Ib - LA FRANCE APRÈS 1815

9. ARTISTES, SAVANTS ET PERSONNALITÉS DIVERSES

9.2. Beaux-Arts

LOUIS DAVID (1748-1825)
1926/27® Napoléon (FR) d’Abel Gance. – av. Saint-Allier (David).
1928® Madame Récamier (FR) de Gaston Ravel, Tony Lekain. – av. Jean Godard (David).
1967® (tv) Autour d’un tableau : le sacre de Napoléon (FR) d’Alain Boudet (1e Ch. RTF 8.3.67), 25 min. – av. Julien Bertheau (Napoléon), François Fabian (Joséphine), Amarande, Yves Arcanel (David), Jacques Dennoville, Jean-Marie Fertey, Alain MacMoy, Philippe Mareuil. – Les démélés du peintre David avec la famille Bonaparte à la veille de l’accrochage du tableau du sacre.
1974® (tv) Amoureuse Joséphine (FR) Guy Lessertisseur. – av. Roland Menard (David).
PAUL GAUGUIN (1848-1903)
1942*The Moon and Sixpence (US) d’Albert Lewin ; United Artists, 89 min. – av. George Sanders (Charles Strickland=Paul Gauguin), Herbert Marshall, Steve Geray, Doris Dudley, Eric Blore, Albert Bassermann. – Adaptation inspirée et insolite du roman de W. Somerset Maugham (1919) décrivant la trajectoire de Gauguin (sous un autre nom), de Paris à Tahiti, avec une séquence finale en Technicolor. La vie d’un artiste maudit, ignoble avec ses proches, déchiré entre vocation, pulsions et famille bourgeoise, vue par un cinéaste-producteur indépendant, raffiné et cultivé.
1951(tv) The Moon and Sixpence (US) « Sommerset Maugham TV Theatre » (NBC 30.4.51), 60 min. – av. Sir Laurence Olivier (Charles Strickland=Paul Gauguin), Hume Cronyn, Jean Marsh, Lee J. Cobb.
1956® Lust for Life (La Vie passionnée de Vincent Van Gogh) (US) de Vincente Minnelli. – av. Anthony Quinn (Paul Gauguin).
1975(tv) Paul Gauguin / La Vie de Paul Gauguin (FR) de Roger Pigault (FR3 23.5.75), 7 x 45 min. – av. Maurice Barrier (Paul Gauguin), Anne Lonnberg (Sophie Gad Gauguin, dite Mette), Pierre Lafont, Georg Marischka (Gustave Arosa), Laurence Mercier, Gabriel Jabbour (Camille Pissarro), Pierre Londiche (Daniel de Monfreid), Hervé Bellon (Alfred Jarry), Raoul Guillet (Paul Degas), Catherine Ménètrier (Marie Gauguin), Claude Butenuth (Marguerite Arosa), Jean de Coninck (Vincent Van Gogh), Nadine Alari (Nadine Gauguin), J.-J. Moreau (Théo Van Gogh), Purea Teai (Tehemana).
1980(tv) In Search of Eden : The Life of Paul Gauguin / Gauguin the Savage (Gauguin le sauvage) (US) de Fielder Cook ; Nephi (CBS 29.4.80), 2 x 65 min. – av. David Carradine (Paul Gauguin), Lynn Redgrave (Mette Gad Gauguin), Barrie Houghton (Vincent Van Gogh), Flora Robson, Ian Richardson (Paul Degas), Nicholas Amer (Stéphane Mallarmé).
1981® (tv) Le Voyage du Hollandais (FR) de Charles Brabant. – av. Jean-Pierre Bisson (Paul Gauguin).
1985Gauguin. Le Loup dans le soleil / Oviri / Wolf at the Door (FR/DK) de Henning Carlsen ; Dagmar-Caméras Continentale-Famous French Films SCN, 112 min.. – av. Donald Sutherland (Paul Gauguin), Valérie Morea (Annah), Jean Yanne (William Molard), Ghita Nörgy (Ida Molard), Max von Sydow (August Strindberg), Luis Rego, Kristina Dubin (Aline Gauguin), Merete Voldstedlung (Mette Gad Gauguin).
