XII - LES ÉTATS-UNIS AU XIXe SIÈCLE

10. ARTISTES, SAVANTS ET PERSONNALITÉS DIVERSES DU XIXe SIÈCLE (biographies)

10.6. DIVERSES PERSONNALITÉS

1940The Great Meddler (US) de Fred Zinnemann ; « A Carey Wilson Miniature », Metro-Goldwyn-Mayer, 11 min. – av. Tom Conway (Henry Bergh). – cf. téléfilm de 1964.
1950The Magnificent Yankee / GB : The Man with Thirty Sons (US) de John Sturges ; Metro Goldwyn Mayer, 89 min. – av. Louis Calhern (Oliver Wendell Holmes), Ann Harding (Fanny Bowditch Holmes), Eduard Franz (juge Louis Brandeis), Philip Ober (Owen Wister), Edith Evanson, Richard Anderson, Ian Wolfe. – Juriste et juge de la Cour Suprême (« High Court Judge », 1841-1935).
1954(tv) The St. Cloud Storm (US) série « The Hallmark Hall of Fame » (NBC 17.1.54), 30 min. – av. Dorothy Green (Jane Grey Swisshelm). – La journaliste Swisshelm, disciple de Horace Greeley, part vers l’Ouest, fonde un journal à St. Cloud, Minnesota en 1857 et risque sa vie en s’attaquant au tyran local.
1954(tv) The Paper Sword (US) de William J. Thiele ; série « Cavalcade of America » (ABC 27.4.54), 30 min. – av. Patrick O’Neal (James King), Margaret Field (Mrs. King), Stuart Randall (Charles Cora), Hugh Beaumont (Lewis Graham), Barry Kelly. – San Francisco 1855. Le meurtre du journaliste et publiciste James King, parti en croisade contre la corruption du gouvernement californien, entraîne un vaste mouvement national de réforme.
1956(tv) Emperor Norton’s Bridge (US) de Roy Kellino ; série « Telephone Times », Hal Roach Studios (CBS 27.5.56), 30 min. – av. Edgar Stehli (J. A. Norton), Jan Merlin, Ted De Corsia, Sean McClory, Carleton G. Young, Salvador Baguez, Robert Tafur. – A San Francisco, l’eccentrique Joshua Abraham Norton (c. 1819-1880), devenu riche pendant la ruée vers l’or, s’autoproclame « empereur des Etats-Unis et protecteur du Mexique », puis envisage la construction d’un pont et d’un tunnel dans la baie de San Francisco. Le personnage haut en couleurs de Norton a inspiré Mark Twain et R. L. Stevenson.
1963(tv) The Great Diamond Mountain (US) série « The Great Adventure » (CBS 8.11.63), 60 min. – av. Barry Sullivan (William Ralston), J. D. Cannon (Clarence King), Philip Abbott, John Fiedler (Philip Arnold), Dick Foran, John McGiver. – L’exploration de Mount Shasta par le géologue Clarence King (1842-1901) et le banquier William Ralston (1826-1875).
1964(tv) The Henry Bergh Story (US) série « The Great Adventure » (CBS 20.3.64), 60 min. – av. Brian Keith (Henry Bergh), Marion Ross (Etta Wheeler), Frank Aletter (James Welton), June Dayton (Matilda Bergh), Bernie Hamilton (Wilbur Jones). – Henry Bergh (1811-1888), fondateur de l’ « American Society for the Prevention of Cruelty to Animals (ASPCA) » en 1866.
1964(tv) The Special Courage of Captain Pratt (US) série « The Great Adventure » (CBS 14.2.64), 60 min. – av. Paul Burke (capt. Richard C. Pratt), John Marley (Grey Beard), Antoinette Bower (Anna Pratt), Denver Pyle (gén. Anson Mills), Ivan Dixon, Valentin de Vargas. – Pratt défend la cause des Indiens en prônant leur intégration et leur éducation (1892).
1965(tv) Prudence Crandall (US) de Michael Ritchie ( ?) ; série « Profiles in Courage » no. 15, d’apr. John F. Kennedy (NBC 21.2.65), 60 min. – av. Janice Rule (Prudence Crandall), John Ericson, Ken Lynch, King Donovan, Gloria Calomee. – La lutte de Prudence Crandall (1803-1890), institutrice quaker du Connecticut, contre la segrégation raciale à l’école.
1964(tv) Richard T. Ely (US) de Michael O’Herlihy ; série « Profiles in Courage » no.4 , d’apr. John F. Kennedy (NBC 6.12.64), 60 min. – av. Dan O’Herlihy (Richard T. Ely), Edward Asner (Oliver E. Wells), Leonard Nimoy (Burr Jones), Marsha Hunt (Mrs. Ely), Karl Swenson, Ford Rainey. – En 1894, l’université du Wisconsin ouvre une enquête contre le professeur « subversif » Ely (1854-1943) qui défend la droit à la grève et au boycott.
1970® (tv) Swing Out, Sweet Land (US) de Stan Harris. – av. Phyllis Diller (Belva Ann Lockwood). – cf. « American Woman » (1976).
