II - L’EMPIRE BRITANNIQUE

3. VICTORIA Ière - 1837 / 1901 - Reine de Grande-Bretagne et d’Irlande et Impératrice des Indes (dès 1876)

3.2. FLORENCE NIGHTINGALE (1820-1910)

Première nurse de l’Empire, elle réorganise avec ses trente-sept infirmières les hôpitaux militaires à Scutari et en Crimée, pendant la guerre de Crimée.
1912® The Victoria Cross / The Charge of the Light Brigade (US) de Hal Reid. – av. Julia Swayne Gordon (Florence Nightingale), cf. supra (3.1).
1915Florence Nightingale (GB) de Maurice Elvey 
British & Colonial, 1156 m. – av. Elizabeth Risdon (Florence Nightingale), Fred Groves, A. V. Bramble.
1936*The White Angel (L’Ange blanc) (US) de William Dieterle 
Henry Blanke/Hal B. Wallis-Warner Bros., 75 min. – av. Kay Francis (Florence Nightingale), Ian Hunter (Robert Fuller, journaliste du « Times »), Donald Woods (Charles Cooper), George Curzon (Sidney Herbert), Phoebe Foster (Elizabeth Herbert), Nigel Bruce (Dr. West), Donald Crisp (Dr. Hunt), Henry O’Neill (Dr. Scott), Eily Malyon (sœur Colomba), Lillian Kemple-Cooper (Parthenope Nightingale), Billy Mauch (Tommy), Halliwell Hobbes (maréchal Lord Raglan), Fay Holden (la reine Victoria), Montagu Love (Bullock, sous-secrétaire au War Office).
Une réalisation intéressante au départ, superbement photographiée par Tony Gaudio, mais en fin de compte sabotée par un scénario bancal, beaucoup trop timoré, par diverses interventions pusillanimes de la censure (le Hays Office interdit une représentation trop réaliste des horreurs à l’hôpital de Scutari, ce qui enlève au film une partie de son impact) et un casting déplorable : l’élégante Kay Francis, « First Lady » de la Warner, hérite d’un rôle promis à Josephine Hutchinson ou Bette Davis. Hollywood, engoncé dans ses apologies du colonialisme à la Kipling, ménage la Grande-Bretagne qui exerce diverses pressions sur la production, le script malmenant le War Office à Londres. Seuls les Etats-Unis aperçoivent la reine Victoria à l’écran, le public britannique doit se contenter d’un tableau à Buckingham Palace. Une imagerie de sainteté laïque (filmée aux studios Warner à Burbank) qui est un échec public.
1936Wedding Group / US : Wrath of Jealousy / Nurse in Grey (tv) (GB) de Campbell Gullan et Alex Bryce 
Leslie Landau-Fox British Pictures Ltd., 69 min. – av. Fay Compton (Florence Nightingale), Barbara Greene (Janet Graham), Patric Knowles (Robert Smith), Alastair Sim (Angus Graham), Bruce Seton (Dr. Jock Carnegie), David Hutcheson (George Harkness).
Une nurse au service de Florence Nightingale en Crimée sauve la vie de son ancien fiancé, un Écossais blessé de guerre à Sébastopol. Tournage aux studios de Wembley (Brent, London).
1937® Victoria the Great (GB) de Herbert Wilcox. – av. Joyce Bland (Florence Nightingale).
1938® Sixty Glorious Years (GB) de Herbert Wilcox. – av. Joyce Bland (Florence Nightingale).
1950(tv) The Passionate Pilgrim (US) de Paul Nickell 
« Studio One » (CBS 2.10.50), 60 min – av. Leueen MacGrath (sœur Elizabeth Wheeler), Richard Hart, Jane Seymour, Pat O’Malley.
Elizabeth Wheeler accompagne Florence Nightingale en Crimée. Elle se fait renvoyer pour avoir critiqué les atrocités de la guerre, mais sera plus tard honorée par le général Robert E. Lee pour services rendus à l’armée confédérée aux Etats-Unis.
Florence Nightingale dans l’hôpital militaire de Scutari, en Turquie (« The White Angel » de W. Dieterle, 1936)
1951*The Lady with a Lamp (GB) de Herbert Wilcox 
Wilcox/Neagle Prod.-Imperadio, 112 min. – av. Anna Neagle (Florence Nightingale), Micheal Wilding (Sidney Herbert, Lord Herbert of Lea), Gladys Young (Selina Bracebridge), Julian D’Albie (Charles Bracebridge), Felix Aylmer (Lord Palmerston), Arthur Young (William E. Gladstone), Helena Pickard (la reine Victoria), Peter Graves (prince Albert), Edwin Styles (William Nightingale), Helen Shingler (Parthenope Nightingale), Barbara Couper (Mrs. Nightingale), Henry Edwards (Howard Russell, journaliste au « Times »), Liam Gaffney (Lord Raglan), Monckton Hoffe (Lord Stratford), Cecil Trouncer (Sir Douglas Dawson), Clement McCallin (Richard Monckton Milnes).
