Shiloh.
19111861 (US) Selig Polyscope Co., 1 bob. – Un Confédéré mourant confie à un Nordiste un médaillon à remettre à sa sœur en qui le soldat reconnaît celle qui l’a sauvé de pillards confédérés.
1911The Empty Saddle (US) Vitagraph Co. of America, 1000 ft. – L’ami d’un Nordiste mort à la bataille attache un médaillon de sa fiancée à la selle de son cheval afin que la jeune femme apprenne ainsi la mort de son amoureux.
1911The Exchange (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Un soldat amnésique retrouve la mémoire pour découvrir qu’un camarade d’armée a usurpé son identité et sa fortune.
1911Fifty Years Ago (US) The Powers Co., 1 bob. – Deux vétérans du Sud et du Nord se racontent leurs souvenirs mutuels avant et pendant la guerre.
1911The Fighting Schoolmaster (US) Vitagraph Co. of America, 1 bob. – av. James W. Morrison, Edith Storey, Robert Gailord. – Un enseignant yankee sauve la vie d’un officier confédéré qui était autrefois son élève et épouse sa sœur.
1911Flames and Fortune (US) Thanhouser Film Corp., 1 bob. – La veuve d’un officier confédéré sombre dans la misère quand ses biens disparaissent pendant une bataille.
1911Folks of Old Virginia (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Un homme refuse de s’engager tant que sa vieille est en vie, mais à sa mort, il prouve sa valeur au combat.
1911For Her Sake (US) Thanhouser Film Corp., 1 bob. – av. William Garwood. – Une femme se sacrifie pour aider son amoureux à s’échapper d’une prison fédérale.
1911For the Love of an Enemy (US) Kalem Co., 995 ft./1 bob. – Une fille du Sud aide son amoureux, espion yankee, à échapper à ses poursuivants.
1911The Forged Dispatch (US) de Thomas H. Ince ; Independent Moving Pictures, 1 bob. – av. J. Farrell MacDonald, William Shay. – Vingt ans après la guerre, un officier est blanchi par la découverte d’un faux document qui l’a poussé à conduire son régiment au désastre.
1911The Fortunes of War (US) de Thomas H. Ince ; Independent Moving Pictures, 2 bob. – av. Charles Ray, Enid Markey. – Deux frères du Nord se lient d’amitié avec un Confédéré rencontré au combat.
1911From Wallace to Grant (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Aidé par une fille du Sud, un Nordiste remet un message du général Lew Wallace au général Grant qui sauve la bataille à Shiloh (7 avril 1862).
1911General Meade’s Fighting Days (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Le général George G. Meade répond à la supplique d’une épouse et sauve son mari, arrêté par les Confédérés pour avoir aidé des soldats de l’Union.
1911A Girl and a Spy (US) Champion Film Co., 950 ft. – Un espion nordiste déguisé en Confédéré s’éprend d’une belle du Sud, mais comme il refuse de combattre ses camarades, elle le prend pour un couard.
1911Grandmother’s War Story (US) Kalem Co., 975 ft. – Une grand-mère relate les exploits de son époux, espion des Confédérés.
1911Grant and Lincoln (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Une Sudiste demande le pardon pour son frère accusé à tort de trahison, Grant s’y oppose, mais Lincoln l’accorde.
1911He Fought for the U. S. A. (US) Essanay Mfg. Co., 1000 ft. – av. Francis X. Bushman, Bryant Washburn. – Un homme du Sud combattant pour la cause yankee capture son frère dans un guet-apens, mais le laisse s’échapper.
1911Hearts and Flags (US) Edison Mfg. Co., 1000 ft. – av. Charles M. Seay, Miriam Nesbitt, Trixie Dinsmore, Guy Coombs, William West. – Deux orphelines du Sud sont protégées par un serviteur noir et un officier de l’Union contre la soldatesque ivre.
1911Her Little Slipper (US) Pathé Exchange, 1 bob. – av. Pearl White. – Un esclave noir fidèle ramène son patron mourant du champ de bataille et retourne des années plus tard en homme libre au domaine.
1911His Trust Fulfilled (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 999 ft. – av. Wilfred Lucas, Claire McDowell, Gladys Egan, Violet Mersercan. – Suite de « His Trust » (1910) : émancipé, le serviteur noir sacrifie ses économies pour envoyer la fille de son ancien maître à l’école et lui permettre de survivre matériellement à la fin de la guerre.
1911A Hitherto Unrelated Incident of the Girl Spy (US) de Sidney J. Olcott ; Kalem Co., 1 bob. – av. Gene Gauntier. – Troisième aventure de l’espionne sudiste en crinolines (cf. 1910).
1911Honoring a Hero (US) Pathé Exchange, 1 bob. – La fille et le beau-fils d’un officier nordiste tombé en héros à la guerre lutte pour que sa mémoire soit honorée.
1911The Imposter (US) Thanhouser Film Corp., 1000 ft. – Une infirmière d’un hôpital militaire confédérée est orphelin quand tombe son père, elle s’en va vivre auprès de cousins au Nord.
1911Lieutenant Grey of the Confederacy (US) de Francis Boggs ; Selig Polyscope Co., 1000 ft. – av. James Dayton, Alvin Wyckoff, Sydney Ayres, Herbert Rawlinson, Jane Keckley, Frank Richardson. – La famille qu’un Confédéré accusé d’espionnage a défendu contre des maraudeurs intervient auprès de Grant et Lincoln pour lui épargner le peloton d’exécution.
1911A Little Lad in Dixie (US) de Rollin S. Sturgeon ; Vitagraph Co. of America, 1 bob. – av. Kenneth Casey. – Le fils d’un soldat sudiste blessé prend le fusil de son père et défend seul un col contre les troupes de l’Union, puis meurt dans les bras de sa mère.
1911The Little Rebel (US) de Harry Solter ; Lubin Mfg. Co., 1 bob. – av. Florence Lawrence, Arthur Johnson. – Les Nordistes réquisitionnent un manoir sudiste pour leur état-major, un lieutenant surprend la fille de la maison en train de voler des plans militaires, mais il se tait et l’épouse à la fin de la guerre.
1911The Little Soldier of ’64 (US) Kalem Co., 940 ft. – av. Jack Clark, Gene Gauntier. – L’épouse d’un jeune soldat confédéré suit son mari au front, déguisée en recrue, et lui sauve la vie.
1911The Little Spy (US) de Charles Kent ; Vitagraph Co. of America, 1000 ft. – av. Kenneth Casey, Harry Northrup, Edith Clinton. – Le fils d’un général confédéré surprend les plans des Nordistes pour défaire l’armée de son père, échappe à ses poursuivants et remet les documents aux siens.
1911Longstreet at Seven Pines (US) d’Ulysses Davis ; Champion Pictures, 1 bob. – Un soldat capture l’homme qui a épousé sa bien-aimée, et le relâche en apprenant qu’elle vient d’avoir un enfant. Il est tué en l’aidant à fuir l’ennemi.
1911O’er Grim Fields Scarred (US) Reliance Mo. Pictures, 1 bob. – Une espionne donne sa vie pour sauver un innocent condamné à sa place.
1911The Old Man and Jim (US) d’Ulysses Davis [d’apr. poème de J. Whitcomb Riley] ; Champion Film Co., 950 ft. – L’amour d’un père pour son vaurien de fils est justifié lorsque celui-ci combat héroïquement pour l’Union pendant le siège de Petersburg en mars 1864.
1911On Kentucky Soil (US) Reliance-Mutual, 900 ft. – av. James Kirkwood, Marion Leonard. – Un vieux colonel du Kentucky reste fidèle à la cause nordiste jusqu’à ce qu’il apprenne que l’espion qu’il aide a tué son propre fils.
1911One Flag at Last / Under One Flag (US) de Ralph Ince ; Vitagraph Co. of America, 1000 ft./15 min. – av. Harry Benham, Earle Williams, Rose Tapley, Charles D. Herman, Ralph Ince (Abraham Lincoln). – Un officier nordiste soigné par une Confédérée demande à Lincoln la grâce du frère de la belle.
1911The Perils of a War Messenger (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – En mission pour dérober des plans de fabrication de canons à Washington, un espion confédéré s’éprend de la sœur d’un ami qu’il retrouvera à la fin de la guerre.
1911The Redemption of a Coward (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Un Confédéré fuit la bataille terrorisé, mais retrouve son courage pour défendre sa propre maison familiale et meurt.
1911Right of Wrong (US) de Gaston Méliès ; G. Melies Mfg. Co., 1 bob./7 min. – Un Confédéré franchit les lignes pour voir sa mère mourante et le Nordiste qui assiste à la scène renonce à l’arrêter.
1911The Rival Brother’s Patriotism (US) Pathé Frères, 1 bob. – Un soldat confédéré met fin à la rivalité avec son frère et se sacrifie pour que celui-ci puisse délivrer un message important.
1911The Romance of Dixie Belle (US) Kalem Co., 1 bob. – Une belle du Sud abrite un Yankee marié avec sa meilleure amie, mais le contraint de rendre les documents qu’il a volés.
1911A Romance of the ‘60s (US) Lubin Film Mfg. Co., 1000 ft. – av. Jack Standing, Frances Gibson. – Une Sudiste en appelle à Lincoln pour épargner son ami qui a battu son supérieur alors que celui-ci essayait de la violer.
1911Service under Johnston and Lee (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Muni d’un sauf-conduit de Lee, le beau-fils du gén. Albert S. Johnston traverse les lignes ennemies pour visiter sa famille, des Nordistes l’arrêtent, la supplication de son petit garçon lui sauve la vie.
1911Shenandoah (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Un officier nordiste protège une famille de la vallée Shenandoah contre des soldats ivres, la famille à son tour le protège contre les Confédérés à la rescousse.
1911A Southern Boy of ’61 (US) Kalem Co., 1000 ft. – Un jeune homme qui a rallié l’Union se trouve face à son père sur le champ de bataille. Blessé, il est ramené chez lui, où son père et sa fiancée lui pardonnent.
1911A Southern Girl’s Heroism (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – La fille d’un général confédéré aide son bien-aimé, un Nordiste condamné à mort, à prendre la fuite.
1911A Southern Soldier’s Sacrifice (US) de William Humphrey ; Vitagraph Co. of America, 1000 ft. – av. Rose Tapley, William Humphrey, James Young, Alec B. Francis, Anne Schaefer. – Un soldat confédéré est exécuté pour avoir aidé son frère, un Nordiste, à s’échapper d’un camp de prisonniers.
1911Special Messenger (US) de Sidney Olcott ; Kalem Co., 1005 ft. – av. Gene Gaunthier, J. P. McGowan. – Un messager confédéré blessé traverse les lignes et se réfugie dans sa maison, tandis que son épouse délivre le message à sa place.
1911The Spy (US) de Francis Boggs ; Selig Polyscope, 1 bob. – av. Hobart Bosworth, Betty Harte. – Blessé durant une mission d’espionnage pour Lee, un espion échappe à l’ennemi et accomplit sa tâche avec l’aide d’un garçon.
1911Swords and Hearts (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 395 ft./17 min. – av. Claire McDowell, Dorothy West, Wilfred Lucas, William J. Butler, Francis J. Brandon. – En Virginie, une famille ralliée aux Confédérés subit l’attaque de pillards sudistes, les Bushwhackers, mais un Noir fidèle protège les biens pour le fils qui revient de la guerre.
1911The Tale of a Soldier’s Ring (US) Selig Polyscope, 1000 ft. – av. Winnifred Greenwood. – Bien qu’elle ait rompu avec son fiancé qui a rejoint l’Union, une femme le cache et le soigne quand il est poursuivi par les Confédérés.
1911To the Aid of Stonewall Jackson (US) de Sidney Olcott ; Kalem Co., 1005 ft. – av. Gene Gaunthier. – En visitant des cousins, l’espionne Nan apprend que le général nordiste James Shields prépare une attaque contre « Stonewall » Jackson et elle chevauche 100 miles pour l’en avertir.
1911Uncle Pete’s Ruse (US) Independant Moving Pictures, 1000 ft. – Face à l’ennemi nordiste, un serviteur noir sauve son maître en le faisant passer pour mort et en organisant un enterrement.
1911Under Johnston and Lee (US) Champion Film Co.
1911The Wages of War (US) de Van Dyke Brooke ; Vitagraph Co. of America, 1000 ft. – av. Charles Kent, Edith Storey, Dick Storey, Kate Price, Maurice Costello. – Une Sudiste met l’uniforme de son frère blessé et se laisse capturer par un officier nordiste qui est impressionné par sa beauté et son courage.
1911The War and the Widow (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Une jeune veuve est courtisée par deux officiers ennemis auxquels elle prodigue de l’aide à tour de rôle.
1911A Wartime Escape (US) Kalem Co., 980 ft. – av. Robert G. Vignola, Jack Clark, Gene Gaunthier. – Un officier nordiste pourchasse le frère de sa bien-aimée sudiste et celui-ci réconcilie les amoureux après la guerre.
1911When North and South Met (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film, 950 ft. – Un Nordiste sauve la vie à un Sudiste à la bataille de First Manassas-Bull Run (juillet 1861), meurt dans ses bras à Chantilly et lui demande de s’occuper de sa mère et de sa sœur après la guerre.
1911With Sheridan at Murfreesboro (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 950 ft. – Un garçon du Tennessee engagé au Nord facilite l’évasion de son père sudiste pour visiter son épouse mourante et le général Sheridan lui pardonne.
1911With Stonewall Jackson (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 1 bob. – Un Confédéré terrorisé déserte lors de la bataille de Henry House Hill, sa femme prend son uniforme, le remplace et est tuée, il la rejoint dans la mort.
1912Au-dessus de la Révolution (US/FR) American Kinema-Pathé, 305 m.
1912Baby Betty (US) de Richard Garrick ; Selig Polyscope, 1 bob./15 min. – av. Linette Griffin, Myrtle Stedman, John Austin, Mrs. Bennington. – Des Nordistes aident un officier confédéré à récupérer sa fiancée endormie sur le champ de bataille.
1912The Battle of Pottsburg Bridge (La Bataille du pont de Pottsburg) (US) de Sidney Olcott ; Kalem Film Co., 1000 ft. – av. Miriam Cooper, Anna Q. Nilsson, George B. Hoyt. – La sœur d’un soldat confédéré blessé achève la mission du frère en détruisant un pont tenu par les Nordistes.
1912Blood Will Tell (La Voix du sang) (US) de Thomas H. Ince ; Kay-Bee, 2 bob./25 min. – av. Frank Borzage, J. Barney Sherry, Ray Myers, Ethel Grandin. – Le fils couard d’un Confédéré surmonte sa peur et vole des plans militaires nordistes, mais il est tué par erreur par son propre père qui était de garde à l’état-major sudiste.
1912The Bugler of Battery B (US) de George Melford ; Kalem Co., 875 ft. – av. George Melford, Ruth Roland, Jack Conway, Marshall Neilan, Miriam Cooper. – Un clairon laissé pour mort derrière les lignes parvient à arrêter l’avance nordiste et le gén. Stonewall Jackson le récompense.
1912The Call of the Drum (US) Independent Moving Pictures Co., 1000 ft./1 bob. – av. Margarita Fischer, Harry Pollard. – Un vétéran de la guerre refuse de quitter ses anciens camarades de gloire dans l’asile pour vivre avec la fille.
1912The Cause (US) Kay-Bee. ( ?)
1912Chattanooga (US) de Lincoln J. Carter ; Carrowcliff Feature Film, 3 bob. – Drame sur fond de la bataille de Chattanooga en novembre 1863 (victoire du Nord).
1912The Darling of C. S. A. (US) de Sidney Olcott ; Kalem Co., 1000 ft. – av. Anna Q. Nilsson, Miriam Cooper. – Une espionne du Sud découvre une faille dans la défense nordiste et permet au gén. Beauregard d’échapper à la défaite.
1912The Dead Pays (US) de Francis Ford ; Kay-Bee-New York Motion Picture Co.-Mutual, 2 bob. – av. Gertrude Claire, Howard Hickman, Herschel Mayall. – Une fille du Sud sauve accidentellement son frère et sa fiancée nordiste d’un piège monté par un espion confédéré.
1912The Defender of the Name (US) Rex Motion Picture Co.-Gem Motion Picture Co., 1 bob. – av. Marion Leonard. – Un espion confédéré est pris de panique et se suicide quand il voit un confrère fusillé. Sa sœur prend son identité et achève sa mission secrète.
1912The Dividing Line (US) de Herbert Brenon ; Universal-Independent Moving Pictures Co. (Carl Laemmle), 1000 ft./1 bob. – av. Herbert Brenon, Vivian Prescott. – Un Sudiste se sacrifie pour sauver la vie d’un rival amoureux provenant du Nord.
1912The Drummer Girl of Vicksburg (US) Kalem Co., 1000 ft. – av. Marian Cooper, Guy Coombs. – Une fille remplace son frère, tambour tombé au combat. Elle est capturée et protégée par un officier nordiste qui l’épouse à la fin de la guerre.
1912L’Enfant de la guerre (US/FR) American Kinema-Pathé, 275 m.
1912The Equine Spy (US) d’Edward Warren ; Solax Film Co., 1 bob. – av. Darwin Karr, Fanny Simpson, Magda Foy, Billy Quirk, Lee Boggs, Harry Harvey. – Un cheval prodigieux sauve un officier confédéré, vole des plans militaires de l’Union et désorganise les manœuvres d’armée.
1912« Fighting Dan » McCool (US) de W. B. Longhead ; Kalem Co., 1 bob. – Guy Coombs, Hal Clements, Harry Hallam, Helen Lindroth, Miriam Cooper, Anna Q. Nilsson, Bud Worth. – Déguisé en civil, un espion confédéré passe pour un lâche, mais en uniforme, on reconnaît en lui un héros.
1912For the Cause (Pour la bonne cause) (US) de Francis Ford ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Richard Stanton, Ray Myers, Helen Case, Harold Lockwood, Jean Hathaway. – Un Confédéré se blanchit des accusation de lâcheté en se distinguant sur le champ de bataille.
Le général Bernard Bee encourage ses hommes à Bull Run (« Gods and Generals », tv 2003)
1912For the Cause of the South (Nord contre Sud) (US) de Bannister Merwin ; Edison Mfg. Co., 1 bob. – av. Laura Sawyer, Bessie Learn, Ben Wilson, Charles Ogle, Guy Hedlund. – Une tante restée vieille fille raconte comment elle tua son fiancé nordiste pour sauver son père qui transportait un message au général Lee.
1912Foraging on the Enemy (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co.-Universal, 1 bob. – Un caporal nordiste refuse de céder de la nourriture à une veuve et à ses enfants du Sud, mais le commandant est saisi de pitié pour les malheureux affamés.
1912Fortunes of War (US) Nestor Film, 1 bob. – av. Howard Lindsay, Jefferson Osborne. – Une veuve abrite l’espion qui a tué son fils unique.
1912From Cowardice to Honour (GB) de Charles Raymond ; British & Colonial, 446 m. – av. H. O. Martinek, Dorothy Foster, W. Gladstone Haley.
1912Gettysburg (US) Vitagraph Co. of America, 1 bob.
1912Grandfather (US) de Thomas A. Edison Mfg. Co., 1 bob. – av. William H. West, Augustus Phillips, Bliss Milford, Edna Hammer, Charles Ogle. – Une épouse acariâtre change d’attitude en apprenant les exploits de son beau-père sur le champ de bataille.
1912The Great Sacrifice (Le Grand Sacrifice) (US) de Raymond B. West ; Kay-Bee, 2 bob./25 min. – av. Ray Myers, Richard Stanton, Herschel Mayall, Clara Williams. – Deux frères se combattent, mais lorsque le premier passe pour mort, le second épouse sa veuve. Ayant survécu, le premier s’efface.
1912The Heroes of the Blue and Gray (US) Universal-Champion, 1 bob. – av. Evelyn Francis. – Deux vétérans évoquent leurs souvenirs de guerre dans des camps opposés et se serrent la main.
1912His Father’s Bugle (US) Selig Polyscope Co., 1 bob. – av. Louis Kelly. – Un garçon apprend par sa mère comment Lincoln donna un clairon à son père et récompense de son courage.
1912The Informer (US) de David Wark Griffith ; Biograph, 1030 ft./18 min. – av. Walter Miller, Mary Pickford, Henry B. Walthall, Kate Bruce, Harry Carey. – Un soldat confédéré blessé est trahi par son propre frère qui essaye de lui voler sa bien-aimée en son absence et le dénonce aux Sudistes.
1912Le Lâche / The Coward (US/FR) American Kinema-Pathé, 300 m.
1912The Lie (US) Independent Moving Picture, 1000 ft. – Un officier nordiste épargne la vie du frère de sa bien-aimée, officier confédéré.
1912Lincoln’s Gettysburg Adress (US) de James Young, J. Stuart Blackton (supervis.) ; Vitagraph Co. of America, 1000 ft./15 min. – av. Ralph Ince (Abraham Lincoln), James Young, Charles Kent, Charles Bennett, Robert Gaillord. – Le discours de Lincoln à Gettysburg le 19 novembre 1863, après la victoire de l’Union.
1912The Little Turncoat (US) de Fred Balshofer, supervis. : Thomas H. Ince ; Kay-Bee. – av. Anna Little, Harold Lockwood.
1912Love and War (US) Majestic Films, 1 bob. – Un Nordiste sauve un espion confédéré dont la sœur, une infirmière, va le soigner quand il sera blessé au combat.
1912Love, War and Bonnet (US) de Harry Pollard ; Independent Moving Pictures-Universal, 1 bob. – av. Margarita Fischer, Harry Pollard, Eugene Kelly, Louise Crolius, William Bertram, Eddie Lyons. – Chassé-croisé amoureux entre une Sudiste, son amoureux et un espion nordiste qui s’est déguisé avec les habits de la jeune femme.
1912A Loyal Deserter (US) Selig Polyscope Co., 1000 ft. – Un soldat nordiste déserte pour visiter sa mère malade et surprend un complot pour enlever le général Grant. Il retourne à l’état-major pour l’avertir et est pardonné d’avoir quitté son poste.
1912A Maid at War / A Girl at War (US) Bison Universal, 2 bob./25 min. – av. Virginia Forde. – Une Sudiste rompt avec son fiancé du Nord, le poursuit et le livre aux siens quand il s’empare d’un message secret transporté par son frère. Il s’échappe et l’épousera après la guerre.
1912A Man’s Duty (US) de Hal Reid ; Reliance-Mutual, 1 bob. – av. Wallace Reid, Hector Dion, Charles Herman, George Siegmann, Sue Balfour. – Un colonel confédéré découvre que l’espion qu’il vient de capturer est son propre fils cadet. Le frère aîné de celui-ci intervient auprès du général Lee pour obtenir sa grâce.
1912None Can Do More (US) Rex Motion Picture Co.-Universal, 1 bob. – Un esclave noir ayant gagné le Nord découvre son ancien maître dans un camp de prisonniers et donne sa vie en l’aidant à s’échapper.
1912On Secret Service (Service secret) (US) de Walter Edwards, supervis. : Thomas H. Ince ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Anna Little, Robert Edeson, Walter Edwards, Frank Borzage. – Un agent des services secrets de l’Union s’éprend de la sœur de l’espion confédéré qu’il doit démasquer.
1912On the Firing Line (Sur la ligne de feu) (US) de Thomas H. Ince ; 101 Bison. – av. Robert Edeson, Charles French, Francis Ford. – Un enfant surprend les plans yankees pour attaquer un convoi confédéré et avertit les siens qui contrecarrent l’embuscade.
1912On the Line of Peril (US) Vitagraph Co. of America, 1000 ft. – La fille d’un général confédéré aide son amoureux, un espion yankee, à voler des documents à son père.
1912Reflections from the Firelight (US) Independent Moving Pictures, 1000 ft. – Un vieux couple se remémorise leur amour naissant pendant la guerre, l’homme blessé, passé pour mort.
1912The Seventh Son (US) de Hal Reid ; Vitagraph Co. of America, 1000 ft./15 min. – av. Wallace Reid, Mary Maurice, Ralph Ince (Abraham Lincoln), Tefft Johnson (secrétaire d’Etat Stanton), Earle Williams. – Une veuve a perdu six fils à la guerre, le septième déserte, mais, à la demande de la mère, Lincoln le grâcie.
1912Sheridan’s Ride / After the Battle (US) d’Otis Turner ; Universal 101 Bison, 3 bob./35 min. – av. William Clifford, Victoria Forde, Eugenia Forde, William Raymond Myers. – Le raid de Sheridan pour rassembler ses troupes en pleine retraite à Cedar Creek (septembre 1864) et forcer la victoire.
1912The Siege of Petersburg (US) de Kenean Buel ; Kalem Co., 2 bob./25 min. – av. Harry Hallam, Anna Q. Nilsson, Helen Lindroth, Guy Coombs, Hal Clements, Miriam Cooper. – Pendant la bataille du Cratère devant Petersburg en juillet 1864, un officier confédéré rembourse sa dette en se sacrifiant pour sauver un camarade.
1912The Soldier Brothers of Susanna (US) de George Melford ; Kalem Co., 1000 ft. – av. Guy Coombs, Anna Q. Nilsson, Alice Joyce, George Melford, Jack Conway, Ruth Roland. – En remplacement de son frère sudiste blessé, une sœur vole des plans militaire de l’Union, mais elle est trahie par son frère cadet nordiste. Fuite, capture et exécution.
1912A Soldier’s Duty (US) de Charles Brabin ; Edison Mfg. Co., 1 bob. – av. George Lessey, Gertrude McCoy, Augustus Phillips, Wadsworth Harris, Harry Linson. – Un officier yankee se laisse capturer avec de faux documents, sa fiancée sudiste l’accuse de trahison, mais son père lui explique les raisons de son geste.
1912A Spartan Mother (US) de Kenean Buel ; Kalem Co., 1000 ft. – av. Guy Coombs, Helen Lindroth. – Son père et son frère tués, un garçon s’engage dans l’armée confédérée, est terrifié par la bataille, mais sa mère lui confie le drapeau et il contribue à la victoire.
1912Stolen Glory (US) de Mack Sennett ; Keystone-Mutual, 1 bob. – av. Mack Sennett, Mabel Normand, Fred Mace, Ford Sterling. – Burlesque à propos de deux vétérans qui se disputent une femme en exagérant leurs exploits à la guerre.
1912Sundered Ties (US) de Francis Ford ; Broncho-Mutual, 1 bob. – av. Jack Conway, Francis Ford, Red Wing, Grace Cunard, Frank Dayton, J. Barney Sherry, Ethel Grandin. – Un homme voit sa famille divisée par la guerre, mais à son retour, celle-ci l’accueille chaleureusement malgré la misère.
1912The Sunset Gun (US) de Bannister Merwin ; Edison Mfg. Co., 1 bob. – av. Marc McDermott, Miriam Nesbitt, Charles Ogle, Robert Brower, William Wadsworth, Harry Linson. – Un vétéran trop faible pour participer au défilé commémoratif meurt en se souvenant de ses exploits à la guerre.
1912The Tide of Battle (US) Kalem Co., 1 bob. – avn Anna Q. Nilsson, Guy Coombs, Hal Clements, Miriam Cooper. – Un officier sudiste en mission d’espionnage découvre que sa fiancée flirte avec un Nordiste, mais sa sœur lui rappelle que sa mission est plus importante que sa jalousie.
1912The Two Spies (US) Kalem Co., 1000 ft. – av. Guy Coombs. – Tous deux déguisés en fermiers, un espion du Nord et une espionne du Sud tombent amoureux.
1912Under a Flag of Truce (US) de Kenean Buel ; Kalem Co., 1 bob. – av. Guy Coombs, Anna Q. Nilsson, Henry Hallan, Helen Lindroth, Roy Clements. – Nordistes et Sudistes font une trève pour combattre ensemble des pillards qui s’attaquent à un domaine.
1912United We Stand (US) Nestor Film, 1 bob. – Deux vétérans autrefois ennemis se disputent, puis se réconcilient après avoir rêve de leurs exploits guerriers.
1912A Wartime Romance (US) de Richard Garrick ; Selig Polyscope, 1 bob./8 min. – av. William Duncan, Myrtle Stedman, Rex De Rosselli, William H. Stowell, Richard Garrick, Vera Hamilton. – Un Confédéré et son ancien ami nordistes sont terrés dans la même cachette et s’aident mutuellement.
1912War’s Havoc (US) de Kenean Buel ; Kalem Co., 1 bob. – av. Guy Coombs, Anna Q. Nilsson, Hal Clements. – L’épouse d’un officier confédéré provoque un accident de train pour empêcher des Nordistes de s’échapper après leur défaite.