1990® (tv) Van Gogh (GB) d’Anna Benson Gyles. – av. Jack Shepherd (Paul Gauguin).
1990® Vincent et Théo (US/GB/FR/IT) de Robert Altman. – av. Wladimir Yordanoff (Paul Gauguin).
2001® State of the Artist (US) d’Edward B. Sherman. – av. Neil Levine (Paul Gauguin).
2002Paradise Found (GB/FR/DE/AT) de Mario Andreacchio ; Apollomedia-Le Sabre-Adelaide-Grosvenor Park. – av. Kiefer Sutherland (Paul Gauguin), Nastassja Kinski (Mette Gad Gauguin), Alun Armstrong (Camille Pissarro), Peter Vargo (Vincent Van Gogh), Thomas Heinze, Chris Hayword, Nicholas Hope. – Gauguin à Tahiti.
2007® (tv) The Yellow House : Nine Turbulent Weeks in Arles (GB) de Chris Durlacher. – av. John Lynch (Paul Gauguin), cf. Van Gogh.
2016Gauguin - Voyage de Tahiti (FR) d'Édouard Deluc
Bruno Levy, Laurent Jacquemin/Movie Movie-Studiocanal-NJJ Entertainment, 102 min. - av. Vincent Cassel (Paul Gauguin), Tuheï Adams (Tehura), Malik Zidi (Henri Vallin), Pua-Taï Hikutini (Jotépha), Pernille Bergendorff (Mette Gauguin), Marc Barbé (Mallarmé), Paul Jeanson (Emile Bernard), Cédric Eeckhout (Meuer de Haan), Samuel Jouy (Emile Schuffenecker), Scali Delpeyrat (Hector, marchand d'art), Antoine Battini (Emile Gauguin), Babette Kjaer (Aline Gauguin), Mathis Kjaer (Pola Gauguin).
Dévoré par sa passion autodestructrice et sa profonde solitude, Gauguin quitte ses proches et sa famille pour aller s'installer en Polynésie où il rencontre Tehura, qui deviendra son modèle fétiche et sa compagne (âgée de 13 ans). Une belle performance d'acteur noyée dans la mollesse de la réalisation. Tourné sur place à Paris et à Tahiti.
THÉODORE GÉRICAULT (1791-1824)
1993*Mazeppa (FR) de Bartabas [=Clément Marty] ; MK2-SFPC-La Sept-Arte-FR3, 111 min. – av. Miguel Bosé (Théodore Géricault), Bartabas (Franconi), Brigitte Marty (Mousté), Eva Schakmundes (Alexandrine), Fatima Aibout (Cascabelle), Bakary Sangere (Joseph) et les cavaliers et les chevaux du Théâtre Équestre Zingaro. – Dans les années 1820, Géricault est invité par Franconi, écuyer et directeur du Cirque Olympique à Paris, à peindre ses chevaux ; l’artiste crée son tableau « Mazeppa » et couche avec l’amie de Franconi, la danseuse Alexandrine, qui ne survit pas à la punition pour adultère que lui imposent les gens du cirque. Géricault tombe malade et dans son délire, il se voit subir le supplice de Mazeppa. Grand Prix de la Commission Supérieure Technique au Festival de Cannes 1993.
1987-98® Le radeau de la Méduse (FR) d’Iradj Azimi. – av. Laurent Terzieff (Théodore Géricault).
HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC (1864-1901)
1952***Moulin Rouge (GB) de John Huston ; Romulus Film (John Huston, Jack Clayton), 119 min. – av. José Ferrer (Toulouse-Lautrec / Alphonse de Toulouse-Lautrec, son père), Colette Marchand (Marie Charlet), Suzanne Flon (Myriamme), Zsa-Zsa Gabor (Jane Avril), Katherine Kath (La Goulue), Claude Nollier (comtesse Adéle de Toulouse-Lautrec), Walter Crisham (Valentin le Désossé), Rupert John (Chocolat), Harold Kasket (Charles Zidler). – L’amour sans espoir du peintre difforme pour la prostituée Marie Charlet (d’après le roman de Pierre La Mure). Un tourbillon de couleurs, de rires, de jupons, de danses qui parvient à recréer de manière saisissante l’univers des toiles de Toulouse-Lautrec, filmé aux studios de Shepperton à Londres et en extérieurs à Paris et au château de Malromé à Saint-André-du-Bois (Gironde) en Technicolor. Lion d’or à Venise 1953, Oscar 1952 pour décors et costumes. Une performance rare de José Ferrer qui joue les jambes repliées.
1955® Si Paris nous était conté (FR) de Sacha Guitry. – av. Joseph Palazzolo (Toulouse-Lautrec).
1956® Lust for Life (US) de Vincente Minnelli. – av. Jerry Bergen (Toulouse-Lautrec).
1963(tv) Moulin Rouge. A Vida de Toulouse-Lautrec (BR) de Geraldo Vietri ; TV Tupi Sã ;o Paulo (feuill.). – av. Percy Aires (Toulouse-Lautrec), Rolando Boldrin (Vincent Van Gogh), Vida Alves (Augustine), Laura Cardoso (la comtesse), Rita Cléos (Marie), Amilton Fernandes (Rachau), Geórgia Gomide (Denise), Elisio de Albuquerque, Gian Carlo, Guy Lup, Cláudio Marzo, Lisa Negri, Marcos Plonka, Nelly Reis, Marisa Sanches.
1965® The Naked World of Harrison Marks (GB) de George Harrison Marks. – av. George Harrison Marks (Toulouse-Lautrec).
1979 ® (tv) The Flame Is Love (US) de Michael O’Herlihy. av. Jim Fitzgerald (Toulouse-Lautrec), Maureen Toal (la Goulue).
1984® Nothing Lasts Forever (US) de Tom Schiller. – av. Erick Avari (Toulouse-Lautrec).
1990® (tv) Van Gogh (GB) d’Anna Benson Gyles. – av. Peter O’Farrell (Toulouse-Lautrec).
1992® The Footstep Man (US) de Leon Narbey. – av. Michael Hurst (Toulouse-Lautrec).
1998Lautrec (FR/ES) de Roger Planchon ; Films du Losange-CanalPlus-FR3-SGC, 125 min. – av. Régis Boyer (Toulouse-Lautrec), Elsa Zylberstein (Suzanne Valadon), Anémone (Adèle de Toulouse-Lautrec, sa mère), Claude Rich (Alphonse de Toulouse-Lautrec, son père), Jean-Marie Bigard (Aristide Bruant), Claire Borotra, Micha Lescot (Gabriel de Céleyran), Hélène Babu (La Goulue), Victor Garrivier (Edgar Degas), Vanessa Guedj (Marie Charlet), Karel Vingerhoets (Vincent Van Gogh), Philippe Clay (Auguste Renoir). – Biographie scupuleuse filmée aux châteaux de Baville (Essonne), de Champs (Seine et Marne), de Ferrières (id.) et Saint-Cloud (Yvelines).
2001® Moulin Rouge (US) de Baz Luhrmann. – av. John Leguizamo (Toulouse-Lautrec), Jim Broadbent (Charles Zidler, directeur du « Moulin Rouge »).
2011(tv) Le Vernis craque – 2. Un bal au moulin de la Galette (FR) de Daniel Jeanneau (FR2 19.1.11), 55 min. – av. Laurent Lévy (Toulouse-Lautrec), Stéphanie Pasterkamp (Angèle), Bruno Slagmulder (Auguste Renoir), Philippe Bas (Georges), Loïc Corbery (Armand), Phililppe Faures (Dr. Henri Bourges).
