II - L’EMPIRE BRITANNIQUE

Parnell (Clark Gable) défend la cause de l’Irlande au Parlement (« Parnell » de John M. Stahl, 1937)

4. LE MARTYRE DE L’IRLANDE

En 1800, le Premier ministre William Pitt fait voter l’Acte d’union avec l’Angleterre, et le 1er janvier 1801, l’Irlande est officiellement rattachée à la Grande-Bretagne (avec une représentation au Parlement) ; l’Union Jack devient le drapeau du Royaume-Uni. Alors que la guerre contre Napoléon reprend, le soulèvement du chef nationaliste ROBERT EMMET en juillet 1803 est un échec, il est capturé et exécuté. La grande famine de 1846/48 provoque une émigration massive vers les États-Unis. L’opposition politique contre l’Angleterre menée par Michael Davitt et CHARLES STUART PARNELL (1846-1891), surnommé "le roi sans couronne d'Irlande", pour imposer la « Home Rule » (autonomie) avec l’appui de Gladstone n’aboutit pas et suscite la création du mouvement nationaliste du Sinn Fein en 1900.
1911Robert Emmet (US)
Thanhouser, 305 m. – av. Martin Faust (Robert Emmet), Julia Taylor (Sarah Curran). – La vie de l’insurgé républicain, martyr du soulèvement de 1803, et son amour pour Sarah Curran qui l’incite à l’imprudence et provoque sa capture, puis son exécution.
1914Robert Emmet, Ireland’s Martyr / Bold Emmet, Ireland’s Martyr (US) de Sidney Olcott (+ prod.) 
International Features (Sidfilms). – av. Jack Melville (Robert Emmet), Pat O’Malley.
1914Ireland, a Nation (GB) de Walter MacNamara 
MacNamara Feature Film Company, 5 bob./50 min. – av. Barry O’Brien (Robert Emmet), P. J. Bourke, Fred O’Donovan, Barney Magee, Patrick Ennis, Dominick Reily.
Illustration des insurrections irlandaises de 1798 et 1803 soutenues par la France. Emmet se rend à Paris pour solliciter l’aide de Napoléon, puis revient pour organiser les United Irishmen. Il meurt sous le feu des Redcoats en se sacrifiant pour ses camarades qui prennent le maquis.
1937Parnell (La Vie Privée du tribun) (US) de John M. Stahl 
J. M. Stahl/Metro-Goldwyn-Mayer, 118 min. – av. Clark Gable (Charles Stewart Parnell, 1846-1891), Myrna Loy (Katharine O’Shea), Alan Marshal (William O’Shea), Montagu Love (William Ewart Gladstone), George Zucco (Sir Charles Russell), Berton Churchill (The O’Gormon Mahon), Alan Marshall (capt. William O’Shea), Edna May Oliver (tante Ben Wood), Edmund Gwenn (Campbell), Donald Crisp (Michael Davitt), Murray Kinnell (Sir Richard Webster).
En 1880, Parnell, chef charismatique de l’Irish Parliamentary Party (celui qu’on appelle « le roi sans couronne d’Irlande ») défend avec ardeur et succès la cause de l’Irlande au Parlement. Il s’éprend de Katherine O’Shea, une femme mariée. Sa liaison scandalise les catholiques irlandais, et entraîne sa chute politique et son décès en 1891.
La mise en scène très soignée de Stahl, grand spécialiste du mélo et de l’adultère romantisé à l’écran (« Back Street », 1932) souligne la sentimentalité d’un scénario tiré de la pièce de l’Américaine Elsie T. Schauffler (1935), amputé de toute considération politique comme de détails croustillants. On oublie de mentionner que le couple adultérin vécut à Eltham pendant une dizaine d’années (au su de tout le monde), qu’il eut trois enfants, que la demande de divorce du capitaine O’Shea en 1889 était liée à une sordide affaire d’héritage, et enfin que Parnell épousa sa Kitty en juin 1891. Un casting malheureux (un Gable imberbe, Myrna Loy) finit par discréditer ce film où l’on chercherait en vain la ferveur nationaliste du célèbre tribun (tournage à Culver City). Joan Crawford devait interpréter Katherine O’Shea, mais se disputa avec Stahl. Le public ne se dérange pas : une perte sèche de 600’000 $.