1912When Lee Surrenders (Quand Lee reviendra) (US) de Thomas H. Ince ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Frank Borzage, Charles French, Robert Edeson, Ana Little, Walter Edwards, Enid Markey. – Une Sudiste cache un officier fédéral, mais on retrouve son uniforme et le père de la femme est accusé de l’avoir tué. Le fugitif l’innocente.
1912With Longstreet at Seven Pines (US) d’Ulysses Davis ; Champion Film Co., 1 bob. – Le général confédéré James Longstreet à la bataille indécise de Seven Pines ou Fair Oaks (30 mai 1862).
1913At Shiloh (US) Universal 101 Bison, 2 bob./25 min. – av. Jane Darwell, William Hatch, Cliff Baldwin, Sherman Bainbridge, Allen Bellew, Charles Brinley. – Pendant la bataille de Shiloh en avril 1862, un officier confédéré et sa fiancée oeuvrent conjointement pour défaire l’ennemi.
1913Banty Tim (US) Lubin Film Mfg. Co., 600 ft. – Un Nordiste sauve un Noir bossu du lynchage en racontant à la foule déchaînée comment ce Noir l’a sauvé lors de la bataille de Vicksburg Heights (juillet 1863).
1913The Battle of Bloody Ford (US) de George Melford ; Kalem Co., 2 bob./25 min.- av. Marian Cooper, Guy Coombs, Hal Clements, Anna Q. Nilsson, Henry Hallam. – Croyant que sa fiancée l’a délaissé pour un autre, un révérend s’engage dans l’armée nordiste. Au combat, son rival le rassure sur la fidélité de son amour.
1913The Battle of Bull Run (US) de Francis Ford ; Universal 101 Bison, 3 bob./35 min. – av. Grace Cunard, Ray Myers, William Clifford, Victoria Forde. – Une Nordiste vole les plans d’un colonel confédéré pour aider son frère espion, mais les deux hommes sont tués au combat à Bull Run, First Manassas (21 juillet 1861), victoire du Sud.
1913*The Battle of Gettysburg (Le Désastre) (US) de Thomas H. Ince et Charles Giblyn 
New York Motion Picture Co.-Mutual, 5 bob. – av. Burton King, Joe King, Gertrude Claire, Charles K. French (gén. George C. Meade), Frank Borzage, Enid Bennett, Willard Mack (Abraham Lincoln), Barney Sherry (gén. Robert E. Lee).
Tandis que les Confédérés poursuivent leur marche vers le Nord après leur victoire à Bull Run, le fils d’un éditeur de journal au Sud, soupçonné jadis d’être un sympathisant de Lincoln, doit fuir avec son fils. Il retrouve son ami d’enfance, frère de sa fiancée, qui est fait prisonnier. A Gettysburg, la charge de la division du général George Pickett contre les Nordistes laisse sur le terrain les trois quarts de ses effectifs. Lee repasse le Potomak avec son armée en déroute. Premier grand film relatif à la guerre de Sécession, mis en scène avec un réalisme inhabituel pour l’époque.
1913The Battle of Shiloh (US) de Joseph Smiley ; Lubin Film Mfg. Co., 4 bob./45 min. – av. John Ince, Blanche West, Robert Drouet, Peggy O’Neill, John Smiley (gén. Ulysses S. Grant), Fred Tidmarsh (gén. Albert S. Johnston), Edgar Jones (cpt. Cook). – La bataille de Shiloh (avril 1862) sur fond de drame d’espionnage et de loyauté familiale : deux couples de frères et de sœurs qui s’aiment se retrouvent dans des camps ennemis, en uniforme ou comme espions.
1913Belle Boyd – A Confederate Spy (US) d’Oscar Eagle ; Selig Polyscope Co., 1000 ft./15 min. – av. Winnifred Greenwood (Belle Boyd), Charles Clary, Harry Lonsdale. – Shenandoah Valley au printemps 1862. Depuis l’hôtel paternel à Front Royal, l’espionne Belle Boyd, surnommée « la Cléopâtre de la Sécession » (1843-1900) surprend le plan de bataillle nordiste et traverse les lignes pour le révéler aux généraux confédérés Turner Ashby et Stonewall Jackson.
1913Between Home and Country (US) Reliance-Mutual Film Corp., 1 bob./15 min. – av. Eugena De Lespine, Stanley Walpole. – Un espion sudiste combat un Nordiste qui veut violer son épouse, tandis que son fils amène du renfort.
1913A Black Conspiracy (La Conjuration noire) (US) de Walter Edwards ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Mildred Bracken, Sherman Bainbridge, Ray Myers, William Clifford, Clara Williams. – Des amoureux séparés par la guerre civile sont réunis à la fin des hostilités grâce aux efforts de deux anciens esclaves noirs.
1913The Blue or the Gray (US) de William Christy Cabanne (supervis. : D. W. Griffith) ; AB-Biograph Co., 1 bob./15 min. – av. Lillian Gish, Dorothy Gish, James Kirkwood, Gertrude Robinson. – Un Sudiste galant gagne le cœur d’une femme menacée par son ancien fiancé et des ivrognes nordistes pendant les fêtes de Noël.
1913A Bluegrass Romance (US) de Charles Giblyn ; Broncho-Mutual Film Corp., 2 bob./25 min. – av. Francis Ford, Joe King, J. Barney Sherry, Ray Myers. – Plusieurs années après la fin des hostilités, le colonel Breckenridge apprend que son fils n’était pas un traître à la cause conférée.
1913The Boomerang (Le Boomerang) (US) de Thomas H. Ince ; Broncho Kay-Bee, 3 bob. – av. Charles Ray, Louise Glaum, Gertrude Claire. – Un espion confédéré se venge de son père qui refuse de le reconnaître en le tuant en duel.
1913Bread Cast Upon the Waters (US) de Thomas H. Ince ; Broncho-Mutual, 2 bob./25 min. – av. Charles Ray, Cyril Gottlieb, Hazel Buckham. – Un garçon repaye la gentillesse d’un officier nordiste en transmettant un message qui sauve son régiment.
1913The Call to Arms – In Love and War (US) d’Allan Dwan ; Universal-Bison, 2 bob. – Pauline Bush, Marshall Neilan, Wallace Reid. – Un Nordiste qui ne peut s’engager pour raisons de santé va au front en tant que correspondant de guerre et se couvre de gloire.
1913The Carpenter, or The Stranger in Gray (US) de Wilfred North ; Vitagraph Co. of America, 1000 ft. – av. Charles Kent, Ned Finlay, Mary Maurice, Herbert L. Barry, Elmo Lincoln. – Drame religieux : un mystérieux charpentier apporte soulagement et paix à une famille désunie par la guerre civile.
1913A Child of War (US) de Thomas H. Ince ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Mildred Harris, Billie West, Jack Conway. – Une sentinelle nordiste tire par inadvertance sur sa fille et quitte son poste pour la ramener à la maison. Arrêté pour désertion, il est innocenté par sa fille blessée.
1913Cohen Saves the Flag (US) de Mack Sennett ; Keystone Co., 1 bob. – av. Ford Sterling, Mabel Normand, Fred Mace, Hank Mann, Edgar Kennedy. – Parodie : deux garçons juifs égarés à la bataille de Gettysburg (1863).
1913The Colonel’s Oath (US) Reliance-Mutual Film Corp., 1 bob. – Un vétéran confédéré refuse de reconnaître le mariage de son fils avec une fille du Nord, jusqu’à ce que ses petits enfants fassent fondre son cœur.
1913The Colonel’s Son (US) Kalem Co., 1000 ft./1 bob. – Le fils dissolu d’un officier confédéré rejoint l’armée de l’Union. Capturé, il est condamné à mort par son propre père.
1913The Coward’s Atonement (Lâcheté) (US) de Francis Ford ; Universal 101 Bison, 2 bob. – av. Francis Ford, Grace Cunard, William Clifford, Ethel Grandon, Sherman Bainbridge. – Lorsqu’un lâche est humilié par sa fiancée qui accomplit sa mission à sa place, il retourne au combat et devient un héros.
1913The Crimson Stain (US) de Jay Hunt ; Kay-Bee, 3 bob. – av. Frank Borzage, Frank Newberg, Bill Weston, Leona Hutton, Ed Coxen. – Au lendemain d’une bataille, une métisse agonisante confesse avoir menti en révélant que la pupille du colonel était la fille d’une Noire.
1913A Daughter of the Confederacy (US) de Hardee Kirkland ; Selig Polyscope, 1 bob. – av. Winnifred Greenwood, Harry Lonsdale, Jack Nelson, William Stowell, Caroline Cooke, Edna Duryea. – En 1863, un soldat confédéré est blessé en portant un message du général Lee au général Stonewall Jackson. Une fille du Sud le cache et prend sa place.
1913A Daughter of the Confederacy (Une fille de la Confédération) (US) de Sidney Olcott et George Melford ; Gene Gaunthier Feature Players-Warner, 3 bob. – av. Gene Gaunthier, Jack Clark, Marshall Neilan, George Melford, Carlyle Blackwell. – Nan, espionne confédérée, tombe amoureuse d’un confrère du Nord.
1913Devotion (US) de Jay Hunt ; Domino-Mutual Film Corp., 2 bob./25 min. – av. Estelle Allen, Jay Hunt. – Un serviteur fidèle amène son maître, blessé au combat, auprès d’un médecin du Nord qui courtisait autrefois la fille de son patient.
1913A Dixie Mother (Sacrifice maternel) (US) de Jay Hunt ; Broncho, 2 bob. – av. Frank Borzage, Gertrude Claire, Richard Stanton. – Une mère dissimule la lâcheté de son fils qui retrouve du courage en défendant la maison contre la guérilla, mais son père le tue par erreur.
1913Dixieland (US) de Hardee Kirkland ; Selig Polyscope Col., 1000 ft./15 min. – av. William H. Stowell, Winnifred Greenwood, Jack Nelson, Miss Johnston, Thomas Flynn, Harry Lonsdale. – Un vaurien du Sud s’engage dans l’armée, est capturé et blessé mortellement en tentant de s’échapper.
1913The Drummer of the Eighth (L’Honneur de la garnison) (US) de Jay Hunt, supervis. : Thomas H. Ince ; Broncho, 2 bob. – av. Cyril Gardnier, Frank Borzage, Mildred Harris, Cyril Gottlieb. – Un garçon s’enfuit de chez ses parents pour devenir tambour dans l’armée de l’Union. On le ramène dans un cercueil.
1913A Fair Rebell (US) de David Miles, David Wark Griffith (supervis.) ; Biograph, 3 bob./40 min. – av. Charles West, Charles Perley, Linda Arvidson, Dorothy Gish, Frank Opperman. – Trois anciens cadets de West Point se retrouvent à la guerre.
1913The Favorite Son (US) de Francis Ford ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Joe King, Charles Ray, Grace Cunard, Francis Ford. – Un soldat sauve la vie de son frère couard et l’aide à s’échapper, mais celui-ci essaye de lui ravir sa fiancée avant d’être tué.
1913The Fighting Chaplain (US) de George Melford ; Kalem Co., 1 bob. – av. Guy Coombs, Marguerite Courtot, Henry Hallam, Stuart Holmes. – Un pasteur de la Nouvelle-Angleterre se distingue comme aumônier sur le champ de bataille.
1913The Fire-Fighting Zouaves (US) de George Melford ; Kalem Co., 1 bob. – av. Guy Coombs, Marguerite Courtot, Harry Millarde, Henry Hallam, Robert G. Vignola. – Un régiment de zouaves de New York sauve les habitants d’une maison en flammes pendant l’attaque des Confédérés.
1913The Girl of the Sunny South (US) de Travers Vale ; American Kineto-Pilot Film Co., 4 bob. – av. Louise Vale, George Morgan, Sol Aiken, Herbert Redding, Eugene Barrington. – Un homme perd la mémoire au combat, mais la retrouve des années plus tard, juste à temps pour sauver son épouse de la ruine.
1913The Girl Spy’s Atonement (US) Reliance-Mutual (Adam Kessel & Charles O. Bauman), 1 bob. – av. Norma Phillips. – Contrainte par son père, un général confédéré, une femme vole les plans nordistes que détient son amoureux. Il est arrêté pour trahison, mais elle le sauve en avouant tout.
1913Grand-Dad (US) de Jay Hunt ; Broncho-Mutual, 2 bob./25 min. – av. Mildred Harris, William Desmond Taylor, Frank Borzage. – Le fils d’un vétéran se met à aimer son père en apprenant ses exploits à la guerre par la bouche d’un ancien camarade d’armée.
1913The Grey Sentinel (La Garde du piquet) (US) de Burton L. King ; Broncho, 2 bob. – av. Walter Edwards, Robert Stranton, Francis Ford. – Un Sudiste découvre que son rival en amour est un espion yankee et le démasque.
1913The Grim Toll of War (US) de George Melford ; Kalem Co., 2 bob. – av. Anna Q. Nilsson, Guy Coombs, Hal Clements, Margaret Courtot, Storm V. Boyd. – Un homme prend le frère de sa fiancée, espion de l’Union, pour un rival en amour.
1913The Guerilla Menace (US) Universal 101 Bison, 2 bob. – Deux Confédérés aident à détruire une bande de maraudeurs qui terrorisent leur ville.
1913Heart Throbs (US) de Burton L. King ; Broncho-Mutual, 2 bob. – av. Thelma Tompson. – Une fille du Vermont épouse un Sudiste qui tombe à la guerre, elle meurt dans la misère, chassée par sa mère qui ne réalise que sur le tard sa dureté de cœur.
1913The Heritage of Eve (US) de Jay Hunt ; Kay-Bee Broncho, 2 bob./25 min. – av. J. Barney Sherry, Anna Little. – Un capitaine confédéré démasque son ami qui est un espion nordiste.
1913His Greatest Victory (US) de George Lessey ; Edison Mfg. Co., 1000 ft./1 bob. – av. Gertrude McCoy, Ben Wilson, Robert Tansey, May Abbey. – Blessé au combat, un lieutenant perd la mémoire, mais un ami le reconnaît et l’aide à la retrouver.
1913The Honor of a Soldier (US) Edison Mfg. Co., 1000 ft./1 bob. – av. Herbert Prior, Harry Eytinge, Mrs. C. Jay Williams. – Un soldat déserte le champ de bataille pour sauver sa famille enfermée dans une maison en feu. Arrêté, il parvient à justifier son geste.
1913A House Divided (US) Universal 101 Bison, 3 bob. – Une Sudiste naïve est trompée par deux espions yankees, mais elle découvre la vérité et protège sa famille contre l’ennemi.
1913The Impostor (US) de Burton L. King ; Broncho-Mutual Film Corp., 2 bob./25 min. – av. Robyn Adair. – Un Nordiste découvre un soldat confédéré mort qui lui ressemble fortement. Aidé par la sœur du défunt, il en prend l’identité pour épargner à la vieille mère aveugle la nouvelle du décès de son fils.
1913In Love and War / The Call to Arms (US) d’Allan Dwan ; Universal 101 Bison, 2 bob./25 min. – av. Wallace Reid, Pauline Bush, Marshall Neilan. – Un manchot nordiste devient correspondant de guerre, mais intervient décisivement dans une bataille pour éviter la défaite des siens.
1913In the Battle’s Smoke (US) Pilot Films Corp., 1 bob. – Les fils de deux familles ennemies sont blessés et s’aident mutuellement.
1913In the Days of War (La Lutte fratricide, 1860-1865) (US/FR) American Kinema-Pathé Frères no. 6423, 595 m./2 bob. – av. Paul W. Panzer, Crane Wilbur. – Un citoyen de l’Union se brouille avec son beau-frère et son beau-père qui sont à la tête de l’armée sudiste. Ils sont blessés près de Richmond (2 avril 1865) en luttant pour un pont, puis apprennent avec soulagement la fin des hostilités.
1913In the Secret Service (US) de Henry McRae ; Universal 101 Bison, 1 bob. – Un espion nordiste branché sur le télégraphe des Confédérés vit une brève romance avant de mourir au combat.
1913The Iron Master (US) de Reginald Barker ( ?) ; Kay-Bee-Mutual Film Corp., 2 bob. – av. Clara Simpson. – Une femme cache son amoureux nordiste blessé jusqu’à ce que les Conférés qui attaquent l’atelier de son père soient repoussés, mais le blessé meurt.
1913John Burns, of Gettysburg (US) de Kenean Buel ; Kalem Co., 1 bob. – av. Kenean Buel, Guy Coombs, Marguerite Courtot, Anna Q. Nilsson, Henry Hallam. – Un civil rejoint l’armée nordiste et contribue à la victoire décisive de l’Union en juillet 1863.
1913The Light in the Window (US) Universal 101 Bison, 2 bob. – av. Francis Ford, Grace Cunard. – Apprenant que son mari a été tué en s’échappant d’une prison de l’Union, une femme tue un soldat nordiste pour se venger et se rend compte trop tard qu’il s’agit de son propre fils.
1913The Little Turncoat (US) de Francis Ford ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Shorty Hamilton, Leo Maloney. – Un officier nordiste aide le frère confédéré de sa bien-aimée à éviter la capture, et la jeune femme lui rend la pareille par la suite.
1913The Lost Dispatch (US) de Charles Giblyn ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Hazel Buckman, Joe King, Francis Ford, Charles Ray. – Un soldat est dégradé et renvoyé de l’armée confédéré pour avoir transmis un faux document et provoqué la défaite des siens. A sa mort, des années plus tard, il apprend la vérité sur ce qui lui est arrivé.
1913A Love of ’64 (US) Lubin Mfg. Co., 1000 ft. – av. Ormi Hawley. – Une Sudiste feint d’être aveugle pour espionner les Nordistes installés dans sa demeure, mais un officier ennemi la suprend, tombe amoureux et elle l’aide à s’échapper quand les Confédérés contre-attaquent.
1913The Madcap (US) de Burton L. King ; Broncho-Mutual, 2 bob. – av. Jack Conway. – Un couple est séparé par l’intrigue d’un rival, mais l’époux, blessé lors d’une mission d’espionnage pour le Nord, est soigné par sa femme et le couple se réconcilie.
1913The Man Who Went Out (US) de Jay Hunt ; Domino, 2 bob. – av. Herschel Mayall, Margaret Thompson, George Fisher, Roy Laidlaw.
1913The Medal of Honor (US) de Bertram Bracken ; Universal Gem-Lubin, 1 bob. – av. Henry King, Velma Whitman, Ray Gallagher, Shorty Everett. – Un vieillard malade et ruiné, dont l’héroïsme au combat est conté, doit se séparer de ses médailles pour payer des médicaments, mais la « Legion of the Medal of Honor » lui restitue sa décoration et le prend en charge.
1913A Military Judas (US) de Jay Hunt, supervis. : Thomas H. Ince ; Broncho, 3 bob. – av. Charles Ray, Robyn Adair, J. Barney Sherry, Mrs. Jay Hunt. – Un officier sudiste se suicide après avoir livré des documents à l’ennemi pour payer ses dettes de jeu et de boisson.
1913My Lady’s Boot (US) Majestic Films-Mutual, 1 bob. – Une Sudiste cache un message secret pour le gén. Lee dans sa botte. Un officier du Nord essaye de la pièger mais se trompe de botte et épouse la femme après la guerre.
1913The Northern Spy (US) Bison 101 Universal, 2 bob./25 min.
1913Old Mammy’s Secret Code (Le Secret de l’esclave) (US) de Charles Giblyn ; Broncho, 3 bob./40 min. – av. Minnie Prevost, Sherman Bainbridge, Anna Little, Edna Robinson. – Pendant le siège de Petersburg par Grant (été 1864), une vieille esclave noire signale les positions nordistes aux Confédérés en suspendant son linge. Elle est découverte et fusillée.
1913An Orphan of War (US) de Francis Ford ; Kay-Bee-Mutual, 2 bob./25 min. – av. Francis Ford, Grace Cunard, Cyril Gottlieb. – Un adolescent dont le père, sympathisant de Lincoln, a été tué par des soldats confédérés, aide l’Union dans la guerre et se réconcilie avec les siens grâce à la générosité d’un officier sudiste.
1913The Patchwork Quilt (US) de Charles H. France ; Edison Mfg. Co., 980 ft. – Une grand’mère raconte son mariage et le décès de son époux à la guerre, dont une partie de l’uniforme est intégrée à la couverture qu’elle fabrique.
1913Pauline Cushman, the Federal Spy (US) d’Oscar Eagle ; Selig Polyscope Co., 2000 ft. – av. Winnifred Greenwood, Charles Clary, T. J. Commerford, Lafayette McKee, Harry Lonsdale. – Exploits de l’espionne-comédienne Pauline Cushman alias Mary Vale ( ?-1893), cf. « Operator 13 » (1934).
1913The Picket Guard (US) d’Allan Dwan ; Universal-Bison, 2 bob. – av. Wallace Reid, Pauline Bush, Marshall Neillan, Jessalyn Van Trump, David Kirland. – Une sentinelle nordiste rêve de sa bien-aimée et de sa maison et se fait tuer par un ennemi.
1913The Powder Flash of Death (US) d’Allan Dwan ; Universal-Bison, 2 bob. – av. Wallace Reid, Pauline Bush, Marshall Neillan, J. David Kirkland, Jessalyn Van Trump. – Une fille du Sud est courtisée par un yankee, un « rebelle » et un amoureux neutre.
1913The Price of Victory (US) de John E. Ince ; Lubin Film Mfg., 2000 ft./2 bob. – av. John E. Ince, Rosetta Brice, William Cahill. – Un Sudiste blessé permet à sa fiancé d’accomplir sa mission en faisant sauter un pont, mais elle meurt et malgré la victoire confédérée, le soldat demeure inconsolable.
1913The Pride of the South (La Sœur du lieutenant) (US) de Burton L. King ; Broncho, 3 bob. – av. Mildred Bracken, Frank Borzage, J. Barney Sherry, Charles Edler. – Mariée à un Nordiste, la fille du colonel John Singleton Mosby (1833-1916) travaille comme espionne pour les Confédérés.
1913Prisoner of War (US) de George Melford ; Kalem Co., 1000 ft. – av. Anna Q. Nilsson, Robert G. Vignola, Henry Hallam, Marian Cooper, James Vincent. – Deux amis sont dans des camps opposés, mais à tour de rôle, lorsque l’un est fait prisonnier, l’autre l’aide à s’enfuir.
1913The Rose of Sharon (US) Essanay Mfg. Co., 1000 ft. – Des amoureux sont séparés par leurs familles au début de la guerre et ne se retrouvent que 20 ans plus tard suite à un malentendu.
1913Saved by the Enemy (US) de George Lessey ; Edison Mfg. Co., 2 bob./25 min. – av. Edna Flugrath, Herbert Prior, Ben Wilson, Robert Brower, Edwin Mack, Harry Linson. – Des espions nordistes aident à transmettre le pardon du président Jefferson Davis à un soldat confédéré qui avait battu son supérieur.
1913Scenes from other Days (US) de Charles M. Seay ; Edison Mfg. Co., 1 bob. – av. Herbert Prior, William H. West, Arthur Housman. – Deux vétérans autrefois ennemis visitent Atlanta et le champ de bataille de Piedmont Heights (1864) où ils évoquent leurs souvenirs respectifs.
1913The Sharpshooter (La Proie du chasseur indien) (US) de Charles Giblyn (ou Thomas H. Ince) ; Broncho-Mutual, 2 bob./25 min. – av. Charles Ray, Grace Cunard, Edgar Keller, Joe King. – Un Confédéré découvre que le vaurien de la région est en vérité un tireur d’élite des Nordistes qui a tué son jeune frère et qui, après la guerre, s’apprète à épouser sa sœur.
1913Shenandoah (US) de Kenean Buel ; Kalem Co., 3000 ft./3 bob. – av. Anna Q. Nilsson, Guy Coombs, Robert Vignola, Henry Hallam, Alice Hollister, Hal Clements. – Alors que Sheridan accomplit son raid pour sauver l’Union à Cedar Creek (octobre 1864), le général nordiste Haverhill réalise qu’il a accusé injustement son épouse et chargé son fils d’une mission sans retour.
1913Silent Heroes (Héros méconnus) (US) de Walter Edwards et Jay Hunt ; Broncho-Mutual, 2 bob. – av. Frank Borzage, Estelle Allen, Thomas Chatterton. – Un jeune homme refuse de s’engager pour aider sa mère, malgré les blâmes de la communauté. Une fois la mère morte, le fils se distingue au combat.
1913The Sinews of War (US) de Charles Giblyn (supervis. : Thomas H. Ince) ; Broncho-Mutual, 2 bob. – av. Charles Ray, Joe King, Mildred Bracken, William Hamilton, Jean Durrell. – Tandis que Grant prend Richmond (avril 1865), une Sudiste aide un prisonnier nordiste à s’échapper.
1913A Slave’s Devotion (Dévouement d’esclave) (US) de Charles Giblyn ; Broncho, 2 bob. – av. Charles Ray, Edna Robinson, William Clifford. – Un esclave noir échappé donne sa vie pour sauver son ancienne maîtresse menacée par des soldats yankees.
1913Soldiers Three (US) Universal 101 Bison, 2 bob. – av. Jack Conway, Charles E. Bartlett, Paul Machette, Louis Fitzroy, Belle Bennett. – Une femme promet le mariage à celui de ses trois amoureux qui reviendra le plus décoré, mais elle épousera sans le savoir un escroc.
1913The Song Bird of the North (US) de Ralph Ince ; Vitagraph Co. of America, 1000 ft./1 bob. – av. Anita Stewart (Elida Rumsey), Ralph Ince (Abraham Lincoln), Wallace Reid, E. K. Lincoln, Harry T. Morey. – Elida Rumsey, une infirmière, remonte le moral des troupes en chantant, elle attire l’attention de Lincoln qui sera son témoin de mariage.
1913The Soul of the South (US) de Thomas H. Ince ; Kay-Bee-Mutual, 2 bob. – av. Charles Ray, J. Barney Sherry. – Une sentinelle s’endort, son ami prend la faute sur lui, il est condamné à mort mais sa fiancée intervient auprès du président Jefferson Davis pour obtenir un pardon.
1913A Southern Cinderella (Fleur des prairies) (US) de Burton King, supervis. : Thomas H. Ince ; Broncho, 3 bob. – av. Hazel Buckham, John Purdee, Richard Stanton. – La fille d’un colonel gagne le cœur d’un officier nordiste, malgré les efforts de sa marâtre en faveur de ses propres filles.
1913Through Barriers of Flame (US) d’Edwin August ; Universal 101 Bison, 2000 ft./2 bob. – av. Edwin August. – Un soldat confédérés conduit un chariot de munition sur un pont en flammes, tue un Nordiste au combat, puis est caché et soigné par la femme de l’homme qu’il vient d’abattre.
1913The Toll of War (US) de Francis Ford ; Universal 101 Bison, 3 bob. – av. Francis Ford, Ethel Grandin, William Clifford. – Après l’attentat, Lincoln rend l’âme sur le lit d’une Sudiste condamnée pour espionnage et qu’il avait grâciée (14 avril 1865).
1913A True Believer (US) de Burton L. King, supervis. :Thomas H. Ince ; Kay-Bee, 2 bob. – av. J. Barney Sherry, Mildred Harris. – Un jeune pasteur, espion pour l’Union, avoue son activité pour sauver un confrère plus âgé accusé à tort d’espionnage.
1913Under Fire (US) Universal 101 Bison, 2 bob. – Pendant une bataille, un soldat quitte le front pour encourager son ami à retourner au combat et il est accusé de lâcheté.
1913United at Gettysburg (US) de Frank Smith ; Universal-Independent Moving Pictures, 1 bob. – av. Natalie Wafield, Leslie T. Peacocke, Jack Byrne, Charles Chailles, Frank Smith.
1913The Veteran (US) de Jay Hunt ; Broncho-Mutual, 2 bob. – Un vétéran est réduit à la misère après la guerrre et meurt avant que ses anciens camarades ne puissent l’aider.
1913The Volunteer Organist (US) de Frank L. Gereghty ; Volunteer Organist Co.-Crescent Film, 8 bob. – Deux soldats devenus amis inséparables au combat se retrouvent des années plus tard, l’un s’occupant des enfants de l’autre lorsqu’il décède.
1913The War Correspondent (Correspondant de guerre) (US) de Walter Edwards, supervis. : Thomas H. Ince ; Brocho, 2 bob. – av. Frank Borzage, William H. Clifford, Alfred Vosburgh. – Un correspondant de guerre arrive accidentellement sur le champ de bataille de Gettysburg (1-3 juillet 1863) et rapporte les faits en exclusivité à son journal.