VINCENT VAN GOGH (1853-1890), peintre hollandais vivant en France
1950(tv) The Life of Vincent Van Gogh (US) de Delbert Mann ; « Philco Television Playhouse » (NBC 5.3.50), 60 min. – av. Jeff Morrow (Vincent Van Gogh), Everett Sloane, Chester Stratton, Mercer McLeod, Patricia White, John D. Seymour.
1956***Lust for Life (La Vie passionnée de Vincent Van Gogh) (US) de Vincente Minnelli ; John Houseman/Metro-Goldwyn-Mayer, 122 min. – av. Kirk Douglas (Vincent Van Gogh), Anthony Quinn (Paul Gauguin), James Donald (Théo Van Gogh), Pamela Brown, Everett Sloane (Dr. Gachet), Niall McGinnis, Noël Purcell, Henry Daniell (Theodore Van Gogh), Madge Kennedy (Anna Cornelia Van Gogh). – À la fois peintre subtil de la caméra et très porté sur les tourments paroxystiques, la solitude et l’aliénation sociale, Minnelli retrouve les teintes spécifiques et la folie de Van Gogh dans un portrait bouleversant de son idole, éloigné de toute hagiographie (d’apr. le roman d’Irving Stone, 1934). Tourné en CinemaScope et Technicolor en France (Paris, Arles, Saint-Rémy-de-Provence), en Belgique et en Hollande (Amsterdam). Oscar 1957 pour Anthony Quinn, nomination pour Kirk Douglas (presque un sosie de l’artiste), décors et scénario. Golden Globe pour Kirk Douglas, nominations pour meilleur film, Minnelli et Quinn. New York Film Critics Award pour Kirk Douglas.
1957(tv) The Other Van Gogh (US) de Robert B. Sinclair ; série « Telephon Times », Hal Roach Studios (ABC 29.10.57), 30 min. – av. Harry Townes (Theo Van Gogh), Beverly Garland (Johanna Van Gogh), Helen Wallace (la tante), John Bradford.
1963® (tv) Moulin Rouge. A Vida de Toulouse-Lautrec (BR) de Geraldo Vietri. – av. Rolando Boldrin (Vincent Van Gogh).
1975(tv) Paul Gauguin (FR) de Roger Pigault. – av. Jean de Coninck (Vincent Van Gogh), Jean-Jacques Moreno (Théo Van Gogh).
1980® (tv) In Seach of Eden : The Life of Paul Gauguin (US) de Fielder Cook. – av. Barrie Houghton (Vincent Van Gogh).
1981(tv) Le voyage du Hollandais (FR) de Charles Brabant (TF1 11.9.81). – av. Gérard Desarthe (Vincent Van Gogh), Jean-Pierre Bisson (Paul Gauguin), Christian Benedetti (Théo Van Gogh), Alain Mottet, Pascale de Boysson (Anna Cornelia Van Gogh, la mère), Michel Robin.
1985Besuch bei Van Gogh (DE-RDA/RFA) de Horst Seemann ; Defa-Allianz, 101 min. – av. Christian Grashof (Vincent Van Gogh), Käthe Reichel (Johanna Van Gogh), Grazyna Szapolowska, Rolf Hoppe (Amadeus Bergk).
1989® Vincent et moi / Vincent and Me (FR/CA) de Michael Rubbo. – av. Tcheky Karyo (Vincent Van Gogh), Nina Petronzio. – Premier de plusieurs films (cf. infra) célébrant le centenaire de la mort du peintre.
1990® Dreams / Konna Yume wo Mita / Yume (Rêves) (US/JP) d’Akira Kurosawa. – av. Martin Scorsese (Vincent Van Gogh).
1990**Vincent et Théo (US/GB/FR/IT) de Robert Altman ; Belbo-Central-La Sept-Telepool-RaiUno-Vara-Sofica Valor, 139 min. – av. Tim Roth (Vincent Van Gogh), Paul Rhys (Théo Van Gogh), Adrian Brine (oncle Cent), Jean François Perrier (Léon Boussod), Vincent Vallier (René Valadon), Peer Tuinman (Anton Maure), Wladimir Yordanoff (Paul Gauguin), Vincent Souliac (Paul Millet).