1972(tv) Der Eisberg der Vorsehung (US) de Thomas Schamoni (ZDF 9.7.72), 85 min. – av. Wolfgang Kieling (Charles Francis Hall), Friedrich G. Beckhaus (cpt. Buddington), Michael Korrontay (Dr. Emil Bessels), Uli von Mechow, Harry Bär. – L’échec dramatique de l’expédition polaire américaine de Hall en 1871-73 à bord du « Polaris » pris dans les glaces ; le capitaine refuse de poursuivre son périple, Hall est assassiné (1871).
1976(tv) American Woman : Portraits of Courage (US) de Robert Deubel ; Concepts Unlimited, 60 min. – av. Patricia Neal, Walter Abel, Helen Gallagher (Mary Harris Jones), Joan Hackett (Belva Ann Lockwood), Celeste Holm (Elizabeth Cady Stanton), Lois Nettleton (Susan B. Anthony), George Rose (Anthony Comstock, anti-vice and sex crusader, 1844-1915). – Mary Harris Jones (Memphis, Tennessee, 1830-1930) dit « Mother Jones » ou « l’Ange des mineurs », syndicaliste dès 1871, veuve d’un syndicaliste assassiné. – Belva Ann Lockwood (New York, 1830-1917), juriste, suffragette et pacifiste, première femme à se présenter aux élections présidentielles. – Elizabeth Cady Stanton (1815-1902, cf. prémisses de la guerre de Sécession), épouse d’un abolitionniste, lutte pour le droit des femmes. – Susan B. Anthony (1820-1906), fondatrice avec E. C. Stanton du « National Woman Suffrage Association », lutte pour le droit des femmes.
1979(tv) Under This Sky (US) de Randa Haines ; Red Cloud Prod.-WGBY Springfield, 58 min. – av. Irene Worth (Elizabeth Cady Stanton), Collin Wilcox Paxton (Susan B. Anthony), W. B. Brydon, John Glover. – Le combat pour le droit des femmes, cf. « American Woman » (1976).
1980(tv) A Time for Miracles (US) de Michael O’Herlihy ; ABC Circle (ABC 21.12.80). – av. Kate Mulgrew (Elizabeth Bayley Seton), Jean-Pierre Aumont, Rossano Brazzi, Lorne Greene, John Forsythe, Leonard Mann, Robin Clark. – Mère Elizabeth Bayley Seton (1774-1821), la première femme canonisée des Etats-Unis.
1989(tv) Champagne Charlie (FR/CA/DE/IT/US) d’Allan Eastman ; Champagne Charlie Prod.-Falcon-CTV Toronto Network, (TSR 3+10.12.88, FR3 8+15.12.88, CTV 15+17.1.89, KCOP-TV 12+19.4.89), USA : 240 min./2 x 95 min. – av. Hugh Grant (Charles Camille Heidsieck), Megan Gallagher, Georges Descrières (Pierre-Henri Heidsieck), Jean-Claude Dauphin, Stéphane Audran., Megan Follow (Louise Heidsieck), Alexandra Stewart, August Schellenberg (gén. Butler). – Français né à Reims, Heidsieck (1822-1893) introduit le champagne au Etats-Unis, en Louisiane déchirée par la guerre de Sécession, vers 1862.
2012(tv) The Men Who Built America - 1. A New War Begins - 2. Bloody Battles - 3. Changing the Game - 4. When One Ends, Another Begins (US) de Patrick Reams (2, 3, 4), Ruan Magan (1); Stephen David Entertainment (History Channel 16.+23.+30.10.+11.11.12), 4 x 88 min. - av. Tim Getman (John D. Rockefeller), Adams Jonas Sepaller (Andrew Carnegie), Eric Rolland (John Pierpoint Morgan), Aj Achinger (A. Carnegie jeune), Juan Eloy Carrera (John D. Rockefeller avocat), Michael Chmiel (William Vanderbilt), David Donahue (Cornelius Vanderbilt), Justin Morck (Thomas Edison), Alex Falberg (Nikola Tresla), Ray Reynolds (Vanderbilt âgé), Cary Donaldson (Henry Ford). - Docu-fiction spectaculaire et luxueux: de l'assassinat de Lincoln au début du premier conflit mondial, la reconstruction de l'Amérique à travers six hommes d'exception.
LIZZIE BORDEN (1860-1929)
acquittée après avoir tué son père banquier et sa belle-mère à coup de hache à Fall River, Massachusetts, en 1892
1975(tv) – The Legend of Lizzie Borden (US) de Paul Wendkos ; George LeMaire-Paramount (ABC 10.2.75), 100 min. – av. Elizabeth Montgomery (Elizabeth Borden), Fionnula Flanagan (Bridget Sullivan, la bonne), Ed Flanders (Hosea Knowlton), Katherine Helmond (Emma Borden), Helen Craig (Abigail Durfee Borden, la mère), Fritz Weaver (Andrew Jackson Borden, le père), Don Porter.
1999(tv-mus) Lizzie Borden (US) de Rhoda Levine (PBS 24.3.99). – av. Phyllis Pancella (Elizabeth Borden), Dean Ely (cpt. Jason MacFarlane), Lauren Flanigan (Abigail Borden), Stephen West (Andrew Jackson Borden), Robin Blitch Wiper, Martin Bookspan. – Représentation de « Lizzie Borden. A Family Portrait in Three Acts » au New York City Opera, opéra de Jack Beeson (1965), livret de Kenwood Elmslie et Richard Plant, dir. musicale d’Antonio Coppola.