1913A Wartime Mother’s Sacrifice (US) Broncho Motion Picture Co.-Mutual, 2 bob. – Un espion fédéral convainc un jeune Sudiste qu’il est un meurtrier et le contraint à lui fournir des documents secrets. Le jeune se suicide, son père dépose sa dépouille sur le champ de bataille.
1913The Wartime Siren (US) de George Melford ; Kalem Co., 1 bob. – av. Alice Hollister, Henry Hallam, Harry Millarde, Guy Coombs, Mrs. Courtot. – Une femme fatale tourne la tête d’un capitaine nordiste, mais celui-ci se rachète par sa science médicale et rejoint son unité à temps.
1913When Life Fades (US) de Francis Ford ; Broncho-Mutual, 2 bob. – av. Elmer Morrow, Francis Ford. – Un espion du Nord déguisé en Confédéré révèle sa vraie identé à sa fiancée avant de mourir et elle garde le secret pour elle.
1913When Lincoln Paid (US) de Francis Ford ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Francis Ford (Abraham Lincoln), Ethel Grandin, Charles Elder, Jack Conway. – Lincoln rembourse une dette de jeunesse en grâciant un espion.
1913When Lincoln Was President (US) Pilot Films Corp. (George A. Magie). – Lincoln pardonne à une sentinelle endormie pendant qu’elle remplaçait son frère malade.
1913When Sherman Marched to the Sea (US) de Jack Conway ; Universal 101 Bison, 3 bob./35 min. – av. Jack Conway, Val Paul, Lee Morris, Frank Home, Phyllis Gordon, Page E. Peters. – Deux frères de Savannah se retrouvent dans des camps ennemis en Georgie. Le Confédéré meurt dans les bras du Nordiste.
1913With Lee in Virginia (Aux ordres du général Lee) (US) de Thomas H. Ince ; Kay-Bee, 2 bob. – av. Henry Kingf (William Girard), Anna Little, Francis Ford, Joe King, Charles French, Robert Edeson, Walter Edwards, Hugh Ford (Abraham Lincoln). – Un serviteur noir donne sa vie pour sauve l’amoureux confédéré de sa maîtresse, alors que le général Lee passe à l’attaque.
1913Within the Enemy’s Lines (US) de Charles M. Seay ; Edison Mfg. Co., 2000 ft. – av. Augustus Phillips, Yale Boss, May Abbey. – Un colonel sudiste veut passer Noël chez lui, les Nordistes le capturent mais l’autorisent à passer les fêtes en famille.
1913The Woe of Battle (US) de George Melford ; Kalem Co., 1000 ft. – av. Guy Coombs, Harry Millarde, Marian Cooper. – Un officier fédéral aime une Sudiste dont il tue le frère, elle entre au couvent et lui cherche la mort sur le champ de bataille.
1913Women and War (US) d’Allan Dwan ; Universal 101 Bison, 2 bob. – av. Wallace Reid, Pauline Bush, Jessalyn Van Trump, Marshall Neillan. – Un Nordiste perd la vue au combat et est soigné par la sœur de sa fiancée qui, elle, s’avère une fille superficielle.
1914The Baby Spy (US) d’Edward J. LeSaint ; Selig Polyscope Co., 2 bob. – av. Baby Lillian Wade, Bessie Eyton, Guy Oliver, Joe King, Al Green. – Un enfant surprend une conversation sur les plans de bataille des Confédérés que sa mère transmet à l’armée de l’Union.
1914Between Two Fires (US) d’Edgar Jones ; Lubin Film Mfg. Co., 2 bob./25 min. – Une fille du Nord aime un Confédéré contre la volonté de son père et lui sauve la vie pendant la bataille.
1914C. D. (US) d’Edward J. LeSaint ; Selig Polyscope, 1 bob./15 min. – av. Stella Razetto, Guy Oliver. – Un espion du Nord est surpris par une Sudiste alors qu’il intercepte des messages télégraphiques. Elle ne le dénonce pas et il l’épouse à la fin de la guerre.
1914The Chest of Fortune (US) Kalem Co., 2 bob./25 min. – av. Jere Austin, Guy Coombs, Marguerite Clayton, Harry Millarde, James B. Ross. – Le général confédéré John Hunt Morgan (1825-1864) tue un officier nordiste et sa famille lors d’un raid de guérilla, un garçon survivant part à la recherche de son identité.
1914The County Chairman (US) d’Allan Dwan ; Famous Players, 5 bob./60 min. – av. Maclyn Arbuckle, Harold Lockwood, Daisy Robinson, William Lloyd. – Rivalité politique entre deux anciens amis qui a pris naissance pendant la guerre civile, lorsque l’un a volé la fiancée de l’autre.
1914Dan (US) de John H. Pratt, George Irving ; All-Star Feature, 5 bob. – av. Lew Dockstader, Lois Meredith, Gail Kane, Beatrice Clevener, Hal Reid, George Cowl. – Un ancien esclave noir se sacrifie pour sauver son maître fait prisonnier par les Nordistes.
1914The Deadly Battle at Hicksville (US) de Marshall Neilan ; Kalem Co., 1 bob. – av. Ruth Roland, John E. Brennan, Lloyd V. Hamilton. – Parodie burlesque des mélodrames sur la guerre civile.
1914A Fair Rebel (US) de David Miles, supervis. : D. W. Griffith ; Biograph-Klaw & Erlanger, 3 bob. – av. Charles West, Charles Perley, Linda Arvidson, Clara T. Bracey, Walter Lewis.
1914Fitzhugh’s Ride (US) d’Edgar Jones ; Lubin Film Mfg. Co., 2 bob. – av. Edgar Jones, Brinsley Shaw, Louise Huff. – Un lieutenant sudiste s’échappe d’une prison fédérale pour empécher sa fiancée d’épouser un rival indigne.
1914His Brother Bill (US) de John Ince ; Lubin Film Mfg. Co., 2 bob. – av. John Ince. – Deux frères s’engagent pour le Nord afin de payer les dettes de leur père. L’un est tué au combat, l’autre se lie d’amitié pour son assassin.
1914In Old Virginia (US) de John Ince ; Lubin Film Mfg. Co., 2 bob. – av. John Ince. – Un soldat feint d’être mort pour échapper au combat, mais doit dorénavant vivre dans l’ombre car sa famille le croit mort en héros.
1914In the Fall of ’64 (US) de Francis Ford ; Universal Gold Seal, 2 bob. – av. Grace Cunard, Francis Ford, Harry Schumm. – En automne 1864, la cause du Sud semble perdue, mais une jeune femme lutte pour renverser la situation.
1914The Last Man’s Club (US) Selig Polyscope, 1000 ft. – Douze survivants d’une bataille se retrouvent à la fin de la guerre.
1914The Littlest Rebel (US) d’Edgar Lewis ; Photoplay Prod., 6 bob./65 min. – E. K. Lincoln, William J. Sorelle, Estelle Coffin, Mimi Yvonne, Elaine Ivans. – Un officier sudiste affronte deux hommes qu’il avait renvoyé, à présent enrôlés dans l’armée nordiste.
1914Me an’ Bill (US) de Colin Campbell ; Selig Polyscope, 1000 ft. – av. Guy Oliver, Wheeler Oakman, Bessie Eyton, Eugenie Besserer, Olive Drake, Francis Newburg. – Deux pères amis perdent leurs enfants : la fille de l’un se suicide en apprenant la mort à la guerre du fils de l’autre.
1914A Mother of Men (US) de Sidney Olcott ; Warner’s Features, 3 bob./40 min. – av. Valentine Grant, Arthur Donaldson, James Vincent, Walter Chapin, Roy Sheldon. – Une vieille femme vagabonde raconte au juge comment elle a perdu époux, famille et domaine pendant la guerre, et le magistrat reconnaît en elle sa propre mère.
1914A Question of Courage (US) de W. Christy Cabanne ; Majestic Film Co., 2 bob. – av. Joseph Crowell, Elmer Clifton, Dorothy Gish, Donald Crisp. – Une mère qui a déjà perdu deux fils à la guerre menace de se suicider si le troisième y est envoyé. Celui-ci est accusé de désertion, mais le général Grant le grâcie en apprenant le drame de sa mère.
1914Sheridan’s Pride (US) d’Allen Curtis ; Universal Joker, 1 bob. – av. Ernst Shields, Eddie Boland, Lionel Broadshaw.
1914The Sleeping Sentinel (US) Lubin Mfg. Co., 1000 ft. – av. George Stelle (Abraham Lincoln). – Une sentinelle exténuée s’est endormie, sa mère intervient auprès de Lincoln pour le sauver de l’exécution.
1914The Soul of Honor (US) de James Kirkwood (supervis. : D. W. Griffith) ; Majestic Film Co., 2 bob. – av. Henry B. Walthall, Blanche Sweet, James Kirkwood, Donald Crisp, Ralph Lewis. – Un messager sudiste en mission se laisse retenir par sa femme et les Confédérés subissent une défaite, son père le force à se suicider et fait croire à une mort héroïque.
1914Stonewall Jackson’s Way (US) d’Edgar Jones ; Lubin Mfg. Co., 3 bob./35 min. – av. Edgar Jones, Louise Huff. – Shenandoah Valley, Virginie, la rivalité de deux soldats confédérés pendant la campagne de Jackson en mai-juin 1862.
1914The Tavern of Tragedy (US) de Donald Crisp ; Reliance-Mutual, 2 bob. – av. Mae Marsh, Donald Crisp, Fred A. Turner, Vester Pegg, Fred Burns.
1914The War of Wealth (US) de David Wark Griffith ; Biograph-Klaw & Erlanger. – av. Linda Arvidson, Charles Perley.
1914War Time Reformation (US) de Francis Ford ; Universal Gold Seal, 2 bob./25 min. – av. Francis Ford, Grace Cunard, Edgar M. Keller, Harry Rattenberry. – Hors-la-loi, un Sudiste ne peut s’engager dans l’armée, mais il meurt en sauvant le père de sa bien-aimée.
1914The Weaker Brother (US) d’Edgar Jones ; Lubin Mfg. Co., 2000 ft. – D’abord un espion pour le Nord, un homme tourne casaque et devient un héros de la Confédération, tandis que sa patriote de sœur favorise la fuite d’un espion nordiste.
1915And They Called Him Hero (US) de Francis Ford ; Bison-Universal, 2 bob./25 min. – av. William A. Crinlay, F. F. Minna Cunard, Grace Cunrad, Elmer Morrow. – Trois amis sont séparés par la guerre civile.
1915Barbara Frietchie (US) de Herbert Blaché [d’apr. J. G. Whittier] ; Popular Play and Players-Metro Pictures, 5 bob./50 min. – av. Mary Miles Minter (Barbara Frietchie), Anna Q. Nilsson, Guy Cooms, Fraunie Fraunholz, Louis Sealy. –Drame d’amour entre une Sudiste et un officier du Nord à Frederickstown, Maryland. Remake de 1911.
1915Betty’s Dream Hero (US) de Robert Z. Leonard ; Laemmle-Universal Film Mfg., 2 bob./25 min. – av. Robert Z. Leonard, Ella Hall, Harry Carter. – Betty remplace ses rêves d’héros romains pour un soldat du Sud bien réel qui combat dans l’armée de l’Union et qui se réfugie chez elle après la bataille.
La bataille du Cratère à Petersburg en 1864 reconstituée par D. W. Griffith dans « Birth of a Nation » (1915)
1915***The Birth of a Nation / The Clansman (La Naissance d’une nation) (US) de David Wark Griffith 
Griffith-Epoch Prod. Corp. (Griffith, Harry E. Aitken), 12 bob./180 min./165 min. – av. Henry B. Walthall (col. Ben Cameron), Miriam Cooper (Margaret Cameron), Mae Marsh (Flora Cameron), Spottiswoode Aitken (Dr. Cameron), George Beranger (Wade Cameron), Ralph Lewis (Austin Stoneman [=Thaddeus Stevens]), Lillian Gish (Elsie Stoneman), Joseph Henaberry (Abraham Lincoln), Raoul Walsh (John Wilkes Booth), Donald Crisp (gén. Ulysses S. Grant), Howard Gaye (gén. Robert E. Lee), Alberta Lee (Mary Todd Lincoln), Mary Alden (Lydia), George Siegman (Silas Lynch), Walter Long (Gus), Wallace Reid (Jeff).
Le drame de deux familles autrefois très liées, les Cameron de la Caroline du Sud, et les Stoneman de Pennsylvanie, et qui sont éprouvées lors du grand conflit fratricide. Enorme superproduction (4 mois de tournage et 3 de montage, budget géant de 110’000 $) destinée à contrer les films spectaculaires italiens (« Cabiria ») et français. Tirée du roman The Clansman de Thomas F. Dixon (1905), la fresque reconstitue dans sa première partie les étapes les plus marquantes du conflit, de la deuxième bataille de Bull Run à Manassas (30 août 1862) à la marche de Sheridan vers la mer, de la bataille du Cratère à Petersburg (20 juillet 1864, magistralement filmée en plans généraux à San Fernando Valley, L. A.) à l’incendie d’Atlanta (1 er septembre 1864), l’assassinat de Lincoln (avec Walsh en assassin) et la reddition à Appomatox.
Le dernier tiers est plus sujet à caution et suscite une vaste controverse dans la presse : après la mort de Lincoln, des politiciens revanchards (Thaddeus Stevens alias Stoneman) ou véreux et des Noirs livrés à eux-mêmes suscitent de nouveaux troubles, un despotisme noir qui entraîne la création du Ku Klux Klan, organisation secrète chargée de défendre la population blanche du Sud (sic). Le point de vue partial de Griffith prenant ouvertement parti pour le Sud, la présentation des cagoulards du KKK comme des justiciers vengeurs, les propos violemment racistes (les « Aryens » du Sud et du Nord menacés par la « bestialité nègre », les viols des femmes blanches, les portraits dégradants des Afro-Américains interprétés par des acteurs blancs) provoquent des protestations publiques et Griffith, qui partage le point de vue des suprématistes blancs (cultivant le fantôme du « péril noir » entre 1890-1915) doit supprimer un dixième de son métrage. Même le président Woodrow Wilson exprime sa désapprobation (c'est le premier film à être projeté à la Maison Blanche).
Cette première chanson de geste du cinéma américain marque la naissance d’un langage visuel (montage narratif, alternance dramaturgique des plans, caméra mobile etc.) et consacre le cinéma à la fois en tant qu’art, moyen de propagande et divertissement. Le succès phénoménal du film - 45 semaines d'exclusivité au "Liberty" à New York, 35 semaines au "Colonial" à Chicago et des recettes approchant 10 millions de $ - suscite la fondation de la Triangle Pictures Cop. (Griffith-Ince-Sennett) et la naissance d’une véritable industrie du cinéma aux Etats-Unis, lançant par la même occasion la carrière de plusieurs futurs réalisateurs, ici assistants de Griffith (Stroheim, Van Dyke, Walsh, Conway). Tournage de juillet à octobre 1914 aux Fine Arts Studio en Californie, et en extérieurs à San Fernando Valley, Big Bear Lake, Calabasas, Whittier, Fullerton, Orange, Calexico, Del Monte, Ojai, San Bernardino National Forest (Calif.).
1915Colonel Carter of Cartersville (US) de Howell Hansell ; Burr McIntosh Film Corp.-World Film Corp., 5 bob. – av. Burr McIntosh, Lilly Calhill, Katherine LaSalle, Richard Neill, Charles F. Emerson. – Un colonel sudiste s’oppose à l’amour de sa nièce pour un officier du Nord.
1915The Coward (US) de Reginald Barker, supervis. : Thomas H. Ince ; New York Motion Picture-Kay-Bee-Triangle, 6 bob./5077 ft./75 min. – av. Frank Keenan (col. Jefferson Bevery Winslow), Charles Ray (Frank Winslow), Gertrude Claire (Mrs. Winslow), Margaret Gibson (Amy), Patricia Palmer, Nick Cogley, Charles K. French, John Gilbert. – Le fils d’un colonel confédéré de Virginie ayant déserté, son propre père prend sa place incognito. Le fils se rachète sur le champ de bataille.
1915The Heart of Lincoln (US) de Francis Ford ; Universal-Gold Seal, 3 bob./55 min. – av. Grace Cunard, Francis Ford (Abraham Lincoln), Elmer Morrow, William Quinn, Lewis Short. – Lincoln pardonne à un officier qui a facilité la fuite d’un sudiste amoureux de sa sœur (rééd. en 1922 par New Era Prod., 4445 ft./5 bob.).
1915The Heart of Maryland (Le Calvaire) (US) de Herbert Brenon 
Herbert Brenon/Tiffany Film Corp., 6 bob./65 min. – av. Leslie Carter (Maryland Calvert), William E. Shay (Alan Kendrick), Matt Snyder (gun. Hugh Kendrick), Herbert Brenon (Lloyd Calvert), J. Farrell MacDonald (col. Thorpe). – Un officier nordiste capturé par les Confédérés est sauvé par sa fiancée. Un scénario de William deMille et David Belasco que ce dernier adapte d'abord pour la scène new-yorkaise au Herald Square Theatre, avec Leslie Carter. Le premier film projeté au Hippodrome Theatre de New York City, alors le plus grand cinéma du monde (5400 places). Tournage aux anciens studios d'Oz Company à Los Angeles.
1915The Life of Sam Davis : A Confederate Hero of the Sixties (US) de James Henry Ragsdale Prod., 4 bob. – cf. infra, « Sam Davis, the Hero of Tennessee » (1915).
1915The Little Rebel (US) de Sidney Olcott ; Gaunthier-Warner’s Features, 3 bob. – av. Gene Gaunthier. – La fille d’un général confédéré aide son amoureux, un espion du Nord.
1915The Magistrate’s Story (US) de Langdon West ; Edison Mfg. Col., 1 bob. – av. Gertrude McCoy, Richard Tucker, Pat O’Malley, William West. – Sentinelle endormie, un Nordiste est condamné à mort, son pardon par Lincoln (obtenue par la fiancée) est télégraphié et arrive à temps grâce à l’intervention d’un rival amoureux du Sud. Après la guerre, le premier devient juge et prend le deuxième, devenu vagabond, sous sa protection.
1915May Blossom (US) d’Allan Dwan ; Famous Players, 4 bob./60 min. – av. Gertrude Robinson, Russell Bassett, Marshall Neilan, Donald Crisp, Gertrude Norman. – La belle d’un village sudiste entre deux amoureux pris dans la guerre.
1915The Memory Tree (US) de Lorimer Johnston ; Universal Big U, 1 bob. – av. Charles Ogle, Fred Sullivan, Elsie McLeod. – 50 ans après le conflit, deux vétérans ennemis de la guerre civile se réconcilient.
1915Rivals (US) Kalem Co., 2 bob. – av. Anna Q. Nilsson, Guy Coombs. – Un Yankee et sa fiancée du Sud évitent la défaite de l’Union en transportant de l’artillerie de réserve.
1915Sally Castleton, Southerner (US) de Langdon West ; Edison Mfg. Co., 3 bob./35 min. – av. Marc MacDermott, Miriam Nesbitt. – Une Sudiste s’éprend d’un espion nordiste en possession des plans de la défense de Richmond (avril 1865). Elle le dénonce, il s’échappe, ils se marient à la fin de la guerre.
1915Sam Davis, the Hero of Tennessee (US) The Connor Producing Co., 5 bob./55 min. – Biographie du héros confédéré (1842-1863) qui s’engage après Fort Sumter, devient espion et finit pendu pour avoir refusé de livrer ses camarades.
1915Shattered Memories (US) de Robert Z. Leonard ; Universal-Gold Seal, 3 bob./35 min. – av. Ella Hall, Robert Z. Leonard, Harry Carter, Charles Hickman, Betty Schade, Doc Vinard. – Un Nordiste qui a perdu la mémoire au combat est arrêté comme espion confédéré. Il retrouvera ses esprits et sa bien-aimée lors d’une réunion de vétérans.
1915The Spy’s Sister (US) d’Edward Sloman ; Lubin Mfg. Co., 1 bob. – av. Justina Huff, Edgar Jones, Arthur Matthews, Louis Mortelle. – Une Sudiste découvre que son amoureux du Nord cherche à capturer son espion de frère, et elle tente de le cacher, mais il est tué.
1915Stepping Westward (US) Ideal-Gaumont, 2 bob. – av. George Larkin, Mabel Van Buren, Fred Hearne. – Afin d’échapper à un mariage forcé, une jeune femme quitte sa famille et devient cantatrice d’un service de recrutement pendant la guerre civile.
1915Their One Love (US) de John Harvey ; Thanhouser Film Corp., 1 bob./15 min. – av. Madeline et Marion Fairbanks, alias the Thanhouser Twins, Robert Wilson, Charles Emerson. – Deux jumelles aiment le même ami d’enfance qui, mobilisé, meurt en prenant d’assaut une batterie sudiste. Elles resteront vieilles filles.
1915The Tide of Fortune (US) de Jay Hunt ; Kay-Bee-Mutual, 2 bob. – av. J. Barney Sherry, Estella Allen, George Fisher, Fanny Midgley, Gertrude Claire. – Une fille du Sud est déshéritée par son père parce qu’elle a épousé un officier fédéral, mais le beau-fils les réconcilie.
1915Tiny Hands (US) de Sydney Ayres ; Universal-Powers, 1 bob. – av. Sidney Ayres, Doris Pawn. – En souvenir de son épouse et de son fils tués, un officier nordiste protège une veuve confédérée et son enfant.
1915Under Southern Skies (US) de Lucius Henderson ; Universal, 5 bob. – av. Mary Fuller, Charles Ogle, Clara Byers, Bert Bushy, Milton Sills. – Drame d’amour et de jalousie au début de la guerre civile.
1915Vain Justice (US) Essanay Mfg. Co., 2 bob. – av. Richard C. Travers, Lillian Drew, Edmund Cobb, Grant Foreman. – Une Sudiste cherche à venger son frère prisonnier de l’Union en séduisant un officier nordiste, mais elle s’en éprend.
1915A War Baby (US) de Barry O’Neill ; Lubin Mfg. Col. 2 bob. – av. Clarence J. Elmer, James W. Smiley, John Smiley, William Cohill, Waler Law, Lilie Leslie. – Quoiqu’innocente, l’épouse d’un officier nordiste est accusée d’espionnage pour le Sud, mais le véritable espion lui sauve la vie en avouant tout.
1915The Warrens of Virginia (Une famille de Virginie) (US) de Cecil B. DeMille ; Lasky-Paramount, 5 bob./60 min. – av. Blanche Sweet, James Neill (gén. Buck Warren), House Peters, Dick La Reno (gén. Griffin), Pape Peters. – Deux généraux, anciens amis, prennent le commandement d’unités ennemies et séparent leurs enfants amoureux.
1915When Sherman Marched to the Sea (US) de Jack Conway ; Universal 101 Bison, 3 bob. – av. Jack Conway, Val Paul, Lee Morris, Frank Home, Phyllis Gordon. – Episode d’octobre 1864.
1916According to the Code (US) d’E. H. Calvert ; Essanay Film Mfg. Co., 5 bob./60 min. – av. Lewis S. Stone, Marguerite Clayton, Florence Oberle, E. H. Calvert, Sydney Ainsworth. – Un aristocrate sudiste ruiné meurt en retrouvant sa fille chassée pour avoir épousé un Nordiste.
1916After the Battle (US) Big U-Universal Film Corp., 2 bob./25 min. – av. Victoria Forde, William Clifford. – La rivalité amoureuse entre un Confédéré et un Nordiste prend fin lorsque ce dernier survit l’autre à la troisième bataille de Winchester, en septembre 1864 (avancée du général Sheridan).
1916Ashes of Remembrance (US) d’Allan J. Holubar ; Universal-Rex, 2 bob./25 min. – av. Paul Byron, Helen Leslie, Allan Holubar, Betty Schade, J. F. Evers. – Un soldat perd sa fiancée et son meilleur ami par jalousie infondée alors qu’il combat au front.
1916Corporal Billy’s Comeback (US) de George Cochrane ; Universal-Big U, 2 bob./25 min. – av. Thomas Jefferson, Antrim Short, Mrs. George Hernandez. – Memorial Day. Oublié de tous, l’unique survivant des vétérans de la guerre civile devient célèbre en capturant un bandit.
1916The Crisis (La Crise) (US) de Colin Campbell ; Selig Polyscope Co., 12 bob. – av. George Fawcett, Matt B. Snyder, Bessie Eyton, Thomas Santschi, Eugenie Besserer, Marshall Neilan, Sam D. Drane (Abraham Lincoln), Cecil Holland (gén. W. T. Sherman). – L’amoureux éconduit d’une Sudiste devient l’aide de camp de Lincoln et intervient en faveur de la belle à la fin de la guerre.
1916A Daughter of Dixie (US) Universal-Big U, 2 bob./25 min. – av. Sherman Bainbridge. – Aidé par une fille du Sud, un messager de l’armée confédérée parvient à tromper ses poursuivants.
1916A Gentle Volunteer (US) de Ben Wilson ; Universal Rex Film, 3 bob./40 min. – av. Ben Wilson, Dorothy Phillips, Sydell Dowling, Vivian Prescott, Joseph Girard. – Une femme noire amoureuse se sacrifie pour un Sudiste menacé de mort parce qu’il veut s’enrôler dans l’armée de l’Union.
1916Her Father’s Son (US) de William Desmond Taylor ; Morosco Photoplay-Paramount, 5 bob. – av. Vivian Martin, Alfred Vosburgh, Herbert Standing, Helen Jerome Eddy, Joe Massey. – Une femme déguisée en homme plaide la cause du Sud à la veille de la guerre.
1916His Mother’s Boy (US) de Fred E. Kelsey ; Universal Film-Rex, 1 bob. – av. E. A. Witting, Kingsley Benedict, George Hernandez, Charles Dorian. – Une femme du Sud épargne la vie d’un espion nordiste qui a tué son fils.
1916Mammy’s Rose (US) de James Douglass ; American Mutual, 1 bob. – av. Neva Gerber, Frank Borzage, Antrim Short. – Une ancienne esclave noire se souvient des malheurs de ses maîtres durant la guerre.
1916Money to Burn (US) d’E. H. Calvert ; Essanay Mfg. Co., 2 bob. – av. Lillian Drew, John Lorenz, Edmund F. Cobb, Arthur Bates. – Un major confédéré continue à contribuer financièrement à la cause sudiste bien après la fin du conflit et embarrasse son futur beau-fils.
1916Naked Hearts (US) de Rupert Julian ; Bluebird Photoplays, 5 bob. – av. Zoe Bech, Francelia Billington, Gordon Griffith, Rupert Julian, Douglas Gerrard. – Trois amis d’enfance s’enrôlent, un seul survit pour épouser leur flamme commune.
1916The Reunion (US) de William Parker ; Thanhouser Film Co., 3 bob./40 min. – John H. Gilmour, Isolde Illian, Inda Palmer, Ethel Jewett. – Une infirmière s’éprend d’un Nordiste qui lui promet le mariage après la guerre, mais ses lettres n’arrivent jamais et ils se retrouvent à une réunion de vétérans.
1916Rose of the South (US) de Paul Scardon ; Vitagraph Co. of America, 5 bob./60 min. – av. Peggy Hyland, Antonio Moreno, Mary Maurice, Arthur Cozine, Charles Kent. – Trois rivaux en amour sur le champ de bataille.
1916The Son of a Rebel Chief (US) de William V. Mong ; Bison, 2 bob. – av. William V. Mong, Nellie Allen, Mark Fenton, Harry Holden, Jane Harris. – Un Sudiste s’engage dans l’armée de l’Union et tue accidentellement son propre père au combat. Après la guerre, un ancien esclave l’aide à se réconcilier avec les siens et sa fiancée.
1916The Spirit of ’61 (US) Thanhouser Film Corp., 3 bob. – av. Grace De Carlton, J. H. Gilmour, George Marlo, Samuel Niblack, Charles Turner.
1916The Sting of Victory (US) de J. Charles Haydon ; Essanay Film Mfg., 5 bob./60 min. – av. Henry B. Walthall, Antoinette Walker, Anne Leigh, John Lorenz, Thomas Commerford. – Deux frères jumeaux du Sud se retrouvent ennemis sur le champ de bataille. Le « renégat » ne peut plus réintegrer sa famille après la guerre.
1916The Supressed Order (US) de Thomas Ricketts ; American Film Co.-Mutual, 3 bob./35 min. – av. Winnifred Greenwood, Edward Coxen, George Field, George Webb, Charles Newton, Sylvia Ashton. – Un garçon du Sud est envoyé dans sa ville natale pour y dénoncer un raid sudiste, mais sa sœur l’en dissuade en lui rappellant la présence de nombreux amis parmi les assaillants.