1990(tv) Van Gogh (GB) d’Anna Benson Gyles (BBC-1 20.7.90), 100 min. – av. Linus Roache (Vincent Van Gogh), Kevin Wallace (Theo Van Gogh), Jack Shepherd (Paul Gauguin), Peter O’Farrell (Toulouse-Lautrec), Terence Bayler (Camille Pissarro), Jim Broadbent (postier Roulin), Anna Cooper (Van Gogh mère), David Collings (Van Gogh père).
1990La Veillée (BE/FR) de Samy Pavel ; Alain Keytsman Prod.-Hélipopolis-Triplan-CNC, 90 min. – av. Jean-Pierre Laurit (Theo Van Gogh), Philippe Volter (Albert Aurier), Maria Meriko (Moe Van Gogh), Juliette Thierrée (Wilhelmine), Nicole Riston (Anna), Edith Cebulla (Elisabeth), Irène Jacob (Johanna Van Gogh, femme de Theo), Armand Eloi. – Théo et sa femme veillent le peintre qui vient de se suicider, avec sa mère et ses trois sœurs.
1991***Van Gogh (FR) de Maurice Pialat 
Toscan du Plantier/Erato-Canal+-Films A2-Films du Livradois, 158 min. – av. Jacques Dutronc (Vincent Van Gogh), Alexandra London (Marguerite Gachet), Gérard Séty (Dr. Gachet), Bernard Le Coq (Théo Van Gogh), Corinne Bourdon, Elsa Zylberstein, Leslie Azzoulai (Adeline Ravoux).
Un regard empreint de tendresse et de compréhension pour le mal être de l’artiste. César du meilleur acteur pour Jacques Dutronc, exceptionnel dans ce rôle.
1998® Lautrec (FR/ES) de Roger Planchon. – av. Karel Vingerhoets (Vincent Van Gogh), Pierre Chydivar (Théo Van Gogh).
1999Starry Night (GB) de Paul Davids ; Digital Facilities-Yellow Hat, 102 min. – av. Abbott Alexander (Vincent Van Gogh), Lisa Waltz, Sally Kirkland, Lou Wagner, Brian Dillinger.
1999Studio Notes (US) de Mark Goffman, c.m. – av. Greg Pitts (Vincent Van Gogh), John Livingston (Théo Van Gogh), Michael Dempsey.
2001® State of the Artist (US) d’Edward B. Sherman. – av. Dan De Paola (Vincent Van Gogh).
2003(tv) Vincent in Brixton (GB) de Richard Eyre, Humphrey Burton (BBC4 5.03), 140 min. – av. Jochum ten Haaf (Vincent Van Gogh).
2004® Around the World in 80 Days (US/GB/DE) de Frank Coraci. – av. Perry Blake (Vincent Van Gogh).
2006(tv) Van Gogh (GB) de David Belton ; série « Simon Schama’s Power of Art », BBCtv-Thirteen-WNET (BBC2 24.11.06), 55 min. – av. Andy Serkis (Vincent Van Gogh). – Docu-fiction.
2007(tv) The Yellow House : Nine Turbulent Weeks in Arles (GB) de Chris Durlacher ; Fremantle Media Ltd. (Channel Four 22.3.07), 90 min. – av. John Simm (Vincent Van Gogh), John Lynch (Paul Gauguin), Scott Handy (Theo Van Gogh), Deborah Findlay (Mme Roulin), Clive Russell (M. Roulin), Kevin Eldon, Simon Farnaby, Sarah Smart, Sukie Smith.