1938(tv) Parnell (GB) de George More O’Ferrall
BBCtv (BBC 30.9.38), 95 min. – av. Wyndham Goldie (Charles Stewart Parnell), Margaretta Scott (Katherine O’Shea), Harry Hutchinson (Michael Davitt), Earl Grey (Timothy Healy), Dame May Whitty (tante Caroline), Arthur Young (William E. Gladstone), Toska Bissing (Bridget Blair), Anthony Shaw (capt. William O’Shea), Eric Noels (Thomas Murphy).
La pièce d’Elsie T. Schauffler (1935) enregistrée en direct aux studios de la BBC à Alexandra Palace (North London).
La résistance armée irlandaise dans « Captain Lightfoot » de Douglas Sirk (1955)
1946*Captain Boycott (GB) de Frank Launder 
Sidney Gilliat-Frank Launder Prod./Individual Pictures, 93 min. – av. Cecil Parker (cpt. Charles Cunningham Boycott), Stewart Granger (Hugh Davin), Kathleen Byan (Anne Killain), Robert Donat (Charles Stewart Parnell), Mervyn Johns (Watty Connell).
Années 1870-1880, pendant la guerre des terres confisquées par les protestants anglais. La « Irish Land League » de Parnell (visant la réforme agraire et la restitution des terres aux Irlandais) résiste aux manœuvres du capitaine Boycott (1832-1897), intendant d’un riche propriétaire terrien avare et sadique, « boycotté », ostracisé pacifiquement par la population à l’incitation de Parnell jusqu’à ce qu’il quitte le comté de Mayo et retourne en Angleterre. Le film ne fait cependant aucune tentative sérieuse d’analyser la « question irlandaise », tous les abus étant mis sur le dos de quelques individus profiteurs comme Boycott lui-même. Tournage aux studios de Pinewood à Iver Heath et dans le comté de Mayo, en Irlande. En 1940, la Terra-Film berlinoise avait annoncé un « Kapitän Boykott », film de propagande nazie dirigé contre l’Angleterre, avec Heinrich George, René Deltgen et Leny Marenbach. Sans suite.
1947Hungry Hill (La Colline de la faim) (GB) de Brian Desmond Hurst 
Two Cities Films, 109 min. – av. Margaret Lockwood (Fanny Rosa), Dennis Price (Greyhound John), Cecil Parker (Copper John), Dermot Walsh (Wild Johnnie Brodrick).
Querelle clanique entre deux familles irlandaises pendant la Grande Famine. Scénario de Terence Young d’après un roman mineur de Daphné Du Maurier. Tournage aux studios de Denham et en Irlande.
1953(tv) The Harp of Erin (US) d'Albert McCleery
"The Hallmark Hall of Fame" (NBC 15.3.53). - av. Dennis Harrison, Oliver Thorndike, Ellen Humphrey, Malcolm Lee Beggs, Douglas Rodgers, Neil Fitzgerald, Grace O'Malley. - La vie du poète Thomas More (1779-1852).
1954(tv) The Fall of Parnell, Dec. 6, 1890 (US)
série « You Are There » no. 62 (CBS 13.6.54), 30 min. – av. Lorne Greene (Charles Stewart Parnell).
1955*Captain Lightfoot (Capitaine Mystère) (US) de Douglas Sirk 
Ross Hunter/Universal-International, 92 min. – av. Rock Hudson (Michael Martin, dit Captain Lightfoot), Barbara Rush (Aga Doherty), Jeff Morrow (John Doherty, dit Captain Thunderbolt), Finlay Currie (Callahan), Kathleen Ryan (Lady Ann More), Denis O’Dea (Regis Donnell), Geoffrey Toone (capt. Hood), Hilton Edwards (Lord Glen), Christopher Casson (Lord Clonmell), Nigel Fitzgerald (Sir George Bracey).
Irlande en 1815 : Michael Martin, un insolent aventurier, mène la guérilla anti-anglaise, tandis que le chef de la résistance, capitaine Thunderbolt alias Doherty, exploite une maison de jeu à Dublin pour procurer des fonds à son organisation. Martin parviendra à échapper au gibet en s’embarquant pour les États-Unis avec la fille Doherty. Une bande d’aventures bondissantes, peu originales en soi mais filmées avec une caméra très agile et inventive (Russell Metty). Tourné en CinemaScope et Technicolor en Irlande (Dublin, Clogherhead à County Louth, au manoir de Beauparc, à Bective Abbey, Slane Castle et Powerscourt Estate à Enniskerry) et dans un studio à Teranure, dans la banlieue de Dublin.