1917The Field of Honor (US) d’Allen J. Holubar ; Universal, 5 bob./60 min. – Allen J. Holubar, Frank MacQuarrie, Sidney Dean, Louise Lovely, Helen Wright, Millard K. Wilson. – Un officier cache à la femme qu’il aime que son mari est un déserteur fusillé et lui fait croire à sa mort héroïque.
1917The Little Rebel’s Sacrifice (US) de Francis Ford ; Universal Big U, 1 bob. – av. Francis Ford, Ehel Grandin, Grace Cunard. – Une espionne sudiste est capturée, puis relachée quand elle raconte comment son père et ses deux frères ont été tués à la guerre.
1917The Little Strategist (US) de J. Stuart Blackton ; Vitagraph Co. of America, 1 bob. – av. Paula Blackton et les enfants Blackton. – Une veuve confédérée, ruinée par la guerre, est tentée de vendre deux enfants esclaves, mais ses propres enfants complotent avec les Noirs pour l’en empècher.
1917The Little Yank (US) de George Siegmann ; Fine Arts-Triangle, 5 bob. – av. Dorothy Gish, Frank Bennett, A. D. Sears, Robert Burns, Fred A. Turner, Kate Toncray. – Une famille du Kentucky secrètement en faveur de l’Union soigne les prisonniers blessés.
1917Seventy and Seven (US) Essanay-Black Cat, 2 bob. – av. Ellis Paul, Julien Barton, Patrick Calhoun, Helen Ferguson, Mark Elliston.
1917The Smashing Stroke (US) de Jack Conway ; Universal Big U, 2 bob. – av. Jack Conway. – Un planteur de la Georgie, admirateur de Lincoln, se rallie à l’Union, perd sa bien-aimée et est presque ruiné par un contremaître jaloux.
1917The Spreading Dawn (US) de Lawrence Trimble ; Goldwyn, 5 bob. – av. Jane Cowl, Orme Caldara, Harry Springer, Florence Billings, Harry Stephenson, Alice Chapin. – Drame d’adultère pendant la guerre civile.
1917The Terrors of War (US) de Francis Ford ; Universal Big U, 2 bob./25 min. – av. Grace Cunard, Francis Ford. – Une Confédérée aide un officier nordiste à s’échapper, mais son frère la force à espionner et quand elle est capturée, le Nordiste obtient sa grâce.
1917Those Without Sin (Fleur sans tache) (US) de Marshall Neilan ; Lasky-Paramount, 5 bob./60 min. – av. Blanche Sweet, Tom Forman, C. H. Geldert, Guy Oliver, James Neill, Charles Ogle. – Une jeune femme qui transporte une message secret pour les Confédérés sacrifie presque sa vertu pour sauver famille et amis des griffes d’un colonel nordiste humilié.
1917True to their Colors (US) de Francis Ford ; Universal Big U, 2 bob. – av. Grace Cunard, Francis Ford. – Abolitionniste, un adolescent du Sud s’engage dans l’armée nordiste, mais envoyé en mission dans sa ville natale, il est tué par sa propre mère qui ignore son identité.
1917Two Kentucky Boys (US) de Floyd France ; Edison-Conquest Picture, 2 bob./25 min. – av. Albert Macklin, James Turbell, Peggy Adams, Frank Kingsley. – L’amitié de deux enfants survit à la guerre et à une rivalité amoureuse.
1917Your Obedient Servant (US) d’Edward H. Griffith ( ?) ; Perfection Films, 3 bob. – av. Don Fulono, Pat O’Malley, Helen Pillsbury, Peggy Adams, Charles Moore. – L’histoire d’un cheval temporairement séparé de son maître, un Sudiste blessé pendant la guerre.
1917My Fighting Gentleman (US) d’Edward Sloman ; Mutual Star Prod., 5 bob./60 min. – av. William Russell, Francella Billington, Charles Newton, Jack Vosburgh, Clarence Burton. – Un Sudiste qui a combattu pour l’Union parvient à regagner la confiance des siens à la fin du conflit.
1917® My Own United States (US) de John W. Noble. – av. Arnold Daly, Fred Herzog (Stephen Decator), Frank Murray (gén. Ulysses S. Grant), Gerald Day (Abraham Lincoln). – Le descendant de Philip Nolan (cf. conspiration d’Aaron Burr en 1807) se bat pour l’Union.
1918Hearts of Love (US) de J. Charles Haydon ; American Feature Corp., 6 bob. – av. Edna Mayo, Gladden James, Frederick Truesdell, Lillian Snyder, Victor Dougherty. – Un officier nordiste croit que sa fiancée sudiste l’a trahi, comme l’a affirmé un contremaître perfide de la plantation.
1918The Last Rebel (US) de Gilbert R. Hamilton ; Triangle Film Corp., 5 bob. – av. Belle Bennett, Walt Whitman, Lillian Langdon, Joe Bennett, Joe King, Jack Curtis. – Caroline du Sud, deux familles jadis amies se déchirent pendant la guerre.
1918Madam Who ? (Madame qui ?) (US) de Reginald Barker ; Paralta Plays-W. W. Hodkinson-General Film Corp., 7 bob. – av. Bessie Barriscale, Edward Coxen, Howard Hickman, Joseph J. Dowling, David M. Hartford, Clarence Barr (Abraham Lincoln), Bert Hadley (gén. Ulysses S. Grant). – Une Sudiste se fait espionne pour venger la mort de son père et de son frère.
1918Morgan’s Raiders (US) de Wilfred Lucas, Bess Meredith ; Universal-Bluebird Photoplays, 5 bob./60 min. – av. Violet Mersereau, Barbara Gilroy, Edward Burns, Frank Holland, William Cavanaugh. – Déguisée en homme, une jeune femme du Kentucky sauve la plantation familiale en rejoignant la guérilla du général John Hunt Morgan (1825-1864).
1919Salome versus Shenandoah (US) d’Erle C. Kenton et Ray Grey ; Mack Sennett-Paramount, 2 bob. – av. Ben Turpin, Phyllis Haver, Charles Murray, Ford Sterling, Louise Fazenda. – Comédie burlesque.
1919Secret Service (Service secret) (US) de Hugh Ford [d’apr. William Gillette] ; Famous Players-Lasky-Paramount, 6 bob.- av. Robert Warwick, Wanda Hawley, Theodore Roberts (gén. Harrison Randolph), Edythe Champman, Raymond Hatton. – Un espion nordiste travaillant à la chute de Richmond (avril 1865) s’éprend d’une Sudiste, sœur d’un officer auquel il a sauvé la vie. Remake en 1931.
1920The Copperhead (Le Héros du silence) (US) de Charles Maigne ; Famous Players-Lasky-Paramount, 7 bob./80 min. – av. Lionel Barrymore (Milt Shanks), William P. Carleton (ltn. Tom Hardy), Frank Joyner (Newt Gillespie), Richard Carlyle (Lem Tollard), Arthur Rankin (Joey), Nicholas Schroell (Abraham Lincoln), Jack Ridgway (Theodore Roosevelt). – Au début du XXe siècle, Shanks, un fermier taciturne et solitaire de l’Illinois, est toujours haï par ses compatriotes qui le prennent pour un traître durant la guerre civile. En vérité, Shanks est lié par un serment de silence fait à Lincoln lui-même : celui-ci l’avait chargé jadis de s’infiltrer dans l’organisation secrète pro-sudiste des « Copperhead ».
1920Held by the Enemy (US) de Donald Crisp ; Famous Players-Lasky-Paramount, 6 bob./65 min. – av. Agnes Ayres, Wanda Hawley, Josephine Crowell, Lewis Stone, Jack Holt. – Un officier yankee protège une Sudiste dont le mari, cru mort, réapparaît inopportunement en espion confédéré.
1920The Kentucky Colonel (US) de William A. Seiter ; National Film Corp. of America-Pathé, 6 bob. – av. Joseph J. Dowling, Frederick Vroom, Elinor Field, Francis McDonald, Cora Drew, Lloyd Bacon. – Une femme sudiste courtisée par deux hommes promet d’épouser celui qui survivra au conflit.
1920The Little Shepherd of Kingdom Come (US) de Wallace Worsley ; Goldwyn, 6 bob. – av. Jack Pickford, Clara Horton, Pauline Starke, J. Park Jones, Clark Marshall, R. D. McLean (gén. John H. Morgan). – Un orphelin du Kentucky s’engage dans l’armée nordiste et sauve sa famille adoptive des maraudeurs de Morgan. Il apprend sa véritable identité en revenant de la guerre. Remakes en 1928 et 1961.
1921® Jesse James Under the Black Flag (US) de Franklin B. Coates. – av. Jesse James Jr. – cf. bio Jesse James (enrôlé chez Quantrill) (9b.12).
1921Johnny Ring and the Captain’s Sword (US) de Norman L. Stevens ; Temple Prods., 5 bob. – av. Ben Warren (col. Russell H. Conwell), Frank Walker (Johnny Ring). – Un officier nordiste athée se convertit après le sacrifice de son aide de camp et sa propre survie au lendemain de la bataille de Kennesaw Mountain.
1921The Heart of Maryland (US) de Tom Terriss [d’apr. David Belasco] ; Vitagraph Co. of America, 6 bob. – av. Catherine Calvert, Crane Wilbur, Felix Krembs, Ben Lyon, William Collier Jr. – Un officier nordiste capturé par les Confédérés est sauvé par sa fiancée. Remakes en 1915 et 1927.
1921The Highest Law (Humanité) (US) de Ralph Ince ; Selznick Pictures, 6 bob./65 min. – av. Ralph Ince (Abraham Lincoln), Robert Agnew, Margaret Seddon, Aleen Burr, Cecil Crawford. – Lincoln pardonne à un jeune déserteur qui voulait revoir sa mère mourante (récit cadre situé en 1921).
1921Dixie (US) Educational Films, série « A Melody Masterpiece », 7 min. – Daniel Emmett compose la mélodie de « Dixie » (1859) qui enflamme les Confédérés au front.
1922Lincoln’s Gettysburg Adress (US) de Joseph Tykocinski; Tykociner Prod. – av. Ellery Paine (Abraham Lincoln). - Le premier film américain avec son sur pellicule, un monologue d'Ellery Paine grimé en Lincoln et réalisé par le professeur d'origine polonaise Joseph Tykocinski avec son procédé, le Tykociner. Spécialisé dans les techniques électriques de l'Université d'Illinois, le chercheur présenta son film dans le bâtiment des Sciences physiques le 9 juin 1922. Le film ne fut jamais exploité commercialement.
1922Grandma’s Boy (Le talisman de grand’mère) (US) de Fred Newmayer ; Hal Roach-Pathé Exchange, 50 min. – av. Harold Lloyd, Mildred Davis, Anna Townsend, Charles Stevenson, Noah Young. – Un garçon peureux devient courageux en apprenant les exploits héroïques de son couard de grand-père pendant la guerre de Sécession.
1924Barbara Frietchie (Barbara Frietchie) (US) de Lambert Hillyer, supervis. : Thomas H. Ince ; Regal Pictures, 7179 ft./8 bob./77 min. – av. Florence Vidor (Barbara Frietchie), Edmund Lowe (William Trumbull), George Billings (Abraham Lincoln), Emmett King (col. Frietchie), Joseph Bennett (Jack Negly), Charles Delaney (Arthur Frietchie), Louis Fitzroy (Louis Negly). – La guerre sépare un Nordiste de sa fiancée qui vit à Frederickstown (Maryland) et défend la ville lors de l’entrée des Confédérés. Remake de 1908, 1911 et 1915.
1924The Warrens of Virginia (Les Flambeaux de la Virginie) (US) d’Elmer Clifton ; Fox Film, 6536 ft./7 bob. – av. Goerge Backus, Rosemary Hill, Martha Mansfield, Wilbur J. Fox (gén. Ulysses S. Grant), J. Barney Sherry (gén. Robert E. Lee). – Un Nordiste se fait capturer par les Confédérés pour leur livrer de fausses informations.
1924Dixie (US) de Webster Campbell ; « Chronicles of America » Pictures-Yale University Press, 36 min. – av. Arthur Dewey (Major William Allan), Florence Johnstone (Mrs. Allan), J. Barney Sherry (gén. Robert E. Lee), Albert Phillips (gén. Ulysses S. Grant), Brenda Bond, May Blossom, Lyons Wickland. – Les tribulations d’une grande famille du Sud jusqu’à la fin de la cause confédérée.
1925® The Pony Express (US) de James Cruze. – av. Betty Compson, Ricardo Cortez. – En 1861 à Sacramento, le sénateur Glen, chef de la société secrète des « Knights of the Golden Circle », manœuvre pour la sécession de la Californie et l’annexion d’une partie du Mexique, mais un messager du Pony Express parvient à contrecarrer ses plans en annonçant l’élection de Lincoln.
1926*Hands Up ! (US) de Clarence Badger ; Paramount, 5883 ft./6 bob. – av. Raymond Griffith, Marion Nixon, George A. Billings (Abraham Lincoln), Virginia Lee Corbin, Montague Love. – Comédie burlesque avec Raymond Griffith : le Nord et le Sud se disputent une mine d’or pour financer la guerre.
1927The Heart of Maryland (US) de Lloyd Bacon 
Warner Bros., 5868 ft./6 bob. – av. Dolores Costello, Jason Robards, Warner Richmond, Charles Edward Bull (Abraham Lincoln), Walter Rodgers (gén. Ulysses S. Grant), James Welch (gén. Robert E. Lee), Lew Short (Allan Pinkerton), Madge Hunt (Mary Todd Lincoln), S. D. Wilcox (gén. Winfield Scott). – Un officier nordiste capturé par les Confédérés est sauvé par sa fiancée. Remake de 1915 et 1921.
1928The Little Shepherd of Kingdom Come / Kentucky Courage (US) d’Alfred Santell ; First National, 7700 ft./8 bob. – av. Richard Barthelmess, Molly O’Day, Walter Rogers (gén. Ulysses S. Grant), Nelson McDowell, Martha Mattox. – Un orphelin dans la tourmente de la guerre. Cf. versions de 1920 et 1961.
1928Court-Martial (US) de George B. Seitz ; Columbia, 6014 ft./7 bob. – av. Jack Holt, Betty Compson (Belle Starr), Pat Harmon, Frank Austin (Abraham Lincoln), George Cowl (gén. Robert Hackathorne). – Un Nordiste est chargé de combattre la guérilla sudiste menée par la femme-bandit Belle Starr (cf. 9b.3), mais il s’éprend d’elle.
1928The Heart of General Robert E. Lee (US) de Roy William Neill 
Herbert T. Kalmus/Colorcraft Pictures Corp.-Technicolor Motion Picture Corp.-Metro-Goldwyn-Mayer, 1596 ft./2 bob./20 min. – av. J. Barney Sherry (gén. Robert E. Lee), William Walling (major Colfax Clay), Richard Walling (Jack Clay), Marjorie Daw (Virginia Hale), George Berliner (sergent).
Le général Lee est ému par une jeune femme qui veut vivre avec son fiancé nordiste et se rend à son adversaire, le général Grant. Court métrage muet en Technicolor bichrome de la série "Great Events", filmé aux Tec-Art Studios à Hollywood.
1929The California Mail (US) d’Albert Rogell ; First National, 5446 ft./6 bob. – av. Ken Maynard, Dorothy Dwan, Lafe McKee, Paul Hurst, C. E. Anderson. – La protection des convois d’or nordistes venant de Californie contre des bandits.
1929Marching On (US) de Marcel Silver ; Fox Movietone, 2 bob. – av. Charles « Chic » Sale, Ben Holmes, Jerry Madden, Blanche Frederici, Aileen Carlyle, Bob Milasch, Sylvia Field, Eddie Kane. – Un vétéran de la guerre civile se souvient de Lincoln.
1929Lincoln’s Gettysburg Adress (US) Pathé, 1 bob. – av. George Billings.
1929Morgan’s Last Raid (US) de Nick Grinde ; Metro-Goldwyn-Mayer, 5264 ft./6 bob. – av. Tim McCoy, Dorothy Sebastian, Allan Garcia (gén. John Hunt Morgan), Wheeler Oakman, Montague Shaw (gén. Rogers), Hank Mann. – Les derniers jours de John Hunt Morgan (1825-1864), général confédéré qui opère des raids dans le Kentucky et le Tennessee.
1929Two Americans (US) de Joseph Santley ; Paramount Famous Lasky, 2 bob./20 min. – av. Walter Huston Abraham Lincoln). – Les difficultés de Lincoln avec le gén. McClellan et le Secrétaire d’Etat Seward pour trouver un commandant pour l’armée du Potomac. Lincoln s’impose en choisissant Ulysses S. Grant.
1930Only the Brave (US) de Frank Tuttle ; Paramount, 6024 ft./8 bob./66 min. – av. Gary Cooper, Mary Brian, Phillips Holmes, Guy Oliver (gén. Ulysses S. Grant), John Elliott (Robert E. Lee). – Par dépit amoureux, un officier de l’Union fait de l’espionnage au Sud et risque le peloton d’exécution.
1931Secret Service (US) de J. Walter Ruben [d’apr. William Gillette] ; RKO Radio Pictures, 69 min. – av. Richard Dix, Shirley Grey, William Post Jr., Fred Warren (gén. Ulysses S. Grant). – Un officier nordiste et son frère sont envoyés comme espions dans le Sud. Remake de 1919.
1934Carolina / GB : The House of Connelly (US) de Henry King ; Fox Film, 83 min. – av. Janet Gaynor, Lionel Barrymore, Robert Young, Roy Watson (présid. Jefferson Davis), John Elliott (gén. Robert E. Lee), John Webb Dillon (gén. Stonewall Jackson), J. C. Fowler (gén. Leonidas Polk). – Pennsylvanie, un vétéran de la guerre noie ses souvenirs et ses rancoeurs dans l’alcool, avant d’accepter l’union de son fils avec une fille du Nord.
1934Operator 13 (Agent No 13) (US) de Richard Boleslavsky 
Cosmopolitan (William Randolph Hearst)-Metro-Goldwyn-Mayer, 86 min. – av. Gary Cooper (cpt. Jack Gaillard), Marion Davies (Gail Loveless), Jean Parker, Katharine Alexander (Pauline Cushman), Douglas Dumbrille (gén. James E. B. « Jeb » Stuart), Ted Healy, Fred Warren (Ulysses S. Grant), John Elliott (Robert E. Lee), Sidney Toler (Allan Pinkerton), Franklin Parker (John Milton Hay).
A la demande de l’agence Pinkerton, une actrice se fait espionne pour le Nord et accompagne la fameuse espionne-comédienne Pauline Cushman (alias Mary Vale, ?-1893) pour une mission dans l’état-major du général confédéré « Jeb » Stuart, mais elle s’éprend d’un séduisant agent sudiste qui finit par lui sauver la vie. Film fabriqué sur mesure pour Marion Davies, l’hégérie de W. R. Hearst (Cosmopolitan Pictures). Peu plausible mais plaisant grâce aux interprètes.
1935The Little Colonel (Le Petit Colonel) (US) de David Butler 
Buddy G. DeSylva/Fox Film Corp., 80 min. – av. Shirley Temple (Lloyd Sherman), Lionel Barrymore (col. Lloyd), Evelyn Venable (Elizabeth), John Lodge (Jack Sherman). – Une fillette reconcilie sa mère, qui a épousé un Nordiste, avec son grand-père confédéré. Festival Shirley Temple.
1935The Littlest Rebel (La Fille rebelle) (US) de David Butler 
Darryl F. Zanuck/20th Century-Fox, 73 min. – av. Shirley Temple (Virgie Cary), John Boles (cpt. Herbert Cary), Jack Holt (col. Morrison), Frank McGlynn Sr. (Abraham Lincoln). – Remake de 1914. Une fillette à la recherche de son père, capturé par les Nordistes et accusé à tort d’espionnage. Re-Festival Shirley Temple.
1935The Old Camp Ground (US) de William Watson ; Skibo-Fox-E. W. Hammons Educational Film, 9 min. – Des Confédérés dans un camp de prisonniers font une compétition de chants populaires avec leurs gardiens yankees.
1935The Perfect Tribute (US) d’Edward Sloman ; Metro-Goldwyn-Mayer (Teaching Film Custodians), 19 min. – av. Charles Sale (Abraham Lincoln), George Ernest (Benjamin Blair), Oscar Apfel (STratton), Walter Brennan (Stone Cutter). – Lincoln voyage à Gettysburg, est déçu par l’acceuil fait à sa déclaration, qu’il refait à un soldat confédéré blessé dans un hôpital militaire.
1935*So Red the Rose (Roses de sang) (US) de King Vidor
Douglas MacLean/Paramount, 82 min. – av. Margaret Sullavan (Valette Bedford), Walter Connolly (Malcolm Bedford), Janet Beecher (Sally Bedford), Robert Cummings (George Pendleton), Randolph Scott (Duncan Bedford).
Dans une plantation de la Louisiane, Valette Bedford, une belle sudiste, s’éprend d’un lointain cousin, Duncan, homme opposé à toute violence et refusant de prendre parti, sauf lorsque l’Union menace sa propriété. Une année avant la publication de « Gone With the Wind » de Margaret Mitchell, ce mélo ambitieux (scénario rédigé par les auteurs dramatiques Laurence Stallings, Edwin Justus Mayer et Maxwell Anderson, d'après le roman de Stark Young) est le premier essai important du parlant d’aborder l’univers sudiste pendant le conflit. Le manque d’action et l’escamotage du problème des Noirs en font un échec public, malgré la présence magique de Margaret Sullavan.
1935Uncivil Warriors (US) de Del Lord ; Columbia, 20 min. – av. The Three Stooges, Theodore Lorch, Lew Davis, Marvin Loback, Billy Engle. – Burlesque : trois espions nordistes imbéciles sont envoyés en mission dans le Sud.
1936Cavalry (US) de Robert N. Bradbury ; Supreme-Republic, 60 min. – av. Bob Steele, Frances Grant, Karl Hackett, Hal Price, Earl Ross, William Welsh (gén. John Harvey), Budd Buster (Abraham Lincoln). – En 1865, une famille confédérée libère les esclaves de sa plantation et doit faire face à des maraudeurs (« Scavengers »), tandis que d’autres propriétaires terriens du Sud tentent de prolonger le conflit avec l’aide des Indiens.
1936General Spanky (US) de Fred Newmeyer et Gordon Douglas ; Hal Roach, Metro-Goldwyn-Mayer, 73 min. – av. Spanky McFarland, Phillips Holmes, Ralph Morgan, Irving Pichel, Rosina Lawrence, Billie Thomas. – Comédie ; la bande à Spanky (« Our Gang ») sauve le planteur confédéré d’un peloton d’exécution (interprété par des jeunes adolescents).
1936Trailin’ West / On Secret Service (US) de Noel M. Smith ; First National-Warner Bros., 59 min. – av. Dick Foran, Paula Stone, Bill Elliott, Robert Barrat (Abraham Lincoln), Stuart Holmes (Edwin McMasters Stanton), Addison Richards. – Un agent secret de Lincoln affronte des bandits qui sabotent l’effort de guerre.
1937Under Southern Stars (US) de Nick Grindé ; Warner Bros. (Technicolor), 18 min. – av. Fritz Leiber (gén. Thomas J. « Stonewall » Jackson), Pierre Watking (gén. Robert E. Lee), Fred Lawrence, Jane Bryan, Olive Tell (Mary Anna Jackson). – Deux généraux confédérés à la veille de la victoire confédérée de Chancellorsville, en mai 1863, la blessure mortelle de Jackson (1824-1863), le bras droit de Lee.
1937Western Gold / The Mysterious Stranger (US) de Howard Bretherton ; Sol Lesser-20th Century Fox, 57 min. – av. Smith Ballew, Heather Angel, Leroy Mason, Ben Alexander, Frank McGlynn (Abraham Lincoln). – Lincoln charge un sergent nordiste d’une enquête sur le détournement des convois d’or à l’Ouest.
1937*Wells Fargo (Une nation en marche) (US) de Frank Lloyd 
F. Lloyd, Howard Estabrook/Paramount, 115 min. – av. Joel McCrea (Ramsay McKay), Bob Burns (Hank York), Frances Dee (Justine Pryor), Lloyd Nolan, Johnny Mack Brown, Henry O’Neill (Henry Wells), Jack Clark (William Fargo).
Pendant la guerre, la compagnie Wells Fargo transporte de l’or pour l’Union, mais alertées par un employé malheureux en amour, les troupes confédérées attaquent le convoi. Le cinéaste anglo-américain Frank Lloyd souhaite créer un équivalent yankee à son célèbre "Cavalcade" (1933), hymne à la nation britannique auréolé d'Oscars. Grande fresque apologétique (coûts : 1,5 millions de dollars) tournée en été 1937 au Colorado (Canon City) et en Californie (Columbia State Historic Park, Kernville, Sonora, Lake Malibu, Napa Valley, Angel’s Camp, Iverson Ranch, Chico, Paramount Ranch à Agoura). Recréation de Portmouth Square à San Francisco dans les années 1850 sur quatre hectares. Les reconstitutions sont souvent remarquables, mais les personnages manquent de consistance et le scénario de rebondissements comme d'émotion.
1937Courage of the West (US) de Joseph H. Lewis ; Universal, 58 min. – av. Bob Baker, J. Farrell MacDonald, Lois January, Fuzzy Knighs, Albert Russell (Abraham Lincoln), Charles French (secrétaire d’Etat Edwin M. Stanton), Thomas Monk (William H. Seward). – Lincoln ordonne la création d’une unité qui lutte contre les bandits s’attaquant aux transports d’or de l’armée.
1938Of Human Hearts (US) de Clarence Brown ; Metro-Goldwyn-Mayer, 100 min. – av. Walter Huston, James Stewart, Beulah Bondi, Guy Kibbee, Charles Coburn, John Carradine (Abraham Lincoln), Ann Rutherford. – Lincoln aide une mère désespérée à retrouver son fils médecin, disparu à la guerre.
1938Strange Glory (US) de Jacques Tourneur ; série « An Historical Mystery », Metro-Goldwyn-Mayer, 11 min. – av. Fay Helm (Anna Ella Carroll), Frank McGlynn Sr. (Abraham Lincoln), Jack Gray (gén. Ulysses S. Grant), Addison Richards, Byron Fougler, Roger Moore. – L’histoire d’Anna Carroll qui affirme être l’auteur du « Plan Tennessee » ayant entraîné la victoire de Grant à l’Ouest.
1939Angel of Mercy (US) d’Edward L. Cahn ; Metro-Goldwyn-Mayer (« John Nesbitt’s Passing Parade »), 10 min. – av. Sara Haden (Clara Barton), Emmett Logan (James Garfield), Ann Rutherford. – Clara Barton (1821-1912) soigne les blessés pendant la guerre de Sécession et fonde l’American Red Cross sous l’impulsion d’Henri Dunant. (titre de réédition en 1942 : « Flag of Mercy »)
1939Arizona Frontier (US) de Joseph Kane ; Republic, 61 min. – av. Roy Rogers, George « Gabby » Hayes, Sally March, Stuart Hamblen, Dorothy Sebastian. – Kelso, Missouri 1861, un cowboy affronte une bande de maraudeurs qui cachent leurs crimes derrière l’uniforme confédéré.
La grande place d’Atlanta jonchée de blessés et de mourants dans « Gone With The Wind » (1939)
1939***Gone With The Wind (Autant en emporte le vent) (US) de Victor Fleming [et George Cukor, Sam Wood, William Cameron Menzies, Sidney Franklin] 
David O. Selznick Pictures-Metro-Goldwyn-Mayer, 220 min. – av. Clark Gable (Rhett Butler), Vivien Leigh (Scarlett O’Hara), Olivia de Havilland (Melanie Hamilton), Leslie Howard (Ashley Wilkes), Hattie McDaniel (Mammy), Thomas Mitchell (Gerald O’Hara), Barbara O’Neill (Ellen O’Hara), Victor Jory (Jonas Wilkerson).
Ambitieuse, égoïste, capricieuse et intriguante, la ravissante Scarlett O’Hara, fille de riches planteurs sudistes en Georgie, brise les cœurs et ruine sa vie sentimentale, mais traverse courageusement les désastres de la guerre pour reconstruire le domaine familial de Tara après l’armistice, où elle reste seule après s’être compromise avec les affairistes louches de la Reconstruction, avoir perdu son enfant et été rejetée par son époux, l’aventurier Rhett Butler.