AUTRES ARTISTES :
Paul Cézanne (1839-1906)
Camille Claudel (1864-1943)
Ferdinand Cheval (1836-1924)
Jean-Baptiste Corot (1796-1875)
Edgar Degas (1834-1917)
Eugène Delacroix (1798-1863)
Edouard Manet (1832-1883)
Claude Monet (1840-1926)
Berthe Morisot (1841-1895)
Auguste Renoir (1841-1919)
Camille Pissarro (1830-1903)
Auguste Rodin (1840-1917)

1943® La Symphonie fantastique (FR) de Christian-Jaque. – av. Roland Armontel (Eugène Delacroix), cf. Berlioz
1937® The Life of Emile Zola (La vie d’Emile Zola) (US) de William Dieterle. – av. Vladimir Sokoloff (Paul Cézanne).
1978(tv) Renoir, My Father (GB) d'Alan Cooke; "BBC2 Play of the Week", Rosemary Hill/BBCtv (BBC2 13.12.78). - av. Richard O'Callaghan (Auguste Renoir), Sharon Duce (Aline Renoir), David Howey (Paul Cézanne), Nick Brimble (Primiaud), Jane Morant (Berthe), Freddie Jones (Vollard). - La vie du peintre d'après la biographie rédigée par son fils, le cinéaste Jean Renoir, et adaptée pour la télévision par Andrew Davies.
1979® (tv) In Search of Eden : The Life of Paul Gauguin (Gauguin le sauvage) (US) de Fielder Cook. – av. Ian Richardson (Edgar Degas).
1988*Camille Claudel (FR) de Bruno Nuytten ; Christian Fechner-Lilith-Gaumont-A2-D.D., 172 min. – av. Isabelle Adjani (Camille Claudel), Gérard Depardieu (Auguste Rodin), Laurent Grevill (Paul Claudel), Alain Cuny (Louis Prosper Claudel), Madeleine Robinson (Mme Claudel), Aurelle Doazan (Louise Claudel). – Élève et maîtresse de Rodin, sculpteur de grand talent, Camille Claudel peine à imposer son œuvre après sa rupture et sombre dans la folie (période 1884-1886). La grande qualité de la photo et des éclairages (Nuytten est un brillant chef opérateur) ainsi que l’interprétation hors pair ne suffisent pas à traduire le génie et les déchirements passionnels des protagonistes.
1990® (tv) Van Gogh (GB) d’Anna Benson Gyles. – av. Terence Bayler (Camille Pissarro).
1990® Impromptu (US/FR) de James Lapine. – av. Ralph Brown (Eugène Delacroix), cf. George Sand
1991® La Note bleue (FR) d’Andrzej Zulawski. – av. Féodor Atkine (Eugène Delacroix), cf. Chopin
1998® Lautrec (FR/ES) de Roger Planchon. – av. Victor Garrivier (Edgar Degas), Philippe Clay (Auguste Renoir).
1998(tv) Degas and the Dancer (CA) de David Devine ; Devine Entertainment Corp., 52 min. – av. Thomas Jay Ryan (Edgar Degas), Alison Pill (Marie von Goetham), Kathryn Long (Pauline von Goetham), Stephen Fretwell (Ludovic Halévy), Allen Altman (Edouard Manet).
1999(tv) Monet : Shadow and Light (CA) de David Devine ; Devine Entertainement Corp., 52 min. – av. Stuart Hughes (Claude Monet), Maggie Huculak (Mme Fontane), Trevor Blumas.
2001® State of the Artist (US) d’Edward B. Sherman. – av. David Nation (Camille Pissarro).
2004(tv) Degas and the Dance (GB/US/FR) de Mischa Scorer ; BBCV-Educational Broadcasting Corp-Arte-NHK (BBC4 7.2.04), 50 min. – av. Peter Badger (Edgar Degas), Ian Holm (narration).