Anna Neagle, inoubliable incarnation de la reine Victoria en 1937/38, devient, toujours sous la houlette de son époux réalisateur-producteur, l’exemplaire « dame à la lampe » (selon le poème de H. W. Longfellow) qui parcourait de nuit les hôpitaux militaires. Adaptation de la pièce de Reginald Berkeley (1929). La guerre de Crimée se résume ici à un emprunt d’une minute (fort spectaculaire) au film « Balaclava » (1928) de Maurice Elvey montrant la charge suicidaire de la Brigade Légère. Du cinéma édifiant, mais emblématique dans le cadre de la production britannique, tourné au London Film Studio à Shepperton, au St. James’ Palace et dans d’autres lieux emblématiques (10 Downing Street, Empley Park, Lea Hurst).
1952(tv) Florence Nightingale (US) de William Corrigan 
« The Hallmark Hall of Fame » (NBC 3.2.52). – av. Sarah Churchill (Florence Nightingale), Isobel Elsom (Mrs. Nightingale), John O’Hare (George), Robin Craven (William Nightingale), A. J. Herbert (Herbert), Alexander Clark (général), Mary Barclay, Richard Fraser, John Moore.
La fille de Winston Churchill campe la nurse impériale pour la télévision américaine, d’après la biographie officielle de Sir Edward Cook.
1957(tv) Miss Nightingale's Man (GB) de Rex Tucker
(BBC 12.5.57), 30 min. - av. Helen Shingler (Florence Nightingale), John Bull (Robert Robinson), Basil Dignam (Dr. Spencer), Yvonne Coulette (soeur Elizabeth), Brenda Dunrich (nurse), Thomas Gallagher, Alan Edwards, Nigel Arkwright, Anthony Finigan, Nigel Sharpe.
1965(tv) The Holy Terror (US) de George Schaefer 
« The Hallmark of Fame » (NBC 7.4.65). – av. Julie Harris (Florence Nightingale), Denholm Elliott (Herbert), TorinThatcher (Dr. Poole), Kate Reid (tante Mai), Leueen MacGrath (Fanny Nightingale), Brian Bedford (Billy Sims), Alan Webb (William Nightingale), Mildred Trares (Parthe Nightingale), William Jackson (Lord Stratford), Constance Carpenter (Lady Stratford), Olga Bellin (Elizabeth Herbert), Margaret Hall (nurse Hendricks)I, Michael Lewis (William Howard Russell), Lois Holmes (rév. Mère Bermondsey), Joy Nichols (nurse Smithers). – L’inoubliable amoureuse de James Dean dans « East of Eden » d’Elia Kazan (1954) en nurse.
1968(tv) Florence Nightingale – Tre donne, tre grandi battaglie (IT) de Gianfranco Bettetini 
(RAI 31.1.68). – av. Dina Sassoli (Florence Nightingale), Nicoletta Rizzi, Emilio Delle Piane.
1977® (tv) Meeting of Minds (GB) de Loring d’Usseau. – av. Jayne Meadows (Florence Nightingale).
1985(tv) Florence Nightingale (US) de Daryl Duke 
Ron Carr-Tony Richmond-Cypress Point Prod. (NBC 7.4.85), 138 min. – av. Jaclyn Smith (Florence Nightingale), Claire Bloom (Fanny Nightingale), Timothy Dalton (Richard Milnes), Timothy West (Russell), Peter McEnery (Sidney Herbert), Stephan Chase (Dr. Sutherland), Ann Thornton (Parthe Nightingale), Jeremy Brett (William Nightingale), Geraldine Alexander (Marianne Nicholson), Jeremy Child (Dr. Hall).
1999(tv) Florence Nightingale (GB) de Graham C. Williams
série "The Timekeepers of the Millenium", Vanessa Hill/Foundation TV Productions-New Millenium Experience Co.-Carlton Television (ITV 24.10.99), 25 min. - av. Morwenna Banks (Florence Nightingale). - Programme pour la jeunesse: voyage dans le temps.
2005(tv) Mary Seacole. The Real Angel of the Crimean (GB) de Sonali Fernando 
October Films Ltd-Channel 4 (Ch. 4 26.6.05), 55 min. – av. Angela Bruce (Mary Seacole), Michelle Bunyan (Florence Nightingale), Shanelia Wrigh (Mary jeune), Henry Singer (un Américain au Panama), Jane Coplan (narration).
Docu-fiction sur Mary Jane Seacole (1805-1881), une infirmière jamaïcaine connue pour son engagement personnel au cours de la guerre de Crimée. Ne faisant pas partie du contingent d’infirmières choisies par Florence Nightingale (en raison de la couleur de sa peau !), elle fait le trajet jusqu’en Crimée par ses propres moyens et établit ses quartiers à Balaclava. Célèbre et honorée de son vivant, au même titre que Florence Nightingale, et a été oubliée après sa mort pendant près d’un siècle.
2008(tv) Florence Nightingale (GB) de Norman Stone 
1A Productions-Lightworks-CTVC-8th Day Prod.-BBC Manchester, 55 min. – av. Laura Fraser (Florence Nightingale), Michael Pennington (W. E. Nightingale), Andrew Harrison (Lord Palmerston), Barbara Marten (Fanny), Ian Bartholomew (Sir Sydney Herbert), Catherine Tyldesley (Parthenope), Zoe Street Howe (la reine Victoria), Paul Opacic (Richard Monckton-Milnes).