"Un monument de l'histoire du cinéma, en même temps que l'un des films les plus impersonnels qui soit, produit de moyens fastueux bien plus que d'une pensée créatrice" (Claude Beylie) et dont la cheville ouvrière est David O. Selznick. Mais ça fonctionne: ce dernier réunit une distribution de rêve devant ses caméras, Clark Gable et Vivien Leigh en tête. Stars, réalisateurs et techniciens sont au service d'un mélodrame flamboyant orchestré par la mégalomanie et le perfectionnisme proverbiaux de son producteur (unique responsable du montage final), de l'imagerie extravagante en Technicolor (90 décors, 59 rôles parlant), privilégiant l’impact émotionnel de la guerre civile sur ses protagonistes, avec plusieurs grandes scènes spectaculaires (pas de batailles, mais l’après-Gettysburg avec ses milliers de blessés couchés dans les rues, l’évacuation et l’incendie d’Atlanta en septembre 1864). Tournage essentiellement en Californie (Lasky Mesas, Calabasas, Big Bear Lake à San Bernardino, Malibu Lake, Chico, Bidwell Park et aux Selznick International Studios à Culver City), pour un budget de 3,7 millions de dollars.
Une peinture ultra-romanesque et romantique du Sud, baignée dans la nostalgie pour l’ancienne Confédération, d’un monde patriarchal et enchanté qui s’écroule à jamais. L’œuvre montre avec beaucoup de justesse la lutte pour la survie pendant le conflit mais perpétue aussi les stéréotypes racistes (vision paternaliste du « bon nègre »). Tiré du best-seller de Margaret Mitchell (1936, Prix Pulitzer), le film est un triomphe international tant public que critique, récompensé par 10 Oscars en 1940. Hattie McDaniel décroche le premier Oscar jamais décerné à un acteur noir, mais elle est interdite d’entrée à la première mondiale du film à Atlanta... – Suite : le médiocre téléfilm Scarlett (US 1994) de John Erman, 4 x 120 min., av. Joanne Whalley-Kilmer (Scarlett O’Hara), Timothy Dalton (Rhett Butler) et Stephens Collins (Ashley Wilkes). – Remakes, cf. : Brésil tv 1956 (« E o Vento Levou »), Italie (la parodie « La storia di Rossella O’Hara ») tv 1964, France tv 2004.
1939Mooching Through Georgia (US) de Jules White ; Columbia, 19 min. – av. Buster Keaton, Monte Collins, Bud Jamison. – Un espion amateur mène sa propre guerre dans sa ferme du Kentucky et manipule le détachement chargé de le fusiller (comédie burlesque).
1939® Frontier Pony Express (Le Courrier de l’Express Co.) (US) de Joseph Kane. – av. Roy Rogers. – En 1862, un politicien tente de faire basculer la Californie dans le camp confédéré en envoyant de faux messages aux troupes de l’Union via Pony Express.
1940Arizona (US) de Wesley Ruggles ; Columbia, 127 min. – av. Jean Arthur, William Holden, Warren William, Porter Hall, Edgar Buchanan. – Une propriétaire terrienne de l’Arizona prise dans la tourmente de la guerre civile et des profiteurs qui cherchent à la déposséder de ses biens après la fin du conflit.
1940Colorado (US) de Joseph Kane ; Republic, 57 min. – av. Roy Rogers, George « Gabby » Hayes, Pauline Moore, Arthur Loft, Milburn Stone. – Le général Grant cherche un agent secret pour démasquer un faux officier nordiste qui sème la confusion au Colorado pour égarer les troupes de l’Union.
1940The Flag of Humanity (US) de Jean Negulesco ; Vitaphone-Warner Bros. (Technicolor), 19 min. – av. Nana Bryant (Clara Barton), Fay Helm, John Hamilton (gén. Garfield), Ted Osborne, Joseph King (Rutherford B. Hayes), John Alexander (Robert Todd Lincoln), Frank Puglia (Henri Dunant), Jack Rice (Dr. Louis Appia). – L’infirmière Clara Barton, cf. « Angel of Mercy » (1939).
1940The Man from Dakota (US) de Leslie Fenton ; Metro-Goldwyn-Mayer, 74 min. – av. Wallace Beery, John Howard, Dolores Del Rio, Donald Meek, Robert Barrat, Hugh Sothern (gén. Ulysses S. Grant). – Deux officiers nordistes s’échappent d’une prison confédérée et remettent à Grant des plans secrets.
1940*Virginia City (La Caravane héroïque) (US) de Michael Curtiz 
Hal B. Wallis, Robert Fellows/Warner Bros., 121 min. – av. Errol Flynn (Kerry Bradford), Miriam Hopkins (Julia Hayne), Randolph Scott (Vance Irby), Humphrey Bogart (John Murrell), Charles Middleton (présid. Jefferson Davis).
Echappé d’une prison sudiste, Bradford, un Nordiste, détourne cinq millions en or destinés à sauver la cause confédérée et dont le transport est organisé par son ancien commandant de prison, Irby. Excellent western tourné en Arizona (Sedona, Flagstaff) et en Californie (Victorville, Santa Clarita, Calabasas, Vasquez Rocks) d’après un scénario de Howard Koch.
1940® Santa Fe Trail (La Piste de Santa Fé) (US) de Michael Curtiz. – av. Errol Flynn (James E. B. « Jeb » Stuart), Ronald Reagon (George Armstrong Custer), David Bruce (Philip Sheridan), Erville Alderson (président Jefferson Davis), Susan Peters (Charlotte Davis). – A l’aube de la guerre civile, G. A. Custer rencontre le futur maj.-général confédéré James Ewell Brown Stuart (1833-1864). Meilleur cavalier du Sud, le Virginien « Jeb » Stuart tombera à la bataille de Yellow Tavern. Cf. prémisses du conflit (5.1).
1941® They Died With Their Boots On (La Charge fantastique) (US) de Raoul Walsh. – av. Errol Flynn (George Armstrong Custer), John Little (gén. Philip Sheridan), Sidney Greenstreet (gén. Winfield Scott). – Fraîchement émolu de West Point où il est un cadet indiscipliné et une tête brûlée, Custer se distingue à la guerre : il couvre la retraite de l’Union à Manassa / Bull Runs (1861) et mène la charge de cavalerie à Gettysburg (1863) … avant de se mesurer avec moins de gloire aux Peaux-Rouges. – cf. guerres indiennes, Sioux (8b.1).
1941® Belle Starr (US) d’Irving Cummings. – av. Gene Tierney (Belle Starr), Randolph Scott (Sam Starr). – En réalité prostituée et femme-bandit, Belle Starr (cf. bio 9b.3) lutte ici pour la « cause perdue » des Confédérés (sans fondement historique).
1943California Joe (US) de Spencer Gordon Bennett ; Republic Pictures, 55 min. – av. Don « Red » Barry, Wally Vernon, Helen Talbot, Twinkle Watts, Brian O’Hara, Edward Keane (Glynn, ancien gouverneur de Californie), Ernest Hilliard (gén. Parker). – Washington envoie un espion s’infiltrer dans la société secrète sudiste des « Kings of the Golden Circle » que dirige l’ancien gouverneur Glynn et qui manœuvre pour faire basculer la Californie dans le camp confédéré.
1944Oklahoma Raiders (US) de Lewis D. Collins ; Universal, 57 min. – av. Tex Ritter, Fuzzy Knight, Dennis Moore, Jennifer HOlt, Jack Ingram. – En 1862, deux soldats de la cavalerie fédérée sont envoyés à Benton County, Oklahoma, pour stopper les vols de chevaux de l’armée nordiste.
1945® Salome, Where She Danced (US) de Charles Lamont. – av. John Litel (gén. Robert E. Lee). – cf. Bismarck, Allemagne.
1948Gunning for Justice (US) de Ray Taylor ; Monogram, 55 min. – av. Johnny Mack Brown, Raymond Hatton, Max Terhune, Evelyn Finley, I. Stanford Jolley, House Peters Jr. – Deux hors-la-loi s’affrontent pour une fortune en or destinée à l’armée de Robert E. Lee.
1948A Southern Yankee (Mon héros) (US) d’Edward Sedgwick ; Metro-Goldwyn-Mayer, 90 min. – av. Red Skelton, Brian Donlevy, Arlene Dahl, George Coulouris. – Un employé d’hôtel de St. Louis est chargé d’une mission d’espionnage chez les Confédérés (comédie).
1948Tap Roots (Le Sang de la terre) (US) de George Marshall 
Walter Wanger/Universal International Pictures, 109 min. – av. Van Heflin (Keith Alexander), Susan Hayward (Morna Dabney), Boris Karloff (Tishomingo), Julie London (Aven Dabney), Whitfield Connor (Clay McIvor).
Mississipi, une grande famille du Sud tente de préserver sa neutralité pendant la guerre civile. Mélo sudiste. Film inspiré par la rebellion de Newton Knight, un déserteur confédéré (cf. film de 2016). Tournage en Technicolor au Great Smoky Mountains National Park (Caroline du Nord) et aux studios Universal, d'après le roman de James Street.
1948*The Man from Colorado (La Peine du talion) US) de Henry Levin 
Jules Schermer/Columbia, 98 min. – av. Glenn Ford (col. Owen Devereaux), William Holden (cpt. Del Stewart), Ellen Drew (Glory Hill Caroline), Ray Collins (Carter), Edgar Buchanan.
Le 5 avril 1865, avant-dernier jour de la guerre, un colonel nordiste sadique et psychopathe fait massacrer au canon une centaine de Confédérés alors que ceux-ci avaient brandi un drapeau blanc. Accueilli comme un héros, et de retour à la vie civile, il devient juge fédéral et, les séquelles de la guerre ayant fait des ravages dans son cerveau malade, il élimine plusieurs témoins de son ancien crime de guerre. Son meilleur ami, le capitaine Del Stewart, finit par se retourner contre ce fou dangereux dont on ne compte bientôt plus les meurtres, les jugements à l'emporte-pièce et les lynchages injustifiés.
Un scénario sur les affres de l'après-guerre, la corruption et les déséquilibres sociaux digne d'un "film noir". Il est signé Ben Maddow et Robert Hardy Andrews (d'apràs Borden Chase), et révèle Glenn Ford dans un contre-emploi saisissant, un juge fédéral monstrueux (ce qui est déjà un phénomène unique dans le cinéma hollywoodien de l'époque!). Hélas, la réalisation peu imaginative de Henry Levin empêche ce film de devenir un classique. Filmé en Technicolor à Corriganville (Simi Valley, Calif.) et à Chatsworth.
1948*Silver River (La Rivière d’argent) (US) de Raoul Walsh ; Warner Bros., 110 min. – av. Errol Flynn, Ann Sheridan, Thomas Mitchell, Bruce Bennett, Tom D’Andrea, Monte Blue. – En 1863, un officier nordiste détruit le transport d’or destiné à l’armée afin qu’il ne tombe pas aux mains des Confédérés, mais ses supérieurs le dégradent et il devient un aventurier sans scrupules.
1948Another Part of the Forest (US) de Michael Gordon ; Universal, 107 min. – av. Frederic March, Dan Duryea, Edmond O’Brien, Ann Blyth, Florence Eldridge. – Bowden, Alabama : une famille se déchire à propos du père qui s’enrichit au marché noir pendant la guerre civile.
1949South of St. Louis (Les Chevaliers du Texas) (US) de Ray Enright ; Milton Sperling/Warner Bros., 88 min. – av. Joel McCrea, Zachary Scott, Douglas Kennedy, Victor Jory (Luke Cottrell). – Le ranch de trois amis Texans est incendié par un raid nordiste de Luke Cottrell, et ils se vengent.
1950The Outriders (Le Convoi maudit) (US) de Roy Rowland ; Metro-Goldwyn-Mayer, 93 min. – av. Joel McCrea, Barry Sullivan, James Whitmore, Arlene Dahl. – Trois Confédérés en fuite d’un camp de prisonniers nordiste affrontent des hors-la-loi.
1950The Redhead and the Cowboy (Tête d’or et Tête de bois) (US) de Leslie Fenton ; Paramount, 82 min. – av. Glenn Ford, Edmund O’Brien, Rhonda Fleming, Alan Reed, Morris Ankrum. – Transport d’or et espionnage entre le Sud et le Nord (comédie).
1950Rocky Mountain (La Révolte des dieux rouges) (US) de William Keighley 
Warner Bros., 83 min. – av. Errol Flynn, Patrice Wymore, Scott Forbes, Guinn Big Boy Williams. – Un agent secret sudiste cherche à conquérir des terres à l’ouest pour la cause confédérée. Aride et violent.
1950® Two Flags West (Les Rebelles de Fort Thorn) (US) de Robert Wise. – av. Joseph Cotten (col. Clay Tucker), Linda Darnell (Elena Kenniston), Cornel Wilde (cpt. Mark Bradford), Jeff Chandler (major Henry Kenningston). – En 1864, soixante prisonniers sudistes internés à Rock Island (Illinois) sont amnestiés sur ordre de Lincoln pour combattre les Indiens à Fort Thorn. Cf. guerres indiennes : Kiowas (8b.4).
1951Drums in the Deep South (US) de William Cameron Menzies ;
RKO Radio Pictures, 87 min. – av. James Craig, Barbara Payton, Guy Madison, Barton MacLane, Craig Stevens.
Trois camarades de West Point s’affrontent lorsqu’éclate la guerre et se retrouvent en 1864 en Georgie, alors qu’une batterie confédérée au sommet d’une colline imprenable bloque un train militaire de Sherman. Bande fauchée avec des effets visuels en couleur assez curieux de William Cameron Menzies, le légendaire et génial chef-décorateur de « Thief of Bagdad » (1924) ou de « Gone With The Wind » (1939). Une curiosité.
Une recrue (Audie Murphy, g.) terrorisée au cours de son baptême du feu (« The Red Badge of Courage », 1951)
1951**The Red Badge of Courage (La Charge victorieuse) (US) de John Huston [et Andrew Marton] 
Gottfried Reinhardt/Metro-Goldwyn-Mayer, 95 min. / 69 min. – av. Audie Murphy (Henry Fleming), Bill Mauldin (Tom Wilson), John Dierkes (Jim Conklin), Arthur Hunnicutt (Bill Porter), Robert Easton Burke (Thompson), Douglas Dick (le lieutenant), Royal Dano (soldat en loques), Andy Devine.
Printemps 1862. Les affres d’une recrue à la veille de son premier combat, horrifié par le bain de sang, déchiré entre couardise et héroïsme inconscient. Pris de panique au cours du premier engagement, il s’enfuit et erre pendant la nuit. Mais le lendemain, ayant vaincu sa peur, il s’empare d’un drapeau, harangue ses camarades et les conduit à la victoire : la bravoure est une impulsion aussi irraisonnée que la lâcheté (d’après le roman de Stephen Crane).
Huston confie le rôle du lâche au soldat américain le plus décoré de la Deuxième guerre mondiale, Audie Murphy, dont il a fait la connaissance sur le front italien pendant la guerre. Approche réaliste et austère du conflit émotionnel qui suscite l’ire de la très conservatrice MGM et un remontage contre la volonté de Huston (amputation de 26 min. après une preview désastreuse, pellicule ensuite détruite sur ordre de la direction). Echec au box-office, le public étant traumatisé par la guerre de Corée et le désastre militaire à Inchun. Co-réalisateur des scènes de bataille : Andrew Marton. Tourné à Calabasas, Santa Monica Mountains, et à Chico-Oroville (Calif.).
1951The Last Outpost (Le Dernier Bastion) (US) de Lewis R. Foster ; Paramount, 88 min. – av. Ronald Reagan, Rhonda Fleming, Bruce Bennett, Noah Beery Jr., Bill Williams. – Deux frères combattent l’un pour le Sud, l’autre pour le Nord, s’affrontent en Arizona autour d’un convoi d’or destiné au front et font face au soulèvement des Apaches.
1951Fort Defiance (US) de John Rawlins ; Ventura-United Artists, 81 min. – av. Dane Clark, Ben Johnson, Peter Graves, Tracey Roberts, George Cleveland, Dennis Moore. – Un homme traque le déserteur dont l’acte a provoqué la mort de toute sa compagnie.
1951Red Mountain (La Montagne rouge) (US) de William Dieterle [et John Farrow] 
Hal B. Wallis/Paramount, 84 min. – av. Alan Ladd, Lizabeth Scott, Arthur Kennedy, John Ireland (William Quantrill), Jeff Corey.
Un officier sudiste traverse le Colorado pour rejoindre Quantrill et se fait pièger par les Indiens.
1952(tv) Robert E. Lee (US) « The Pulitzer Prize Playhouse » (ABC 26.3.52), 60 min. – av. Robert Keith (gén. Robert E. Lee), Ilka Chase.
1952The Bushwhakers / GB : The Rebel (US) de Rodney Amatea ; Jack Broder-Realart, 70 min. – av. John Ireland (Jefferson Waring), Wayne Morris (Marshal John Harding), Lawrence Tierney, Dorothy Malone, Lon Chaney Jr., Myrna Dell. – Independence, Missouri en 1865, un vétéran de guerre confédéré affronte peu après la fin du conflit un tyran local malgré son serment de ne plus toucher à une arme à feu.
1952*Springfield Rifle (La Mission du commandant Lex) (US) d’André DeToth 
Louis F. Edelman/Warner Bros., 93 min. – av. Gary Cooper (major Alex Kearney), Phyllis Thaxter (Erin Kearney), David Brian (Austin McCool), Paul Kelly (ltn.-col. John Hudson), Lon Chaney Jr. (Elm), Richard Hale (gén. Henry W. Halleck).
A Fort Hedley, Colorado, un officier nordiste se fait faussement expulser de l’armée pour servir d’espion dans les rangs confédérés afin d’apprendre qui renseigne l’ennemi sur les ininéraires secrets suivis par les convois militaires de chevaux et d’armes régulièrement pillés par les Sudistes. Un western efficace, rehaussé par la présence de Gary Cooper, lauréat récent de l’Oscar (« High Noon »).
1952Hangman’s Knot (Le Relais de l’or maudit) (US) de Roy Huggins ; Columbia-Scott/Brown, 81 min. – av. Randolph Scott, Donna Reed, Claude Jarman Jr., Frank Faylen, Glenn Langan, Lee Marvin, Monte Blue. – Nevada 1865, des Confédérés massacrent un convoi d’or nordiste, puis apprennent que la guerre est finie.
1952Hellgate (US) de Charles Marquis Warren ; Commander-Lippert, 87 min. – av. Sterling Hayden, Joan Leslie, Ward Bond, James Arness, Marshall Bradford. – Accusé à tort d’avoir participé à la guerrilla, un médecin (calqué sur le Dr. Samuel A. Mudd, cf. 7.1) est enfermé à la prison de Hellgate, au Nouveau-Mexique, où il est tourmenté par ses gardiens nordistes.
1952The Lincoln-Holmes Incident. A Folktale (US) de Marion Parsonnet ; Parsonnet Studios-March of Time (série « American Wit and Humor » no. 9), 26 min. – av. Thomas Mitchell, Gene Lockhart, Royal Dano. – En visite sur le front, Lincoln y rencontre le jeune Oliver Wendell Holmes.
1952The Story of Dr. Mary Walker (US) United Artists, 28 min. – Infirmière volontaire au Nord, Mary Edwards Walker (1832-1919) est faite prisonnière et soigne aussi les Confédérés. Seule femme à être décorée du Congressionnal Medal of Honor.
1952The Story of Julius Langbein (US) United Artists, 28 min. – Trop jeune pour servir, un garçon nordiste devient tambour et démontre son courage en sauvant un officier blessé.
1953(tv) Sunset at Appomattox (US) de Robert Stevenson ; série « Cavalcade of America » (NBC 20.10.53), 29 min. – av. William Johnstone (gén. Robert E. Lee), Henry Morgan (gén. Ulysses S. Grant), Dan White, Robert Cornthwaite, Ian Wolfe, John Kellogg. – La capitulation du général Lee à Appomatox, le 9 avril 1865.
1953Column South (L’Héroïque Lieutenant) (US) de Frederick De Cordova ; Universal-International, 82 min. – av. Audie Murphy, Joan Evans, Robert Sterling, Ray Collins, Dennis Weaver. – Fort Defiance, Nouveau-Mexique, en 1860. A la veille de la guerre, un officier raciste du Sud pousse les Navajos à la révolte et envoye les soldats de l’Union pour les affronter.
1953Border River (Les Rebelles) (US) de George Sherman ; Universal-International, 81 min. – av. Joel McCrea, Yvonne De Carlo, Pedro Armendariz, Howard Petrie, Erika Nordin. – Un détachement confédéré vole une cargaison d’or de l’Union et gagne le Sud après un détour par le Mexique où il affronte des bandits.
1953Kansas Pacific (US) de Ray Nazarro ; Allied Artists, 73 min. – av. Sterling Hayden, Eve Miller, Barton MacLane, Harry Shannon, Tom Fadden. – A la veille de la guerre, les constructeurs du chemin de fer sollicitent l’aide de Washington pour les protéger des saboteurs ralliés à la cause confédérée.
1953® Jack McCall Desperado (US) de Sidney Salkow. – av. George Montgomery, Douglas Kennedy. – Originaire du Sud mais enrôlé dans l’armée fédérale, McCall est soupçonné à tort d’espionnage et condamné à mort. Il s’échappe, persécuté par Wild Bill Hickock (cf. 9a.6).
1953(tv) Grant and Lee at Appomatox (April 9, 1865) (US) de Bernard Girard ; série « You Are There » no. 31 (CBS 1.11.53), 28 min. – av. Paul Birch (gén. Ulysses S. Grant), Ray Engle (gén. Robert E. Lee), Robert Osterloh, Barry Atwater, Rico Alaniz, Tyler McVey. – La reddition des Confédérés.
1953(tv) Soldier of Peace (US) d’Alfred Scott ; « The Hallmark Hall of Fame » (NBC 17.5.53). – av. Stephen Courtleigh (gén. Robert E. Lee), Russell Hicks, Mona Bruns, Sondra Rodgers, Calvin Thomas, Donald Hernly, John J. Martin. – La vie du général Lee après la guerre civile : quoique privé de sa citoyenneté, il est nommé directeur de la Washington University et meurt en 1870, adulé par la population du Sud.
1953(tv) The Gettysburg Adress (November 19, 1863) (US) de Sidney Lumet ; série « You Are There » no. 35 (CBS 29.11.53), 30 min.
1953(tv) Photograph by Brady (US) d’Albert McCleery ; série « The Hallmark Hall of Fame » (NBC 22.3.53). – av. Philip Bourneuf (Mathew Brady), Frances Reid, James Kelly, Maurice Manson, Charles G. Martin, Dan Magnan, John Glendenning. – Mathew B. Brady (ca. 1823-1896) photographie la guerre de Sécession.
1953(tv) Major Pauline (US) de Robert Stevenson ; série « Cavalcade of America » (ABC 1.12.53), 30 min. – av. Gertrude Michael (Pauline Cushman), Robert Paige, Dayton Lummis, Fred Beir, Michael Hall, Trevor Bardette. – La fameuse comédienne Pauline Cushman ( ?-1893) espionne chez les Confédérés, cf. « Operator 13 » (1934).
1953(tv) The Gingerbread Man (US) série « Cavalcade of America » no. 15 (NBC 15.4.53), 60 min. – av. Otto Waldis, Edith Angold, John Hamilton. – Le « Baker-General » de l’armée continentale.
1954(tv) The Decision of Robert E. Lee (April 18, 1861) (US) de Sidney Lumet ; série « You Are There » no. 61 (CBS 6.6.54), 30 min. – A Washington, Lee refuse de succéder à Winfield Scott en tant que commandant en chef de l’armée de l’Union, malgré son antipathie pour l’esclavage.
1954The Black Dakotas (US) de Ray Nazarro 
Wallace MacDonald/Columbia, 62 min. – av. Gary Merrill (Brock Marsh), Wanda Hendrix (Ruth Lawrence), John Bromfield (Mike Daugherty), John War Eagle (War Cloud), Jay Silverheels (Black Buffalo), Noah Beery Jr.
En 1864, Lincoln tente de faire la paix avec les Sioux pour transporter sur le front des troupes de l’Union mobilisées contre les Indiens et récupérer un transport d'or précieux pour l'effort de guerre. Brock, un aventurier qui se fait passer pour un espion tantôt sudiste, tantôt nordiste, manoeuvre pour s'emparer de l'or à titre personnel.
1954** The Raid (Le Raid) (US) de Hugo Fregonese 
Robert L. Jacks/Panoramic Productions-20th Century Fox, 82 min. – av. Van Heflin (major Neal Benton), Anne Bancroft (Katy Bishop), Richard Boone (cpt. Lionel Foster), Lee Marvin (ltn. Keating), Tommy Rettig (Larry Bishop), Peter Graves (cpt. Frank Dwyer.
En septembre 1864, des Confédérés s'évadent d'un camp de prisonniers à Plattsburgh (N.Y.) et gagnent le Canada d’où leur chef, le major Benton, organise un commando pour piller les banques et incendier la ville de St. Albans (Vermont), à la fois en représailles des villes détruites et des populations massacrées par Sherman dans le sud, et pur financer la poursuite des hostilités. Benton a perdu tous les siens et sa propre maison lors d'un raid de Sherman. La préparation du "coup" (authentique, le 19 octobre 1864), qui implique introduire incognito ses hommes dans la ville et repérer les points stratégiques (le pont à brûler en fuyant). Benton se lie avec une jeune veuve, Katy Bishop, et son fils, gagne la confiance des citoyens du lieu et doit même abattre un de ses hommes, Keating, dont la violence et l'indiscipline menacent toute l'entreprise.
Un scénario très original, défiant toutes les conventions du genre, un ton sans emphase ni sentimentalisme: la ville est brûlée, Benton regagne sain et sauf Montreal avec ses hommes et son butin, laissant Katy - qui ne lui en veut pas, car elle connait son passé tragique - derrière lui. C'est un des très rares films où le Sud s'en sort victorieux. Filmé en Technicolor (splendide photo de Lucien Ballard) aux studios de Century City à Hollywood et à iverson Ranch, Chatsworth.
1954A Time out of War (US) de Dennis Sanders 
Carnival Prod.-Universal, 23 min. – av. Barry Atwater, Robert Sherry, Corey Allen. – Deux Nordistes et un Confédéré isolés sur les rives d’un fleuve vivent ensemble un moment de paix.
1954**Escape from Fort Bravo (Fort Bravo) (US) de John Sturges 
Nicholas Nayfack/Metro-Goldwyn-Mayer, 98 min. – av. William Holden (cpt. Roper), Eleanor Parker (Carla Forester), John Forsythe (cpt. John Marsh), William Demarest, William Campbell.
Arizona en 1873. Des prisonniers confédérés s’échappent d’un fort de l’Union, mais il sont rattrapés avec leurs poursuivants nordistes par les Apaches dans le désert. Il n’y a que peu de survivants.
Grand succès au box-office, les débuts remarqués de John Sturges dans le western. Impressionnante démonstration des tactiques apaches qui harcèlent leurs victimes encerclées et enterrées dans le sable par une pluie mortelle de flèches (Sturges affirme s’être inspiré des archers anglais à Agincourt). Premier film en CinemaScope et Technicolor de la MGM, tourné au Nouveau-Mexique (Gallup), au Death Valley National Park, à Zabriskie Point et à Corriganville (Calif.).
1954Siege at Red River / Gatling Gun (US) de Rudolph Maté ; 20th Century Fox-Panoramic, 86 min. – av. Van Johnson, Joanne Dru, Richard Boone, Milburn Stone, Jeff Morrow. – Des Confédérés volent un canon Gatling aux Nordistes et le livrent aux Indiens Osage pour qu’ils s’attaquent aux forts de l’Union.
1954(tv) A Medal for Miss Walker (US) de William J. Thiele ; série « Cavalcade of America » (ABC 14.12.54), 30 min. – av. Maura Murphy (Dr. Mary Walker), Frank Ferguson, DeForest Kelley, Roy Roberts, Hugh Sanders, Walter Reed. – Les exploits d’une femme-médecin héroïque dans l’armée fédérale (« Congressional Medal of Honor »). Cf. « The Story of Mary Walker » (1952).
1954(tv) Miss Tracy of Mount Vernon (US) d’Albert McCleery ; série « The Hallmark Hall of Fame » no. 100 (NBC 21.2.54), 60 min. – av. Sarah Churchill (Miss Tracy). – Les efforts de préserver la maison de George Washington comme patrimoine national durant la guerre civile.
1955(tv) The Copperhead (US) de Buzz Kulik ; série « Lux Video Theatre » (NBC 17.2.55), 60 min. – av. John Ireland, Betty Field, Ian Wolfe, Richard Garland, Pat Miller, Paul Harvey, Ralph Moody. – Un Nordiste s’infiltre dans l’organisation secrète sudiste des « Copperheads », sa femme et son fils le rejettent en croyant qu’il est un traître.