2006(tv) The Impressionists (GB) de Tim Dunn ; BBCtv (BBC1 30.4.+7.5.+14.5.06), 3 x 55 min. – av. Richard Armitage (Claude Monet jeune), Julian Glover (Claude Monet vieux), Charlie Condou (Pierre Auguste Renoir), Andrew Havill (Edouard Manet), James Lance (Frédéric Bazille), Michael Mueller (François Thiébault Sisson), Isobel Pravda (Camille Monet), Aden Gillett (Edgar Degas), Will Klein (Paul Cézanne), Thomas Knight (Paul Cézanne jeune), Hugh Dickson (son père), Clive Merrison (Charles Gleyre), Anthony Calf (Emile Zola), Jo McInnes (Hortense Fiquet), Crispin Bonham Carter (Ambroise Vollard), Ellie Piercy (Victorine Meurent), Ella Kenion (Suzanne Monet), Crispin Redman (Charles-Philippe, marquis de Chenevières-Pointel), Neil Roberts (Edmond Duranty), Amanda Root (Alice Hoschede), Paloma Faith Blomfield (modèle de Renoir), Marianne Oldham (modèle de Degas).
2010® (tv) George et Fanchette (FR) de Jean-Daniel Verhaeghe. – av. Nicolas Vaude (Eugène Delacroix), cf. George Sand.
2011(tv) Le Vernis craque – 1. Le Déjeuner des canotiers (FR) de Daniel Jeanneau (FR2 19.1.11), 55 min. – av. Bruno Slagmulder (Auguste Renoir), Stéphanie Pasterkamp (Angèle), Gaëlle Bona (Aline), Philippe Bas (Georges), Christophe Reymond (Caillebotte).
2011® (tv) Le Vernis craque – 2. Un bal au moulin de la Galette (FR) de Daniel Jeanneau. – av. Bruno Slagmulder (Auguste Renoir). – cf. Toulouse-Lautrec.
2012*(tv) Berthe Morisot (FR) de Caroline Champetier; David Kodsi-France 3-K'len Prod.-Maybe Movies (FR3 16.2.13), 95 min. - av. Marine Delterme (Berthe Morisot), Alice Butaud (Edma), Malik Zidi (Edouard Manet), Jean-Marie Frin (Jean-Baptiste Corot), Bérangère Bonvoisin (Cornélie), Patrick Descamps (Tiburce Morisot), François Dieuaide (Eugène Manet), Jeanne Cogny (Yves Morisot). - Biopic convaincant sur une des fondatrices du mouvement des impressionnistes, aussi modèle et compagne de Manet. Un hommage émouvant à la première femme-peintre par une chef-opératrice réputée.
2012[Renoir (FR) de Gilles Bourdos. - av. Michel Bouquet (Auguste Renoir). - Le peintre en 1915.]
2016® Cézanne et moi (FR) de Danièle Thompson. - av. Guillaume Canet (Emile Zola), Guillaume Gallienne (Paul Cézanne), Déborah François (Hortense Cézanne), Sabine Azéma (Elisabeth Cézanne), Gérard Meylan (Louis-Auguste Cézanne), Romain Cottard (Camille Pissarro), Alexandre Kouchner (Auguste Renoir), Nicolas Gob (Edouard Manet), Hugo Fernandes (Paul Cézanne enfant). - cf. Emile Zola.
2016® Cézanne et moi (FR) de Danièle Thompson. - av. Romain Cottard (Camille Pissarro).
2016® Cézanne et moi (FR) de Danièle Thompson. - av. Alexandre Kouchner (Auguste Renoir).
2016® Cézanne et moi (FR) de Danièle Thompson. - av. Nicolas Gob (Edouard Manet).
2017*Rodin (FR) de Jacques Doillon
Les Films du Lendemain-Artémis-Wild Bunch-France 3 Cinéma-VOO & Be TV-Shelter Prod., 119 min. - av. Vincent Lindon (Auguste Rodin), Izïa Higelin (Camille Claudel), Séverine Caneele (Rose Beuret), Bernard Verley (Victor Hugo), Anders Danielsen Lie (Rainer Maria Rilke), Oliver Cadiot (Claude Monet), Arthur Nauzyciel (Paul Cézanne), Laurent Poitrenaux (Octave Mirbeau), Guylène Péan (Juliette Drouet), Magdalena Malina (Sophie Postolska), Lea Jackson (Jessie Lipscomb).