1957(tv) Le Trèfle à quatre feuilles (CA) de Pierre Lebeuf 
Société Radio-Canada (TV 15.11.57-20.6.58), 32 x 30 min. – av. Jacques Zouvi, Elisabeth Chouvalidzé.
Irlande vers 1802 : deux adolescents, enfants d’un rebelle irlandais, sont plongés au cœur de la révolution et trouvent refuge au Canada.
1982(tv) Les Dames à la Licorne (FR) de Lazare Iglésis
(TF1 20+23.12.82), 2 x 85 min. – av. Alexandra Stewart, Ivan Desny, Nicole Jamet, Madeleine Robinson, Arielle Dombasle, Manuel Bonnet.
Fin XIXe siècle sur une île irlandaise, les filles d’un lord anglais fréquentent les indépendentistes.
1984Anne Devlin (IE) de Pat Murphy 
Aeon Films-IFB, 121 min. – Brid Brennan (Anne Devlin), Bosco Hogan (Robert Emmet), Isobel Stephenson (Sarah Curran), Des McAleer (James Hope), David Kelly (Trevor), Niall O’Brien (Michael Dwyer), John Cowley (père d’Anne), Noel O’Donovan (Tom Halpin).
Rathdrum, County Wicklow, et Dublin 1798-1806 : après avoir participé au soulèvement manqué de 1798 et à celui de 1803, la gouvernante d’Emmet est emprisonnée et torturée par les Anglais. Tourné à Strokestown Park, Dublin Castle et à la prison de Kilmainham.
1991(tv) Parnell & the Englishwoman (GB) de John Bruce 
BBCtv-Polymuse (BBC2 9.1.91), 55 min. – av. Trevor Eve (Charles Stewart Parnell), Francesca Annis (Katharine O’Shea), David Robb (capt. William O’Shea), Robert Lang (William E. Gladstone), Lorcan Cranitch (Timothy Healy), T. P. McKenna (Justin McCarthy), John Savident (W. E. Forster) Sheila Ruskin (Anna Steele). – Le scandale Parnell-O’Shea qui discrédite le grand politicien irlandais.
1995(tv) The Hanging Gale (GB/IE) de Diarmuid Lawrence 
BBCtv-Little Bird Co. Ltd.-Kensington Film & Television-Radio Telefis Éireann (RTE) (BBC1 14.5.-4.6.95), 4 x 55 min. – av. Joe McGann (Sean Phelan), Mark McGann (Conor Phelan), Paul McGann (Liam Phelan), Stephen McGann (Daniel Phelan), Michael Kitchen (Townsend), Fiona Victory (Maeve Phelan), Tina Kellegher (Mary Dolan), Séan McGinley (Perry).
La Grande Famine des pommes de terre de 1846 en Irlande pousse les paysans de County Donegal à se révolter contre les propriétaires terriens anglais.
2008*(tv+ciné) Death or Canada / Fleeing The Famine (IE/CA/GB) de Ruán Magan
Ballinran Productions (CA)-Tile Films (IE)-The History Channel (GB)-History Television (CA), 2 x (RTÉ One 25.11.+2.12.08). - av. Anthony Murphy (John Willis), Rose Conway (Mary Willis), Lee Samuel Wilson (John B. Townsend), Brian Dennehy (narration).
Un docu-fiction écrit par Craig Thompson: l'histoire tragique (et véridique) du voyage de la famille Willis, des protestants, au Canada pour fuir les ravages de la Grande Famine en Irlande au printemps 1847. Le chaos à Limerick Docks, un navire pourri et sale, les ravages du typhus (4 des 5 enfants Willis périssent) et l'arrivée des "navires de la famine" à Grosse Île sont reconstitués avec l'aide de l'infographie. En arrivant à Toronto, les Willis découvrent une ville envahie par 40'000 autres réfugiés irlandais et la panique créée dans la population locale confrontée à la contagion du typhus. Tournage en Irlande (Achill Island, Cobh) et au Canada (Discovery Harbour, Black Creek Pioneer Village et St. Michael's Cathedral pour servir de décor pour Toronto en 1847). Nominé pour le Irish Film and Television Award 2009, quatre nominations aux Gemini Awards.