1955Yellowneck (US) de R. John Hugh ; Republic Pictures, 83 min. – Lin McCarthy (sgt. Todd), Stephen Courtleigh (le colonel), Berry Kroeger, Harold Gordon, Bill Mason, Jose Billie, Al Tamez, Roy Nash Osceola. – Cinq déserteurs confédérés tentent de gagner Cuba en traversant les marais des Everglades (tournage sur place en Trucolor).
1955(tv) The Death of Stonewall Jackson (May 10, 1863) (US) de Sidney Lumet ; série « You Are There » (CBS 9.1.55), 28 min. – av. Andrew Duggan (gén. Stonewall Jackson), Thomas Chalmers, Rusty Lane, Midge Donaldson, Kendall Clark. – Fairfield, Virginia, le gén. confédéré Jackson se meurt d’une blessure par balle causée accidentellement par un de ses propres hommes. Le camp sudiste est démoralisé malgré sa victoire à Chancellorsville.
1955Five Guns West (Cinq fusils à l’Ouest) (US) de Roger Corman ; American Releasing Corp., 78 min. – av. John Lund, Dorothy Malone, Bob Campbell. – Cinq condamnés de droit commun enrôlés dans l’armée confédérée cherchent à s’emparer d’un convoi d’or pour le Sud. Un des premiers films de Corman.
1955® Seminole Uprising (US) d’Earl Bellamy. – av. Richard Cutting (gén. Robert E. Lee).
1955(tv) The Emancipation Proclamation (January 1, 1863) (US) de Bernard Girard ; série « You Are There » no. 96 (CBS 17.4.55), 30 min. – av. Jeff Morrow (Abraham Lincoln).
1955(tv) The Amateur (US) de William Berke; série "I Spy", Edward J. Montagne/Rean Productions-Guild Films (Syndicated TV), 30 min. - av. Mary Linn Beller (Belle Boyd), Henry Beckman (Ashby), Kevin O'Morrison (Walters), Logan Field (Carney), Royal Beal (Shields), Zachary Charles, O. Z. Whitehead, Raymond Massey (Anton the Spymaster, l'hôte). - Une belle du Sud devient espionne pour le général Stonewall Jackson quand des troupes de l'Union s'emparent de l'industrie de son père.
1956(tv) The Heroism of Clara Barton (September 17, 1862) (US) série « You Are There » no. 120 (CBS 8.1.56), 30 min. – av. Peggy Converse (Clara Barton), Edward Earle (gén. Marcy), Roy Roberts (Dr. Dunn), Robert Foulk, Robert Vaughn. – L’infirmière qui fondera l’ « American Red Cross ». Cf. « Angel of Mercy » (1939) et « The Flag of Humanity » (1940).
1956(tv) The Fall of Fort Sumter (April 12, 1861) (US) de William D. Russell ; série « You Are There » no. 134 (CBS 2.9.56), 28 min. – av. Jeff Morrow, Paul Birch, Robert Bice, DeForest Kelley, Russell Caige. – Le bombardement de Fort Sumter par les Confédérés sous le gén. Beauregard ouvre les hostilités.
1956[The Battle of Gettysburg (US) de Herman Hoffman ; Dore Schary-Metro-Goldwyn-Mayer, 30 min. – Reconstitution documentaire de la bataille.]
1956(tv) The Letter (US) de William Self ; « The Schlitz Playhouse of the Stars », Meridian Productions (CBS 23.11.56), 30 min. – av. Vera Miles, John Ericson. – Une femme risque sa vie pour apporter une lettre à un soldat confédéré derrière les lignes ennemies.
1956Friendly Persuasion (La Loi du seigneur) (US) de William Wyler 
Allied Artists Pictures-M.B. Productions-MGM, 137 min. – av. Gary Cooper (Jess Birdwell), Dorothy McGuire (Eliza Birdwell), Anthony Perkins (Josh Birdwell), Marjorie Main (la veuve Hudspeth), Robert Middleton (Sam Jordan), Richard Eyer, Phyllis Love.
Indiana en 1862, le cas de conscience des Birdwell, une famille de Quakers opposée à toute forme de violence, mais prise dans la tourmente de la guerre civile lorsque des Sudistes attaquent. Jess laisse la vie sauve à un sudiste embusqué qui lui a tiré dessus, puis retrouve son fils Josh, agrippé à l’homme qu’il vient de tuer et le ramène à la ferme.
D’après le roman de Jessamyn West ; au scénario, Michael Wilson, auteur « blacklisté » et donc non crédité au générique (son nom sera rétabli en 1996). Ingrid Bergman et Katharine Hepburn refusent le rôle d’Eliza. Tournage en De Luxe à Chico-Oroville (Bidwell Park), Canoga Park et aux studios Republic (Calif.). Palme d’or au festival de Cannes 1956, allez savoir pourquoi, en plus de six nominations à l’Oscar (meilleur film, William Wyler, Anthony Perkins, musique, scénario, son). Le film préféré de Ronald Reagan. Lénifiant.
1956*Great Day in the Morning (L’Or et l’Amour) (US) de Jacques Tourneur 
Edmund Grainger Prod.-RKO, 91 min. – av. Virginia Mayo (Ann Mary Alaine), Robert Stack (Owen Pentecost), Ruth Roman (Boston Grant), Alex Nicol (Steven Kirby), Raymond Burr (Jumbo Means).
En avril 1861, à la veille de la guerre de Sécession, à Denver, dans le Colorado: Kirby, un agent nordiste, tente en vain de stopper des Confédérés préparant un transport d’or de deux millions de dollars pour le Sud. Pentecost, un aventurier sudiste, politiquement indécis, est également tenté de s'emparer du butin, jusqu'au moment où les hostilités sont déclenchées par l'écrasante majorité nordiste de la ville... Un scénario habile, avec une touche pro-sudiste, qui se clôt sur un final très inattendu, quoique représentatif de l'éthique humaniste de Jacques Tourneur. Un superbe travail sur les cadrages et la lumière (photo en Superscope et Technicolor).
1956Love Me Tender / The Reno Brothers (Le Cavalier du crépuscule) (US) de Robert D. Webb 
David Weisbart/20th Century Fox, 94 min. – av. Richard Egan (Vance Reno), Debra Paget (), Elvis Presley (Clint Reno), William Campbell (Brett Reno), James Drury (Ray Reno).
Trois frères sudistes reviennent de la guerre avec un butin volé à l’armée nordiste à la veille de la reddition de Lee en avril 1865. Les Nordistes leur demandent des comptes. Premier film d’Elvis Presley (dont le personnage meurt à la fin du récit). Grâce à lui, le film récupère ses coûts (un million de $) en un seul week-end.
1956Shiloh – Portrait of a Battle (US) d’Ira B. Lykes ; National Park Service of the U.S. Dept. of the Interior-Shiloh Historical Association, 33 min. – av. Charles Shedd, Allen Bales, Don Streeter, Walter Smith. – Evénements et considérations stratégiques menant à la bataille de Shiloh (8 avril 1862), son déroulement expliqué par scènes d’animation et reconstitutions (film pédagogique).
1956(tv) Copperhead (US) de William Berke; série "I Spy", Edward J. Montagne/Rean Productions-Guild Films (Syndicated TV), 30 min. - av. Mark Miller (chef Copperhead), Len Wayland (Congreave), Walter Klavun (Coffin), Heywood Hale Bourn (Bowles), Raymond Massey (Anton the Spymaster, l'hôte). - Un chef des "Copperheads" (groupe démocrate nordiste opposé à la guerre de Sécession) qui est en réalité un espion sudiste, tente d'organiser une insurrection prosudiste dans l'Union.
1956(tv) Who Is Byington ? (US) de Charles Bennett ; E. I. du Pont de Nemours-Jack Denove, série « DuPont Cavalcade Theatre » (ABC 22.5.56), 27 min. – av. Henry Morgan (Homer Byington), Dan Tobin (Graffan), Tom Powers (Wilkeson), Larry Blake, Anthony Jochim. – Homer Byington, correspondant de guerre du « New York Tribune », assiste à la bataille de Gettysburg et télégraphie en exclusivité les nouvelles du front à son journal.
1956(tv) The Burning of New York (US) de William Berke; série "I Spy", Edward J. Montagne/Rean Productions-Guild Films (Syndicated TV), 30 min. - av. Pat Peardon (Katie), Peter Turgeon (Martin), Earl Hammond (Longue Maire), Norman McKay (MacMasters), Richard Casey (Headley), Raymond Massey (Anton the Spymaster, l'hôte). - Des Copperheads et des Confédérés conspirent pour incendier la ville de New York.
1956(tv) Dishonored Hero (US) de William Berke; série "I Spy", Edward J. Montagne/Rean Productions-Guild Films (Syndicated TV), 30 min. - av. Carl Betz (major Travert), Richard Durham (gén. Lee), Frank Sutton (Paton), Al Hodge (gén. Stonewall Jackson), Frances Halm (Elizabeth), Royal Beal (Hooker), Howard Smith (colonel), Dan Lincoln (PIcket), Jack Collins, Raymond Massey (Anton the Spymaster, l'hôte). - En 1863, le major Travert, un officier de Jackson, se fait passer pour un déserteur afin d'attirer l'armée de l'Union dans un piège.
1956(tv) E o vento levou… (BR) de Dionísio Azevedo et Luiz Gallon ; TV Tupi São Paulo (7.3.56, feuilleton). – av. Lima Duarte (Rhett Butler), Maria Fernanda (Scarlett O’Hara), Lia de Aguiar (Melanie Hamilton), Fábio Cardoso (Ashley Wilkes), Jaime Barcellos (Gerald O’Hara), Batucada, Renato Cardoso, Hugo da Veiga, Luiz Gustavo, Geraldo Louzano, Wania Martini, Célia Rodrigues. – Adapation télévisée du roman « Gone With the Wind » de Margaret Mitchell, adapté par Dionísio Azevedo.
1957***Band of Angels (L’Esclave libre) (US) de Raoul Walsh
Warner Bros., 125 min. – av. Clark Gable (Hamish Bond), Yvonne De Carlo (Amantha Starr), Sidney Poitier (Rau-Ru), Efrem Zimbalist Jr. (Ethan Sears), Rex Reason (Seth Parton), Patrick Knowles (Charles de Marigny), Torin Thatcher (cpt. Canavan).
Fille d’un planteur du Kentucky, Amantha Starr découvre à la mort de son père ruiné que sa mère était une esclave noire. Désormais seule au monde, elle est achetée par un énigmatique et riche gentilhomme du Sud, Hamish, qui va l’aimer passionnément, au point d’en faire la souveraine involontaire de sa maisonnée. A l’arrivée des troupes de l’Union qui arrêtent Hamish et confisquent ses domaines, Amantha parvient à s’enfuir avec lui grâce à la complicité de Rau-Ru, esclave libéré et fils naturel de Hamish.
Au départ, l’ambition du studio de revisiter l’univers émotionnel de « Gone With The Wind » (1959) avec sa vedette Clark Gable, la magie du Dixieland, un scénario-fleuve exploitant le thème romanesque de la vie d’une métisse (d'après un roman de Robert Penn Warren). Sidney Poitier, en régisseur noir, rejoint les rangs de l’armée de Grant mais laisse s’échapper son ancien patron et sa maîtresse lorsqu’il apprend que Hamish est son père. Splendide mélodrame de Walsh, riche et subtil, qui oppose la noblesse de surface et la prestance des gentlemen du Sud, en majorité pervers et décadents (une dénonciation du mythe du noble abolitionniste) à la veulerie et à la brutalité raciste des "libérateurs" du Nord. L'art de vivre sudiste n'est qu'un trompe-l'oeil, le racisme y a tout perverti, jusqu'à la libido. Pas de grand spectacle, pas de nostalgie, pas de truculence dans la veine du best-seller de Margaret Mitchell: l'épopée est ici toute intérieure, ce sont les blessures intimes qui intéressent Walsh. Le conflit n’est qu’une toile de fond, prétexte à composer un fascinant portrait de femme et, comme souvent chez Walsh, les deux amants sont amenés à se détacher d’un monde qui semblait le leur, mais auquel ils n’avaient jamais appartenu tout à fait. Ils opèrent un déclassement secret, enfermés dans la prison de leur passé: à la fin, le bourreau (qui anéantit son imposture en incendiant sa maison) et sa victime se délivrent l'un l'autre. Succès public mitigé.
Hamish Bond (Clark Gable) achète une belle métisse (Yvonne De Carlo) dans « Band of Angels » de Raoul Walsh (1957)
1957® Run of the Arrow (Le Jugement des flèches) (US) de Samuel Fuller. – av. Emil Avery (gén. Ulysses S. Grant), Frank Baker (gén. Robert E. Lee). – Après la reddition à Appomatox, un Confédéré dégoûté par la civilisation s’installe chez les Sioux Oglala, cf. guerres indiennes (8b.1).
1957*Raintree County (L’Arbre de vie) (US) d’Edward Dmytryk 
David Lewis/Metro-Goldwyn-Mayer, 187 min. – av. Montgomery Clift (John Wickliff Shawnessy), Elizabeth Taylor (Susanna Drake), Eva Marie Saint (Nell Gaither), Nigel Patrick (prof. Jerusalem Webster Stiles), Lee Marvin (Orville "Flash" Perkins), Rod Taylor (Garwood B. Jones), Agnes Moorehead (Ellen Shawnessy), Walter Abel (T. D. Shawnessy).
Freehaven, Indiana 1859-65, un homme du comté de Raintree s’éprend d’une belle de la Nouvelle-Orléans, ignorant qu’elle souffre de troubles mentaux, bientôt aggravés par les aléas de la guerre. Lorsqu’elle s’enfuit en Georgie avec leur jeune fils, l’époux s’engage dans l’armée de l’Union en marche vers le Sud. Ayant survécu aux combats, il récupère sa femme dans un asile d’aliénés, mais de retour en Indiana, elle se suicide dans les marais.
Mélodrame le plus opulent de la MGM depuis « Gone With The Wind » (1939) et une tentative particulièrement spectaculaire d’en retrouver le succès, qui épuise plusieurs scénaristes (le roman est un best-seller de Ross Lockbridge Jr., 1948) et dont le tournage est interrompu durant six semaines à la suite d’un accident survenu à Montgomery Clift (12 mai 1956). William Wyler, puis Richard Brooks sont envisagés comme réalisateurs. Reconstitution de la bataille de Chackamauga (19 septembre 1863) et de la prise d’Atlanta (16 novembre 1864). Elizabeth Taylor est nominée à l’Oscar. En dépit du couple vedette de « A Place in the Sun », le film, qui manque de rigueur dramatique, est un échec public. John Ford en reprendra les scènes de bataille pour son épisode de « How The West Was Won » (1962). Tournage en Technicolor et MGM Camera 65 du 2 avril au 29 août 1956 au Kentucky (principalement à Danville, McCracken County, Paducah), au Tennessee (Reelfoot Lake), en Indiana (Rockport), à la Nouvelle-Orléans et aux studios MGM de Culver City. Ayant englouti 5 millions de dollars, le film ne rapporte aux USA que 5,9 millions. Quatre nominations à l’Oscar (Elizabeth Taylor, décors, costumes, musique) et une au Golden Globe (Nigel Patrick). Le film était prévu dès 1948, avec Lana Turner ou Ava Gardner dans le rôle de Susanna. Selon Dmytryk, le film dans son montage initial de 3h45 minutes était exceptionnel, mais que les nouveaux dirigeants de la MGM l'auraient mutilé après l'éviction du chef de studio Dore Schary.
1957Ride a Violent Mile (US) de Charles Marquis Warren 
20th Century Fox, 80 min. – av. John Agar, Penny Edwards, John Pickard, Richard Shannon, Charles Gray. – Une femme espion du Nord contrecarre les plans confédérés d’entraîner le Mexique de Maximilien dans la guerre civile.
1957(tv) Georgia Man (US)
série « Studio 57 » (MCA 10.1.56), 30 min. – av. Robert Armstrong, John Bryant, Gene Reynolds, John Doucette, Robert F. Simon (gén. Elijah Carruthers). – Un sergent sadique assigne un soldat de garde pendant trois nuits consécutives, et ce dernier finit par s’endormir.
1957The Guns of Fort Petticoat (Le Fort de la dernière chance) (US) de George Marshall 
Columbia, 82 min. – av. Audie Murphy, Kathryn Grant, Hope Emerson, Jeff Donnell, Jeanette Nolan. – Un officier nordiste déserte pour avertir ses voisins du Texas de l’imminence d’une attaque indienne causée par des massacres de l’armée.
1957Revolt at Fort Laramie (US) de Lesley Selander 
Bel Air-Prospect-United Artists, 73 min. – av. John Dehner, Gregg Palmer, Frances Helm, Don Gordon, Eddie Little Sky (Red Cloud). – Au début de la guerre, en 1861, la garnison de Fort Laramie, quoique assiégée par les Sioux, se divise en deux camps ennemis.
Le raid audacieux de Grierson derrière les lignes sudistes en 1863 (« The Horse Soldiers » de John Ford, 1959)
1957(tv) The Gray Ghost (US) de Lindsley Parsons
[d’apr. Virgil Carrington Jones] ; CBS Films-Lindsley Parsons Prod. (WPIX-TV 10.10.57-3.7.58, Ch.11), 39 x 26 min. – av. Tod Andrews (col. John Singleton Mosby), Phil Chambers (sgt. Myles Magruder), Hugh Sanders (gén. Ulysses S. Grant), Harry Hickox, Ralph Neff, Sammy Ogg.
Les faits d’armes authentiques de J. S. Mosby (1833-1916) et ses Rangers confédérés, une petite armée de francs tireurs et maquisards de Virginie, leurs exploits à Aquia Creek contre Grant (mai 1864), le « Greenback Raid » du 14 octobre 1864, etc. – Cf. « The Old Soldier’s Story » (1909), « All’s Fair in Love and War » (1910) et « Willie and the Yank » (tv 1967).
1957(tv) Lee at Gettysburg (US) de Delbert Mann 
série « Omnibus » (ABC 20.1.57), 90 min. – av. James Daly (gén. Robert E. Lee), William Smithers (gén. Ambrose Powell Hill), Dick Moore (gén. « Jeb » Stuart), Bruce Gordon (gén. James Longstreet), William Redfield, Bob Allen, Wesley Lau, Ralph Stantley. – La bataille décisive menée et perdue par trois grands généraux confédérés.
1957Drango (Le Pays de la haine) (US) de Hall Bartlett, Jules Bricken 
Earlmar-United Artists, 96 min. – av. Jeff Chandler, John Lupton, Joanne Dru, Morris Ankrum, Donald Crisp. – Un officier nordiste est chargé de la reconstruction d’une ville du Sud qu’il a pillée durant le conflit.
1957(tv) Galvanized Yankee (US) de Paul Wendkos 
série « Playhouse 90 » (CBS 5.12.57), 90 min. – av. Lloyd Nolan, James Whitmore, Victor Jory, Martha Vickers, Neville Brand, William Boyette. – Le commandant d’un camp de prisonniers nordiste fait exécuter un rebelle et son frère cherche à se venger.
1957(tv) The Still Trumpet (US)
série « The Twentieth Century Fox Hour » (CBS 3.4.57), 60 min. – av. Dale Robertson, Victor Jory, Carol Ohmhart, Regis Toomey. – Remake de « Two Flags West » (1950).
1957(tv) In God We Trust (US)
série « Crossroads » (ABC 15.2.57), 30 min. – av. Jeff Morrow. – En pleine guerre, un pasteur de la Pennsylvanie est persécuté pour avoir déploré le manque de foi de l’Union.
1957(tv) 15 October 1864 (US)
série « The Alcoa Hour » (NBC 15.9.57), 60 min. – av. Alan Nixon, James Pritchett, Paul Tripp, Clu Gulager, Olive Sturgess.
1958The Proud Rebell (Le Fier Rebelle) (US) de Michael Curtiz 
Samuel Goldwyn Jr.-Buena Vista, 102 min. – av. Alan Ladd, Olivia de Havilland, David Ladd, Dean Jagger.
Après la guerre, un ex-officier sudiste cherche à guérir son fils devenu sourd-muet en assistant à l’assassinat de sa mère par les Nordistes et à l’incendie de leur maison.
1958(tv) When Sherman Marched Through Kansas (US) de Paul Landres 
série « Wyatt Earp » (ABC 18.3.58), 25 min. – av. Thayer Roberts (gén. William Tecumseh Sherman), Brad Morrow, Tyler McVey, Sally Hughes, Hugh O’Brian (Wyatt Earp).
1959*The Horse Soldiers (Les Cavaliers) (US) de John Ford 
John Lee Mahin, Martin Rackin/Mirisch Co.-United Artists, 119 min. – av. John Wayne (col. John Marlowe [=col. Benjamin H. Grierson]), William Holden (major Hank Kendall), Constance Towers (Hannah Hunter), Hoot Gibson (Brown), Stan Jones (gén. Ulysses S. Grant), Richard Cutting (gén. William T. Sherman).
Reconstitution du « raid de Grierson » : en avril 1863, une brigade de cavalerie nordiste est chargée de pénétrer de LaGrange, Tennessee, jusqu’à Newton Station pour couper les lignes de ravitaillement du Sud et briser le siège confédéré de Vicksburg. Pendant l'expédition, le colonel Marlowe s'oppose au médecin-major Kendall, un humaniste heurté à l'idée de remettre sur pied des hommes que le premier renverra sur le champ se faire tuer; entre eux, une jolie Sudiste, Mrs. Hunter.
Ce n'est pas très original, mais au travers d’images magnifiquement photographiées en Technicolor par William H. Clothier et des scènes d’action souvent admirables, Ford stigmatise l’incompréhension et dénonce, quoique timidement (car il aime trop l'armée), la boucherie suicidaire de toute une nation. Scène d'anthologie: un vieux colonel gâtifiant conduit fièrement son régiment de cadets adolescents au massacre programmé; un des garçons est capturé et reçoit une bonne fessée! Filmé en Louisiane (Alexandria, Natchitoches), au Mississippi (Natchez, Washington, Jefferson Military College, Homochitto River).
1959(tv) The Day Before Atlanta (US) série « Playhouse 90 » (CBS 9.4.59), 90 min. – av. Jack Warden, Timmy Everett, Suzi Carnell, Dabbs Greer. – Atlanta 1864, des Nordistes tuent les habitants d’une plantation, mais un soldat prend pitié d’une jeune femme qui se terre.
1959*Westbound (Le Courrier de l’or) (US) de Budd Boetticher 
Warner Bros., 72 min. – av. Randolph Scott, Virginia Mayo, Karen Steele, Michael Dante, Andrew Duggan. – Un officier nordiste supervise le transport d’or convoité par les Confédérés de Californie au front est. Magnifique western, au budget limité mais dirigé de main de maître
1959® (tv) Fire on the Frontier (US) série « Yancy Derringer » (CBS 2.4.59), 30 min. – av. Robert Carricart (Thaddeus Stevens).
1959(tv) The Sheridan Story (US) d’Arnold Laven ; série « The Rifleman » (ABC 13.1.59), 30 min. – av. Lawrence Dobkin (gén. Philip H. Sheridan), Royal Dano, Frank Wilcox (col. Cass), Bill Meigs (col. Cushman), Stephen Chase.
1959(tv) The Tunnel (US) de Delbert Mann ; série « Playhouse 90 » (CBS 10.12.59), 90 min. – av. Richard Boone (Ltn. Col. Henry Pleasants), Rip Tom (Ltn. Douty), Onslow Stevens (gén. Ambrose E. Burnside), Jack Weston (Wocziki), Ken Lynch, Robert Carson (gén. George Gordon Meade), Oliver McGowan (gén. James H. Ledlie), Tom McKee (gén. Potter), Stephen Chase (gén. Wilcox), James Gavin (gén. Ferrero). – Pendant le siège de Petersburg en 1864, Pleasants fait creuser un tunnel sous les fortifications confédérées et placer de la dynamite. Le 20 juillet (bataille du Cratère), l’explosion qui devait précipiter la fin de la guerre dégénère en massacre pour l’Union.
1959[The Battle of Gettysburg (US) de Robert L. Temple, 61 min. (16 mm). – Reconstitution animée de toutes les phases de la bataille sur des cartes militaires.]
1960(tv) Jefferson Davis’ Treasure (US) série « Tales of Wells Fargo » (NBC 5.12.60), 30 min. – av. John Dehner (président Jefferson Davis).
1960(tv) Johnny Yuma at Appomatox (US) série « The Rebel » (ABC 18.9.60), 30 min. – av. George Macready (gén. Robert E. Lee), William Bryant (gén. Ulysses S. Grant), Andrew J. Fenady (gén. Philip H. Sheridan), Ed Nelson, J. Pat O’Malley.
1960(tv) The Colter Craven Story (US) de John Ford ; série « Wagon Train » (NBC 23.11.60), 60 min. – av. John Carradine, Carleton Young (Dr. Colter Craven), Anna Lee (Alarice Craven), Paul Birch, Michael Morris [=John Wayne] (gén. William T. Sherman), Ken Curtis. – Un ancien médecin militaire se souvient de la bataille de Shiloh (6 avril 1862), victoire particulièrement meurtrière de l’Union.
1961Gentleman’s Decision (US) de Jack Smight ; série « Our American Heritage », American Heritage Magazine-Milberg Prod.-NBC, 30 min. – av. Dean Jagger (gén. Robert E. Lee), Robert Emhardt, Jim Barney, James Duncan, Bill Berrian. – La décision du général Lee de déposer les armes à Appomattox en avril 1865.
1961Not in Vain (US) de Jack Smight ; série « Our American Heritage », American Heritage Magazine-Milberg Prod.-NBC, 30 min. – av. Raymond Massey (Abraham Lincoln), Royal Beal, Harrison Dowd, Gerald Hiken, Joseph Maccauley. – Les doutes de Lincoln quant à l’effet de la déclaration de Gettysburg en 1863.
1961Shadow of a Soldier (US) de Jack Smight ; série « Our American Heritage », American Heritage Magazine-Milberg Prod.-NBC, 30 min. – av. James Whitmore (gén. Ulysses S. Grant), Teresa Wright, Melvyn Douglas (Mark Twain), John Baragrey, Paul Tripp. – Mark Twain raconte les succès et échecs du général Grant.
1961The Little Shepherd of Kingdom Come (US) d’Andrew V. McLaglen ; 20th Century Fox, 108 min. – av. Jimmie Rodgers, Luna Paten, Chill Wills, Linda Hutchins, George Kennedy, Neil Hamilton (gén. Dean). – cf. autres versions : 1920 et 1928,
1961(tv) The Americans /GB : The Blue and the Grey (US) de John Rich (NBC 23.1.-11.9.61), 26 x 50 min. – av. Darryl Hickman (cpl. Ben Canfield, USA), Dick Davalos (cpl. Jeff Canfield, CSA), John McIntire (Pa Canfield), Michael Rennie, Nina Foch, Lee Marvin, Dan O’Herlihy, Slim Pickens, Charles Bickford, Robert Redford, L. Q. Jones, Marsha Hunt. – Virginie, les deux frères Canfield s’affrontent à la guerre. Première grande saga de la guerre de Sécession à la télévision.
1961(tv) No Enemy (US) [d’apr. MacKinlay Kantor] série « The Best of the Post » no. 17 (ABC 25.2.61), 30 min. – av. Henry Hull, Susan Oliver, Burt Douglas.
1961® Mysterious Island (L’Île mystérieuse) (US) de Cy Endfield. – av. Michael Craig, Herbert Lom. – Des prisonniers confédérés s’échappent d’une géole nordiste en ballon et sont emportés par les vents (d’après Jules Verne).
Conciliabule des généraux nordistes Sherman (John Wayne) et Grant dans « How the West Was Won » (1962)
1962How the West Was Won (La Conquête de l’Ouest) – épisode The Civil War (La Guerre civile) (US) de John Ford (autres épisodes : Henry Hathaway, George Marshall, [Richard Thorpe]) 
Bernard Smith/Metro-Goldwyn-Mayer, 25 min. (durée totale :165 min.). – av. John Wayne (gén. William T. Sherman), Harry Morgan (gén. Ulysses S. Grant), George Peppard (Zeb Rawlings), Carroll Baker (Eve Prescott), Russ Tamblyn (déserteur confédéré), Andy Devine (caporal Petersen), Raymond Massey (Abraham Lincoln).