Paris 1880. Rodin, âgé de 40 ans, reçoit sa première commande publique et travaille avec son élève la plus douée, Camille Claudel, qui devient sa maîtresse et sa compagne, mais le sculpteur refuse de quitter Rose Beuret, une blanchisseuse plus âgée et son ancien modèle. "Une osmose splendide entre la tendresse et l'hystérie" (Télérama). Réalisé à l'occasion du centenaire de la mort de l'artiste et touné en grande partie dans sa maison de Meudon. En compétition au Festival de Cannes.
2018**(tv) Eugène Delacroix, d'Orient et d'Occident (FR) d'Arnaud Xainte
Arnaud Xainte/Agora Films-Illégitime Défense (Arte 22.1.18), 90 min. - Frans Boyer (Eugène Delacroix), Steve Canillac (Armand Bertin), Sabine Goldberg (Mlle Mars), David Bailleron (le roi Louis Philippe), Jean-Charles Delaume (Henry Duponchel), Xavier Jozelon (le comte de Mornay), Laurent Spielvogel (Abraham Benchimol), Didier Porte (le consul de France à Tanger).
Docu-fiction: en 1832, Delacroix accomplit un voyage au Maroc, où il fait le plein de sensations, remplit sept carnets de voyage de croquis qui nourriront son oeuvre et marqueront l'entrée "documentée" de l'Orient dans les Salons français. Un périple raconté avec beaucoup d'élégance et d'intelligence.
2018L'Incroyable Histoire du Facteur Cheval (FR) de Nils Tavernier
Alexandra Fechner/Fechner Films, 104 min. - av. Jacques Gamblin (Ferdinand Cheval), Laetitia Casta (Philomène Cheval, son épouse), Zélie Rixhon (Alice Cheval, leur fille), Natacha Lindinger (Garance), Bernard Le Coq (Auguste), Aurélien Wilk (Benjamin Lecoeur), Alain Blazquez (Jean Louis Revol).
Joseph Ferdinand Cheval (1836-1924), facteur de son état, accomplit sa tournée quotidienne à travers la Drôme. Un jour de l'an 1879, il a une inspiration: bâtir un palais à Hauterives. S'improvisant maçon et architecte, le Facteur Cheval met trente-trois ans (jusqu'en 1912) à ériger une folie de pierre, une entreprise pharaonique classée au titre des monuments historiques. Un film sensible et intelligent co-écrit et réalisé par le fils de Bertrand Tavernier.
1937(tv) Van Gogh (GB) de George More O'Ferrall
BBC Television (BBC 25.9.37), 25 min. - av. Esmond Knight (Vincent Van Gogh), Wilson Barrett (Theo Van Gogh), Noel Dainton (Paul Gauguin). - Des scènes de la pièce éponyme de Dan Burke enregistrée aux studios BBC d'Alexandra Palace (North London).
1937® (tv) Van Gogh (GB) de George More O'Ferrall. - av. Noel Dainton (Paul Gauguin).
2018At Eternity's Gate (US/CH/GB/FR/IR) de Julian Schnabel
CBS Films-Riverstone Picture-SPK Pictures-Rocket Science-Rahway Road Productions-Iconoclast, 111 min. - av. Willem Dafoe (Vincent Van Gogh), Rupert Friend (Theo Van Gogh), Oscar Isaac (Paul Gauguin), Mathieu Amalric (Dr. Paul Gachet), Mads Mikkelsen (le prêtre), Emmanuelle Seigner (Mme Ginoux), Niels Arestrup (le fou), Amira Casar (Johanna Van Gogh), Vincent Perez (le directeur).
Les derniers jours de la vie de Van Gogh contés par le cinéaste et peintre Julian Schnabel. Coupe Volpi à la Mostra de Venise de 2018 pour Willem Dafoe.