Au soir de la bataille sanglante de Shiloh (6-7 avril 1862), un déserteur texan cherche à tuer le général Grant, perdu en conversation avec Sherman et qui envisage de rendre son commandement. Une recrue de l’Ohio, qui songeait à déserter lui aussi, abat le Texan et sauve la vie du général. Faute d’argent, les scènes de bataille filmées au Kentucky sont empruntées à « Raintree County » d’Edward Dmytryk (cf. 1957) et gonflées au format géant Cinerama.
1963(tv+ciné) Johnny Shiloh (US) de James Neilson ; Walt Disney Prod. (The Disney Channel 20+27.1.63). – av. Brian Keith (Johnny Clem), Kevin Corcoran, Darryl Hickman, Skip Homeier, Edward Platt, Regis Toomey. – Episode de la bataille de Shiloh, en avril 1862.
1963Young Guns of Texas (US) de Maury Dexter ; 20th Century-Fox, 78 min. – av. James Mitchum, Alana Ladd, Jody McCrea, Chill Wills, Gary Conway. – Un ex-cadet de West Point recherche son frère qui a volé la caisse d’un régiment nordiste.
1963Red Runs the River (US) de Katherine Stenholm ; Bob Jones University Prod. (16mm). – av. Bob Jones Jr.
1963(tv) The Treasure Train of Jefferson Davis (US) série « The Great Adventure » (CBS 15.11.63), 60 min. – av. Michael Rennie (président Jefferson Davis), Katharine Bard (Mrs. Davis), Jeff Cooper (Micajah Clark), Tim O’Connor (gén. John C. Breckinridge), Harry Townes (Judah P. Benjamin), Byron Morrow (gén. Pierre Gustave T. Beauregard).
1964Advance to the Rear (Le Bataillon des lâches) (US) de George Marshall ; Metro-Goldwyn-Mayer, 97 min. – av. Glenn Ford, Stella Stevens, Melvyn Douglas, Jim Backus, Joan Blondell. – Des aventuriers nordistes aux prises avec une prostituée espionne du Sud (comédie).
1964Eroi di Fort Worth / Septimo de Caballeria (L’assaut du Fort Texan) (IT/ES) de Herbert Martin [=Alberto De Martino] ; Cineproduzioni Emo Bistolfi, 96 min. – av. Edmund Purdom, Priscilla Steele, Paul Piaget, Auroria Julia, Eduardo Fajardo. – En route pour le Mexique où ils cherchent des renforts chez Maximilien, des Confédérés persuadent les Apaches d’attaquer un fortin nordiste.
1964(tv) La storia di Rossella O’Hara (IT) d’Antonello Falqui ; série « Biblioteca di Studio Uno » (RAI), 71 min. – av. Lucia Mannucci (Rossella [Scarlett] O’Hara), Virgilio Savona (Rhett Butler), Tata Giacobetti (Ashley Wilkes), Felice Chiusano (Gerald O’Hara), Marina Bonfgli (Melanie Hamilton), Umberto Orsini (Brent Tarleton), Corrado Pani (Stuart Tarleton), Gisella Sofio (Susele O’Hara), Bruna Lelli (Caroline O’Hara), Anna Campori (Helen O’Hara), Wilma De Angelis (Lydia Wilkes), Bruno Martino (Charlie Hamilton). – Parodie chantée (en noir et blanc) de « Gone With the Wind ».
1964*Rio Conchos (US) de Gordon Douglas
David Weisbart/20th Century Fox, 107 min. - av. Richard Boone (James Lassiter), Stuart Whitman (cpt. Haven), Anthony Franciosa (Rodriguez), Wende Wagner (Sally), Edmond O'Brien (col. Theron Pardee), Jim Brown (sgt. Ben Franklyn), Rodolfo Acosta (Jim Bloodshirt)
En été 1865, Lassiter, un officier confédéré démobilisé, un sergent noir, un capitaine de cavalerie et un bandit mexicain se rendent secrètement du Texas au Mexique pour y parer à la menace de Pardee, un ancien colonel confédéré devenu mégalomane, chef autoproclamé d'une troupe de Sudistes qui cherchent à armer les Apaches insurgés de Jim Bloodshirt afin de reprendre avec eux la guerre contre les Etats-Unis. Une oeuvre complexe, cynique, spectaculaire et violente, menée avec entrain par Gordon Douglas. Une mise en scène inventive au service d'un scénario délirant (une splendide photo en CinemaScope de Joseph MacDonald met en valeur les paysages de Utah - région de Moab - et d'Arizona).
1965Finger on the Trigger / El dedo en el gatillo (Le Chemin de l’or) (US/ES/IT) de Sidney Pink ; Films Internacionales-Comet-Allied Artists, 87 min. – av. Rory Calhoun, James Philbrook, Todd Martin, Silvia Solar, Brad Talbot. – Peu après l’armistice, des Nordistes découvrent au Mexique un fort tenu par des Confédérés renégats (tourné à Almeria, Andalousie).
1965I due sergenti del generale Custer / Dos vivales en Fuerte Alamo (IT/ES) de Giorgio Simonelli ; Fida-Balcazar, 97 min. – av. Franco Franchi, Ciccio Ingrassia, Fernando Sancho, Margaret Lee. – Parodie : deux crétins en mission d’espionnage dans le Sud.
1965*Major Dundee (Major Dundee) (US) de Sam Peckinpah 
Jerry Bresler Prod.-Columbia Pictures, 152 min. / 136 min. / 124 min. – av. Charlton Heston (major Amos Charles Dundee), Richard Harris (cpt. Benjamin Tyreen), Jim Hutton (ltn. Graham), James Coburn (Samuel Potts), Senta Berger (Teresa Santiago), Mario Adorf (sgt. Gomez), Warren Oates (O. W. Hadley), L. Q. Jones (Arthur Hadley), Michael Pate (Sierra Charriba).
Au printemps 1865 au Nouveau-Mexique, un officier nordiste, Dundee, et des prisonniers de guerre confédérés traquent une bande d’Apaches commandés par Sierra Charriba jusqu’en territoire mexicain, où ils se heurtent aussi aux régiments français de l’empereur Maximilien. Film puissant, mais remonté par le producteur contre les intentions de Peckinpah et en dépit des protestations véhémentes de Charlton Heston. Entièrement tourné au Mexique (Morelos, Durango, Guerrero, La Marquesa, Mescala, Monterrey, Rio Balsas, Tehuixtla, Tequesquitengo, Tiayacapan et studios Churubusco à Mexico City).
1965Shenandoah (Les Prairies de l’honneur) (US) d’Andrew V. McLaglen ; Universal, 105 min. – av. James Stewart, Doug McClure, George Kennedy, Warren Oates, Katharine Ross. – Virginie 1863, un patriarche farouchement neutre est forcé de prendre les armes lorsque sa famille est déchirée par la guerre.
1966*Alvarez Kelly (US) d’Edward Dmytryk 
Sol C. Siegel/Columbia, 116 min. – av. William Holden (Alvarez Kelly), Richard Widmark (col. Tom Rossiter), Janice Rule (Liz Pickering), Patrick O’Neal (major Albert Stedman), Victoria Shaw (Charity Warwick).
Virginie au printemps 1863, un officier sudiste intercepte un troupeau de cinq mille bœufs destinés aux troupes de l’Union, et l’éleveur-propriétaire irlandais Kelly est contraint de l’assister dans une opération militaire pour sauver Richmond que la famine menace. Une « stampede » spectaculaire qui force le passage à travers les lignes ennemies clôt le récit. Un des rares films à mettre en évidence les difficultés de ravitaillement qu’eurent à surmonter les armées. Filmé en Louisiane (Baton Rouge, Clinton).
1966(tv) A Destiny Which Made Us Brothers (US) d’Allen Reisner ; série « Branded » (NBC 23.1.66), 30 min. – av. Chuck Connors, James McArthur, William Bryant (gén. Ulysses S. Grant), Albert J. Fenady (gén. William T. Sherman).
1967(tv+ciné) Willie and the Yank / GB : Mosby’s Marauders (US) de Michael O’Herlihy ; Buena Vista (« Walt Disney Presents » 8-15-22.1.67), 3 x 30 min., ciné : 80 min. – av. James MacArthur, Kurt Russell, Nick Adams, Jack Ging (Ltn. John Singleton Mosby), Peggy Lipton, Michael Forrest (gén. J. E. B. Stuart), Donald Harron (gén. Edwin Stoughton). – Avocat de Virginie, J. S. Mosby (1833-1916) devient le chef des « Mosby’s Raiders » et capture le général nordiste Edwin Stoughton derrière les lignes ennemies en 1863. – cf. « The Gray Ghost » (1957).
1967The Fastest Guitar Alive (US) de Michael Moore ; Metro-Goldwyn-Mayer, 87 min. – av. Roy Orbison, Sammy Jackson, Maggie Pierce, Joan Freeman. – Un espion confédéré s’empare d’un chargement d’or nordiste.
1967**Il buono, il brutto, il cattivo / The Good, the Bad and the Ugly (Le Bon, la brute, le truand) (IT) de Sergio Leone 
Alberto Grimaldi (P.E.A.)-United Artists, 174/182 min. – av. Clint Eastwood (Joe), Eli Wallach (Tuco), Lee Van Cleef (Sentence), Aldo Giuffre (officier nordiste), Chelo Alonso.
Drame de crapulerie et de vengeance : trois pistoleros s’affrontent dans une guerre privée tandis que le pays est ravagé par la guerre civile. Tels un triple Fabrice à Waterloo, ils assistent à la bataille dérisoire de Langstone Bridge que se livrent le général confédéré Simbley avec ses Texas Rangers et le colonel Camby avec ses volontaires du Colorado. Dernier western-spaghetti de la trilogie initiée par « Per un pugno di dollari » (1964), dépeignant l’Ouest comme une terre sans morale où chacun laisse libre cours à sa rapacité sanguinaire (scénario : Age et Scarpelli). Utilisation brillante du scope, dilution du temps par un montage savant mais qui n’évite pas toujours la boursouflure. Reconstitution hyper-réaliste des combats autour d’un pont, mettant en avant l’absurdité et l’inutilité stratégique des sacrifices en hommes et en matériel de guerre. Horreur des camps de concentration yankee où l’orchestre des prisonniers joue pendant les passages à tabac, une allusion au bagne militaire d’Andersonville (et à Auschwitz). Tournage en Espagne, à Almeria (Cortijo de los Frailes), et pour les séquences de guerre, à Covarrubias près de Burgos, sur les rives de l’Arlanza, avec l’aide du Musée de la Guerre de Madrid. Triomphe international de Sergio Leone.
1967A Time for Killing / The Long Ride Home (La Poursuite des tuniques bleues) (US) de Phil Karlson ; Columbia, 83 min. – av. Glenn Ford, George Hamilton, Inger Stevens, Timothy Carey, Paul Petersen. – Dernières escarmouches avant la fin des hostilités, des prisonniers confédérés échappent à un officier nordiste sadique en enlevant la fille d’un major ennemi qui se lance à leur poursuite.
1967(tv) The Death Merchant (US) de Nathan Juran ; série « The Time Tunnel », Irwin Allen-20th Century-Fox (ABC 3.3.67), 50 min. – av. James Darrren, Robert Colbert, John Crawford, Kevin Hagen, Malachi Throne. – Episode de la bataille de Gettysburg (1863).
1968Quel caldo maledetto giorno di fuoco / La ametralladora (Avec Django, ça va saigner) (IT/ES) de Paolo Bianchini ; Fida-Atlantida, 100 min. – av. Robert Wood, John Ireland, Evelyn Stewart, Claudie Lange, Gerard Herter. – Les Sudistes capturent une mitrailleuse et son inventeur, avec l’aide de traîtres nordistes.
1968Due Rrringos nel Texas (IT) de Marino Girolami ; Circus-Fonorama, 94 min. – av. Franco Franchi, Ciccio Ingrassia, Enio Girolami, Gloria Paul, Hélène Chanel. – Parodie.
1968® Custer of the West (US) de Robert Siodmak. – av. Robert Shaw (gén. G. A. Custer). – Custer se distingue et gagne ses galons pendant la guerre civile (cf. guerres indiennes : Sioux, 8b.1).
1968Journey to Shiloh (US) de William Hale ; Universal, 101 min. – av. James Caan, Michael Sarrazin, Brenda Scott, Don Stroud. – Des jeunes volontaires du Texas traversent le pays pour rejoindre les troupes confédérées à la veille de la bataille sanglante de Shiloh (avril 1862), où ils perdent leurs illusions.
1968Arizona Bushwackers (US) de Lesley Selander ; A. C. Lyle-Paramount, 87 min. – av. Howard Keel, Yvonne De Carlo, John Ireland, Marilyn Maxwell, Scott Brady, James Craig (Ike Clanton). – Le Marshall d’une bourgade de l’Ouest est en réalité un espion confédéré.
1969The Desperados (La Haine des Desperados) (US) de Henry Levin ; Columbia, 90 min. – av. Jack Palance (Parson Josiah Galt), Vince Edwards, George Maharis, Sylvia Syms, Neville Brand. – Le patriarche sadique d’un clan sudiste poursuit la guérilla après l’armistice.
1969The Undefeated (Les géants de l’Ouest) (US) d’Andrew V. McLaglen ; 20th Century-Fox, 119 min. – av. John Wayne, Rock Hudson, Tony Aguilar, Roman Gabriel, Bruce Cabot. – Un colonel nordiste chargé d’un troupeau de bétail et son confrère sudiste joignent leurs forces pour combattre des bandits mexicains.
1969The Scavengers / The Grabbers (US) de R. L. Frost ; Cresse-Frost-Republic Pictures, 111 min. – av. John Bliss, Maria Lease, Michael Dikova, Roda Spain, John Riazzi. – Des soldats confédérés tentent de voler la caisse d’un régiment nordiste.
1970Quei disperati che puzzano di sudore e di morte / Los desperados (IT/ES) de Julio Buchs ; 91 min. – av. Ernest Borgnine, George Hilton, Alberto De Mendozo, Gustavo Rojo.
1970Ammazzali tutti e torna solo / Matalos y vuelve (IT/ES) d’Enzo G. Castellari ; 97 min. – av. Chuck Connors, Frank Wolff, Franco Citti, Leo Anchoriz. – Des hors-la-loi à la quête d’or caché dans un fort nordiste.
1970Macho Callahan (US) de Bernard L. Kowalski ; Felicidad-AE, 99 min. – av. David Janssen, Jean Seberg, Lee J. Cobb, James Booth, David Carradine. – La vengeance d’un prisonnier de guerre nordiste contre celui qui l’a trahi.
1970Rio Lobo (Rio Lobo) (US) de Howard Hawks ; Malabar-Cinema Center, 114 min. – av. John Wayne, Jorge Rivero, Jennifer O’Neill, Jack Elam. – Après l’armistice, des ex-ennemis pourchassent ensemble les voleurs d’un chargement d’or pendant le conflit. Un Hawks tardif et décevant.
1970Pleasure Plantation (US) de Jerry Denby ; Republic Amusements. – av. William Scope, Gerald Nomes, Karil Holmes, Kim Bishop. – Viols et meurtres dans une plantation sudiste pendant la guerre.
1971***The Beguiled (Les Proies) (US) de Don Siegel 
D. Siegel/Malpaso Co.-Universal Pictures, 105 min. – av. Clint Eastwood (John McBurney), Geraldine Page, Elizabeth Hartman, Jo Ann Harris.
Blessé, un caporal nordiste se terre dans une pension de jeunes filles où, seul homme, paralysé par ses blessures, il sème le trouble et réveille des émotions « interdites ». Les femmes se débarrassent de lui en l’empoisonnant avec un repas de champignons. Echec commercial (Eastwood en antihéros, victime d’un univers féminin vénéneux), mais acclamé par la critique européenne comme le chef-d’œuvre de Don Siegel. Tourné en Louisiane (Ashland-Belle Helene Plantation à Geismer, Baton Rouge). Remake en 2017 par Sofia Coppola.
1972Bad Company (US) de Robert Benton ; Jaffilms-Paramount, 93 min. – av. Jeff Bridges (Jake Rumsey), Barry Brown, Jim Davis, Dvid Huddleston, John Savage, Geoffrey Lewis. – Evitant la consription, un jeune garçon de l’Ohio rejoint un groupe de déserteurs en route pour l’Ouest.
1972Una ragione per vivere, una per morire / Une raison pour vivre, une raison pour mourir / Una razon para vivir y una razon para morir / Sie verkaufen den Tod (IT/FR/ES/DE) de Tonino Valerii ; Sancrosiap-Terza-Europrodis-Atlantida-Corona, 100 min. – av. James Coburn, Bud Spencer, Telly Savalas, Georges Geret, José Suarez. – Des condamnés à mort reprennent un fort aux Sudistes.
1974(tv) The Red Badge of Courage (US) de Lee Philips [d’apr. Stephen Crane] ; Norman Rosemont-20th Century-Fox (NBC 3.12.74), 90 min. – av. Richard Thomas (Henry Fleming), Michael Brandon, Wendell Burton, Charles Aidman, Warren Berlinger. – Remake télévisuel du film de John Huston (1951).
1975(tv) Friendly Persuasion (Except for Me and Thee) (US) de Joseph Sargent [d’apr. Jessamyn West] ; ITC-Allied Artists (ABC 18.5.75), 120 min. – av. Richard Kiley (Jess Birdwell), Shirley Knight (Eliza Birdwell), Michael O’Keefe (Josh Birdwell), Tracie Savage. – Remake tv du film de William Wyler (1956).
1976(tv) The Adams Chronicles (La Famille Adams) – 11. Charles Francis Adams, Minister to Great Britain 1861-1863 (US) de James Cellan Jones 
WNET Channel 13 New York (PBS 30.3.76), 13 x 50 min. – av. John Beal (Charles Francis Adams, 1807-1886), Peter Brandon (Henry Adams), Nicholas Pryor (John Quincy II), Charles Siebert (Charles Francis Adams II, 1835-1915), Sandra Gartner (Mary Adams), Stephen D. Newman (Abraham Lincoln).
Charles F. Adams II, le cadet de l’influente famille politicienne des Adams, Massachusetts, combat pour l’Union (où il commande un régiment de troupes noires), tandis que Charles F. Adams père défend la cause de Lincoln à Londres. Une série de qualité, réalisée par un des meilleurs téléastes britanniques et couronnée de 4 Emmy Awards.
1976**The Outlaw Josey Wales (Josey Wales, hors-la-loi) (US) de Clint Eastwood, [Philip Kaufman] 
Robert Daley/Malpaso Co.-Warner Bros., 135 min. – av. Clint Eastwood, Chief Dan George, Sondra Locke, Bill McKinney, John Vernon, Royal Dano, Will Sampson (Ten Bears).
En 1865, la guérilla nordiste tue femme et enfant de Wales, un fermier du Missouri qui rejoint Bloody Bill Anderson et sa bande de partisans confédérés. Après la reddition de Lee, les hommes d’Anderson sont traîtreusement massacrés par les vainqueurs et Wales, harcelé, trouve refuge et sérénité chez les Comanches en compagnie de quelques autres parias. Un très grand western, empreint de beauté, décrivant un itinéraire intérieur d’un exclus qui cherche à survivre dans un monde inhumain. Film aussi produit par Eastwood et commencé par Philip Kaufman (également auteur du scénario), renvoyé par la vedette après quinze jours. Filmé en Arizona (Lake Powell, Mescal, Tucson), en Californie (Chico-Oroville), dans l’Utah (Glen Canyon, Kanab, Paria) et au Wyoming.
1977(tv) [épisode :] Roots (Racines) (US) de David Greene, John Erman, Marvin J. Chomsky, Gilbert Moses [d’apr. Alex Haley] ; David L. Wolper Prod. (ABC 23.1.77) ; 8 x 90 min. – av. Maya Angelou, Ji-Tu Cumbuka, Moses Gunn, Thalmus Rasulala, Burl Ives (sénateur Arthur Johnson). – La saga d’une famille noire déportée aux USA, du XVIIIe siècle à 1882.
1977(tv) Secret Service (US) New York’s Phoenix Repertory Co. [d’apr. William Gillette], série « Theater in America » (12.1.77). – av. John Lithgow, Meryl Streep. – Un officier nordiste et son frère sont envoyés comme espions dans le Sud. Remake de 1919 et 1931.
1978(tv) The Massacre (US) de Paul Krasny [d’apr. James Michener] ; série « Centennial » no. 5 (NBC 11.11.78), 75 min. – av. Stephen McHattie, Pernell Roberts (gén. Laban Asher), Kario Salem, Morgan Woodward (gén. Harvey Wade), Barbara Carrera, Richard Crenna (col. Frank Skimmerhorn [=col. John M. Chivington]). – 1861, la guerre civile ravage le Colorado.
1980(tv) Beulah Land (La Plantation) (US) de Harry Falk, Virgil W. Vogel
David Gerber Productions-Columbia Pictures Television (NBC 7-9.10.80), 3 x 120 min./281 min. – av. Lesley Ann Warren (Sarah Pennington), Michael Sarrazin (Casey Troy), Eddie Albert (Felix Kendrick), Meredith Baxter-Birney (Lauretta Pennington), Hope Lange (Deborah Kendrick), Martha Scott (Penelope Pennington).
Chronique sentimentale des dynasties des Kendrick et des Davis, grands propriétaires de plantations de Beulah Land et d'Oaks, en Georgie, de 1827 aux années 1870. Tournage à Natchez (Mississippi), où le réalisateur Virgil Vogel est victime d'une crise cardiaque et doit être remplacé par Harry Falk. D'après les best-sellers de Lonnie Coleman.
1981® (tv) The Manions of America (US) de Charles S. Dubin, Joseph Sargent. – av. Pierce Brosnan, Kathleen Beller, Steve Forrest, Peter Gilmore, Nicholas Hammond, Anthony Quayle. – Un immigré irlandais fait fortune et se distingue comme officier nordiste pendant la guerre.
1982(tv) The Day the Rebs Took Lincoln (US) de Harold McEveety ; série « Voyagers ! » (NBC 21.11.82), 60 min. – av. John Anderson (Abraham Lincoln), Karen Dotrice, Alex Hyde-White, Alexa Hamilton, Allan Nurie. – Episode partant d’une hypothèse fantaisiste.
1982(tv) The Blue and the Gray (Les Bleus et les Gris) (US) d’Andrew V. McLaglen [d’apr. Bruce Catton] ; White-Reda-Columbia (CBS 14-17.11.82), 3 parties/480 min. – av. Stacy Keach (Jonas Steele), John Hammond (John Geyster), Diane Baker, Kathleen Beller, Paul Benedict, Lloyd Bridges, Rory Calhoun (gén. George Meade), Rip Torn (Ulysses S. Grant), John Hammond (journaliste John Geyster), John Vernon (Seward, secrétaire d’Etat), Sterling Hayden (John Brown), Gregory Peck (Abraham Lincoln), Paul Winfield (Jonathan Henry), Janice Carroll (Mary Ann Todd Lincoln), Robert Symonds (Robert E. Lee). – L’Amérique déchirée par la guerre civile, de 1859 à l’assassinat de Lincoln, vue à travers les yeux d’un correspondant de guerre artiste, John Geyster, et son ami fictif Jonas Steele, agent du président. Premier rôle de Gregory Peck à la télévision. Quatre nominations à l’Emmy Award.
1983[épisode :] (tv+ciné) Louisiane (FR/CA/IT) de Philippe de Broca [Etienne Périer, Jacques Demy] ; ICC-Ciné Louisiana Inc.-Antenne 2-RAI, 186 min. / tv : 6 x 52 min. – av. Margot Kidder (Virginie Tregan), Ian Charleson (Clarence Dandridge), Victor Lanoux (Charles de Vigor), Andréa Ferréol, Len Cariou, Raymond Pellegrin. – 1836-1865, mélodrame autour de la jeune propriétaire d’un domaine de la Louisiane, éprouvée par la guerre (d’après les romans de Maurice Denuzière).
1985(tv) North and South (Nord et Sud) (US) de Richard T. Heffron [d’apr. John Jakes] ; Wolper-Warner Bros. (ABC 3-10.11.85), 6 x 120 min. – av. Kirstie Alley, Georg Stanford Brown, David Carradine, Philip Casnoff, Lesley-Anne Down, Patrick Swayze (Orry Main), James Read (George Hazard), Johnny Cash (John Brown), Hal Holbrook (Abraham Lincoln), Gene Kelly (sénateur Charles Edwards), Robert Mitchum, Jean Simmons, Elizabeth Taylor, Mark Moses (Ulysses S. Grant), Lloyd Bridges (Jefferson Davis). – La saga de deux amis et leurs familles, les Mains de Pennsylvanie et les Hazards de la Caroline du Sud, déchirés par la guerre civile. Alors la plus onéreuse production de l’histoire de la télévision américaine, nominée pour 7 Emmy Awards. Tournage à Natchez (Mississippi), Charleston (Caroline du Sud) et Camden (Arkansas).
1986(tv) North and South, Book II – Love and War (Nord et Sud II) (US) de Kevin Connor [d’apr. John James] ; Wolper-Warner Bros. (CBS 4.5.86), 6 x 120 min. – av. Kirstie Alley, Georg Stanford Brown, David Carradine, Philip Casnoff, Lesley-Anne Down, Patrick Swayze (Orry Main), James Read (George Hazard), Olivia de Havilland, James Stewart, Anthony Zerbe (gén. Ulysses S. Grant), Clu Gulager (gén. Philip Sheridan), William Schallert (gén. Robert E. Lee), Arlen Dean Snyder (gén. William T. Sherman), Lou Felder (vice-président Thaddeus Stevens). – Suite du précédent, qui déploie des moyens inhabituels pour la télévision en reconstituant les batailles de Gettysburg, Manassas, Vicksburg, etc.
1986(tv) Special Friendship (Le Vent de la colère) (US) de Fielder Cook ; Fuisz-Kellman-Storke/EP, 92 min. – av. Tracy Pollan, Akosua Busia, Levar Burton, Cynthia Harris, Joseph Summer. – Période 1840-1860.
1989*Glory (Glory) (US) d’Edward Zwick 
Freddie Fields/Tri-Star Pictures, 122 min. – av. Matthew Broderick (col. Robert Gould Shaw), Denzel Washington (Trip), Cary Elwes (Cabot Forbes), Morgan Freeman (John Rawlins), Andre Braugher (Thomas Searles), Raymond St. Jacques (Frederick Douglass), Cliff De Young (col. James Montgomery), Bob Gunton (gén. Harker), Jay O. Sanders (gén. George Templeton Strong).
Un film à la gloire des deux cents dix mille soldats noirs qui luttèrent durant la guerre de Sécession, et dont trente-sept mille furent tués. Janv.-juillet 1863 : les faits d’armes héroïques du 54e régiment du Massachussets, première unité composée uniquement de Noirs, et qui se distingue à Antietam, à James Island (Caroline du Sud) et pendant l’attaque de l’imprenable Fort Wagner, à l’entrée du port de Charleston, où le régiment est décimé et le colonel noir Shaw tué. L’unité perd 50% de ses effectifs, l’assaut échoue, mais aux yeux du Nord, il est la preuve indélébile de la combativité et du courage des Noirs. (En sept. 1862, Lincoln a proclamé l’émancipation des Afro-Américains.) Evocation impressionnante et d’une grande exactitude historique, récompensée par 3 Oscars (Denzel Washington, photo de Freddie Francis, son). Tourné au Massachusetts (Boston, Ipswich, Sturbridge) et en Georgie (Jekyll Island, McDonough, Savannah).
1989/90[(tv) The Civil War (La Guerre de Sécession) (US) de Kenneth Lauren Burns ; American Documentaries Inc.-Florentine Films-K. L. Burns-Time Life Video-WETA Washington (TNT 23.9.90), 9 x 75 min./685 min. – Documentaire – av. les voix de Sam Waterston (Abraham Lincoln), Julie Harris (Mary Chesnut), Jason Robards (gén. Ulysses S. Grant), Jeremy Irons (Alexis de Tocqueville), Morgan Freeman (Frederick Douglass), Garrison Keilor (Walt Whitman), George Black (gén. Robert E. Lee), Arthur Miller (gén. William T. Sherman), Horton Foote (Jefferson Davis), George Plimpton (George Templeton Strong). – Probablement le documentaire le plus exhaustif, le plus passionnant et le plus intelligent en la matière. – Episodes : 1. « The Cause (1861) » – 2. « A Very Bloody Affair (1862) » – 3. « Forever Free (1862) » – 4. « Simply Murder (1863) » – 5. « The Universe of Battle (1863) » – 6. « Valley of the Shadow of Death (1864) » – 7. « Most Hallowed Ground (1864) » – 8. « War Is All Hell (1865) » – 9. « The Better Angels of Our Nature (1865) ». ]
1990(tv) The Rose and the Jackal (La Rose et le Chacal) (US) de Jack Gold ; Turner Pictures (TNT 16.4.90), 90 min. – av. Christopher Reeve (Allan Pinkerton), Madolyn Smith Osborne (Rose Greenhow), Carrie Snodgress (Joan Pinkerton), Granville Van Dusen, Kevin McCarthy. – Un agent secret nordiste et une belle espionne sudiste vivent une romance impossible, tandis que les services secrets créés par Allan Pinkerton déjouent les plans des Confédérés pour assassiner Lincoln.
1990Civil War Diary / Across Five Aprils (US) de Kevin Meyer ; Robert C. Peters Prod. – av. Todd Duffey, Miriam Byrd-Nethery, John Touchstone, Hollis McCarthy, Pat Cochran, David Cloud, Kenneth Johnson (voix d’Abraham Lincoln).
1990® Dances with Wolves (Danse avec les loups) (US) de Kevin Costner. – av. Kevin Costner (ltn. John J. Dunbar), Donald Hotton (gén. Tide), Wayne Grace, Robert Goldman. – Episode initial : lors de la bataille de St. David’s Field, Tennessee, en automne 1863, le lieutenant Dunbar cherche vainement la mort en s’exposant au feu d’une unité de Confédérés. – cf. Indiens : Sioux (8b.1).
1991(tv) The Perfect Tribute (L’Ultime Hommage) (US) de Jack Bender ; Procter & Gamble Prod. (ABC 21.4.91), 100 min. – av. Jason Robards (Abraham Lincoln), Lukas Haas (Benjamin Blair), Campbell Scott (Carter Blair, son frère aîné), Katherine Helmond (fermière), José Ferrer (Edward Everett), Daniel Davis (Gouv. Curtin), Andrew Winton (Tad Lincoln), Ed Flanders. – Croisement de deux récits : tourmenté par la guerre et le comportement de ses généraux, Lincoln prépare son discours à Gettysburg. Pendant ce temps à Atlanta, Lukas Haas, 13 ans, découvre l’horreur de la guerre en tentant de porter secours à son frère aîné, grièvement blessé et prisonnier. Tourné en Georgie.
1992(vd) Civil War Correspondent (US) de Tom O’Mary ; Andrews Videography-Bristol Prod.-Powderkeg – Rock Wayne Pictures-Video & Effects, 90 min. – av. Tom O’Mary (Charles Remwell), Kim Johnson, Mickey Case, Paul Bourque, John Beamer, Bob Woodbury, James T. Hostetler. – Un journaliste de New York interroge des gens du Nord et du Sud pour comprendre les raisons de la guerre civile. Vidéo pédagogique.
1993*(tv+ciné) Gettysburg (Gettysburg, la dernière bataille) (US) de Ronald F. Maxwell
[d’apr. « The Killer Angels » de Tom Shaara] ; Turner Pictures-New Line Cinema (TNT 8.10.93), 263 min. – av. Tom Berenger (ltn. gén. James Longstreet), Martin Sheen (gén. Robert E. Lee), Jeff Daniels (col. Joshua Lawrence Chamberlain), Sam Elliott (gén. John Buford), Richard Jordan (gén. Lewis A. Armistead), Stephen Lang (gén. George E. Pickett), C. Thomas Howell (Tom Chamberlain), Richard Anderson (gén. George Gordon Meade), Andrew Prine (brig. gén. Richard B. Garnett), Cooper Huckabee (Henry T. Harrison), Patrick Gorman (maj. gén. John Bell Hood), William Morgan Sheppard (maj. gén. Isaac R. Trimble), Bo Brinkman (maj. Walter H. Taylor), James Lancaster (lt. col. Arthur Fremantle), Royce D. Applegate (brig. gén. James L. Kemper), Joseph Furqua (maj. gén. J. E. B. « Jeb » Stuart), Tim Scott (lt. gén. Richard S. Ewell), Brian Mallon (gén. Winfield Scott Hancock).
Reconstitution scrupuleuse et spectaculaire de tous les épisodes de la bataille décisive du 1e--3 juin 1863, la plus sanglante jamais engagée sur sol américain, pendant laquelle 43’000 hommes perdent la vie. Durant trois jours, 150’000 hommes s’affrontent dans la campagne de Pennsylvanie, où Lee, marchant sur Washington après avoir traversé le Potomac, cherche vainement à écraser les forces nordistes du gén. Meade. Le grand tournant dans la guerre de Sécession (le « Waterloo » du Sud). Filmé sur les lieux mêmes (Gettysburg National Military Park, Pennsylvania) avec 4000 figurants.
1993(tv) Class of ’61 (US) de Gregory Hoblit ; Amblin Entertainment (NBC 12.4.93). – av. Christian Anhol, Andre Braugher, Dan Futterman, Joshua Lucas (George Armstrong Custer), Clive Owen, Sophie Ward. – Des cadets de West Point sont séparés et se retrouvent adversaires durant la guerre civile.
1993(tv) Queen (US) de John Erman ; Bernard Sofronski/Elliot Friedgen & Co.-Warner Bros TV-Wolper Organization (CBS 14.2.92), 282 min. – av. Halle Berry (Queen), Danny Glover (Alec Haley), Martin Sheen (James Jackson Sr.), Ann-Margret (Sally Jackson), Dennis Haysbert (Davis). – La vie d’une métisse, enfant d’esclave et de propriétaire, entre fin de l’esclavage et guerre de Sécession. Tourné en Caroline du Sud d’après le best-seller d’Alex Haley.
1993/94(tv) Guns of Honor : Rebel Rousers (US) de Peter Edward ; Peakviewing Productions, 188 min. (2 parties). – av. Jürgen Prochnow (Jack Neumann), Martin Sheen (Jackson Baines Hardin), Janine Denison (l’espionne Belle Boyd), Christopher Atkins, Todd Jenkins, Adian Steed. – Au printemps 1865, des soldats confédérés cherchent à passer en contrebande des fusils pour Juarez au Mexique, tandis que d’autres manoeuvrent pour se faire amnéstier par Washington et partir en guerre contre Maximilien. Aventures peu crédibles auxquelles participe la fameuse espionne sudiste Belle Boyd (1843-1900). Suite : « Trigger Fast » (1994).
1994(tv) Oldest Living Confederate Widow Tells All (US/AU) de Ken Cameron [d’apr. Allan Gurganus] ; Jack Clements Prod. (CBS 1.5.94), 170 min. – av. Diane Lane (Lucy Marsden), Donald Sutherland (cpt. William Marsden), Cicely Tyson, Anne Bancroft (Lucy Marsden, 99 ans), Blythe Danner, E. G. Marshall, Ed Grady (gén. Robert E. Lee).
1994(tv) North and South, Book III – Heaven and Hell (Nord et Sud III) (US) de Larry Peerce [d’apr. John James] ; Wolper-Warner Bros. (ABC 27-2-94), 261 min. – av. Lesley-Anne Down, Jonathan Frakes, Wendy Kilborne, Kyle Chandler Cameron Finley, Genie Francis, Peter O’Toole, Robert Wagner, Rutherford Cravens (gén. Ulysses S. Grant). – Après l’armistice, le Nord et le Sud pansent leurs plaies, mais les conflits persistent. Suite des séries télévisuelles à grand budget de 1985/86.
1995(tv) Pharaoh’s Army (La Dernière Cavalerie) (US) de Robby Henson ; TMF Metro-Cicada Films, 90 min. – av. Chris Cooper (cpt. John Hull Abston), Patricia Clarkson (Sarah Anders), Kris Kristofferson (prédicateur), Richard Tyson (Rodie), Robert Joy, Frank Clem. – Meshack Creek, Kentucky, en 1862, un régiment sudiste dirigé par le capitiane Abston s’installe dans une ferme nordiste habitée par Sarah Anders et son fils et vole les réserves de nourriture. Lorsqu’Abston s’éprend de Sarah, ses hommes s’insurgent.
1995[(tv) The Great Battles of the Civil War (US) de Jay Wertz. – Documentaire – av. les voix de Charlton Heston (Abraham Lincoln), Dennis Weaver (gén. Robert E. Lee), Burt Reynolds (gén. Thomas J. Jackson), Ossie Davis, Burgess Meredith, Richard Dreyfuss.]
1996(tv) Love’s Savage Fury (US) de Joseph Hardy ; ABC, 96 min. – av. Jennifer O’Neill, Perry King, Robert Reed, Connie Stevens, Raymond Burr.
1996(tv) The Lazarus Man (US) de Johnny E. Jensen, Norman S. Powell, John Brinder, Jerry Jameson, John Behring ; Castle Rock Entertainment (TNT janv.-août 96), 22 x 60 min. – av. Robert Urich (James Cathcart), Wayne Grace (maj. Gafney), Isabelle Townsend (Claire Cathcart), John Diehl, David Marshall Grant (gén. William T. Sherman), Maxwell Caulfield (gén. George Armstrong Custer). – Devenu amnésique, le garde de corps de Lincoln en 1865 retrouve peu à peu la mémoire et se souvient des véritables auteurs de la conspiration.
1997(tv) Last Stand at Saber River (US) de Dick Lowry ; Brandman Prod. (TNT 19.1.97), 120 min. – av. Tom Selleck (Paul Cable), Suzy Amis (Martha Cable), Rachel Duncan, Haley Joel Osment, Keith Carradine (Vern Kidston), David Carradine (Duane Kidston), Tracey Needham, Chris Stacy, Harry Carey Jr., Patrick Kilpatrick, Eugene Osment. – De retour au Texas juste avant la fin du conflit, le Confédéré Cable réalise qu’il s’est battu pour une cause perdue et que sa famille le croit mort. Il doit regagner la confiance de sa femme Martha et de ses enfants, affronter les Yankees qui veulent s’emparer de son ranch. « Western Heritage Award » pour le meilleur téléfilm de 1998.
1998(tv) The Tempest (US) de Jack Bender ; Bonnie Raskin Prod. (NBC 13.12.98), 90 min. – av. Peter Fonda, John Glover, Harold Perrineau, Katherine Heigl, Jon Huffman (gén. Ulysses S. Grant), Tom Nowicki (gén. Sherman). – Transposition du drame de Shakespeare dans les bayous du Mississipi pendant la guerre de Sécession.
1998® (tv) Mark Twain’s America in 3D (US) de Stephen Low ; Sony Pictures Classics-Ogden Entertainment (IMAX 2.7.98), 52 min. – av. Anne Bancroft (narration). – Docufiction comportant la reconstitution par 15’000 volontaires de la bataille d’Antietam, Maryland (17.9.1862), un victoire de l’Union qui coûta la vie de 40’000 hommes en cinq heures de combat.
2000(tv) When Will this Cruel War Be Over ? (US/CA)
série « Dear America », Scholastic Productions (PBS 5.7.00), 29 min. – av. Melyssa Ade (Emma Simpson), Gina Clayton (Mama), Melanie Nicholls-King (Iris), Kate Hennig (tante Caroline), Jennifer Gould (Rachel), Richard Hardcore (col. Davenport). – Dans une plantation en Virginie occupée par les Nordistes, une fille de 14 ans s’occupe de sa mère mourante.
2002**Gangs of New York (US) de Martin Scorsese 
SND-Initial Entertainment-Miramax, 225 min. / 170 min. – av. Leonardo DiCaprio (Amsterdam Vallon), Daniel Day-Lewis (Bill the Butcher [=Bill Poole, †1855]), Cameron Diaz (Jenny Everdeane), Jim Broadbent (Boss Tweed), Liam Neeson, Brendan Gleeson, Roger Ashton-Griffiths (Phineas T. Barnum), Michael Byrne (Horace Greeley).
New York 1847-1863, dans le quartier malfamé de Five Points. L’affrontement sanglant des gangs d’Irlandais catholiques et de Natives protestants (peinture de la violence urbaine, fondatrice de la nation américaine) se superpose en juillet 1863 aux émeutes populaires de « Drafts Riots ». Ce soulèvement est provoqué par l’avis de conscription forcée institué par Lincoln après le désastre de Chancellorsville, mais dont les nantis sont exempts, ainsi que par le racisme des Irlando-Américains qui refusent de se battre pour libérer des esclaves. L’insurrection se dirige surtout contre la population noire de New York et finit noyée dans le sang (2000 morts) avec l’intervention de l’armée de l’Union.
Un projet de Scorsese qui mettra 25 ans à se concrétiser, car il relate, à travers une histoire de vengeance (un jeune Irlandais se promet de tuer le chef de bande Bill the Butcher qui massacra jadis son père), un des épisodes le plus volontairement ignorés de la ville de New York, tout en auscultant, un fois de plus, le crime organisé, structuré par les survivances claniques et les solidarités ethniques. C'est l'Amérique fangeuse des bas-fonds, la cour des Miracles, des voyous, des gueux, des miséreux, des assassins et des poivrots. Le rôle de Bill le Boucher est proposé d’abord à Robert De Niro, puis à Willem Dafoe. Fresque flamboyante et emphatique dont les décors saisissants des quartiers malfamés et du port de New York sont érigés à Cinecittá, où Scorsese tourne pendant une année (budget : 100 millions $). 11 nominations à l’Oscar.
2002(tv) Gettysburg : The Boys in Blue & Gray (US) de Robert Child 
Luminence Films (PBS 28.6.02), 77 min. – av. Andy Redmond (H. M. Haskell). – Docu-fiction.
2002(tv) Ulysses S. Grant (US) d’Adriana Bosch et Elizabeth Deane 
série « The American Experience » (PBS 1.4.02), 220 min. – av. Harry Bulkeley / Derek Nelson (Ulysses S. Grant), Alex Ingram (Grant enfant), Julia Dent (Janine Jacques). – Docu-fiction : Grant avant et pendant la guerre de Sécession, Deuxième partie : Grant à la présidence des Etats-Unis (cf. présidence de Grant).
2003**(tv+ciné) Gods and Generals (US) de Ronald F. Maxwell 
AntieFam Film Works-Turner Entertainment-Warner Bros. (TNT 10.2.03), 231 min. – av. Jeff Daniels (lt. Col. Joshua Lawrence Chamberlain), Stephen Lang (gén. Thomas « Stonewall » Jackson), Robert Duvall (gén. Robert E. Lee), Mark J. Nichols, Mira Sorvino (Fanny Chamberlain), Kevin Conway, C. Thomas Howell (sgt. Thomas Chamberlain), Kali Rocha (Anna Morrison Jackson), Bruce Boxleitner (gén. James Longstreet), Mira Sorvino (Frances Caroline Adams Chamberlain), Mia Dillon (Jane Howison Beale), Kali Rocha (Mary Anna Morrison Jackson), Bruce Boxleitner (gén. James Longstreet), William Sanderson (gén. Ambrose Powell Hill), Billy Campbell (gén. George Edward Pickett), John Castle (gén. William Nelson Pendleton), Brian Mallon (gén. Winfield Scott Hancock), Joseph Fuqua (gén. James Ewell Brown « Jeb » Stuart), Alex Hyde White (gén. Ambrose Everett Burnside), Les Kinsolving (gén. William Barksdale), Malachy McCourt (Francis Preston Blair Jr.), Christian Kauffman (Abraham Lincoln), Rosemary Knower (Mary Todd Lincoln), Chris Connor (John Wilkes Booth).
1861-1863, les trois premières années de la guerre vécues par le Sud. Du refus de Lee de commander l’armée de l’Union (18.4.1861) et sa nomination à la tête des troupes sudistes à l’émergence de deux grands tacticiens confédérés, Thomas « Stonewall » Jackson (adjoint de Lee) et le ltn. col. Joshua Lawrence Chamberlain. Chronique de leurs brillantes victoires sur un ennemi supérieur en nombre à Fort Manassas / Bull Run (21.7.61), à Fredericksburg (13.12.62) et Chancellorsville (2.5.1863), où Jackson perd la vie, tué par une balle confédérée. Reconstitution spectaculaire, intéressante et historiquement scrupuleuse signée par le réalisateur de « Gettysburg » (1993).
2003(tv) April 1865 (US) de Gary Gallagher 
Triage Entertainment (History Channel 2.4.03), 100 min. – av. Bill Ciampa (Abraham Lincoln), Bob Bosler (Jefferson Davis), Rob Gibson (John Wilkes Booth), Shaun C. Grenan (Lewis Powell), Al Stone (gén. Robert E. Lee), Shaun C. Grenan (Lewis Powell). – Docufiction sur les derniers jours de la guerre et l’assassinat de Lincoln.
2003(tv) Freedom : A History of Us – 5. A Fatal Contradiction – 6. A War to End Slavery (US) de Philip Kunhardt, Peter W. Kunhardt, Nancy Steiner 
Kunhardt Productions-PBS-HBO Family Channel (PBS), 2 x 58 min. – av. Tom Hanks (Abraham Lincoln), Matthew Broderick (gén. Sherman), Glenn Close (Eliza Andrews), Morgan Freeman (Frederick Douglass), Dennis Quaid (gén. Robert E. Lee), Stacy Keach (gén. George B. McClellan), Michael Douglas (Benjamin French), Samuel L. Jackson (John Rock), Brad Pitt (John Russell Young), Billy Crystal (Union soldier), Philip Kunhardt Jr. (William Meserve), Matthew McConaughey (cpt. W. W. Wood), Tim Robbins (gén. Winfield Scott Hancock), Robin Williams (gén. Ulysses S. Grant), Whoopi Goldberg (Harriet Tubman), Dabney Coleman (Stephen Douglass), Ralph Fiennes (témoin de Charleston), Anthony Hopkins (Robert Walsh).
La contradiction de l’esclavage en démocratie et la guerre qui s’ensuivit. Commencée en 2000, la série docu-fictionnelle « Freedom » (16 épisodes sur 10 heures) est basée sur le best-seller de Joy Hakim (1999).
2004C. S. A. : The Confederate States of America (GB) de Kevin Willmott 
Hodcarrier Films, 89 min. – av. Greg Kirsch, Renee Patrick, Molly Graham, William Willmott, Rupert Pate, Evamarii Johnson, Greg Hurd. – Fantaisie uchronisante : les Etats-Unis se transforment en dictature rétrograde et raciste après que la guerre de Sécession aît été gagnée par le Sud.
2004(vd) Autant en emporte le vent (FR) d’Anne Dörr
[d’apr. Margaret Mitchell] ; Warner Vision, 118 min. – av. Laura Presgurvic (Scarlett O’Hara), Vincent Niclot (Rhett Butler), Sandra Léane, Charles Hamilton, Joël O’Cangha, Dominique Magloire. – Captation du spectacle musical de Gérard Presgurvic, mis en scène et chorégraphié par Kamel Ouali au Palais des Sports de Paris (7.1.2004). – cf. « Gone With The Wind » (1939)
2004*Cold Mountain /Ritorno a Cold Mountain (Retour à Cold Mountain) (US/GB/RO/IT) d’Anthony Minghella
[d’apr. Charles Frazier] ; Cold Mountain Prod.-Bona Fide-Mirage Enterprises-Cattleya-Miramax, 146 min. – av. Jude Law (Inman), Nicole Kidman (Ada Monroe), Renée Zellweger (Ruby Thewes), Natalie Portman (Sarah), Brendan Gleeson (Stobrod Thewes), Donald Sutherland (le révérend Monroe).
Après la désastreuse bataille du Cratère lors du siège de Petersburg (Virginie), le 20 juillet 1864 (cf. « The Tunnel », 1959), un carnage qui fait 6300 morts, un soldat blessé déserte l’armée confédérée et commence un périlleux voyage dans les sous-bois d’une Amérique ravagée pour retrouver sa bien-aimée qui survit tant bien que mal dans les montagnes de la Caroline du Nord, où des « patriotes » traquent les « renégats » et les tuent. Grande fresque romantique qui souffre d’un récit scindé en deux actions parallèles (le déserteur, la femme). Tournage pendant sept semaines en Roumanie (la bataille du Cratère à Potigrafu, le village à Poiana Brasov). Le roman de Charles Frazier s’inspire d’anecdotes transmises par les descendants de son arrière-grand-oncle Inman, soldat confédéré qui, blessé au combat, parcourut à pied plus de 450 km pour rentrer dans son village. Sept nominations à l’Oscar.
2005(vd) Gettysburg : Three Days of Destiny (US) de Robert Child 
Ardustry Home Entertainment LLC, 86 min. – av. Tim Duquette (gén. John B. Gordon, voix), Andy Redmond (Father William Corby). – Docufiction pédagogique.
2005(tv) The Colt (US) de Yelena Lanskaya 
RHI—Hallmark Entertainment (6.2.05), 80 min. – av. Ryan Merriman (Jim Rabb), Steve Bacic (sgt. Longacre), William MacDonald (sgt. Woodruff), Darcy Belsher (Covington), Haig Sutherland (Hatch).
Le 6 mai 1864, pendant la bataille de Wilderness, la First Michigan Cavalry est bloquée dans une forêt de Virginie ; un poulain (« colt ») vient au monde alors que les combats font rage et le jeune Jim Rabb refuse de l’abattre: l'animal réveille des sentiments d'humanité et redonne de l'espoir. Film pour familles, d'après un récit de Mikhail Cholokhov, prix Nobel de littérature.
2005The Last Confederate: The Story of Robert Adams / Strike the Tent (Le Dernier Confédéré) (US) de A. Blaine Miller et Julian Adams
Julian Adams, Weston Adams, Billy Fox/Strongbow Pictures-Solar Filmworks, 96 min. - av. Julian Adams (Robert Adams), Gwendolyn Edwards (Eveline McCord Adams), Eric Holloway (Benjamin Young), Amy Redford (Sylvia McCord), Joshua Lindsey (Nelson McCord), Tippi Hedren (Mrs. Adams), Mickey Rooney (David McCord), Forrest Walker (John Boone), Tessa Belongia (Little Evie), Bob Dorian (gouv. James H. Adams).
La saga du capitaine sudiste Robert Adams, pendant les derniers jours de la guerre de Sécession, interprété à l'écran (aussi écrit et produit) par son arrière-petit-fils Julian Adams. L'officier, un fermier, est déchiré entre sa fidélité à la cause sudiste et son amour pour Eveline McCord, une institutrice du Nord. Tourné en Caroline du Sud (Columbia, Wilmington et Wavering Place).
2006Fields of Freedom (US) de David de Vries 
Greystone Communications, 30 min. – av. John Boyd, Norm DeVries, Roy Farfel, Will Farnsworth, Allen Brenner, Michael L. Colosimo. – Une reconstitution scrupuleuse de la bataille de Gettysburg, tournée au Maryland et destinée à être projetée au Gateway Center de Gettysburg.
2006(tv) Christmas and the Civil War (US) de Pamela Mason Wagner 
Tapestry International Productions (Discovery International 17.12.06), 60 min. – av. Jared Morrison (Thomas Nast), Kera O’Bryon (Louisa May Alcott), Krystal Browning (Sally Nast), Kevyn Settle (John Suhre).
Un épisode de la vie de la romancière Louisa May Alcott, auteure de « Little Women » (cf. infra).
2010The Free State of Jones (L'État libre de Jones) (US) de Scott Varnado
Cottage Industry Productions, 11 min. - av. Rudolph Saccoccia (Newton Knight), Bob DeVito (col. Robert Lowry), Jonna Humphries (Rachel Knight), Ben Seretan (Ben Knight), Sauvion Morkunas (Reddoch), Daniel Hymanson (le prisonnier). - Dans les forêts du Mississippi, un groupe de déserteurs confédérés lutte pour défendre sa libertém mais lorsqu'il fait un prisonnier confédéré, des dissensions apparaissent et des questions de fond surgissent. Cf. long métrage de 2016.
2011(tv) Redemption (Rédemption – Les Cendres de la guerre) (US) de Joseph Paul Stachura 
Knightsbridge Theatre Films, 97 min. – av. Derek Burke (Adius McPherson), July Smith (Sarah), Adam Chambers (Abel), shaina Vorspan (Lily), Marco Neves (Jesus), Anibal Silveyra (Anibal), Kelly Boczek (Carolyn).
1865, la guerre vient de se terminer, les survivants ruinés, culpabilisés et traumatisés d’une famille de Confédérés cherchent à retrouver la paix intérieure en gagnant la Californie. Primé à l’IFQ New Media Festival de New York, au Beverly Hills Film, TV & New Media Festival et au Las Vegas Film Festival.
2013-15(tv) To Appomattox (US) de Mikael Salomon
Philip Conserva/The Beckner Story Company-Eden Rock Media-HBO, série de 8 épisodes. - av. Damian Lewis (William T. Sherman), Jason O'Mara (Ulysses S. Grant), William Zabka (John Rawlins), Helen McCrory (Julia Grant), Richard Speight Jr. (Nathan Wexler), D. B. Sweeney (James Longstreet), Dwight Joakam (George Meade), JoeDon Rooney (ltn. Goree), Johnathon Schaech (Simon Buckner), Noah Wyle (gén. George Pickett), Laura Bell Bundy (Abby Dunlap), Kim Delaney (Mary Todd Lincoln), Stephen Lang (John Brown).
Vaste chronique de la guerre de Sécession, de West Point à l'ultime bataille à Appomattox, vécue à travers la vie émotionnelle des généraux nordistes et sudistes. - Episodes: 1. "The Point" - 2. "American Macbeth" - 3. "Shooting Star" - 4. "American God" - 5. "Reunion" - 6. "An American, by Himself" - 7. "Blood" - 8. "Appomattox". Inédite à ce jour, la série pourrait ne jamais avoir été terminée, faute de capitaux (?).
2016*Free State of Jones (US) de Gary Ross
John Kilik, Gary Ross, Scott Stuber/Bluegrass Films-Largen Than Life Prod.-Route One Entertainment-Vendian Entertainment, 139 min. - Matthew McConaughey (Newton Knight), Gugu Mbatha-Raw (Rachel Knight), Mahershala Ali (Moses), Keri Russell (Serena Knight-Turner), Christopher Berry (Jasper Collins), Sean Bridgers (Will Sumrall), Jacob Lofland (Daniel), Thomas Francis Murphy (Elias Hood), Bill Tangradi (ltn. Barbour), Brian Lee Franklin (Davis Knight), Wayne Pére (col. Robert Lowry).
En octobre 1862, dans le Mississippi, Newton Knight, violemment opposé à l'esclavage, sert comme infirmier dans l'armée confédérée où les propriétaires de plus de vingt esclaves sont exemptés de la conscription. Il déserte, rejoint sa femme Serena et prend la défense des fermiers qu'on veut enrôler de force. Poursuivi pour sédition et trahison, Knight se cache dans les marais avec une colonie d'esclaves en fuite et d'autres déserteurs dans les marais où la cavalerie américaine peut difficilement s'aventurer. Il mène la guérilla anti-sudiste avec sa troupe, baptisée la "Knight Company", et déclare le comté de Jones l'"État Libre de Jones", où tous les hommes, Blancs et Noirs, sont libres et égaux. Il résiste tant bien que mal aux Confédérés, puis, à la fin de la guerre, quand Lincoln abolit l'esclavage, Knight et Rachel, une ancienne esclave noir qu'il a épousée, affrontent les groupes prônant la suprématie des Blancs et qui font régner une vague de violence raciale. - Un film qui met en lumière l'engagement de Newton Knight (1837-1922), fermier, soldat et homme politique, défenseur d'une société multiraciale aux États-Unis.
2017(tv) City of Lost Slaves / Flucht aus der Sklaverei - Die Stadt der Hoffnung (Le Village des esclaves insoumis) (US/DE) d'Andreas Gutzeit
Jens Freels, Leila Kessler/Story House Production-ZDF (Arte 24.1.17), 55 min. - Docu-fiction sur l'histoire des rebelles noirs, une communauté estimée à cent mille esclaves en fuite qui vécurent entre 1607 et 1861 cachés dans un marais lugubre et inhospitalier ("Great Dismal Swamp") aux confins de la Virginie et de la Caroline du Nord, paradis des moustiques et des serpents d'eau venimeux.
2017*The Beguiled (Les Proies) (US) de Sofia Coppola
American Zoetrope-FR Productions-Universal, 93 min. - av. Colin Farrell (caporal McBurney), Nicole Kidman (Miss Martha), Kirsten Dunst (Edwina), Elle Fanning (Alicia), Oona Lawrence, Angourie Rice, Addison Riecke, Emma Howard.
Virginie en 1864. Amy, une des cinq pensionnaires de l'établissement que dirige Miss Martha, découvre le caporal McBurney, un soldat nordiste blessé à la jambe et le ramène pour le soigner. Remake du chef-d'oeuvre de Don Siegel (cf. 1971), une rêverie féministe séduisante, au style éthéré et aux images glacées, mais un peu désinvolte et superficiel. En compétition au Festival de Cannes.